VOTE | 556 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#213 : L'employé du mois

Jane et l'équipe du CBI mènent l'enquête quand le corps d'une vendeuse de voitures de luxe est retrouvé dans le coffre d'une Bentley dans le showroom principal.

Screencaps

Avis de Télé Star : Jane fait son malin et finit inévitablement par commettre une bourde... Il s'amuse, et nous aussi.

Popularité


4.57 - 7 votes

Titre VO
Redline

Titre VF
L'employé du mois

Première diffusion
04.02.2010

Première diffusion en France
13.10.2010

Plus de détails

Scénario Jordan Harper
Réalisation Bill D'Elia
Avec

Peter Onorati (Oliver Westhoff)
Kevin Rahm (Elias)
Richard Kahan (Jeff Sparhawk)
Currie Graham (Walter Mashburn)
Mark Deklin (James Kinsey)
Paul Ben-Victor (Noah Landau)

Diffusions FR : 17 mai 2010 (TPS Star) / 13 octobre 2010 (TF1)

Audience US : 14,68 millions de téléspectateurs

Audience Fr : 9,81 millions de téléspectateurs

La scène se passe au Zenith Motors de Marin County en Californie. Il y a un salon de vente de belles voitures. Le directeur discute avec M. Norris. Un des vendeurs va lui montrer une Lamborghini. Un vendeur qui est en train de discuter avec un potentiel acheteur ouvre un coffre de voiture à distance. Lorsqu’il s’approche il fait une drôle de tête.  A l’intérieur du coffre se trouve le corps inanimé d’une femme. Le vendeur reconnaît la femme. Il s’agit de Liselle.

Lisbon accompagnée de Jane arrive sur les lieux et demande à Rigsby de lui faire un topo de l’affaire. Rigsby présente la victime. Il s’agit de Liselle Douglas âgée de 28 ans qui était vendeuse chez Zenith Motors. Elle présente de multiples contusions un trauma et une possible fracture du crâne. Cho qui est également présent dit qu’il n’y a pas de signes visibles d’agression sexuelle. Jane regarde à l’intérieur de la voiture neuve et dit qu’il adore son odeur. Lisbon demande l’heure du décès. Van Pelt répond qu’elle a été vue la nuit dernière sur les lieux. Lisbon demande de sortir le corps du véhicule. Cho demande à un Brad Elias qui a trouvé le corps. C’est James Kinsey qui l’a trouvé. Cho demande si il a une idée du coupable. Brad dit qu’il ne sait pas et qu’ils sont une famille. Jane qui entend rit et lui dit que c’est  mignon. Jane demande ensuite à Brad si il est payé à la commission. Brad dit que oui. Jane dit qu’ils n’ont rien d’une famille ils sont plutôt des guerriers. Brad n’est pas d’accord et le fait comprendre à Jane. Jane dit que les clients de Liselle sont sur un bureau en haut. Il demande lequel des vendeurs courts le plus vite pour s’en emparer. Les hommes se mettent tous à courir. Cho dit qu’il a la liste sur lui car il s’agit d’une pièce à conviction. A part un homme qui est resté en place les autres sont tous en train de se battre dans les escaliers.

Le lendemain, le directeur raconte à Cho et Jane que Liselle n’était pas venue hier. Le directeur était furieux car la soirée était sous sa responsabilité. Kinsey l’a alors remplacé. Le directeur dit que chaque année il organise un concours entre ses vendeurs. Le meilleur gagne une Rolex titane. Le moins bon quand à lui change de job. Le directeur présente à Cho et à Jane James Kinsey. Cho s’assoie et pose des questions à Kinsey. Jane lui se fait un café et ouvre le frigo. Kinsey dit que la veille il a laissé Lisette vers 20h, 20h30. Jane prend une boîte dans le frigo mais Kinsey lui dit que c’est à lui. Kinsey dit qu’il s’entendait bien avec Lisette et que c’est une fille super. Cho demande si Liselle avec un petit ami. En effet, il s’appelle Jeff. Il s’agit d’un musicien apprenti rock star.

Van Pelt entre dans le bureau de Lisbon. Elle lui communique le nom exact de Jeff et son adresse. Lisbon dit à Van Pelt de vérifier ses finances et qu’elle et Jane vont se rendre chez Jeff. Rigsby arrive dans le bureau de Lisbon. Lisbon a demandé à parler à Van Pelt et Rigsby. Lisbon souhaite leur parler de la relation amoureuse qu’ils entretiennent. Elle leur explique que c’est contraire au règlement du CBI. Lisbon leur demande si ils vivent une liaison amoureuse. Chacun répond que oui. Lisbon leur dit qu’elle va devoir faire part de leur relation à la direction des ressources humaines. Dès que l’affaire sur laquelle ils enquêtes sera classée. Van Pelt dit que l’un d’eux sera alors mutés.

En arrivant à l’appartement du petit ami de Liselle, Jane discute avec Lisbon de la relation de Van Pelt et Rigsby. Lisbon entend un bruit et sort son arme. Elle ouvre la porte et là elle voit un homme en train de détruire une guitare. Lisbon demande à Jeff pourquoi il détruit tout. Il répond que quand il est triste il aime détruire. Jeff explique le travail de Liselle était juste pour que lui puisse faire sa musique mais qu’elle détestait son job. Dans la voiture, Jane revient sur la relation de Van Pelt et Rigsby. Il comprend que Lisbon est perturbée par ce qu’elle doit faire contre eux. Il comprend aussi qu’elle est aigrie.  Van Pelt appelle Lisbon et lui dit qu’elle a trouvé quelque chose au sujet de la gravure de l’appartement de Liselle. Elle a été vendue a un  certain Mashburn. Mashburn est le dernier RDV de Liselle le jour de sa mort.

Jane et Lisbon se rendent au Club Catamaran de Marin County en Californie pour trouver Mashburn. L’homme qui les accueille ne veut rien leur dire. Lisbon a beau montrer sa plaque rien n’y fait. Alors Jane dit de laisser qu’il le trouvera. Jane rentre et l’homme le suit. Lisbon en profite pour regarder le livre des entrées. Un homme arrive et demande à Lisbon une table en lui proposant de l’argent. Il pense qu’elle travaille pour le club. Il se présente : Walter Mashburn. Walter Mashburn ainsi qu’une superbe blonde sont à la même table que Jane et Lisbon. Walter parle de Liselle. Il dit qu’il l’aimait bien. Jane demande si il couchait avec Liselle. Walter répond que non. Jane dit que cependant Walter a demandé à Liselle de coucher avec lui mais qu’il a refusé. Walter dit qu’il est très perspicace. Lorsque Jane demande à Walter si il a tué Liselle, Walter le regarde ne répond pas et demande l’addition. Jane et Lisbon raccompagnent Walter à son bateau. Walter dit ne pas être le meurtrier de Liselle. Il ne l’aurait jamais mise dans un coffre de voiture. Elle aurait tout simplement disparu comme si elle n’avait jamais existé.

Retour au CBI où Rigsby explique à Lisbon qu’il n’a rien trouvé sur Mashburn. Cho vient et dit que le patron de Zenith Motors a signalé le vol d’une Ferrari la nuit du meurtre. Une heure après il a demandé au shérif de laisser tomber les recherches. Van Pelt vient apporter les conclusions de l’autopsie. Liselle est morte d’un trauma crânien dû à une chute sur la route. Elle a donc été heurtée par une voiture. Lisbon demande à Cho et à Jane d’aller parler à Oliver Westhoff.

Cho et Jane constatent en arrivant que Westhoff et Kinsey sont en train de se disputer. Kinsey reproche à Westhoff d’avoir donné un client à un autre vendeur alors qu’il était malade. Cho demande à Westhoff pourquoi il a annulé la plainte sur la disparition de la Ferrari. Kinsey répond qu’il se pouvait que se soit le mari de Alexa Landau qui est pris le véhicule. Il ne pouvait pas envoyer la police chez leur client. Jane retire du frigo une boîte hermétique contenant de la nourriture. Kinsey n’a pas l’air enchanté. Jane lui demande ensuite pourquoi il n’aime pas les riches. Kinsey dit qu’au contraire il les adore et que grâce à eux il est en pleine ascension.

Rigsby et Van Pelt discutent du rapport que va devoir faire Lisbon et de qui sera le plus susceptible d’être mutés. Une fois la conversation terminée ils rendent visite à Mr Landau propriétaire de la Ferrari. Landau dit que c’est à lui que Liselle avait vendu la voiture et non à sa femme. Rigsby demande à Landau si c’est lui qui a tué Liselle. L’homme répond que non. Quand il est revenu de Vegas, il avait oublié des affaires dans la voiture, de la drogue. Landau voulait récupérer la drogue sa femme l’aurait sans doute donné aux flics car chacun souhaite la garde de leur fils. Landau a demandé au copain de Liselle Jeff de prendre la voiture.

Patrick et Cho sont assis au volant d’une superbe voiture quand Brad un des vndeurs de Zenith arrive et lui demande d’éteindre le véhicule. Cho reçoit un appel pour une piste sur la Ferrari. Il doit y aller et Jane lui demande de le déposer.

Patrick est à un ponton de plage en train de pêcher. Visiblement il attendait Walter Mashburn.

Cho, Lisbon Van Pelt et Rigsby se rendent sur les lieux où la Ferrari a été retrouvée. Jeff qui a volé la Ferrari se retrouve au magasin en face armé d’une épée. Lisbon et son équipe accourent. Lisbon range son arme et s’approche de Jeff. Lisbon lui dit que personne ne tirera même si c’est ce qu’il souhaite. Il dit qu’il a tué Liselle. Lisbon lui propose d’en parler. Jeff jette son arme à terre. Lisbon lui dit qu’elle l’arrête et qu’un médecin va l’examiner.

Walter et Jane marchent sur la plage. Walter a cherché qui était Jane découvert sa vie passée et ce qui était arrivé à sa femme et sa fille. Lisbon interrompt leur conversation. Elle dit à Jane qu’elle a arrêté Jeff.

Rigsby demande à parler avec Grace. Rigsby dit à Van Pelt qu’il ne veut pas lui dire comment gérer sa carrière. C’est pourtant ce que Van Pelt a l’impression. Elle pense qu’il gère sa carrière et planifie sa vie. Elle dit qu’il fait comme si ils étaient mariés. Rigsby répond qu’elle a raison et que se serait stupide si ils l’étaient. Van Pelt demande en quoi se serait stupide. Rigsby répond que cela fait très peu de temps qu’ils sont ensembles et qu’ils ne peuvent savoir comment cela va évoluer entre eux. Van Pelt insiste et demande en quoi c’est stupide. Rigsby répond que c’est le fait de se marier aujourd’hui qui le serait. Van Pelt lui demande comment il voit ça à long terme. Mais Rigsby ne souhaite pas en parler maintenant. Van Pelt s’énerve et dit qu’ils auraient dû en parler avant de compromettre son job. Rigsby dit à Van Pelt qu’il sait qu’elle a peur pour sa carrière mais il veut qu’elle arrête de lui en vouloir. Rigsby préfère partir… et interrompt la conversation.

Dans la salle d’interrogatoire, Lisbon et Cho sont face à Jeff. Lisbon lui dit que des tests ADN sont en analyse sur la Ferrari. Jeff dit avoir tué Liselle mais pas de la façon dont pense Lisbon. Il l’a tuée métaphoriquement par son égoïsme. Jeff reconnaît avoir volé la voiture pour Landau et l’avoir planquée dans un parking. Lisbon dit à Cho qu’il leur faut Jane.

Au club, Jane fait un tour de médium devant Walter. Walter a demandé à Jane de retrouver une bague qu’il a caché. Jane la trouve puisqu’elle se trouve dans le décolleté d’une femme blonde. Jane demande à Walter si il a une voiture assez rapide.

On retrouve Jane et Walter devant une Lamborghini. Walter met un bandeau sur les yeux de Jane. Jane se met au volant. Cho arrive et demande à Jane ce qu’il fait. Jane répond qu’il fait une démonstration. Jane dit qu’il va conduire en se fiant aux réactions de Walter. Il lui demande de ne pas fermer les yeux et de rester cool. Jane démarre et met sa main droite sur l’épaule de Walter de l’autre il tient le volant. Il conduit très bien un peu rapide mais très bien. Ensuite il s’arrête. Jane sort et dit que tout est dans le poignet. Jane se retourne et voit la voiture avancée toute seule. La voiture fait un plongeon dans la mer. Jane regarde Walter et dit qu’au moins personne n’est blessé et que de toute façon la couleur était affreuse. Il lui dit qu’il lui en trouvera une autre et qu’il est désolé.

Van Pelt dit à Lisbon qu’il n’y a ni sang ni ADN de Liselle dans la Ferrari. Lisbon répond à son téléphone. Cho lui explique ce que Jane a fait de la voiture de Walter. Lisbon demande à Cho d’expliquer que le CBI n’est en rien responsable dans cet incident.

Jane se rend à Zenith Motors pour acheter une voiture de remplacement à Walter. Jane décide que Elias le numéro 2 s’occupera de la vente. Kinsey n’est pas enchanté. Le vendeur les conduit à une voiture grise mais Jane n’est pas convaincu. Jane passe devant et fais le tour des voitures. Il s’arrête devant une Ferrari. Il demande à Cho ce qu’il en pense. Jane lui propose de l’essayer mais Elias ne veut pas. Il dit que la voiture n’est pas assez bien pour Walter. Jane se penche et voit une petite bosse sur la voiture. Elias suggère alors un autre modèle de voiture. Elias semble gêné. Pourtant Elias dit que tout va bien. Jane dit que non car la voiture est celle qu’il a utilisé pour tuer Liselle. Elias dit qu’il n’a pas tué Liselle mais s’en va en courant. Il est aussitôt rattrapé par Cho. Walter demande si c’est fini et Jane lui répond que oui. Walter trouve ça dommage car il c’était excitant. Il dit à Jane que pour faire encore plus excitant la prochaine fois il sera le tueur.

Dans la salle d’interrogatoire Jane et Lisbon font face à Elias. L’homme leur explique vendre des voitures c’est l’enfer et une compétition permanente. Lisbon explique que pour prendre la place de numéro 1 de Kinsey, Elias a empoisonné sa soupe pour le rendre malade. Elle dit que Liselle l’a surpris. En flash back on voit alors Elias empoisonné la soupe de Kinsey. Elias explique ensuite que comme Kinsey était toujours malade Lisette a tout compris. Liselle a jeté la soupe et voulait qu’Elias avoue tout à Westhoff le patron. Retour en flashback où l’on voit Elias au volant d’une Ferrari. Il explique si Westhoff avait tout appris il aurait brisé sa carrière et que Kinsey préviendrait sûrement la police. Sa vie aurait été ruinée. Il fonce alors sur Liselle et la blesse mortellement. Comme la sécurité est arrivée plus tôt que prévu il a caché le corps dans le coffre. Elias dit que c’était elle ou lui. Elias demande à Jane comment il a su. Il lui répond qu’il était le numéro 2 et que le numéro 2 en fait toujours plus. Jane ajoute que personne ne vole de la soupe de bœuf à l’orge.

Jeff va voir Lisbon et lui dit qu’il ne sera pas poursuivi. Lisbon lui conseille de ne pas gâcher sa chance.

Lisbon va ensuite voir Rigsby et Van Pelt. Elle leur dit qu’elle ne sait rien. Qu’ils ne lui ont rien dit au sujet de leur relation comme cela aucune règle n’est enfreinte. Elle leur demande de ne faire rien apparaître de leur relation. Chacun dit qu’il n’y a pas de problème et part dans son coin. Jane téléphone à Lisbon et lui demande de venir le retrouver.

Elle attend Jane et celui-ci arrive au volant d’une superbe voiture grise. C’est Mashburn qui lui a prêté le véhicule il n’est pas fâché contre Jane car celui-ci lui a fait vivre une nouvelle expérience. Jane veut emmener Lisbon dans un restaurant à Napa. Elle accepte et Jane démarre sur les chapeaux de roues.

Fin…

MAGASIN DE VOITURE DE LUXE

 

PROPRIETAIRE: M. Norris, je tenais à ce qu'on vous présente la Lamborghini. Votre nouvelle voiture, mais vous ne le savez pas encore.
VENDEUR: La McLaren est la voiture qu'il vous faut.
CLIENT: Pas ce soir.
AUTRE VENDEUR: Sincèrement je plains tous les collègues qui doivent essayer de vendre des familiales, des monospaces. Mais ça, croyez moi, ça se vend. C'est le bonheur à 4 roues. Un vrai bijou. Le coffre est plus grand que mon premier appartement !

(Le vendeur ouvre le coffre et découvre le corps d'une collègue)

AUTRE VENDEUR: Oh mon dieu!Liselle.

L'équipe de Lisbon arrive sur la scène de crime.

 

LISBON: Agent Rigsby, racontez moi tout.
RIGSBY: Bonjour patron. Liselle Douglas, commerciale, 28 ans et elle travaillait ici. Multiple contusions causés par un objet tranchant, peut être une fracture du crane.
CHO: Vêtements intacts, ce qui exclut l'agression sexuelle.
LISBON: Qu'est ce qu'il y a?
JANE: J'adore cette odeur de voiture neuve.
LISBON: L'heure approximative du décès?
VAN PELT: On sait qu'elle a travaillé tard ici hier soir et que l'agent de sécurité qui faisait sa ronde à minuit a signalé que le système d'alarme n'avait pas été activé. Le légiste pense qu'elle était déjà morte. Il faudrait peut être sortir le corps, ça pourrait nous éclairer.
RIGSBY: Ok, je m'en charge.
LISBON: Ça vaut super cher, ça!
CHO: 300 000 dollars. Mais il feront une remise maintenant!

Cho et Jane vont interroger les vendeurs.

 

CHO: C'est l'un de vous qui a trouvé le corps?
BRAD: Oui, c'est James Kinsey. Je crois qu'il doit être aux toilettes. Brad Elias.
CHO: Vous avez une idée de qui aurait pu faire ça?
BRAD: Non. Du tout. C'est horrible. C'est un drame. C'est comme une famille ici.
JANE: Une famille! C'est mignon.
BRAD: Quoi? Pardon?
JANE: Vous êtes payés à la commission?
BRAD: Oui.
JANE: Alors vous n'êtes pas une famille. C'est plutôt un panier de crabe. Vous constituez les uns les autres un concentré de haine et de méfiance.
BRAD: Non, c'est faux. Les gens se font une mauvaise idée de noter métier! On se respecte énormément, n'est-ce pas les gars?
AUTRES VENDEURS: Oh, oui! Absolument.
JANE: Visiblement, le chien de tête de l'attelage. Ce que je voudrais savoir est qui est le plus rapide?
BRAD: Rapide?
JANE: Les clients de Liselle auront besoin d'un nouveau vendeur et je pense que mon collègue l'agent Cho a laissé la liste de ses clients dans voter salle de repos là-haut. Ça paraît indescent de s'en emparer aussitôt mais elle est toujours là-haut et il est évident qu'à un moment ou à un autre...
(Tous les vendeurs s'en vont en courant sauf un)

CHO: C'est moi qui est la liste, c'est une pièce à conviction. Alors pourquoi tu as fait ça?

JANE: Cette homme ne fait plus parti de la liste des suspects. Trop honnête pour profiter d'un meurtre. Trop honnête pour tuer. N'est-ce pas?
VENDEUR: Exact.
JANE: A moins que vous soyez tellement rusé que vous jouiez un double jeu. Non, ça m'étonnerait.

MENTALIST - GENERIQUE

MAGASIN DE VOITURE DE LUXE

 

Jane et Cho interrogent le propriétaire.

 

PROPRIETAIRE: Quand j'ai vu qu'elle n'était pas là hier, je ne savais pas quoi penser. Ca ne lui ressemblait pas.
CHO: Vous vous êtes inquiété?
PROPRIETAIRE: Non, j'étais plutôt furieux. C'est elle qui devait organisé la fête hier soir Kinsey était là et heureusement il a pris les choses en mains. (à des vendeurs) Il paraît que vous avez très mal jouez hier soir. C'est pas bien!
JANE: vous employé la rivalité enter vos employé?

PROPRIETAIRE: Et comment, c'est un travail de battant. On est le plus grand vendeur de voiture de luxe du nord de la Californie. On a quatre étages de stock derrière. Nous faisons 100 millions de dollars de chiffre d'affaire annuel, mes vendeurs doivent mériter leur place.
Tous les 6 mois, on fait le point. Le meilleur de nos vendeurs remporte un montre de luxe et le plus mauvais doit trouver un autre boulot. Écoutez messieurs, sans vouloir vous pressez, mes clients
demandent quand nous pouvons ré-ouvrir.
CHO: Dites-leur qu'une femme est morte.
PROPRIETAIRE: Ouais c'est un vrai drame mais j'ai une entreprise à faire tourner.
JANE: Quand le requin ne peut plus nager, forcement il coule.

Les trois hommes arrive dans la cuisines des employés.

 

PROPRIETAIRE: Ne fais pas semblant d'être malade! Voici James Kinsey.
JANE: Ah, le meilleur vendeur. Félicitations !
PROPRIETAIRE: C'est vrai, il pourrait vendre de la glace aux esquimaux.
JAMES: Il faudrait leur offrir des options aux esquimaux
CHO: M. Westhoff dit que vous travailliez avec Liselle le soir où elle a disparu.
JAMES: Oui, on a travaillé sur la réception d'hier soir. Je parti vers 8h, 8h30.
CHO: Vous l'avez trouvé normal?
JAMES: Elle avait l'air d'aller bien. Un peu tendue peut-être mais c'était pas un évènement facile à organiser
(Jane prend une boite dans le frigo)

JAMES: Laissez ça. C'est à moi.
JANE: D'accord.
CHO: Vous vous entendiez bien avec Liselle ?
JAMES: Ouais. Elle était sympa.
JANE: Sympa? Mais vous la détestiez.
JAMES: Non.
JANE: Si. Comment ça se fait? Elle était au milieu de la meute, elle ne vous menaçait pas.
PROPRIETAIRE: Liselle se débrouillait très bien pour son âge.
JANE: Elle se débrouillait bien parce qu'elle était très jolie. Vous estimiez que c'était injuste comme avantage.
JAMES: Le sexe fait vendre. C'est comme ça! C'est la vie!
JANE: Oh, oui.
JAMES: Écoutez, au niveau compétence, elle valait pas un clou! Vous lui mettiez un sac sur la tête,
elle vendait plus rien.
CHO: Vous l'avez dragué?
JAMES: Ouais.
JANE: Comment ça s'est passé?
JAMES: Elle a dit non. Elle était prise.
CHO: Comment il s'appelle ?
JAMES: Je ne sais pas, Jeff. Jeff je sais pas quoi, un musicien qui rêve d'être une rock star. Elle passait son temps à se plaindre de lui. C'était l'amour vache entre eux.

BUREAU DU CBI

 

Van Pelt donne des infos à Lisbon dans son bureau.

 

VAN PELT: Le petit copain s'appelle Jeff Sparhawk. La victime vivait avec lui dans un loft. Voilà l'adresse.
LISBON: Je vais y aller avec Jane. Pendant ce temps là vérifier ses finances.
(Rigsby entre dans le bureau)

RIGSBY: Vous vouliez me voir, patron?
LISBON: Oui, je voulais vous voir tous les deux. Fermez la porte, asseyez-vous. Vous savez de quoi je vais vous parler. L'autre jour vous m'avez dit que vous entreteniez une relation amoureuse tous les deux.
RIGSBY: Oui.
LISBON: Les relations amoureuses entre collègues d'une même unité sont interdites au sein du CBI. J'avais l'intention de prendre mon temps et de bien réfléchir avant de prendre une décision mais je m'aperçoit que cela cause des tensions, alors Agent Rigsby et Van Pelt, souhaitez vous confirmer sue vous entretenez une relation amoureuse tous les deux?
VAN PELT: Oui.
RIGSBY: Oui.
LISBON: Entendu. Je suis votre supérieur, je dois le signaler au service du personnel, c'est pour moi une obligation. Je le ferai dès que nous aurons bouclé cette affaire. Vous avez des questions ?
VAN PELT: Ils procèderont aussitôt à la mutation de l'un de nous?
LISBON: Oui. Bien sur. C'est le règlement. Vous le connaissez. Ce sera tout.

APPARTEMENT DE JEFF

 

Jane et Lisbon cherchent l'appartement.

 

LISBON: Merde. Où est le 4 B ?
JANE: Je comprends votre position. Vous n'avez pas à vous mettre dans cet état pour si peu
LISBON: Je ne vois pas de quoi vous parlez?
JANE: Vous vous sentez mal à l'aise à cause de Rigsby et Van Pelt.
LISBON: Pas du tout.
JANE: Vous vous demandez si au fond vous n'êtes pas guidée par la jalousie et le ressentiment dans cette histoire.
LISBON: Je vous demande pardon?
(Ils entendent du bruit dans l'appartement)
LISBON: M. Sparhawk? Nous sommes du Bureau Californien d'Investigation
JEFF: Le bureau de quoi?
LISBON: Nous venons vous interroger à propos de Liselle. Vous pouvez poser ce qui reste de votre guitare?
JEFF: Ouais, si vous voulez.
JANE: Je vais faire du thé.

Lisbon et Jane interrogent Jeff.

 

LISBON: Pourquoi vous démolissez tout, Jeff?
JEFF: Je suis triste. Je détruis tout quand je suis triste.
JANE: Oui un mélange de tristesse et de culpabilité surtout, une pincée d'apitoiement sur soi-même et un brin d'excitation. Alors comme ça vous êtes musicien ? C'est bien. Vous êtes doués?
JEFF: Non.
JANE: Oh si. Liselle avait du goût. Je ne crois pas qu'elle se serait aguiché d'un mauvais musicien.
JEFF: Ouais. Je suis super doué! Je cartonne! L'an dernier je me suis fait 9000 dollars grâce à ma musique.
JANE: C'est toujours 9000 de plus que Van Gogh avec ses tableaux.
JEFF: Faut voir comment il a fini!
LISBON: D'accord, en gros, vous viviez tous les deux sur le salaire de Liselle?
JEFF: Oui. Sa part sur une Aston, ça permettait de tenir plusieurs mois et moi je me concentrais sur ma musique. Elle détestait ce job, Liselle. Elle le faisait que pour moi.
LISBON: Ça formait des tensions au sein de votre couple?
JEFF: Ouais. C'est sûr. Les couples, ça se dispute. Et ça me plaisait pas qu'elle bosse dans cette boite mais...

JANE: Vous aviez besoin d'argent. Ça se comprend.
JEFF: Elle se faisait draguer à longueur de temps par des riches égocentriques, d'accord? Ça rend forcement jaloux tout ça, des connards qui essayait de lui filer pleins de trucs.
LISBON: Quel genre de trucs ?
JEFF: Je sais pas, des bijoux, des parfums. Ces genres de choses. Liselle les renvoyait toujours.
LISBON: Pourquoi?
JEFF: Par respect pour moi. Et quand elle pouvait pas les rendre, elle les vendait.
JANE: Pas toujours. Il a une grande valeur ce tableau.
JEFF: Elle a dit qu'il valait trop cher pour qu'on s'en débarrasse. Elle l'a gardé pour financer notre mariage.
LISBON: Qui le lui a offert?

JEFF: J'ai fait n'importe quoi, j'ai pas été sympa. Je la méritait pas. Maintenant, elle est plus là.
JANE: Arrêtez de vous apitoyer. On peut en mourir, vous savez? Et je sais de quoi je parle.

Lisbon et Jane sont dans le couloir.

 

LISBON: Jeff Sparhawk n'a pas d'alibi.
JANE: Épargnez moi les discours de flic, Lisbon. Dis-moi ce qui vous tracasse.
LISBON: Rien ne me tracasse.
JANE: D'accord.
LISBON: Rien ne me tracasse. Tout va très bien.
JANE: Message bien reçu.
LISBON: Tant mieux.
JANE: Sparhawk n'a pas d'alibi, c'est ça?

VOITURE DE LISBON

 

LISBON: Non, je ne suis pas motivée par la jalousie et le ressentiment. C'est n'importe quoi!
JANE: Pourtant vous vous souvenez des mots que j'ai employé. Il n'y a pas de honte à cela.
Il m'arrive d'éprouver ce sentiment. Pourquoi les autres ont-ils une vie normale et pas moi?
LISBON: Ma vie va très bien.
JANE: D'habitude, vous êtes au dessus de sentiment aussi bas mais là, vous êtes pieds et poings liés. C'est le règlement ! Vous devez céder à vos pulsions les moins reluisantes, vous n'avez pas le choix. Ce qui explique votre migraine.
LISBON: Je n'ai pas... c'est vrai, oui, j'ai mal à la tête mais c'est une coïncidence.
Soit j'accomplis mon devoir, soit je suis sur qu'on va me reprocher d'avoir ignorer le règlement et c'est le problème de Van Pelt et Rigsby, pas le mien.
JANE: Puisque vous le dites.
LISBON(au téléphone): Lisbon.
VAN PELT: Oui, j'ai du nouveau concernant le tableau. Il a été vendu aux enchères l'an dernier à San Francisco, il aurait été acheté par Walter Mashburn pour 30 000 dollars.
LISBON: Mashburn. Ce nom me dit quelque chose.
VAN PELT: Il a acheté Mashburn Avionics, qu'il a revendu il y a 10 ans des millions. C'est aussi le dernier client que Liselle Douglas avant d'être tuée

HOTEL DE WALTER

LISBON: Vous avez vu mon insigne ou je dois vous le remettre sous le nez?
RECEPTIONNISTE: Je suis désolé mais je ne peux pas vous dire si M. Mashburn est ici ou pas.
Nous sommes un club privé, nos membres tiennent à leur intimité.
JANE: Rassurez vous, je vais vous le trouvez
RECEPTIONNISTE: Monsieur, s'il vous plait!
(Jane part en courant et le réceptionniste le poursuit. Lisbon regarde la cahier des clients)
CLIENT: Bonjour, en terrasse, la table dans l'angle. Oh, vous devez être nouvelle. Walter Mashburn.

M. Mashburn, sa compagne, Jane et Lisbon se retrouvent à la table dans l'angle.

 

WALTER: J'aimais bien Liselle. Une jeune femme intelligente. Dommage !
LISBON: Vous lui avez offert un cadeau de valeur.
WALTER: Oui.
JANE: Vous couchiez avec elle ?
WALTER: Si je couchais avec tous les personnes à qui j'offre des cadeaux, je ne travaillerais jamais et je dormirais pas beaucoup non plus.
JANE: Mais vous lui avez fait des avances et elle a refusé.
WALTER: Perspicace. Vous êtes médium, c'est ça?
JANE: Qu'est ce qui vous le fait dire?
WALTER: Je ne sais pas, cet air de charlatan que vous avez. Ma deuxième, non, ma troisième femme était à fond dans cette connerie de voyance. Alors je vous reconnaît de loin maintenant
LISBON: Combien de femmes avez vous eu en tout?
WALTER: Suffisamment pour être vacciner. D'ailleurs en ce moment, je suis libre comme l'air.
LISBON: On vous a demande si vous couchiez avec Liselle. C'est oui ou non?
JANE: Non.
WALTER: c tableau, c'est pour la récompenser de m'avoir trouvé une Austin Healey 2 places datant de 1960 modèle très rare. Oui, ce cadeau elle l'a mérité.
LISBON: Et là pourquoi aviez vous rendez vous avec elle ?
WALTER: Pour récupérer la voiture. Vous voulez la voir?
LISBON: Non, merci.
JANE: Avec plaisir.
WALTER: Vous avez un coté femme blessée que je trouve très attirant!
JANE: Mm. Oui.
WALTER: On pourrait se voir pour prendre un verre.
LISBON: J'habite Sacramento.
WALTER: J'ai un jet.
JANE: Oh, vous êtes fort. Très fort ! J'ai une petite question, avez-vous tué Liselle ?
WALTER: Jake, l'addition. Je vais vous montrer quelque chose.

PONTON

 

WALTER: Les trafiquants appellent ça les bateaux bolides, ça veut tout dire! Rien de tel que de glisser sur l'océan à 80 nœuds pour se sentir vivant. Ça vous dit une petite ballade?
LISBON: On a compris. Vous êtes un homme plein énergie. Vous aimez le danger. Pourquoi nous avoir amener ici?
WALTER: Non, je n'aime pas le danger. Rien n'est dangereux quand on prend ses précautions. Il suffit de bien gérer les choses et tout est parfait. J'allais dire même un crime peut être parfait mais vous m'avez compris.
LISBON: D'accord, bon on peut savoir pourquoi vous teniez à nous montrer ce petit joujou?
WALTER: Pour que vous ayez un aperçu de ma vie. J'ai un château en Écosse, un domaine au bord de l'eau à Brime. Si j'avais tué Liselle, vous croyez que j'aurais planté le corps dans le coffre d'une bagnole comme un idiot?
JANE: Comment auriez-vous fait alors?
WALTER: Le corps aurait disparu, Liselle se serait évaporée sans laissé aucune trace.
JANE: Ça vous plait d'être suspecté de meurtre?
WALTER: Suspecté? Je suis suspect?
JANE: Bien sûr. Vous pourriez être un psychopathe, et tuer un être humain, c'est une sensation qu'il ne s'achète pas. Plus rien ne vous excite désormais, Walter ?
WALTER: Patrick, si vous êtes persuadé que j'ai tué Liselle, il ne vous reste qu'une chose à faire, prouver ma culpabilité.
JANE: Ça pourrait être vous.

BUREAU DU CBI

 

LISBON: Mashburn a un casier vierge mais il a été soupçonné plusieurs fois de tremper dans des affaires loucheuses.
RIGSBY: On n'a jamais rien trouvé. C'est un homme d'affaire de génie. C'est ce qui est écrit
LISBON: Il croit être un génie. C'est un magouilleur qui a eu de la chance. Il a toujours obtenu ce qu'il voulait depuis l'âge de 30 ans.
JANE: Sauf vous.
RIGSBY: Walter Mashburn vous a demande de sortir avec lui?
LISBON: Non. Enfin, si plus ou moins.
JANE: Personnellement, je pense qu'elle aurait dû accepter. Une relation un peu glamour gratuite vous aurait fait du bien mais non, pas notre Lisbon.
LISBON: Rigsby, allez donc interroger son alibi, la mannequin des maillots de bain.
RIGSBY: Oh, oui, le mannequin des maillots de bain. Pas de problème.
JANE: Son alibi sera solide qu'il l'ait tué ou pas.
LISBON: Allez y quand même.
(Cho arrive)

CHO: J'ai du nouveau. Apparemment, Westhoff, le patron de Zenith Motors, a signalé la disparition d'une Ferrari le soir du meurtre. Mais une heure plus tard, il a rappelle le shérif pour lui dire de laisser tomber.
LISBON: Ils l'ont retrouvé alors?
CHO: On n'en sait rien.
(Van Pelt arrive à son tour)

VAN PELT: Il faut qu'on sache. J'ai reçu le rapport d'autopsie. Liselle est morte d'un traumatisme crânien, sa tête a violemment frappé le bitume. Et à ça plus des hématomes et plusieurs fractures osseuses.
JANE: Elle a été renversée par une voiture.
RIGSBY: Si l'arme du crime est une voiture, on retrouvera forcement des traces de sang, de d'ADN même si elle a été lavée.
LISBON: Interroger Westhoff, les traces d'ADN ne sont pas éternelles.
RIGSBY: D'accord.

MAGASIN DE VOITURE DE LUXE

 

JAMES: Je m'absente deux jours et tu refiles le compte Tarlen à Legler?
PROPRIETAIRE: Ça fait un mois que tu n'arrêtes pas de t'absenter pour maladie.
JAMES: C'est pas de ma faute si j'ai des problèmes intestinaux.
PROPRIETAIRE: Ici, rien n'est gratuit. On obtient ce qu'on mérite. C'est la règle n°1
JAMES: C'est toi qui va m'apprendre les règles, espèce de salop. Tu oublies à qui tu parles!
PROPRIETAIRE: Oh, oui?
JAMES: Ouais.
PROPRIETAIRE: Toi tu as l'air d'avoir oublié qui de nous deux est le patron?
(Cho et Jane entrent dans la pièce)

CHO: Messieurs, on vous dérange pas?
PROPRIETAIRE: Séminaire de management.
JANE: en général, dans ces tentatives d'intimidation, les mâles n'hésitent pas à montrer les crocs à leurs rivales. Certaines espèces vont même jusqu'à montrer leurs parties génitales.
CHO: La Ferrari Testarossa de 1986, appartenant à Alexa Landau, a disparu de voter atelier. Vous savez où elle est?
PROPRIETAIRE: Je ne sais pas du tout.
CHO: Pourquoi avoir laisser tomber les recherches?
JAMES: J'ai pensé que le mari avait pu prendre la voiture. On évite de porter plainte contre nos clients.
JANE: Il a volé la voiture de sa femme?
JAMES: Le couple se sépare. Vous savez la vie des riches, c'est un vrai roman photo. Apparemment, le mari est parti avec à Las Vegas, et après la fête, la voiture était une poubelle. Alexia était furieuse.
PROPRIETAIRE: Et avant de prendre son jet pour Milan, elle l'a amené en révision. Elle a insisté auprès de Kinsey de ne pas laisser son ordure de mari s'en approcher. Il me l'a dit plus tard.
CHO: Et vous pensez que le mari n'a rien voulu savoir ?
JAMES: Noah Landau est un grand producteur de musiques, il est connu pour son impulsivité et il adore cette voiture.
CHO: Noah Landau était à la réception quand le corps de Liselle a été découvert. J'en vais parler à Lisbon.
JANE: Mm. Les riches ont une vie qui ressemble à un roman photo! Les riches, Vous n'aimez pas trop ça, hein Kinsey?
JAMES: Vous rigolez? Je les adore moi. Je veux grimper et seul les riches peuvent vraiment m'aider.

JANE: Oui, vous grimperez mais pour le moment Landau lui mange dans un superbe restaurant à Las Vegas, à table assise en face de lui, une femme deux fois plus jeunes que lui qui rit aux éclats à chaque une de ces plaisanteries. Et vous êtes là, coincé avec ce type, à réchauffer votre bouillon de bœuf?
JAMES Tout bœuf et orge. C'est à moi!
JANE: Bien sur. Vous souffrez de troubles intestinaux? Vous n'êtes pas obligé de répondre. Vous êtes un orphelin ?
JAMES: On est entouré de voleur ici.
PROPRIETAIRE: Comme si j'allais voler ton repas!
JANE: Quelqu'un l'a fait.
JAMES: Oui. L'autre jour. Si c'est pas nul ça!
JANE: De la soupe bœuf et orge ?
JAMES: Ouais.
JANE: Du bœuf... on utilise rarement du bœuf dans la soupe, qu'est-ce que tu en dis?
CHO: Chacun ses goûts.
JANE: Ouais. C'est sur.

DANS LA RUE

 

Rigsby et Van Pelt se rendent chez Landau.


VAN PELT: Il l'a tuée pendant qu'il volait sa propre voiture ?
RIGSBY: C'est une hypothèse. Grace,il ne faut pas que tu t'inquiètes même si Lisbon parle de nous, on fera que ça roule quoiqu'il arrive.
VAN PELT: Ouais, je sais.
RIGSBY: Même dans le pire des cas, si on te transfère hors de Central Valley, Los angeles ou quelque chose comme ça.
VAN PELT: T'es convaincu que c'est moi qui serait transférée?
RIGSBY: Moi, ça fait presque cinq ans que je suis là! Il y a l'ancienneté et pus surtout c'est mon métier.
VAN PELT: C'est mon métier à moi aussi.
RIGSBY: Non, c'est pas ce que je voulais dire. Toi aussi, tu as le droit de travailler bien sûr.
VAN PELT: Merci pour la permission.

CHEZ LANDAU

 

LANDAU: Pourquoi je volerai une voiture qui m'appartient?
RIGSBY: C'était la voiture de votre femme, M. Landau, dont vous êtes séparés
LANDAU: Oui, en fait on est comment on dit, en pleine réconciliation.
VAN PELT: Oh? Félicitations. C'est bien. C'était votre dernière escapade à Las Vegas alors? Oui, on en a entendu parlé. Nous savons tout, M. Landau. Liselle Douglas a vendu cette voiture à votre femme. Vous la connaissiez?
LANDAU: Sans blague? C'est à moi qu'elle l'a vendu, une Testarossa 86, une bagnole de collection. Vous croyez qu'Alexia en avait quelque chose à faire? Elle sait même pas conduire.
RIGSBY: Vous avez donc pris votre voiture. Ce qui se comprend.
LANDAU: Vous savez quoi? Vous devriez vous en aller.
VAN PELT: Vous l'avez tuée, n'est-ce pas? Vous l'avez renversée quand elle vous a surpris en prenant la voiture.
LANDAU: Qu'est-ce que vous dites? Liselle a été renversée?
RIGSBY: Je sais pas. Vous l'avez peut-être vue trop tard. Il faisait nuit. S'il vous plait, M. Landau, racontez nous votre version.
LANDAU: Oh, non, pas du tout. Pas du tout. Non. Quand je suis rentré de Las Vegas, j'ai oublié, comment dire, un truc dans ma bagnole.
RIGSBY: De la drogue?
LANDAU: Non. Oui, de la drogue. Quoi d'autre ?
Avec Alexia, on négocie la garde de notre fils. Tant une telle situation vous imaginez une affaire de drogue, ça l'a fout mal.

RIGSBY: Oui mais il dénonce pas les clients à la police le Zenith?
LANDAU: Non, bien sur. Il aurait gentiment laissé dans la boite à gant, Alexia l'aurait trouvée
et m'aurait envoyé en prison. Il fallait que je récupère la bagnole avant qu'elle ne trouve la dope.
VAN PELT: Vous l'avez donc volée.
LANDAU: Non. J'ai demandé à quelqu'un de me rendre ce service. Ensuite, j'ai fait la fête, j'ai perdu mon téléphone, j'ai pas pu contacté le mec. C'est pour ça que je me suis pointé à cette réception merdique pour voir le type.
RIGSBY: C'est un des vendeurs?
LANDAU: Non. C'est le petit copain de Liselle. Il s'appelle Jeff Sparhawk. Il a pris la voiture. Il était musicien, c'était l'occasion de m'approcher alors j'aurais du lui dire de tuer ma femme! Je rigole. Dis donc avec vous, ça...

MAGASIN DE VOITURE DE LUXE

 

Jane essaye un modèle de voiture, accompagné de Cho.

 

JANE: Pas mal comme musique!
BRAD: Excusez-moi. M. Jane.
JANE: Quoi? Oh, pardon.
BRAD: Si vous pouviez? Le bouton juste là. Je suis désolé, M. Jane. Vous ne pouvez pas jouer avec les modèles d'expo.
JANE: On aimerait en essayer une si ça vous ennuie pas, près de la plage ce serait bien.
BRAD: Vous cherchez une voiture?
JANE: Absolument. Pas moi, parce que je ne suis pas ''m'as-tu vu?'', c'est pas mon genre mais Cho lui c'est son genre. Vous pourriez nous montrer ce que vous avez?
BRAD: Je suis vraiment désolé. Pour le premier modèle il faut débourser une somme à 6 chiffres, il me faut un relevé bancaire pour prendre rendez-vous et faire un essai. Sinon, nous serions inondés de demandes. Vous voyez ce que je veux dire?
JANE: Oui, je vois tout à fait. Mais vous feriez une exception pour un ami?
BRAD: Non.
JANE: Bon, tant pis.
CHO: Il y a un lien entre Sparhawk et la Ferrari volée. Faut y aller.
JANE: Tu peux me rendre service? Ce serait de me déposer en chemin?
CHO: Bien sûr.

PONTON

 

Jane attend le retour de Walter.

 

WALTER: Patrick.
JANE: Ahoy !
WALTER: Quelle bonne surprise! Qu'est ce qui vous amène ?
JANE: La pêche.
WALTER: La pêche à quoi ?
JANE: Tout ce qui mord.
WALTER: Ce n'est pas de la surveillance ?
JANE: De la surveillance ?

MAISON

 

Les policiers ont retrouvé la voiture dans l'allée d'une maison.

 

LISBON: Voila notre voiture. Où est Sparhawk? J'ai du mal à croire qu'il soit sorti indemne de cet accident.
RIGSBY: Il y a du sang sur l'air-bag. Il était bien dedans.
LISBON Pas de trace de freinages. Il a carrément foncé dans le poteau.

De loin, ils entendent du bruit.


POLICIER: Lâches ce sabre immédiatement.
JEFF: Venez me chercher! Venez, venez! Qu'est-ce que vous attendez?

POLICIER: Lâches ce sabre! Lâches le ou je tire!
LISBON: Ne tirez que si vous me trouvez réellement en danger.
RIGSBY: C'est risqué, patron.
JEFF: Ne bougez pas!
VAN PELT: Patron.
JEFF: N'avancez pas!
LISBON: Jeff. Il faut qu'on parle.
JEFF: Non.
LISBON: Jeff. Posez ça par terre immédiatement.
JEFF: C'est ce qu'on va voir! Personne ne m'y obligera! Personne!
LISBON: Il n'est pas question qu'on vous dire dessus, Jeff. Même si on a bien compris que c'est ce que vous voulez.
JEFF: Je l'ai tuée. J'ai tué Liselle.

LISBON: Dans ce cas, on va en parler. On est là pour vous aider mais lâchez votre arme. Baissez vos armes! Vous êtes en état arrestation. Nous allons vous examiner par un médecin.

PLAGE

 

Jane discute avec Walter.

WALTER: Alors c'est comme ça que vous épatez tout le monde?
JANE: J'épate qui? Oh. Regardez moi ce petit bijou. Celui-là, je le garde .
WALTER: J'ai fait des recherche sur vous.
JANE: Qu'est-ce que vous avez trouvé ?
WALTER: Médium, j'avais deviné.
JANE: Ah, ça n'existe pas les médiums!
WALTER: Oh, je sais! Vous êtes un charlatan. Vous femme et votre fille ont été victime d'un tueur en série et vous vous sentez coupable. Et vous voilà engagé dans la quête reine de la rédemption, en combattant le mal et l'injustice? C'est ça?
JANE: Plus ou moins.
WALTER: Vous manipulé les gens, en fait, vous évaluez les faiblesses puis vous leur tendez une corde pour se pendre.
JANE: C'est très plaisant comme description.
WALTER: Je sais déjà ce que vous pensez de moi. Je suis un gars affreusement vaniteux, égocentrique, qui aime se faire remarquer.
JANE: Vous n'êtes pas d'accord ?
WALTER: Si, on peux pas dire le contraire. Mais je suis également rusé, sans pitié et j'ai horreur de l'échec.
JANE: Tout à fait le type d'homme qui tuerait une femme qui repousse ses avances.
WALTER: Vous croyez?
JANE: Comment avez vous su que Liselle avait été découvert dans un coffre ?
WALTER: J'ai beaucoup d'amis. Le bureau du shérif, le bureau du maire.
JANE: Avez-vous tué Liselle Douglas?
WALTER: A votre avis?
JANE: Je le saurai très bientôt.
J'ai encore besoin de farfouiller encore un peu dans votre psychisme si vous n'y voyez pas d'inconvénient?
WALTER: Pas du tout. Fouillez. On va bien rigoler!
JANE: toujours en recherche de sensation!
WALTER: Oui. Absolument!
(Le téléphone de Jane sonne)
JANE: Allo?
LISBON(au téléphone): On a arrête le copain de la victime. Il ferait un bon coupable. Vous voulez vous entretenir avec lui?
JANE: Oui, mais plus tard. Je suis occupé.
LISBON: Où êtes vous?
JANE: Je suis en compagnie d'un de vos admirateurs, qui ferait également un bon coupable. Il y a écrit "Tueur" sur le front.
LISBON: C'est pas Mashburn!
WALTER: dites lui bonjour de ma part!
JANE: Il vous dit bonjour.
LISBON: Là dedans.
JANE: Elle a raccroché.

BUREAU DU CBI

 

Rigsby veut parler à Van Pelt dans une pièce.

 

RIGSBY: Grâce!
VAN PELT: Oui?
RIGSBY: Bon, tu arrêtes de me faire la tête! Je peux te parler?
VAN PELT: Oui, si tu veux.
RIGSBY: Écoutes. Excuses moi! Je ne voulais pas dire que ton boulot était moins important que le mien.
VAN PELT: Je le sais sauf que tu décides de comment je dois mener ma carrière. Tu planifies ma vie à ma place. On est pas marié, je te signale.
RIGSBY: J'ai compris. Tu as raison. On n'est pas marié. Ce serait bête, d'ailleurs?
VAN PELT: Ce serait bête?
RIGSBY: On sort ensemble depuis quelques mois. Seulement on peut pas savoir ce qui va se passer?
VAN PELT: Oui, je suis d'accord mais de là à dire que ce serait bête?
RIGSBY: Je pense que ce qui serait bête c'est de se marier aujourd'hui.
VAN PELT: Mais pourquoi pas demain? Je veux dire, plus tard, peu importe?
RIGSBY: Il faut qu'on discute de ça là tout de suite?
VAN PELT: Oui, on aurait même dû en parler avant d'annoncer qu'on était ensemble et de mettre mon boulot en péril.
RIGSBY: Mon boulot aussi est menacé.
VAN PELT: C'est pas ce que tu disais ce matin? Tu as de l'ancienneté toi, tu as oublié?
RIGSBY: Écoute, Grâce, je sais que tu as peur mais c'est pas une raison de m'en vouloir, pas maintenant.
VAN PELT: Tu voudrais quoi? Que du jours au lendemain, je me retrouve à Fresno et que je le prenne avec le sourire ?
RIGSBY: D'accord. Tu sais quoi? Fais comme tu voudras.

Lisbon et Cho interrogent Jeff en salle d'interrogatoire.

 

LISBON: Jeff, nous avons demandé au laboratoire d'effectuer les analyses sur la Ferrari le plus rapidement possible.
CHO: Si on retrouve le sang de Liselle, il n'y aura plus l'ombre d'un doute. Autant avouez tout de suite.
JEFF: Vous croyez que je l'ai tuée ?
LISBON: Ben oui, vous nous l'avez avoué tout à l'heure
JEFF: C'est bizarre. Je pense que si je l'avais tuée, je me sentirais mieux en ce moment. J'aurais l'impression de contrôler quelque chose.
LISBON: Alors maintenant vous dites que vous ne l'avez pas tuée?
JEFF: Je ne l'ai pas tuée mais je l'ai assassiné d'une certaine facon. Je l'ai assassiné avec mon égoïsme.
LISBON: Ecoutez, on n'est pas là pour tergiverser et jouer sur les mots. Vous étiez là-bas le soir où elle est morte. Vous avez volé la voiture à la demande de Landau, et où l'avez vous planqué? Dans un garage ?
JEFF: Oui. Je me suis dit que si Landau filait ma chance, je pourrais réussir et prendre soin de Liselle pour changer. Elle a tout fait pour moi. Elle a bossé comme une malade. Moi mon plan, c'était le vol de bagnole.
CHO: Elle vous a surpris? A tenté de vous en empêcher?
JEFF: Non.
CHO: C'était un accident?
JEFF: Non. Elle ne m'a même pas remarquer. Elle était à fond dans son boulot! Je l'aimais. Si je l'avais tuée, je serais pas là en train de vous parler, je serais mort aussi.
LISBON: On a besoin de Jane.
CHO: Ouais.

RESTAURANT

 

JANE: Le cerveau humain est la superposition de différentes souches. Il y a le cerveau du homo sapiens, celui de l'homme des cavernes, juste au dessus celui de l'animal sauvage. Descendez, tout en bas, vous trouverez le cerveau du lézard. Le lézard est tout en action et réaction!
Aucune subtilité. Impossible de lui apprendre à ne pas réagir.
WALTER: Où ai-je caché la bague ?
JANE: Vous allez me le dire
Tout ce que le cerveau du lézard sait , c'est que vous avez caché une chose et que vous ne voulez pas qu'on la retrouve, on ne peut éviter le lézard de réagir.
WALTER: C'est très intéressant mais je ne vois toujours pas ma bague.
JANE: Je vous écoute, et la bague est... Excusez-moi. Merci. Merci.
WALTER: Élémentaire.
JANE: Oui, mais ça m'éclaire d'avantage sur votre personnalité.
WALTER: Du charlatanisme. Franchement, vous me décevez.
JANE: Vous trouvez que vous transpirez trop, vous êtes un maniaque de la propreté et vous avez des problèmes avec votre mère.
WALTER: Qui n'en a pas? Charlatant.
JANE: Si j'étais quelqu'un d'un peu susceptible, je dirais que vous me manquez de respect.
WALTER: c'est une constatation.
JANE: Je dois vous prouvez que vous avez tort. Auriez vous avez une bonne voiture de course quelque part?
WALTER: J'en ai une.

PARKING

 

Walter bande les yeux de Jane. Ils sont sur un parking avec une voiture de course jaune.

 

CHO: Jane, qu'est ce que tu fais ?
JANE: Salut Cho. Je vais faire mes preuves. Lisbon est avec toi?
CHO: Non.
JANE: Oh, dommage. Elle aurait adoré.
CHO: Elle veut que tu reviennes au bureau.
JANE: Qu'elle s'inquiète pas. Prêt, Walter?
WALTER: Je pense. Oui.
JANE: Tant mieux. Oh! on est très bas. Vous êtes angoissés?
WALTER: Pas du tout.
JANE: Vous devriez. C'est une voiture somptueuse. Je n'aime pas la couleur mais ce que je vais faire, c'est la conduire simplement guidé par vos réactions. Si vous la jouez cool, on se plante.
Et quoiqu'il arrive, ne fermez pas les yeux. D'accord. Comment on démarre ?
WALTER: Là.

Jane conduit la voiture les yeux bandés guidés par les mouvements de Walter installé sur le siège passager.


WALTER: Là, vous m'avez bluffé!
JANE: Ah, c'était super! Merci. Tout dans le poignet. Tout dans le poignet.
(la voiture garée près d'une falaise va tomber puisque Jane n'a pas mis le frein à main)
CHO: Pourquoi tu as fait ça?
JANE: C'est un accident. Bon, pas de blessé, c'est l'essentiel. De toute façon la couleur était horrible. Je vous en achèterai une autre. Désolé.

BUREAU DU CBI

 

VAN PELT: Pas de traces de sang ni d'ADN sur la voiture volée.
LISBON: Rien? Donc on n'a pas l'arme du crime.

VAN PELT: Et pas de suspect.
LISBON: On reprend tout à zéro. Sortez tous les témoignages. Excusez moi. (au téléphone) Oui, Cho. Oh, non. Oh, c'est pas vrai. Non. Non, je vous laisse régler ça tout seul. Seulement insisté bien que le CBI n'est pas responsable, ce n'est qu'un consultant.

MAGASIN DE VOITURE DE LUXE

 

Jane, Cho et Walter viennent chercher un nouveau modèle pour le dernier.

 

JANE: Euh, c'est une longue histoire. Je dois acheter une voiture à Walter. Vous pouvez nous montrer ce que vous avez?
JAMES: Oui.
BRAD: Je vous l'ai expliqué, M. Jane, il nous faut un relevé bancaire...
WALTER: M. Jane est engagé envers moi sur l'honneur, alors je m'en porte garant. Vous voulez voir mes relevés bancaires?
BRAD: Bien sûr que non.
WALTER: Très bien. Allons-y.
JAMES: Absolument !
JANE: Je pense qu'Elias saura nous guider.
JAMES: Il vous faut le meilleur pour vous conseiller
JANE: Il est deuxième, il fera encore plus d'efforts. N'est-ce pas?
BRAD: Bien sur.
JANE: On y va ?

Brad fait le tour des voitures avec Walter Jane et Cho.

 

WALTER: Que pensez vous de celle-ci?
BRAD: Excellent choix. Cette voiture, elle est...
JANE: Elle est grise. Le gris, ça vous plait? À vous de voir?
WALTER: Non. Le gris, c'est vraiment pas pour moi.
JANE: Si on allait jeter un œil, euh, non allons plutôt pas là! S'il vous voulez bien.
WALTER: Patrick, nous sommes déjà passés par là. Retournons.
JANE: Je vous en prie un peu de patience. Sachez que quelque soit la perfection du plan élaboré, il y a toujours un petit malin qui comprend tout. Voilà pourquoi il est difficile de tuer en toute impunité. C'est amusant l'achat d'une voiture, j'aime bien. Celle-là, Walter. Qu'est-ce que tu en dis, Cho?
CHO: Un modèle 6 vitesses! Excellent choix.
JANE: Oh, oui.
WALTER: Ok, ça me va.
JANE: Essayez-là, vous verrez.
WALTER: Très bien allons-y.
BRAD: M. Mashburn, si je puis me permettre est trop vulgaire pour vous.
JANE: Vous avez vu son ancienne voiture? Cette couleur est plus intéressante. Le rouge symbolise la passion, le désir, la colère. Elle est superbe. Elle est juste un peu cabossé ici. Je suis sur que ça peut s'arranger, n'est ce pas Elias?
BRAD: C'est une belle voiture, mais il y a un problème avec la transmission. Je vous conseillerai plutôt celle-ci, la Lamborghini Murcia lago, V 12, 631 chevaux sous le capot, vous imaginez? Rien avoir avec ce que vous aviez. Pour tout vous dire, je pense que nous avons quitté le premier étage un peu trop vite. Nous avons en stock de très belles voitures au premier étage.
Mais bien sur si c'est celle-là que vous voulez, pas de problème. C'est votre choix. On discute pas les gouts et les couleurs.
CHO: Vous allez bien?
BRAD: Très bien, oui. Je vais très bien.
JANE: C'est pas vrai. Il se sent nauséeux parce que c'est la voiture qu'il a utilisée pour tuer Liselle.
BRAD: Je vous demande pardon?
JANE: Vous nous y avez conduit tout droit.
BRAD: Non, pas du tout.
JANE: Si. Vous nous avez conduit à cette voiture, comment est-ce possible si vous ne l'avez pas tué?
BRAD: C'est la chose la plus ridicule que...

(Brad commence à courir mais Cho le poursuit et le rattrape)
WALTER: Cette bagnole, c'était la bague cachée?
JANE: Oui.
WALTER: Et le cerveau de lézard d'Elias vous a aidé à le retrouver. Alors c'est terminé.
JANE: Oui, c'est terminé.
WALTER: Quel dommage, c'était marrant.
JANE: Vous avez senti ce petit frisson ?
WALTER: La prochaine fois, je serais peut être le tueur.

BUREAU DU CBI

Lisbon et Jane interrogent Brad en salle d'interrogatoire.

 

BRAD: C'est une compétition. Vous n'avez pas idée à quel point ça vous ronge! Deuxième place, premier perdant.
JANE: Kinsey allait encore gagner, vous estimiez que vous méritiez cette place.
Westhoff aime les bagarres alors vous vous êtes battus.
LISBON: Et vous l'avez rendu malade en mettant carrément du poison dans sa soupe. Mais un jour Liselle vous a surpris, c'est ça?
BRAD: Kinsey était malade depuis quelques temps. Elle a compris, elle a piqué sa crise. Elle a jeté la soupe et a dit que je devais raconter à Westhoff ce que j'avais fait, elle voulait absolument que je me dénonce. M'obliger à me dénoncer mais de quel droit? Cette pétasse prétentieuse!
Si Westhoff avait découvert que je démolissais son meilleur vendeur, il m'aurait viré à tous les coups. Ce salaud de Kinsey m'aurait balancé aux flics. Ça aurait détruit ma vie. La sécurité s'est pointée plus tôt que prévu, alors j'ai planqué le corps dans le coffre. C'était moi ou elle.
Il faut savoir que quand vous n'avez que ce choix là, vous vous choisissez vous sans hésitation.
LISBON: Je suis persuadée que le jury compatira.
BRAD: Comment avez-vous su que c'était moi ?
JANE: Je vous l'ai dit, le n°2. Le n°2 se bat toujours plus et puis personne ne vole de la soupe orge au bœuf.

Jeff va parler à Lisbon.

 

JEFF: On m'a dit qu'aucune charge n'était retenu contre moi. Je viens vous remercier. Alors, ben voilà merci.
LISBON: Il faut arrêter vos conneries, Jeff.

Lisbon va parler à Van Pelt et Rigsby au sujet de leur relation.

 

LISBON: Vous ne me l'avez pas dit.
RIGSBY: Pardon?
LISBON: Que vous êtes ensemble. Vous n'avez rien dit. Je n'ai rien entendu et nous travaillons vous et moi dans le respect total du règlement. Vous ne vous tenez pas la main, pas de regards langoureux et interdiction absolue de s'embrasser au bureau.
VAN PELT: Pas de problème.
RIGSBY: Ça me va.

Le portable de Lisbon sonne.

 

LISBON: Allo? Jane? Je vous rejoins où?

HOTEL

 

Lisbon attend Jane, il arrive avec une voiture de course.

 

JANE: Hey, je vous dépose!
LISBON: C'est pas vrai! D'où vous sortez ça?
JANE: Ce vieux tacot? Walter Mashburn.
LISBON: Malgré le fait que vous avez détruit sa voiture, rien que pour débusquer Elias?
JANE: Quoi? J'ai fait ça?
LISBON: Parfaitement et Mashburn vous en veux pas?
JANE: Non. On lui a offert une trop belle expérience. Je lui ai permis de m'aider à arrêter un tueur. C'est ça, sa a façon de me remercier. Montez!
LISBON: On n'a pas le droit.
d'accepter les cadeaux. Vous le savez, ça.
JANE: Ce n'est pas un cadeau, il me l'a prêtée.
J'ai décidé d'aller dans ce fameux restaurant à Napa. Si vous voulez m'accompagner, on y sera dans 8 minutes. Vous en reviendrez pas!
LISBON: C'est une très belle voiture!
JANE: Oui. Aller, montez.
LISBON: Vous promettez de ne pas d'excès de vitesse ?
JANE: Non.
LISBON: Ooh! Moins vite!

 

Fin de l'épisode.

 

 

Zenith Motor Gallery, Marin County

the owner : Mr. Norris, I'm gonna let one of my guys show you the Lamborghini. It's your new car. You just don't know it yet.

a salesman : The McLaren looks good on you, Mr. Landau.

buyer : Not tonight. another salesman : A lot of fellas out there-- They've got to sell station wagons, minivans, This? I don't have to sell this This is the good life on wheels, stem to stern. Hell, the trunk's bigger than my first apartment.

(He opens the trunk to show it off to a prospective buyer and finds a dead woman in the trunk.)

Oh, my God. Liselle.

 

CBI arrives.

 

Lisbon : Agent Rigsby, what do we have?

Rigsby : Hey, boss. Liselle Douglas, salesperson here, age 28. Blunt force trauma, numerous contusions, possible skull fracture.

Cho : Her clothes are still intact. No obvious signs of sexual assault.

Lisbon : What is it?

Jane : I just love that new car smell.

Lisbon : Anything on the time of death?

Van Pelt : She was last seen working here late last night. Private security did a sweep at midnight, reported the alarm system hadn't been activated. Coroner thinks she was probably dead by then. Let's get the body out of here, see what we can find out.

Rigsby yeah, you got it.

Lisbon : That's expensive, huh?

Cho : $300,000 retail. Probably get a discount now, though.

 

Cho talks to salesmen.

 

Cho : Hey, guys. One of you found the body?

Brad : Yeah, James Kinsey. I believe he's in the john right now. Brad Elias.

Cho : Any idea who could have done this, Mr. Elias?

Brad : No. None. It was horrible. This is a tragedy. We're like a family here.

Jane : Ha! Family. That's cute.

Brad : Excuse me?

Jane : You work on commission, right?

Brad : Sure.

Jane : Okay, then you're not a family at all. You're a gladiator pit. You're a seething mass of primal hostility and mistrust.

Brad : That's not true. People have the wrong idea about sales. There's a lot of respect among us, right, guys?

 

Salesmen : oh, yeah.

Jane : Clearly you're a top dog amongst this pack here, But the question is, who's the fastest runner?

Brad : Runner?

Jane : Liselle's clients are gonna need a new broker, aren't they? And I think that my associate, agent Cho here, left her client list upstairs. In your break room. It might be a little ghoulish to grab it up so soon, but it is still up there, and someone, at some point, will...

A group of salesman break into a run for it, including Elias.

 

Cho : I've got the client list right here. It's evidence. What did you do that for?

Jane : I have eliminated this man from any suspicion. Too honest to profit from a killing? Too honest to kill. Right?

Salesman : Right.

Jane : Hey, guys, break it up. Unless, of course, you're very cunning and you're working a double bluff. No, I didn't think so.

The Mentalist 2x13

Redline

 

Zenith Motor Gallery, Marin County

Owner : Liselle didn't show up for work yesterday. I didn't know what to think. It wasn't like her.

Cho : You were worried?

Owner : I was pissed. Hosting the party was her responsibility. It's a good think that Kinsey stepped up. (to salesman) Heard you boys didn't play nice last night. Naughty, naughty.

Jane : You like your employees at each other's throats?

Owner : You bet I do. This is a job for winners. We're the top luxury broker in northern California. We got four floors of stock back there. We got over $100 million in sales annually. My guys have to earn their place. So every six months we have a sales drive. So Top guy on the board gets a titanium diamond Rolex. Bottom guy... gets a new job. Look, agents, not to press--my clients would like to know when we can reopen. What can I tell them?

Cho : You can tell them a woman's dead.

Owner : Which is terrible, uh, but this is a service business.

Jane : And when sharks stop swimming, they drown, right?

Owner : no malingering guys. This is James Kinsey.

Jane : Ah. Ah, top salesman. Congratulations. James : Thanks.

Owner : Damn right. This guy could sell a cat to a mouse.

James : Ah, I might have to throw in a few extras to close that deal.

Cho : Mr. Westhoff here says you were working with Liselle the night she disappeared.

James : Yeah, working on last night's party, sure. I left her here about, uh, 8:00, 8:30.

Cho : How'd she seem--her demeanor?

James : Fine, I guess. Uh, a little tense, maybe. A lot of pressure to get that party together.

Jane rifles through the fridge.

 

Jane : Hey. Hey.

James : That--that's--that's mine.

Jane : That. Okay.

Cho : Now how'd you and Liselle get along?

James : Uh, great. She's a great girl.

Jane : Great? But you resented her.

James : No.

Jane : Yes. Why was that? She was in the middle of the pack, so she was no threat to you.

Owner : Liselle did very well for her age.

Jane : She did very well because she was beautiful, and you felt that gave her an unfair advantage.

James : hey, sex sells. That's a fact of life.

Jane : Oh, yeah.

James : Listen, her actual pitching skills--bush league. You put a bag on her, Liselle couldn't sell squat.

Cho : Ever ask her out?

James : Yeah.

Jane : How'd that go for you?

James : Uh, she said no. Boyfriend.

Cho : What was his name?

James : Um, uh, Jeff. Jeff somebody-- musician, wannabe rock star. Yeah, she was always bitching about him. Always drama with those two.

 

CBI

Van Pelt : Boyfriend is Jeff Sparhawk. The victim had a loft with him south of Market. Here's the address.

Lisbon : Jane and I will look into it. You check out her financials.

Rigsby arrives.

 

Rigsby : You wanted to see me, boss?

Lisbon : Actually, I wanted to see both of you. Shut the door. Sit down. You know what this is about. The other day you told me you were involved in a romantic relationship with each other.

Rigsby : Yes.

Lisbon : Dating within the unit is strictly against CBI regulations. I wanted to take some time to think about how to respond, but I realize that it's causing tension, so... Agent Rigsby and Van Pelt, are you involved in a personal relationship with each other?

Van Pelt : Yes.

Rigsby : We are.

Lisbon : Okay, then. As your supervisor, I have to report the relationship to employee support services. I'm gonna do it as soon as we close this case. Do you have any questions?

Van Pelt : But they'll make one of us transfer out of the unit.

Lisbon : Yes, they will. That's the rule. You knew that. You can go now.

 

Lisbon and Jane go to Jeff's apartment.

 

Lisbon : Where the hell is 4-B?

Jane : I understand your position. There's no need to beat yourself up about it.

Lisbon : What are you talking about?

Jane : Well, that you feel bad about Rigsby and Van Pelt.

Lisbon : No, I don't.

Jane : Well, you can't help wondering if there's a hint of jealousy and resentment in your decision.

Lisbon : Excuse me?

They hear a noise from inside and go in to find Jeff Sparhawk bashing the crap out of one of his guitars.

 

Lisbon : Mr. Sparhawk? We're with the California Bureau of Investigation.

Jeff : California what?

Lisbon : We want to ask you some questions about Liselle. You want to put down what's left of your guitar?

Jeff : Yeah. Whatever.

Jane : I'll make some tea.

Lisbon : Why all the demolition, Jeff?

Jeff : I'm sad. I like to destroy things when I'm sad.

Jane : Well, some sadness, but mostly guilt, a dollop of self-pity, tingle of excitement. So you're a musician? All right. You any good?

Jeff : No.

Jane : You're okay. I could tell Liselle was a woman of taste. She wouldn't have loved a bad musician.

Jeff : Yeah. I'm great. Huge. Last year I made $9,000 for my music.

Jane : Well, that's $9,000 more than van Gogh ever made from his art.

Jeff : Yeah, things worked out for him.

Lisbon : Okay. So, um, Liselle was the breadwinner?

Jeff : Yeah. Her cut on an Aston... could keep us going for a couple months, so I could concentrate on my music. She did it for me. She hated that job.

Lisbon : Did that ever cause tension in your relationship?

Jeff : Sure. Couples fight. I didn't like her working at that place, but...

Jane : You needed the money. It's fair enough.

Jeff : She was getting hit on all the time by rich egomaniacs, okay? It's gonna make you jealous, right? Guys, uh, guys try to give her stuff.

Lisbon : What kind of stuff?

Jeff : You know, uh, jewelry, perfume, stuff like that. Liselle always sent it back.

Lisbon : Why?

Jeff : Out of respect for me. Or if she couldn't give it back, she gave it away.

Jane : Not all of it. This is very valuable.

Jeff : Liselle said it was too valuable to get rid of. She said we'd use it to, uh, pay for our wedding.

Lisbon : Who gave her the print?

Jeff : I've done bad, stupid things. I never deserved her. And now she's gone. God.

Jane : Oh, stop. Self-pity'll kill you. Take it from someone that knows.

 

Leaving the apartment

 

Lisbon : Jeff Sparhawk has no alibi.

Jane : You can dispense with the cop talk, Lisbon. You can tell me what's bothering you.

Lisbon : Nothing's bothering me.

Jane : Okay.

Lisbon : Nothing is bothering me.

 

Jane : Message received.

Lisbon : Good.

Jane : Sparhawk--no alibi, yeah? Mm.

Lisbon : okay, I'm jealous and resentful? That is nonsense.

Jane : yet you recall my exact words. There's no shame in it. I feel that way, too, sometimes. Why does everyone else get to have a normal life?

Lisbon : My life is fine.

Jane : Normally you rise above such craven emotions, but in this case, your hands were tied. It's the rules. You're forced to do what your worst self is telling you to do anyway. Hence, your tension headache.

Lisbon : I don't... All right. I-I do have a headache, but that's a coincidence. Nah. Either I obey the rules or I risk taking big heat for ignoring them. This is on Van Pelt and Rigsby, not me.

Jane : Whatever you say.

Lisbon : (phone) Lisbon.

Van Pelt : Hey, I found something on that print. It sold at auction in San Francisco last year, purchased by Walter Mashburn for 30 grand.

Lisbon : Mashburn. Sounds familiar.

Van Pelt : He founded Mashburn Avionics, sold it ten years ago for billions. He was also Liselle Douglas' last appointment the day she died.

Jane and Lisbon head to his private club.

 

Lisbon : Did you notice the badge, or should I show you again?

Receptionist : I'm so sorry, but I can't say if Mr. Mashburn is here or not. We're a private club, and our members treasure their privacy.

Jane : Don't worry. I'll find him.

Receptionist : W--excuse me, sir.

member (arrives with a blonde on his arm) : Well, hello there. The deck, corner table? Huh? Oh, you must be new. Walter Mashburn.

The four of them sit down to lunch.

Walter : I liked Liselle Smart woman. Damn shame.

Lisbon : And you gave her an expensive gift.

Walter : Yes.

Lisbon : Were you sleeping with her?

Walter : If I slept with everyone I gave gifts to, I wouldn't get any work done... or any sleep, for that matter.

Jane : But you propositioned her, and she said no.

Walter : Perceptive. You're a psychic, aren't you?

Jane : What makes you say that?

Walter : You have this charlatan air about you. My second... no, my third wife was into all that mystical goop. You learn to recognize the type.

Lisbon : How many wives have you had?

Walter : enough to know better. But I'm currently unattached.

Lisbon : So were you sleeping with Liselle or not?

Jane : Not.

Walter : That print was a reward for finding me an Austin Healey 2-seater from 1960. There was only a few hundred made. No. She earned that gift.

Lisbon : And the appointment you had with her the day she died?

Walter : To pick the car up. Do you want to see it?

Lisbon : No, thanks.

Jane : I'd love to.

Walter : You have a damaged intensity that's quite attractive.

Jane : Mm. Yeah.

Walter : Let me buy you a drink sometime.

Lisbon : I live in Sacramento.

Walter : I have a jet.

Jane : Oh, you're very good. Very good. I have one question-- uh, did you kill Liselle? Hmm?

Walter : Jake, check, please. Let me show you folks something.

Dock

 

Walter : Smugglers call 'em go-fast boats--says it all. Nothing like flying across the ocean at 80 knots to get the blood going. Would you like to come for a ride?

Lisbon : We get it. You're an energetic man. You like danger. So why bring us here?

Walter : I have no love for danger. Nothing's dangerous if you think ahead. If you plan it right, you can get away with... Well, I was gonna say you can get away with murder, but... you know what I mean.

Lisbon : Okay. So... What's the point in showing us your fancy toy here?

Walter : This is how I live my life. I have a Castle in Scotland, a compound on the waterfront in Marin. If I killed Liselle, would I stuff her in the trunk like some low-rent thug?

Jane : How would you have done it?

Walter : She would have just disappeared, like smoke, like she was never there.

Jane : You enjoy being a murder suspect, don't you?

Walter : Am I? A suspect?

Jane : Of course. It could be you're a sociopath, or it could be that killing is a thrill that you can't buy. Not a lot excites you anymore, does it, Walter?

Walter : Patrick, if you really think I killed Liselle, there's only one thing for you to do. Try and catch me.

Jane That could be you.

 

CBI

 

Lisbon : Mashburn's got zero priors, but he's been investigated for several shady business deals.

Rigsby : But they never found anything. Legit business genius, it says here.

Lisbon : He thinks he's a genius. He's a pirate that got lucky. He's gotten everything he wanted since he was 30 years old.

Jane : Except you.

Rigsby : Wait. Walter Mashburn asked you out?

Lisbon : No. Well, sort of.

Rigsby : Wow.

Jane : Personally, I thought she should have gone for it. A little empty glamour would have been good for her. But, no, not our Lisbon.

Lisbon : Rigsby, why don't you go and talk to his alibi, the swimsuit model?

Rigsby : Oh, sure, yeah, the swimsuit model. Uh, no problem.

Jane : The alibi will be solid, whether he did it or not.

Lisbon : Check anyway.

Cho arrives.

 

Cho : I got something. It seems Westhoff, the boss at Zenith Motors, reported a Ferrari disappeared from their service department the night of the murder. But an hour later, Westhoff called the sheriff back and said never mind.

Lisbon : So he found the car?

Cho : Didn't say.

Van Pelt arrives.

Van Pelt : We need to find out. I got the autopsy report. Liselle died of major head trauma caused by forceful contact with the pavement. That put together with skin abrasions, bone fractures--

Jane : She was hit by a car.

Rigsby : Well, if a car is the murder weapon, it'll have trace evidence on it--blood, D.N.A.-- Even if the killer washed it.

Lisbon : Talk to Westhoff. D.N.A. evidence doesn't last forever.

Rigsby : Okay.

 

Zenith Motor Gallery

 

James : Whoo. I'm out sick two days, and you give the Tarlen account to Legler?

Owner : You've been sick on and off for a month.

James : It's not my fault I got a stomach bug.

Owner : Hey, no free rides. You eat what you kill here-- that's rule number one.

James : Don't tell me about rules, you son of a bitch. This is me talking.

Owner : Oh, you?

James : Yeah.

Owner : You need to remember which one of us here is the man.

Jane and Cho get to the office.

Cho : Hey, guys. Are we interrupting something?

Owner : Management seminar.

Jane : Traditionally in these dominance displays, it's customary to, uh, bare one's canines. Some species go so far as exposing their genitals.

Cho : 1986 Ferrari Testarossa-- belongs to an Alexa Landau, and it disappeared from your service department. Where is it?

Owner : I don't know.

Cho : Then why'd you tell the cops "never mind"?

James : 'cause I told him the owner's husband may have taken the car. We try not to call the police on our clients.

Jane : He stole his own wife's car?

James : Yeah, Landaus are splitting up. You know, rich people and their frickin' soap opera lives. Apparently, the husband took the car to Vegas, partied hard, left the car a mess. Now Alexa's pissed.

Owner : And before she jets off to Milan, she brings it in to be detailed, specifically tells Kinsey not to let her pig husband near it. He tells me this later.

Cho : And you think the husband didn't take no for an answer?

James : Noah Landau's a big record producer, not really known for his impulse control. And he loves that car.

Cho : Noah Landau was at the cocktail party when Liselle's body was discovered. I'll talk to Lisbon.

Jane : Mm. "rich people and their frickin' soap opera lives." You don't really like rich people much, do you, Kinsey?

James : Are you kidding? I love 'em. I'm on the way up, my friend. Rich people are taking me there.

Jane : Well, someday, but in the meantime, Landau is dining at some lavish restaurant in Las Vegas. Sitting across the table from him is a woman probably half his age that's laughing at every one of his jokes. And you're stuck here with this guy, reheating... Beef soup?

James : Beef--beef barley. Do you mind?

Jane : Sure Would you say you have food issues? You don't have to answer that. Were you an orphan?

James : A lot of thieves around here.

Owner : Oh, like I'm gonna steal your lunch.

Jane : Well, someone did.

James : Yeah, just the other day. How low is that?

Jane : Beef barley?

James : Yeah.

Jane : Beef-- It's not really a popular soup meat, is it?

Cho : Each his own.

Jane : Yeah, I guess.

In the street

 

Van Pelt : So he killed her while stealing his own car?

Rigsby : That's the theory. Look, Grace, I just wanna let you know I'm not worried about Lisbon reporting us. We'll make it work, whatever happens.

Van Pelt : I know we will.

Rigsby : If worse comes to worse, they probably wouldn't transfer you out of the central valley, L.A. or something like that is really unlikely.

Van Pelt : We'll you're assuming I'm the one to be transferred?

Rigsby : Yeah, I've been here almost five years, so seniority, Plus, this is my career, you know?

Van Pelt : It's my career, too, Wayne.

Rigsby : No, I didn't mean it that way. Obviously, you can have a career as well.

Van Pelt : Thanks for your permission.

Landau’s place

 

Landau : Why would I steal my own car?

Rigsby : Oh, it was your wife's car, Mr. Landau, your, uh, estranged wife?

Landau : Yeah, well, we're uh-- what do you call--reconciling.

Van Pelt : Oh? Congratulations. That's nice. So the trip to Vegas was a last hurrah? Yes, we know about it. We know everything, Mr. Landau. Liselle Douglas sold your wife that car. You know her?

Landau : Really? Liselle sold me that car. '86 Testarossa-- frickin' classic. You think Alexa even cared? She can't even drive stick.

Rigsby : So you took what was yours That's understandable.

Landau : You know what? You should leave.

Van Pelt : You killed her, didn't you? Ran Liselle down when she caught you taking the car.

Landau : Whoa, whoa, whoa. Wait a second. Wait a second That's how she died?

Rigsby : Well, maybe you didn't see her until it was too late. It was dark. Help yourself, Mr. Landau. Tell us your side.

Landau : Wow. Oh, man, it's not like that. It's not like that. Look... When I got back from Vegas, I, uh, I-I forgot some, uh, stuff in my car.

Rigsby : Drugs?

Landau : No. Yeah, drugs. What else? Alexa and I-- We're working out custody of our son. So you could see how a drug bust could look bad.

Rigsby : Well, a place like Zenith would never call the police on a client.

Landau : Of course not. They'd politely leave it in the glove box, where Alexa would find it and have me thrown in prison. That's why I had to get the car before she found the dope.

Van Pelt : So you stole it.

Landau : Uh, no. I asked someone to do me a favor. And then I was partying, I lost my phone, I can't get ahold of the guy. That's why I went to that stupid cocktail party, to try to hook up with him.

Rigsby : He's a salesman?

Landau : No, no. It's Liselle's boyfriend. His name is Jeff Sparhawk. He's got the car. Jumped at the chance to get close to me, so I was... should have just asked him to kill my wife. That's a joke. You guys, man.

 

Zenith Motor Gallery

 

Jane and Cho hang out in the showroom.

 

Jane : Ooh. Whoa!

Brad : Excuse me. Mr. Jane.

Jane : What? Oh, sorry.

Brad : If you could just-- right over here. I'm sorry, Mr. Jane. You cannot hang out in the merchandise.

Jane : Oh. Okay. Uh, well, what we need then is a test drive. Down to the beach would be good.

Brad : You're looking to buy?

Jane : Absolutely. Well, not me, but, uh I don't really care for this kind of ostentation, but Cho likes what you're cooking. Do you think you could show us around the lot?

Brad : You know, I'm so sorry. Our inventory starts in the low six figures, so I need a bank statement before I can book an appointment. Otherwise we would be inundated with requests. You understand.

Jane : Yeah, of course. Uh, you'd make an exception for a friend, wouldn't you?

Brad : No.

Jane : Oh. Okay.

Cho : Hey. We got a lead on Sparhawk and the missing Ferrari. Gotta go.

Jane : Uh, could you do me a favor? Could you drop me someplace on the way?

Cho : Sure.

 

Dock

 

Jane waits for Mashburne.

Walter : Patrick.

Jane : Ahoy!

Walter : Unexpected pleasure. What brings you here?

Jane : Fishing.

Walter : For what?

Jane : Whatever bites.

Walter : You're not on stakeout then?

Jane : What's a stakeout?

The rest of the team goes to the Ferrari, which was crashed into some bushes.

 

Lisbon : There's our car. Where's Sparhawk? I can't believe he could walk away from something like this in one piece.

Rigsby : That's blood on the air bag. He was in it, all right.

Lisbon : No brake marks. He ran directly into the pole.

They hear shouts nearby. 

Policeman : Put the sword down now.

Jeff : Come on. Come and get me! Watch out. Watch out.Come on, you bastards! Come and take me.

Policeman : Put it down! Put it down.

 

Jeff : Go ahead and make me!

Lisbon : Don't shoot him unless he goes at me for real.

Rigsby : I don't know, boss. Boss...

Lisbon : Jeff... We need to talk.

Jeff : No.

Lisbon : Jeff... Put that thing down now

Jeff : Make me. go ahead and make me! Nobody's gonna shoot you,

Lisbon : Jeff... No matter how badly you want them to.

Jeff : I killed her. I killed Liselle.

Lisbon : Then let's talk about it. Let us help you, Jeff. Put down the weapon. Stand down. You're under arrest, Jeff. We're gonna take you to a doctor, have him check you out.

Jane and Mashburne stroll on the beach.

 

Walter : Is this it? Is this how you work your magic?

Jane : What magic's that? Oh. Check out this little puppy. That's a keeper.

Walter : You think I didn't check you out?

Jane : What'd you find?

Walter : Psychic, just as I called it.

Jane : Ah, no such thing as psychics.

Walter : Oh, I know. You're a charlatan, as I said. You lost your wife and kid to a serial killer-- Your fault, you think-- And now you're on this hopeless quest for redemption, battling evil and injustice, right?

Jane : Close enough.

Walter : You play mind games with people, you size up their weaknesses and then you give them the rope to hang themselves.

Jane : Oh, you make it sound so cool.

Walter : And as for your work so far on me, I guess you think I'm vain, egotistical and hate being ignored.

Jane : Do you disagree?

Walter : No. It's pretty much accurate. But I'm also cunning, ruthless, and I hate to lose.

Jane : Just the kind of man that would kill a woman for rejecting him.

Walter : Did I?

Jane : Well, you knew Liselle was stuffed in the trunk. How?

Walter : I have a lot of friends-- Sheriff's Department, Mayor's Office.

Jane : Did you kill Liselle Douglas?

Walter : You tell me.

Jane : I'll know soon enough. I just need to read you a little more, dig a little deeper into your psyche, if you don't mind.

Walter : Not at all. Dig away. It'll be fun.

Jane : Anything for a thrill.

Walter : Yes. Pretty much.

Jane : (phone) Hello?

Lisbon : (phone) We brought in the victim's boyfriend. He's looking pretty good for it. Wanna come and have a chat with him?

Jane : Yeah, maybe a little later. I'm kind of busy.

Lisbon : Where are you?

Jane : Well, I'm with an admirer of yours, Who, uh, looks very good for it as well, has "killer" written all over his face.

Lisbon : Not Mashburn.

Walter : Tell her I said hi.

Jane : Uh, he said hi.

Lisbon : In there.

Jane : Hung up.

 

CBI

 

Rigsby : Grace.

Van Pelt : Yes?

Rigsby : Look, you're giving me frostbite. Can we talk or what?

Van Pelt : Sure. I guess.

Rigsby : Okay, look... I'm sorry. I wasn't trying to say that your job is less important than mine.

Van Pelt : I know. It's just... you're deciding how my career should go? Planning my entire life for me? It's not like we're married or anything.

Rigsby : Grace, I get it. You're right. We're not married. How stupid would that be, right?

Van Pelt : Stupid?

Rigsby : Yeah, um, we've only been dating a couple months. Who knows what's gonna happen?

Van Pelt : Well, sure, but what's stupid about it?

Rigsby : I-I-I-I meant stupid if we got married today.

Van Pelt : But what about tomorrow? I mean, long-term, where are we?

Rigsby : Do we have to discuss this right now?

Van Pelt : Yeah, we probably should have done it Before we announced our relationship and I endangered my job.

Rigsby : Well, my job's on the line, too.

Van Pelt : That's not what you said before. You have seniority, remember?

Rigsby : Look, Grace, I know you're scared, but you can't keep blowing hot and cold on me like this, not now.

Van Pelt : So what, I should just move to the Fresno Office and smile about it?

Rigsby : You know what? Fine. Do whatever you want, Grace.

 

Cho and Lisbon talk to Jeff.

 

Lisbon : Jeff, we've got the lab rushing the results on the D.N.A. test on the bumper of the Ferrari.

Cho : Once we find Liselle's blood, any leverage you had is gone. You should plead this out now.

Jeff : You think I killed her?

Lisbon : It helps that you said so during the standoff. Right.

Jeff : What's weird... I think if I had killed her, I'd feel better than I do now. At least I'd feel in control.

Lisbon : So now you're saying you didn't do it?

Jeff : I didn't. But I did... Metaphorically. I killed her with my selfishness.

Lisbon : This isn't a lyric-writing workshop, Jeff. You were there the night she died. You stole the car at Landau's request and stashed it where? Parking garage?

Jeff : Yeah. I thought, uh, if this guy gives me a break, I can finally make it, take care of Liselle for once. She takes care of me by working her ass off. My big idea was grand theft auto.

Cho : Maybe Liselle caught you, tried to stop you.

Jeff : No.

Cho : Maybe it was an accident.

Jeff : No. She w--she never even saw me. She was working too hard. I loved her. If I had killed her, you wouldn't be talking to me, 'cause I'd be dead, too.

Lisbon : We need Jane.

Cho : Yeah.

 

The country club

 

Jane : The human brain is built in layers-- The homo sapien brain on top of the caveman on top of the animal. Way down, deep below, you will find the lizard brain. Lizard-- all action and reaction, no subtlety. You cannot train it to not react.

Walter : Then where did I hide the ring?

Jane : You're telling me. All the lizard brain knows is that something is hidden and you don't want it found. You can't hide your reaction.

Walter : You're talking a good game, but I don't see my ring.

Jane : I'm listening and the ring... Is... Excuse me. Huh. Thanks. Cheers. Thank you. Voilà .

Walter : Parlor trick.

Jane : Yes, but it gives me a truer sense of your character.

Walter : It's quackery You--you disappoint me.

Jane : You think you sweat too much, you have mild dirt phobia, and you have issues with your mother.

Walter : Who doesn't? Quackery.

Jane : If I cared at all about respect, I would say that that is disrespectful.

Walter : I just say what I see.

Jane : I have to prove you wrong. Do you have, uh, a good fast car available?

Walter : I do.

 

They get into a Lamborghini, with Jane blindfolded.

 

Cho : Jane, what are you doing?

Jane : Cho. Proving a point. Lisbon with you?

Cho : No.

Jane : Oh, that's a shame. She'd enjoy this.

Cho : She wants you back at the office.

Jane : No doubt. You ready, Walter?

Walter : I think so.

Jane : Good. Oh! It's very low. You nervous?

Walter : Of course not.

Jane : Well, you should be. It's a very fancy car. I don't like the color. But, uh, what I'm gonna do is steer by feeling your reactions. You play it cool, we crash. Whatever you do, do not close your eyes. Okay?

Walter : Okay.

Jane : All right .Uh, how do I turn it on?

Walter : Here.

Jane : Okay.

Walter : Whoo! Oh, I'll be damned.

Jane : Ahh! That was fun. Whoo! Thank you. Voilà . All in the wrist. Huh? All in the wrist.

He gets out to applause, the car rolls to the edge of the cliff and off into the surf below.
 
 

Cho : Why'd you do that?

Jane : It was a total accident. Well, uh... at least no one got hurt. It was a terrible color, anyway. I-I'll get you a new one. Sorry.

CBI

 

Van Pelt : No traces of blood or D.N.A. on the stolen car.

Lisbon : Nothing? So we have no murder weapon.

Van Pelt : And no suspects.

Lisbon : Let's start over. Go through every witness statement. Excuse me. (phone) Hey, Cho. Oh, no. Oh, great. No. No, you can handle this one. Just be sure to be clear that the CBI is not liable. He is just a consultant.

 

Zenith Motor Gallery

 

Jane : Uh, long story. Uh, I have to buy Walter a new car. Could you show us what you have?

James : As I explained, Mr. Jane, we need a bank statement to confirm--

Walter : Mr. Jane has assured me on his honor that he's good for it. So I'll vouch for him. Do you need to see my bank statement?

Brad : Of course not.

Walter : All right Well, then let's do this.

James : Absolutely.

Jane : I think we'll have Elias show us around.

James : But you want the best to help show you around.

Jane : Yes, he's second best. He'll try harder. Right?

Brad : Right.

Jane : Shall we?

Walter : How about this one here?

Brad : Excellent eye. This car--

Jane : Well, it's gray. I mean, really? Gray? Your car. Mm.

Walter : No. Gray'd be completely wrong, wouldn't it?

Jane : Let's take a look at the, uh... Actually, no. Let's go this way. Shall we?

Walter : Patrick, we've been this way before. Let's go back.

Jane : Oh, please. Be patient. See, the thing is, Walter, no matter how smart a plan you make, there is always someone smarter who will see through it-- makes it very hard to get away with murder. I like this car shopping. It's a lot of fun. I think that's your car. What do you think, Cho?

Cho : 6-speed, pedal shifters. Nice.

Jane : Oh, yeah. Mm!

Walter : Eh. It's okay, I suppose.

Jane : Try it. I think you'll like it.

Walter : I'll take a look.

Brad : Mr. Mashburn, may I suggest-- This car--it's... a little gauche for you.

Jane : Did you see his last car? This is a lot better color. This color symbolizes passion, lust, anger. I think it's lovely. It does have a little ding down here. I'm sure they can fix that, right, Elias?

Brad : It's a really nice car, but it's had some transmission problems. I suggest that we look at the Lamborghini Murcia lago. V-12, 631 horsepower--much nicer than the one you had before. You know what? Maybe--maybe we left the first floor a little too soon. There were some really choice cars upstairs. But, of course, if this is the car you like, no problem. Of course. I mean, it's--it's a matter of opinion. I...

Cho : You feeling all right?

Brad : I'm fine, yes. That's--I'm fine.

Jane : He's not fine. He's feeling squeamish 'cause this is the car that he used to kill Liselle.

Brad : I'm sorry. What?

Jane : You led us right to it.

Brad : I did not.

Jane : Yes, you did. You led us right to it, And how could you do that if you didn't kill her?

Brad : That's the most-- That's the most ridiculous...

Elias runs. Cho take off after him.

 

Walter : This car was the hidden ring, wasn't it?

Jane : Yep.

Walter : And you read Elias' lizard brain to figure out-- yeah. So it's over.

Jane : Yeah, it's over.

Walter : That's too bad. It was fun.

Jane : Yeah. How you gonna top that thrill?

Walter : Maybe next time I'll be the killer.

 

CBI

 

Brad : It's the competition. You have no idea. It eats at you. Second place--first loser.

Jane : Kinsey was winning another sales drive. It should have been you. Westhoff likes hustle, so you hustled.

Lisbon : And you made Kinsey sick by poisoning his beef barley soup. Only Liselle caught you at it, didn't she?

Brad : Kinsey had been sick for a while. She figured it out, got mad. She threw away the soup and said that I had to tell Westhoff what I had done, told me I had to make this right. "make this right"-- who says that? Self-righteous bitch. Westhoff finds out I was taking out his top earner, he'd make sure I'd never work again And Kinsey? That son of a bitch would call the cops for sure Security showed up sooner than I thought, so I stuffed the body in the trunk. It was me or her. You have to understand that. Someone gives you that choice, you choose you every time.

Lisbon : I'm sure a jury will sympathize.

Brad : How did you know it was me?

Jane : Like I said, you're number two. Number two always tries harder. That, and nobody steals beef barley soup.

 

Jeff : They, uh, told me they're not pressing charges, said I have you to thank. So, uh, you know, thanks.

Lisbon : Just don't screw it up, Jeff.

 

 

Lisbon : You didn't tell me.

Rigsby : Excuse me?

Lisbon : That you're together. You didn't say it. I didn't hear you. There are no rules being broken that I'm aware of-- No holding hands, no soulful looks and absolutely no kissing in the office.

Van Pelt : No problem.

Rigsby : Fine.

 

Lisbon : (phone)Hello? Jane? Meet you where?

Liqbon waits outside and Jane pulls up in his sporty new Mercedes.

 

Jane : Hey. Need a ride?

Lisbon : Where did you get that?

Jane : Oh, this old thing? Walter Mashburn.

Lisbon : Even though you wrecked his car just to get a clean read on Elias?

Jane : Is that what I did?

Lisbon : Yeah, you did. Mashburn's not mad?

Jane : No. We gave him a new experience. He helped us catch the killer. This is his way of saying thank you. Get in.

Lisbon : We're not allowed to accept gifts from people.

Jane : It's not a gift. It's a lend. Now I know this fantastic restaurant in Napa. We can be there in about seven and a half minutes. It'll blow your mind.

Lisbon : It is a pretty nice car.

Jane : Yes, it is. Come on.

Lisbon : Promise you won't break the speed limit?

Jane : Nope.

Lisbon : Ooh!

 

Kikavu ?

Au total, 128 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Alyshia 
20.11.2020 vers 11h

wolfgirl88 
09.09.2020 vers 14h

nonok 
07.05.2020 vers 18h

Linstead77 
15.04.2020 vers 03h

densi76 
03.05.2019 vers 09h

melina2206 
09.12.2018 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

AllisonMe  (14.01.2017 à 20:34)

Dans la voiture, quand Jane écoute la musique à fond, que le vendeur vient les voir et Jane qu'il lui dit si il pourrait l'essayer, que c'est trop clinquant pour lui mais pas pour Cho, qu'il serait intéressé. Quand on voit l'expression de Kimball, c'est pas son genre. Ca m'amusé aussi. Aussi, quand Jane met au défi Mashburn de conduire sa voiture. Ca, il réussit mais la pauvre voiture. Et Lisbon plaît immédiatement au milliardaire ce qui amuse Jane. J'aime à la fin lorsqu'elle dit à Rigsby et VanPelt que ce qu'ils lui ont avoué n'a jamais été, leur conseillant de se tenir correctement. Et Wayne, toujours maladroit envers Grace quand il parle du travail. Je résume en désordre. J'aime la manière dont Jane teste au début, les employés en parlant de la liste. Tout est bien.

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

Vote pour la Finale de l'HypnoCup 2021!
Voter pour la Finale! | Teaser Youtube

Le quartier Love Victor est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Love, Victor

Activité récente
Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, Hier à 16:50

Nouvelle question dans le quizz Doctor Who sur l'amour, Nouveau thème dans Voyage au centre dut Tardis

ShanInXYZ, Hier à 16:51

Et n'oubliez pas de venir voter pour votre synopsis préféré dans le concours cross-over Doctor Who/X-Files

ptitebones, Hier à 17:31

Hello, les bannières de Manifest attendent toujours des petits pouces en l'air dans les préférences Merciii

emeline53, Hier à 18:00

Nouveau sondage en cours sur The Fosters pour parler de la série Good Trouble ! Venez nombreux

pretty31, Hier à 23:02

Venez départager les pitchs de films proposés par les participants du concours sur HypnoClap !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site