VOTE | 556 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#112 : Magie rouge et noire

Patrick Jane met en place un tour de mentaliste pour découvrir qui est responsable du meurtre d'un jeune lycéen qui a contrarié l'auto-proclamée sorcière locale en tuant son chat.

Avis de Télé Star : Une histoire dure, adoucie par l'humour débonnaire du héros.

Captures

Popularité


4.29 - 7 votes

Titre VO
Red Rum

Titre VF
Magie rouge et noire

Première diffusion
13.01.2009

Première diffusion en France
25.05.2009

Vidéos

Extrait (en anglais)

Extrait (en anglais)

  

Plus de détails

Scénario   Andi Bushell
Réalisation   Dean White
Avec  

Colby Paul (Brad Elkins)
Michael McGrady (Coach Dieter)
Spencer Garrett (Michael Elkins)
Jessie T. Usher (Daniel Brown)
Azura Skye (Tamzin Dove)
Laura Leigh Hughes (Janice Elkins)
...

 

Le CBI est appelé suite à la disparition d'un garçon de 16 ans, Cody Elkins. Patrick et Lisbon arrivent sur les lieux pour y retrouver, Cho, Van Pelt et Rigsby. Rigsby les informe de ce qu'ils ont appris. Voilà quelques jours que le jeune garçon a disparu. Le CBI a été appelé car les enquêteurs ont trouvé une chaussure de Cody dans le caniveau. On pense à un enlèvement et au final à un homicide ce qui constitue un cas pour le CBI. Les parents sont Michael Elkins et Jane, les propriétaires d'un magasin de fleurs dans le quartier. Ils ont un fils, Brad. Patrick laisse Lisbon et Van Pelt s'informer auprès de la famille pour regarder la vie dans le voisinnage. Il voit trois jeunes garçons sur leur vélo. Patrick décide d'aller leur parler. Mais avant il attrape une grosse pierre et la lance en l'air plusieurs fois et la rattrape. Puis il fait semblant de la lancer pour ainsi faire croire aux jeunes enfants que la pierre a disparu. Les enfants sont surpris. Patrick leur parle et taquine le jeune garçon au vélo rose.

Patrick observe au loin et voit des oiseaux charognards qui tournoient au dessus d'un bois. Il remercie les garçons et retourne auprès des agents. Il dit à Lisbon qu'il a une idée de l'endroit où se trouve Cody. Patrick dirige l'équipe à travers une zone boisée. Ils trouvent Cody allongé dans un arbre creux les bras croisés. Van Pelt semble très perturbée à la vue du garçon mais se donne une contenance. Patrick ramasse un bout de bois qui semble avoir été posé là pour faire croire à de la magie noire.

Michaël Elkins semble être le dernier à avoir vu Cody vivant. Il avait été chez lui avec leurs autres copains après le match de football le vendredi. Le lendemain matin même si ils se sont levés tôt Cody avait déjà disparu. Il a raté une rencontre avec son entraîneur de football dans la matinée. Brad se lève et quitte rapidement la pièce. Lisbon continue l'entretien avec les parents de Cody. Ils informent les parents de la mort de leur garçon et leur dit qu'il y a un rapport avec un rituel de la magie noire. Cho demande si Cody avait des activités dans la magie noire. Le père de Cody les informe alors qu'une jeune fille sur Tamzin Dove prétend être une soricière. Elle a reproché à Cody d'avoir volé son chat et elle a alors jeté un sort contre lui.

Après avoir quitté la maison des Elkins, Lisbon parle avec Van Pelt. Celle-ci explique à sa supérieure que rien n'a été trouvé à l'endroit où Cody a été retrouvé. Il a probablement été tué ailleurs. Il a été tué samedi très tôt. On la frappé avec un objet lourd sur la tête. Lisbon demande à Rigsby et à Van Pelt d'aller parler à son entraîneur de football. Elle explique que Cody et l'entraîneur avait eu une dispute la veille au soir.

Cho, Jane et Lisbon se rendent chez Tamzin Dove. Alors qu'ils sonnent à la porte, ils voient plusieurs signes de magie noire. Bien que tentant de maintenir un air de professionnalisme, Cho semble un peu effrayé par la présence de ces symboles du mal. Voyant son malaise Patrick le taquine. Personne ne semble être à la maison. Patrick propose de forcer la serrure. Lisbon refuse.

Van Pelt se rend compte en discutant avec l'entraîneur que celui-ci est très dur avec ses joueurs. Il défend ses techniques. Van Pelt et Rigsby vont ensuite dans les vestiaires. Ils ouvrent le casier de Cody et découvre un tee-shirt ensanglanté.  Ils le mettent dans un sac de plastique dans le but de le donner à la criminalistique pour analyse.

Après avoir parlé à Minelli, Lisbon a obtenu un mandat de perquisition de la maison de Tamzin Dove. Ils repartent donc dans la maison de Tamzin. Quant ils rentrent Tamzin est assise un thé devant elle. Elle les accueille et les invite à s'asseoir. Elle explique qu'elle savait que le CBI allait venir chez elle. Elle sait que la mort de Cody a été mis en scène pour ressembler à un acte de sorcellerie. Comme elle est la seule sorcière de la ville elle en a déduit qu'ils allaient venir chez elle. Tamzin indique qu'elle se lie d'amitié avec les enfants dans le quartier parce qu'ils aiment le mystère et les ténèbres de la magie noire. Elle raconte aux agents que les enfants n'avaient rien à voir avec la mort de Cody. Ils ont découvert le corps quand ils étaient dans les bois, la cueillette des herbes pour elle. Elle les invite à consulter ses pots d'herbes et de potions. Elle explique que la sorcière est simplement une grande prêtresse de la Wicca. Interrogée sur le sort qu'elle a donné à Cody, elle dit qu'elle savait qu'il avait pris son chat et qu'elle lui avait donc jeté un sort. Tamzin parle à mots couverts des amis de Cody : Clyde avec le vélo rose et ses deux amis.

Van Pelt et Rigsby interroge l'entraîneur de retour au siège. Les tests sur le tee-shirt de Cody révèle que c'est le sang de Dieter. Il explique que Cody a pris un coup sur le nez de sa part. Dieter dit que Cody s'est également battu avec Daniel Brown.

Lisbon croit que Tamzin est coupable du meurtre de Cody. Patrick dit qu'elle ne l'est pas mais qu'elle en sait plus que ce qu'elle raconte.

Le lendemain, Cho et Rigsby attendent pour parler à Daniel Brown à la sortie de l'école. Daniel Brown tente de s'échapper, mais Cho et Rigsby le rattrape et l'emmène avec eux. Dans la salle d'interrogatoire, Daniel Brown nie avoir frappé Cody mais devant la preuve soumise par Cho il ne dit plus rien. Patrick regarde en dehors de la salle puis décide d'entrer et se présente à Brown. Il prend le poul du jeune garçon puis lui parle avec des mots d'apaisement. Il demande ce qu'il a à dire de la colère de Cody. Brown lui dit qu'il a dit de mauvaises choses au sujet de certains membres de la famille de Cody et que celui-ci a perdu patience.

Il a brisé une bouteille de bière sur la tête de Cody. Il a été assommé et ses amis ont retenus Cody pour qu'il puisse continuer de le battre. Patrick demande à Daniel combien il a reçu des Elkins pour garder le silence. Dans un premier temps il nie mais ensuite il dit avoir reçu un millier de dollars.

Patrick et Cho retournent à la maison des Elkins. Michael et Jean Elkins demander pourquoi Tamzin Dove n'a pas été arrêté. Patrick explique que le placement d'un sort sur quelqu'un ne constitue pas une infraction criminelle, car il est protégé par le premier amendement, la liberté d'expression. Cho leur pose des questions au sujet de la violence de Cody. Patrick voit Brad quitter la maison. Il le suit pour lui poser des questions pendant que Cho continue de parler aux parents.

Dans la maison, le père de Cody avoue avoir payé Daniel Brown. Il explique que Cody avait une bonne chance d'avoir une bourse d'étude. Il ne voulait donc pas que l'info de la bagarre remonte aux oreilles de l'entraîneur.

Maintenant que Patrick a établi un rapport avec Brad, il lui demande pourquoi Cody a tué le chat de Tamzin Cody. Brad semble surpris par la question en disant qu'il n'est pas sûr que se soit lui. Le père de Brad arrive et dit à Patrick qu'il n'a pas à parler à son fils sans son autorisation.

Plus tard dans la nuit, Rigsby et Van Pelt surveille la maison des Elkins. Ils voient Brad sortir de chez lui sauter sur son vélo puis monter dans une voiture. La voiture va au domicile de Tamzin Dove. Grace appelle Lisbon qui transmet le message à Patrick. Patrick leur dit d'attendre dix minutes, puis entrer dans la maison.

À l'intérieur de la maison, plusieurs personnes sont rassemblées pour un rituel. Tamzin Dove est vêtue d'une robe à capuchon. Brad est allongé sur une table. Tamzin sort un poignard et récite un sort car elle plonge le couteau dans un liquide et il arrose sur sa poitrine. Alors que Tamzin est prête à poignarder Brad, Rigsby et Van Pelt pointent leurs armes sur elle. Elle arrête. Brad n'est pas content que Tamzin est été interrompue.

Patrick interroge Tamzin au siège du CBI. Il dit à Tamzin qu'elle s'appelle en réalité : Sarah Jones du New Jersey. Tamzin nie son passé, l'identité, indiquant simplement que Sarah Jones est morte. Patrick explique qu'il ne veut pas de mal, mais il s'agit d'une enquête de meurtre et il est déterminé à obtenir la vérité. Brad s'est impliqué dans les occupations de sorcellerie de Tamzin. Ses parents ont même menacé de tuer Tamzin. Encore une fois, Tamzin nie le meurtre Cody. Rigsby rapporte à Lisbon que Brad a été hospitalisé deux fois au cours de l'année pour s'être battu avec son frère. Patrick demande à ce que Brad entre dans la salle d'interrogatoire. Il lui demande si il a tué son frère. Il nie avec véhémence et il lui dit qu'il n'a jamais fait de mal à Cody volontairement. Lorsqu'on lui demande pourquoi il a passé beaucoup de temps avec Tamzin quand il savait que sa famille désapprouvait, il a simplement déclaré qu'il se sentait en sécurité. Cho les interrompt en disant que les Elkins sont là pour récupérer leur fils.

Patrick a mis son plan à exécution. Il dit qu'il attend que l'étau se resserre.

Tamzin est libérée. Patrick, elle suggère d'éviter Brad Elkins pendant un certain temps.

Lisbon et Patrick surveillent la maison des Elkins. Ils voient le père Elkins quitter la maison et monter dans son camion. Il se rend dans une zone boisée et creuse un trou pour enterrer une grande clé. Ils l'entourrent et l'éblouissent avec les phares de leur voiture. Retour au siège, Michael Elkins nie son implication dans la mort de son fils. Toutefois, lorsqu'ils sont confrontés à la preuve médico-légale sur la clé et la preuve qu'il battait sa femme et ses fils, il a finalement admis qu'il a tué Cody en légitime défense après une dispute.

Fin...

Les agents du CBI interrogent la famille Elkins sur la disparition de leur fils.

Janice : C'est incroyable qu'on ne le retrouve pas. C'est la première fois qu'il nous fait ça. Je ne comprends pas.

Rigsby : Si vous trouvez autre chose, faites-le-moi savoir.

Van Pelt : Merci.

Lisbon et Jane viennent d'arriver.

Rigsby : Cody Elkins, âgé de 16 ans. Disparu depuis quelques jours. La police locale nous a appelés quand ils ont trouvé la pompe du gamin dans un caniveau. On pense à un kidnapping, ou un meurtre, ce qui relève du CBI.

Van Pelt : Ses parents n'ont pas de casier. Ils ont un autre fils, Brad, 14 ans. Ils sont fleuristes, ici. Cho est avec eux.

Lisbon : Allons-y.

Jane : Je vais attendre dehors.

Lisbon : Pas de problème.

Il y a des enfants de l'autre côté de la rue.

Garçon : Hé, mon pote.

Jane : Sympa ton vélo.

Garçon : Que ce que vous faites ?

Jane : Tu dois avoir un truc important à voir pour conduire ça, hein ? Tu as traversé la ville en vélo rose pour venir au magasin. Que veux-tu voir ?

Garçon : Rien.

Jane : Vraiment ?

Garçon : On y va.

Jane : Où est Cody Elkins ?

Garçon : Je ne sais pas.

Jane : Si, vous le savez. Vous n'avez pas à me le dire. Regardez juste la bonne direction. Celle-là ?

Garçon : Pourquoi tu as fait ça ?

Jane : Merci. Tiens ton vélo. Fais attention.

Lisbon : Cho va ramener les Elkins chez eux.

Jane : Je crois savoir où est Cody Elkins.

Lisbon : Partager c'est bien. Pourquoi serait-il là ?

Jane : Ces gamins me l'ont suggéré. Et ils sentaient l'eucalyptus.

Van Pelt : Il y en a un peu partout.

Jane : Corbeaux.

Van pelt : Et ?

Jane : Ce sont des charognards. Ils se nourrissent de cadavres.

Ils découvrent le cadavre de Cody Elkins.

Rigsby : Ah non. Pauvre gosse.

Van Pelt : Ça signifie quoi ?

Jane : De la magie noire. Un sacrifice.

Lisbon : La magie noire n'existe pas.

Jane : Mais... quelqu'un pense le contraire.

Plus tard.

Rigsby : Cherchez d'abord l'arme du meurtre. Emballez et étiquetez tout ce que vous trouvez. Merci les gars.

Van Pelt : Attendez.

Chez les Elkins.

Lisbon : Vous avez vu Cody quand ?

Michael : Vendredi soir, après le match. Cody joue en tant qu'ailier dans l'équipe du lycée. Ils ont bien joué cette nuit, mais... L'équipe est au top cette saison, classée au niveau national.

Lisbon : Quand l'avez-vous vu la dernière fois ?

Michael : Lorsqu'il est parti dormir. On est sortis tous les 3 assez tôt le matin. En revenant le soir, Cody n'était plus là. Il devait rencontrer son coach le lendemain matin. Pour un entraînement, mais il n'y est jamais allé. Brad ?

Lisbon : Il était comment le vendredi soir ?

Janice : Il allait bien. Bien.

Michael : Il était un peu perturbé, à cause de son match. Il avait... commis quelques fautes, vous voyez ? Le coach D. lui a passé un savon. Cody avait besoin qu'on le pousse un peu.

Lisbon : Ils se sont disputés ?

Michael : Vous pouvez le dire. Rien de sérieux, un truc de vestiaire, une légère engueulade. Cody voulait faire de son mieux.

Janice : Comment est-il mort ?

Cho : On a trouvé des signes d'un rituel de magie noire autour de lui. Qui aurait pu l'impliquer dans un truc pareil ?

Janice : Mon dieu. C'était elle.

Michael : Mais bien sûr.

Cho : Qui ça ?

Michael : Tamzin Dove. Elle s'intéresse à la magie noire.

Janice : Elle... prétend être une sorcière, qu'elle a des pouvoirs.

Lisbon : A-t-elle une dent contre Cody ?

Michael : Il y a une semaine, elle... a accusé Cody de lui avoir volé son chat.

Lisbon : Il l'a fait ?

Janice : Bien sûr que non. Mais elle... lui a jeté un sort, pour se venger.

Jane : Un sort ? Quel genre de sort ?

Janice : Je ne sais pas. Mais elle affirme qu'elle l'a fait.

Lisbon : Ça devait être inquiétant.

Michael : Sur le coup... Cody trouvait ça très amusant. Cette fille est un peu déglinguée C'est pour ça qu'on ne l'a pas prise au sérieux.

Lisbon : Où peut-on trouver Tamzin Dove ?

Ils sortent de chez les Elkins.

Lisbon [Au téléphone] : Ça devient bizarre. On va voir une sorcière.

Van Pelt : Faites attention.

Lisbon : Vous avez quelque chose ?

Van Pelt : Rien. Pas d'arme, peu de sang. On a dû le tuer ailleurs. Le légiste estime qu'il est mort samedi matin. De plusieurs coups portés par un objet lourd et arrondi, genre pied de biche ou clé à molette.

Lisbon : Allez parler à son coach. Il s'est disputé avec le gamin vendredi soir. Ils devaient se voir le samedi.

Van Pelt : On y va [Elle raccroche] Un terrain de foot ça te dit ?

Rigsby : Allons-y.

Chez Tamzin Dove.

Cho : Une chèvre. Ce sont des signes de Satan.

Lisbon : Ses animaux de ferme sont les portes de l'enfer ?

Cho : Plus ou moins.

Lisbon : Un autre mauvais signe.

Cho regarde par la fenêtre, Jane profite de son inattention pour lui faire peur.

Jane : Bouh ! 

Cho : Tu ne devrais pas rire de ces choses là.

Lisbon : On dirait qu'il n'y a personne.

Jane : Peu sécurisé, pour une adoratrice du démon, Je peux ouvrir cette serrure avec ça, en 5 min.

Lisbon : On attendra.

Jane : Ne regardez pas, mais on devrait reparler à ces gosses. Raté.

Lisbon : C'est les gosses de tout à l'heure ?

Jane : Oui.

Terrain de foot.

Coach : Je veux que ça bouge ! Quelle tragédie ! Il lui restait tant à vivre. C'était un sacré gamin. Tu es à la traîne ! Bouge ton gros cul ! Super gosse. Bonne éducation, vie saine.

Van Pelt : Vous deviez vous voir ce samedi ?

Coach : Oui. Ici, à 9 h, pour travailler ses réceptions. Il n'est pas venu.

Rigsby : Vous vous êtes bien disputés le vendredi soir ?

Coach : Oui, le jeu de Cody était nul. Il a rien marqué, a raté 2 interceptions, et 5 remontées. Une grave erreur qui nous a coûté 14 mètres. Il a tout lâché, son équipe y comprise. Ça devenait habituel. On devait se voir pour ça, pour le remettre en selle.

Van Pelt : "Nul"... ce n'est pas un peu dur ?

Coach : J'applique un entraînement réel ici. Si vous voulez de la poésie, il y a des cours de littérature pour ça. Je ne te vois pas, Tillis ! Je ne te vois pas.

Rigsby : Cody a répondu quoi ?

Coach : Ce dont je parle avec Cody ne regarde personne. Personne sait comment c'est entre un entraîneur et son équipe.

Van Pelt : Si on le sait.

Coach : J'en doute.

Van Pelt : On a épluché votre parcours. Vous avez perdu un poste d'entraîneur pour contacts inappropriés avec les étudiants.

Coach : Attendez un peu. Vous dites ça comme si j'étais un pervers sexuel. J'ai giflé 2 gosses, qu'il fallait recadrer, leurs parents ont fait un scandale.

Rigsby : Alors, c'est tout ?

Coach : C'est du football.

Van Pelt : C'est une agression sur mineur.

Coach : Ils n'ont pas porté plainte.

Van Pelt : Mais on vous a viré.

Coach : J'ai démissionné.

Rigsby : Si vous suiviez des cours de gestion de la colère.

Coach : Ça m'a coûté 46 heures. Je les ai faites. Ça m'a libéré de la rage. Posez vos questions. J'ai rien à cacher.

Rigsby : On doit fouiller les vestiaires.

Coach : Faites donc. Frank ! Frank, tu dois te dégager et remonter le terrain.

Van Pelt : Votre meilleur attaquant devrait faire ça. Il a plus de chance d'y arriver, et votre ailier lui bloque la route.

Rigsby et Van Pelt se rendent aux vestiaires.

Rigsby : Une passe rapide, vite. Envoie. Je suis démarqué. Et tu es fille d'entraîneur ? Ton papa aurait honte.

Van Pelt : Bien. Recule.

Rigsby : Oh, joli !

Ils ouvrent le casier de Cody.

Rigsby : Regarde-moi ça.

Van Pelt : Intéressant.

Rigsby : Pour la scientifique.

Devant chez Tamzin.

Lisbon : [Au téléphone] D'accord patron. [Elle raccroche] Minelli dit qu'on peut entrer. Le mandat arrive. Allons-y.

Cho : Je parie que tu le fait en 5 … [Jane déverrouille la porte] Laisse tomber.

Lisbon : Un problème ?

Cho : J'attends dehors.

Lisbon : Pourquoi ?

Cho : Bien, mais tu entres d'abord.

Tamzin : Bonjour.

Jane : Bonjour.

Tamzin : Bienvenue. Vous devez être du CBI. Asseyez-vous, je vous en prie.

Jane : Merci.

Lisbon : Pourquoi ne pas nous avoir ouvert ?

Tamzin : Je n'aurais pas eu l'avantage dans ce cas.

Lisbon : Donc vous nous attendiez.

Tamzin : Bien sûr. J'ai entendu ce qui était arrivé à Cody Elkins. Il y avait un pentacle et une bougie, imitant la sorcellerie, Wicca. Vous deviez en venir à moi. Je suis la seule sorcière, en ville.

Lisbon : Ces détails concernant les pentacles, et les bougies n'ont pas été rendus publiques. Comment êtes-vous au courant ?

Tamzin : Des amis.

Lisbon : Vos amis sont impliqués dans la mort de Cody ?

Tamzin : Non.

Jane : Ils sont petits, longs cheveux ? Leur chef s'appelle Clyde ? Il a une soeur avec un vélo rose ?

Tamzin : Oui, c'est eux.

Lisbon : Vous êtes amieavec les enfants alors.

Tamzin : Oui, les enfants... aiment le mystère et l'obscurité, et j'aime les enfants.

Lisbon : Qu'en disent leurs parents ?

Tamzin : Ces enfants viennent ici, car leurs parents s'en fichent. Ils n'ont rien à voir avec la mort de Cody, ni le pentacle et les bougies.

Lisbon : Que faisaient-ils dans les bois ?

Tamzin : Ils ramassaient des herbes.

Cho : Des herbes ?

Jane : Feuilles de menthe, roses sauvages, Orties.

Tamzin : Je vous en prie. Je fabrique et vends des potions sur internet. Vous devriez vérifier sur mon site.

Lisbon : Pourquoi n'avoir prévenu personne de la découverte ?

Tamzin : Pour quoi faire ? La terre, la pluie et les animaux prendront soin de Cody. Vous ne pouvez pas l'aider.

Lisbon : C'est vrai. Mais on peut trouver et punir ses assassins.

Tamzin : Inutile. Cody méritait de mourir.Il était méchant. Il a volé, torturé et tué mon chat.

Tamzin : Je l'ai vu le prendre.

Lisbon : Pourquoi aurait-il fait ça ?

Tamzin : La peur, j'imagine. Les peureux agissent ainsi. Ils vivent dans la peur.

Lisbon : Les peureux ?

Tamzin : Les non-adeptes de Wicca. Les incroyants en nos pouvoirs.

Lisbon : De quels pouvoirs parlez-vous ?

Tamzin : Une sorcière est juste une prêtresse de Wicca. On vénère le Dieu à Cornes et la Déesse Triple. On est surtout des guérisseurs, mais on utilise aussi la magie, quand il le faut... des sorts, etc...

Jane : Avez-vous jeté un sort à Cody ?

Tamzin : Oui. Un sort de mort. Je l'avais déjà jeté plusieurs fois, mais c'est la première fois qu'il fonctionnait.

Jane : Qu'est-ce que le sort implique ? Que faites-vous exactement ?

CBI.

Coach : Pourquoi je suis là ?

Rigsby : Pour nous expliquer pourquoi votre sang... était sur un T-shirt dans le casier de Cody.

Coach : Je l'ai dit, on s'est battu.

Rigsby : Donc c'était une bagarre aux poings ? Vous avez saigné ?

Coach : Oui. C'était rien. Je l'ai secoué. Il est devenu enragé. Il m'a cogné.

Rigsby : Un gosse vous a allongé ?

Coach : Un coup de chance.

Rigsby : Un de vos élèves vous tabasse, et vous dites rien ?

Coach : C'était rien.

Rigsby : Ou vous avez pensé régler vos comptes le lendemain, alors pourquoi en parler, hein ?

Coach : Non. J'étais trop gêné. Les gens savent pas que ce gosse est un vrai taré. J'aurai eu le mauvais rôle, donc j'ai fait semblant de rien.

Van Pelt : Il vous a frappé en 1er, son propre entraîneur ?

Coach : Je l'ai dit, taré.

Rigsby : C'est pas ce qui se dit.

Coach : Demandez à Daniel Brown. C'est un ami de Cody. Le mois dernier, Cody s'est énervé, pendant une partie de cartes. Il a tabassé Danniel. On a dû l'arracher de lui. Danniel aurait pu porter plainte.

Van Pelt : Daniel Brown ?

Coach : Oui.

Chez Tamzin Dove.

Tamzin : Les sorts mortels sont secrets, alors je vais vous montrer un sort d'envoûtement, il est identique. Quel est votre nom ?

Cho : Pour quoi faire ?

Jane : Kimball Cho.

Cho : Hé ! 

Tamzin : Dieux et Déesses, entendez-moi. Par la lumière de cette flamme, laissez cette âme mortelle, Kimball Cho, être lié par mon pouvoir. Ainsi, il saura que je dis la vérité, laissez-le contempler le roi des animaux et s'agenouiller devant lui.

Cho : N'importe quoi.

Elle récite une formule et brûle quelque chose. 

Lisbon : C'est tout ? C'est votre sort ? Vous n'allez pas lui faire boire une potion ou autre ?

Tamzin : On ne dirait pas, n'est-ce pas ? Mais c'est une magie très puissante.

Lisbon : Oui, bien. Malheureusement, un de vos amis aurait aidé votre magie avec un instrument coupant. Alors, vous êtes aussi ordinairement coupable qu'eux.

Tamzin : Si un de mes amis avait fait ça, il aurait pas dirigé la police droit sur moi, avec un pentacle et des bougies. Le meurtre a été mis en scène pour faire croire à la magie. À la portée de n'importe qui ici. Une mystification évidente. Il y a une sorcière en ville.

Lisbon : Qui a jeté un sort mortel sur le garçon en question.

Tamzin : Exact. C'est parfait.

Lisbon : Merci pour votre temps.

Jane : Merci. Cho. Kimball Cho, on y va.

Ils sortent.

Jane : On ne l'emmène pas ?

Lisbon : Tu la crois coupable, hein ?

Jane : Elle y est mêlée. Elle cache quelque chose ou quelqu'un.

Lisbon : Exact. J'aimerais bien l'arrêter. Mais pour quels motifs ? Elle est cinglée. Tout ce raffut l'amuse. C'est plus efficace de l'ignorer, et de la laisser venir.

Jane : Manoeuvre très habile. Je suis impressionné.

Cho : Pourquoi donner mon nom ? Elle a dit que je m'agenouillerai devant le roi des animaux. Ça veut dire quoi ?

Jane : Quoi ? Allez ! Tu ne crois pas que c'est une vraie sorcière !

Cho : Bien sûr que non.Mais si la magie noire existe, certains pourraient l'utiliser à leurs propres fins.

Jane : Ça s'appelle des banquiers. Ils n'habitent pas le coin, je t'assure. Détends-toi. Les sorcières, ça n'existe pas.

Cho : Facile à dire pour toi. Une sorcière a pas brûlé ton effigie pour te lier à son pouvoir.

Plus tard, devant un lycée, Rigsby et Cho attendent dans la voiture.

Cho : Elle a dit "Tu t'agenouilleras devant le roi des animaux."

Rigsby : C'est flippant.

Cho : Oui.

Rigsby : Pour une gamine de 12 ans à son premier feu de camp.

Cho : T'étais pas là.

Risgby : T'inquiète. Une fille au lycée se disait sorcière. C'est des guignols avec des capes, pas un culte satanique.

Cho : Le voici.

Rigsby : Daniel Brown ?

Cho : On a des questions au sujet de Cody Elkins.

Daniel prend la fuite, ils lui court après.

Daniel : Laissez-moi !

Rigsby : Allez !

Un camion, qui a failli renverser Cho, avec dessus un lion portant une couronne part et attire l'attention de Cho.

Cho : Le roi des animaux.

Daniel : Laissez-moi !

Rigsby : Allez !

Cho : Le sort a marché.

CBI.

Rigsby : Alors, ta bagarre avec Cody Elkins ?

Daniel : Quelle bagarre ? Y en a pas eu.

Rigsby : Il t'aurait laissé inconscient. Et envoyé à l'hôpital. On a des témoins.

Daniel : Qui ? C'était pas si grave.

Rigsby : Il t'a envoyé à l'hôpital ?

Daniel : Ouais, quelques heures. En observation.

Rigsby : Pourquoi ne pas porter plainte ?

Daniel : C'était un malentendu entre amis. La faute à personne.

Jane : Je veux entrer là-dedans.

Cho : Vas-y !

Jane : Juste... je suis juste...

Rigsby : Ou tu as peut-être voulu te venger plus... directement ?

Daniel : Non.

Rigsby : La bagarre a débuté comment ?

Daniel : On jouait aux cartes et on buvait chez Roy Tea. Sa mère est en désintox. Il a la maison pour lui seul. J'ai dit des conneries. Cody s'est énervé. On s'est battus. Il a gagné. C'est tout.

Jane : J'entre là-dedans. Rigsby, ça t'ennuie si...

Rigsby : Non, fais ton show, mec.

Jane : Merci. Salut. Patrick. Tu dois être...

Daniel : Daniel.

Jane : Je peux tenir ta main ? Merci. Rien de spécial. Je veux que tu respires... et regardes ici. Qu'as-tu dit pour énerver Cody ?

Daniel : C'était une partie de cartes. Plein de conneries. Je délirais sur sa famille, style "Ta mère est une pute. Ton père est une merde."

Jane : Regarde ici. Détends-toi, continue à regarder ici.

Daniel : Je te regarde, mec.

Jane : Bien.

Daniel : Bref, Cody s'énerve. Casse une bière sur ma tête. Comme ça. J'ai l'air décontract, mais les gars m'ont dit qu'il m'a vraiment bien tabassé. Que s'ils ne l'avaient pas retenu, je serais mort.

Jane : Les Elkins t'ont payé combien pour te taire ?

Daniel : Rien.

Jane : On la refait ?

Daniel : 1000 $.

Chez les Elkins.

Cho : Avoue que c'est troublant. Le roi des animaux ?

Jane : Coïncidence.

Cho : Quelles sont les chances ?

Jane : 1 sur un million.

Cho : C'est ce que je dit.

Jane : La vie, c'est 1 sur un million. L'univers est une énorme coïncidence, cosmique et improbable. Ça arrive tout le temps. Mais on le voit pas.

Cho : Ou c'est une sorcière.

Jane : Ou c'est une sorcière.

Ils entrent.

Michael : Elle est en prison... la sorcière ?

Cho : Non, monsieur.

Janice : Pourquoi ?

Jane : Elle a bien jeté un sort à votre fils. Vous aviez raison. Mais ce n'est pas un délit. La liberté de parole est protégée.

Janice : Alors, que faites-vous ici ?

Cho : Cody semblait avoir des problèmes de violence.

Janice : C'était un bon garçon.

Cho : On ne dit pas le contraire. Mais s'il avait un sale caractère, ça pourrait expliquer le contexte de sa mort.

Michael : Contexte ? Mon oeil ! Vous reprochez à Cody sa propre mort.

Jane : J'ai une question. Ça m'intrigue. Pourquoi appeler ça football ? On n'utilise pas beaucoup les pieds, non ?

Michael : Vous essayez de vous montrer grossier, impoli ou quoi ?

Jane : Je peux utiliser vos toilettes ?

Janice : Au fond du couloir à gauche.

Jane : Merci.

Michael : Il fait quoi là ?

Cho : Désolé. Vous connaissez Daniel Brown ? Non.

Janice : Michael.

Michael : Je vois où on va. Daniel et Cody se sont battus.

Jane cherche Brad dehors.

Jane : Te voici.

Brad : Cassez-vous !

Jane : Impossible. J'aimerais bien. C'est mon boulot de harceler les gens pour obtenir la vérité.

Brad : Alors, bonne chance.

Jane : Sympa la planque. Dur d'être le petit frère de Cody Elkins.

Brad : Non. Bof... parfois.

Jane : J'aurais détesté. Il reçoit toute l'attention, la gloire. Les filles le collent. Pourquoi ? Pour courir, sauter, attraper un... truc ?

Brad : C'est à la portée d'un singe. Des singes feraient mieux.

Jane : Oui, tu sais, s'ils jouaient au football, ils botteraient les fesses d'un champion.

Dans la maison.

Michael : Bien, j'admets. J'ai payé Daniel Brown pour qu'il se taise. Cody a... avait une réelle opportunité de carrière. Il aurait été le 1er Elkins à avoir cette chance, et on était si fiers. Vous devez comprendre. Un coach a vent de ces disputes, et ça aurait ruiné ses chances d'entrer en fac.

Cho : Il s'était déjà disputé avant ?

Michael : Non, notre fils n'est pas violent.

Janice : C'était un incident isolé.

Michael : Où est votre ami ?

Cho : Je l'ignore.

Dehors.

Jane : Qu'est-ce qui a poussé Cody à tuer ce chat ?

Brad : Je ne crois pas qu'il l'ait fait.

Jane : Elle l'a vu le prendre.

Brad : Écoutez, elle a vu ce qu'elle a vu, d'accord ? D'accord ? Je ne sais pas. Si... s'il l'a fait... tuer le chat... vous croyez qu'il méritait de mourir ?

Jane : Et toi ?

Brad : J'ai demandé d'abord.

Michael : Ne parlez pas à mon fils sans ma permission.

Jane : C'est un peu bizarre et autoritaire, mais bon. Ça vous dérange si je lui parle, M. Elkins ?

Michael : Oui. Beaucoup.

Jane : J'ai demandé. À bientôt, Brad.

Plus tard, Rigsby et Van Pelt surveillent la maison des Elkins.

Rigsby : Mince, où est ma bouffe ? C'est quoi ça ?

Van Pelt : C'est un encas sain et nourrissant.

Rigsby : Je vais mourir. Je suis allergique aux carottes.

Van Pelt : J'en ai marre de cette odeur de fast-food. C'est comme bosser avec une chenille.

Rigsby : Je peux même pas être à côté d'une carotte. Je fais un choc anaphylactique.

Van Pelt : Marrant. Ça suffit. Rigsby, allez. C'est Brad. Regarde. Il est là. Il s'en va.

CBI.

Lisbon : Pourquoi cette saloperie ne se connecte pas ? (Son téléphone sonne) Lisbon.

Van Pelt : C'est moi.

Lisbon : Super ! Comment je vais sur...

Van Pelt : Attends. On a suivi le gosse chez la sorcière.

Lisbon : Elle est avec lui ?

Van Pelt : Il entre. Ils se sont embrassés.

Lisbon : Brad est chez Tamzin. Il l'a embrassée et est entré.

Jane : Intéressant. Ils devraient attendre 10 minutes, puis entrer.

Lisbon : Pourquoi attendre ?

Jane : Laisser le complot grandir, le fruit mûrir, la levure monter, etc...

Lisbon : Et s'il lui veut du mal ?

Jane : S'il voulait le faire, ce serait déjà fait.

Lisbon : Attendez 10 minutes, et entrez.

Van Pelt :Bien, chef.

Rigsby : Alors ?

Van Pelt : On attend 10 minutes, et on entre. Moi, je me moque d'attendre toute la nuit. La sorcellerie me fait flipper.

Rigsby : Pas moi. Des tarés déguisés.

Van Pelt : C'est plus que ça.

Rigsby : C'est qu'un style de vie ridicule, comme "Star Trek" ou le yoga.

Van Pelt : Je fais du yoga.

Chez Tamzin.

Tout le monde : Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié. Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié. Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié. Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié. Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié.

Tamzin récite une formule.

Tamzin : Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié.

Tout le monde : Par le sang, il a été souillé. Par le sang, il sera purifié.

Rigsby : T'entends ?

Van Pelt : C'est quoi ?

Tout le monde : Par le sang, il sera purifié.

Rigsby : Pas du yoga.

Rigsby/Van Pelt : Police, on bouge plus ! Restez où vous êtes ! Restez où vous êtes ! Lâchez le couteau.

Van Pelt : Lâchez le couteau. Brad, on est du CBI. Tu vas bien ?

Rigsby : Allez. On sort.

Brad : Qu'est-ce qui ne va pas chez vous ? bLaissez-moi tranquille !

Rigsby : Viens.

Tamzin : Calme-toi, Brad. Sois patient envers les incroyants.

Van Pelt : Personne ne bouge.

CBI.

Jane : Tamzin Dove. J'aime bien. Selon ces dossiers, vous êtes Sarah Jones du New Jersey. Votre mère s'est suicidée, vous aviez 16 ans. Vous ignorez qui est votre père. Vous avez abandonné le lycée. Vous avez de légers problèmes psychiatriques, et vous avez fait 6 mois de prison pour vol il y a quelques années.

Tamzin : Sarah Jones est morte. Je suis Tamzin Dove, une prêtresse de Wicca. Vous ne pouvez m'atteindre.

Jane : Je ne vous veux pas de mal. Vous avez déjà assez souffert. Je veux vous aider. C'est une enquête pour meurtre. D'une manière ou d'une autre, vous aurez des problèmes.

Tamzin : La déesse me protègera.

Jane : Elle pourrait vous donner réconfort et espoir et un sens à votre vie, mais elle ne peut vous protéger de la police.

Tamzin : J'enseigne la sorcellerie à Brad depuis l'équinoxe d'automne. C'est pas un crime.

Jane : C'est pas jeune pour être sorcier ?

Tamzin : Nous naissons tous sorciers. Nous naissons tous magiciens. Ça nous est repris en grandissant.

Jane : Intéressant, si c'est vrai. Que disent les parents de Brad de sa nouvelle vocation ?

Tamzin : Les parents de Brad... haïssent vraiment les sorcières. Enfin, plus que la plupart. Il y a un mois, sa mère a menacé de me tuer si je lui parlais encore.

Jane : Mais vous l'avez fait.

Tamzin : Brad est venu à moi de sa propre volonté. Il est destiné à Wicca. Je ne pouvais l'en détourner.

Jane : Que dit-il du sort jeté à son frère ?

Tamzin : Il est en paix avec ça. C'était la raison du rituel de purification. Brad connaît la différence entre le monde de la magie et le monde réel. Il comprend que je n'ai pas tué son frère.

Rigsby : Peut-être, car dans le monde réel, Brad l'a fait.

Lisbon : T'as trouvé quoi ?

Rigsby : Brad a été hospitalisé deux fois l'année dernière. Les 2 fois la cause de l'accident était "a chahuté avec son frère". Brad en avait peut-être marre ? Tout le monde a ses limites.

Jane : Je dois y aller.

Ils parlent à Brad.

Brad : Moi ? Non ! Pourquoi je tuerais mon frère ?

Lisbon : Pour qu'il cesse de te frapper ?

Brad : Il ne m'a jamais blessé, jamais !

Lisbon : Il t'a envoyé 2 fois à l'hôpital.

Brad : C'était des accidents, c'est tout. Et alors ?

Jane : Donc il t'a blessé. De façon accidentelle.

Brad : Oui. Je veux dire non ! Oui.

Jane : Il détestait que tu sois ami avec Tamzin.

Brad : Oui.

Jane : Mais tu l'as pas lâchée. Pourquoi ?

Brad : Je m'y sens en sécurité.

Cho : Vous avez une minute ?

Jane : On revient vite.

Cho : Ses parents sont ici. Je dois les retenir ?

Lisbon : Attends. Non. Brad repart avec eux tant qu'on n'a rien de solide pour les convaincre.

Jane : Laisse-moi leur parler d'abord.

Lisbon : Asseyez-vous.

Michael : Je vois pas pourquoi vous l'avez traîné ici.

Lisbon : Désolée pour le dérangement.

Jane : Étrange qu'aucun de vous n'ait parlé de la relation avec Tamzin Dove.

Janice : On était... troublés, pour être honnête. On ne comprend pas l'obsession de Brad pour la sorcellerie. On veut vraiment comprendre, mais c'est... c'est perturbant et un peu embarrassant, à vrai dire.

Michael : Il n'est pas tout seul. On va trouver de l'aide. De nos jours, il y a des thérapies pour ces problèmes-là. On va s'en sortir.

Janice : Avez-vous inculpé cette femme ?

Lisbon : Non.

Janice : Non ? Ça semble pas évident que c'est elle la coupable ? Elle, ou un de ses tarés d'amis ? Enfin...

Lisbon : Elle nous aide dans notre enquête.

Jane : Elle jure de son innocence. Alors, on lui a demandé de jeter un sort de révélation sur l'arme du crime.

Janice : Un sort de révélation ?

Jane : Les sorciers ont le pouvoir de télékinésie. Elle dit qu'elle a un sort qui sortira l'arme de sa cachette, où qu'elle soit, et nous la révèlera.

Michael : Et vous croyez ces conneries ?

Jane : On ne sait jamais, on aura tenté le coup.

Janice : C'est dément.

Jane : Son dernier sort a semblé efficace.

Janice : Comment pouvez-vous être si froid ?

Jane : L'entraînement.

Lisbon : Je m'excuse. Brad peut partir.

Janice : Allons-y.

Michael : Viens.

Jane : Au revoir, Brad.

Lisbon : [À voix basse] Pourquoi ?

Jane raccompagne Tamzin à la sortie.

Jane : Prenez soin de vous. À votre place, je resterais loin de Brad Elkins pour un moment.

Tamzin : Je ferai ce que veut la déesse.

Jane : Si vous voulez. À votre prochaine discussion avec elle, pourriez-vous lui dire du bien de moi ?

Tamzin : Bien sûr.

Jane : Merci.

Cho : Elle devait pas jeter un sort, pour trouver l'arme du crime ?

Jane : Le sort est déjà jeté.

Cho : Quand l'a-t-elle jeté ?

Jane : Pas elle. Moi.

Cho : Tu peux faire ça ?

Jane : Les sorts, ça n'existe pas.

Cho : Je le sais.

Lisbon : Ouais.

Jane : Ces sottises sur la sorcellerie le rendent très nerveux, non ?

Lisbon : Oui.

Jane : On va devoir doubler les équipes sur la surveillance de ce soir.

Lisbon : Tu vas finir par me dire ce qui se passe ?

Jane : Allez. Ne me dis pas que tu ne le sais pas ? Tu ne sais ni qui, ni pourquoi ?

Lisbon : Non, mais tu vas me le dire.

Jane : Et si je te montrais ?

Devant chez les Elkins.

Lisbon : On y est.

Jane : Tu devrais appeler Cho.

Ils suivent Michael.

Lisbon : Vous n'irez nulle part. Posez ça.

On entend une voix.

Jane : Dieu vous parle. Tu m'as mis en colère, Michael. Très en colère. Vous êtes en...

Lisbon : Ça suffit.

Jane : ... état d'arrestation.

CBI.

Jane : Fascinant, pas vrai ? L'arme du crime révélée. Les sorts de Tamzin ont l'air de marcher. C'est une vraie sorcière.

Michael : J'ignore de quoi vous parlez.

Lisbon : Le labo confirmera que le sang de votre fils est sur un côté de la clé, et vos empreintes sur l'autre.

Michael : Je ne sais rien de ça.

Lisbon : Alors, pourquoi vouloir le cacher ? Expliquez-nous. Les circonstances ont pu vous y pousser. C'est de la légitime défense ?

Michael : Je n'ai rien à vous dire.

Lisbon : Et pour les visites de vos fils aux urgences... leurs os fracturés ?

Michael : De la maladresse, c'est tout. Ils sont parfois empotés.

Jane : Heureusement que vous êtes là pour les discipliner. Certains ne comprennent pas la chance qu'ils ont.

Michael : C'est vrai.

Jane : J'ai su que c'était vous quand Brad a dit qu'il se sentait en sécurité chez Tamzin. En sécurité... Il se sent plus en sécurité chez une sorcière que chez lui. Vous maltraitez votre femme et vos fils depuis des années.

Michael : Non.

Jane : Ce que je crois ? Vous avez tabassé Brad un peu trop. Cody a voulu le protéger. N'est-ce pas ?

Michael : Non.

Jane : "Non", qu'il dit. Votre femme et votre fils sont dans le couloir, et disent non, eux aussi. Ils savent qu'on l'a chopé jetant l'arme du crime, mais ils ne peuvent croire qu'il a tué Cody. Imagine combien ils doivent l'aimer pour s'aveugler autant. Cody vous a affronté, n'est-ce pas ? Il ne supportait plus votre connerie...

FLASHBACK.

Cody : Salopard !

Michael : Relève toi !

Fin du FLASHBACK.

Jane : Pas question de tolérer ça.

Michael : Il m'a frappé. Je me suis défendu.

Jane : Au revoir, Michael.

Il sort de la salle d'interrogatoire. Il va voir Janice et Brad Elkins pour leur expliquer la situation.

Plus tard. Jane brûle quelque chose.

Jane : Bonjour.

Van Pelt : Tu fais quoi ?

Jane : Un petit geste pour Cho.

Il va voir Cho.

Jane : Tamzin Dove m'a dit de te donner ça. Elle a dit de le garder en lieu sûr.

Janice : I don't know, but she actually called and said that she'd done it.

Rigsby : Anything else you guys hear, let us know, okay?

Van Pelt : Thank you.

Rigsby : Kid's name's Cody Elkins, 16 years old Reported missing a couple days ago. Turned serious enough to call us when the local policemen found the boy's shoe two streets away in a gutter. Waiting on the D.N.A. We figure it's an abduction, potential homicide, which makes it a CBI case.

Van Pelt : The parents are Michael and Janice, both clean. They have another son named Brad, 14. They own a flower shop here. Cho's with 'em now.

Lisbon : Let's go.

Jane : Think i'll just wait out here.

Lisbon : Sure, whatever.

Boy : Hey, dude.

Jane : Nice bike. You boys gotta be pretty anxious to see something to ride this, huh? You didn't ride a pink bike through town to come to the store, did you? What'd you come to see?

Boy : Nothing.

Jane : Really?

Boy : Let's go, Clyde.

Jane : Where's Cody Elkins?

Boy : I don't know.

Jane : I know you guys know where he is.You don't have to tell me out loud. Just look in the direction. That way?

Boy : Why did you do that?

Jane : Thank you. Here's your bike. Be safe.

 

Lisbon : Cho's gonna bring the Elkins home.

Jane : I have a pretty good idea where Cody Elkins is.

Lisbon : Sharing is good. What makes you think it's him?

Jane : Because those kids gave it away. Plus they smelled like eucalyptus.

Van Pelt : But there's eucalyptus trees all over around here.

Jane : Crows.

 

Van Pelt : So?

Jane : Crows are carrion birds. They like dead things.

Rigsby : Oh, jeez. Poor kid.

Van Pelt : What does it mean? Black magic. Sacrifice.

Lisbon : But there's no such thing as black magic.

Jane : Well, somebody disagrees.

Rigsby : We're looking for a murder weapon. Anything you find, anything at all, tag it and bag it. Thanks, guys.

Van Pelt : Wait a second.

 

Elkins’ home

 

Lisbon : When did you last see Cody?

Michael : Friday night, after the game. Cody plays wide receiver for his high school team. Uh, they got blown out pretty good that night. But, uh, it's a pretty good team this year. It's nationally ranked.

 

Lisbon : When exactly did you see him last on Friday ?

Michael : Uh, when he went to bed. We were, all three of us, out early the next morning. When we came back that afternoon, Cody was gone. He was, uh, supposed to meet his coach the next morning for, uh, some extra practice, but he never showed up.

Lisbon : And that Friday night, what was his state of mind?

 

Janice : He was fine. Fine.

Michael : He was a little upset with himself about the game. He'd, uh, made some mental errors, you know? Coach D. Got on him pretty good. Cody kind of pushed back a little bit, I guess.

Lisbon : They had a fight?

Michael : You could say. It's nothing serious—locker room stuff, a little shouting. Cody just wanted to do better.

Janice : How did he die?

Cho : There were indications around the body of some kind of black magic ritual. Now did he have any friends or acquaintances who were involved in that kind of thing?

Janice : Oh, my god. It was her.

Michael : Of course.

Cho : Who's this?

Michael : Tamzin Dove. She's into all that black magic crap.

 

Janice : She's... Claims to be a witch. Says she has powers.

Lisbon : And did she have some sort of resentment toward Cody?

Michael : About a-a week ago, she, uh she claimed that Cody stole her cat.

Lisbon : Did he?

Janice : No. Of course not. But she put a spell on him in revenge.

Jane : A spell? What kind of spell?

Janice : I don't know, but she actually called and said that she'd done it.

Lisbon : That must have been worrisome.

Michael : At the time, Cody thought it was kind of funny. I mean, she's a-a geek, you know? I think that's why we didn't think about her right away.

Lisbon : Where can we find Tamzin Dove?

Lisbon : [phone] Things are getting weird already. We're off to see a witch.

 

Van Pelt : Oh, be careful.

Lisbon : Yeah, yeah. You find anything useful there?

Van Pelt : Nothing--no murder weapon, not a lot of blood. Looks like he was killed elsewhere. M.E. estimates that he died on Saturday morning, The cause being several blows with a heavy, blunt object like a crowbar or a pipe, maybe.

Lisbon : Okay, I want you two to go and talk to Cody's football coach. He and the kid had a fight on Friday night. They were supposed to meet up on Saturday morning.

Van Pelt : Got it. We got the football beat.

Rigsby : Okay.

Tamzin Dove’s home

 

Cho : Look—a goat. Goats are signs of Satan.

Lisbon : So petting zoos are, like, gateways to hell?

Cho : Very much.

Lisbon : Ooh, look, another bad sign.

Cho : You shouldn't joke around about this kind of stuff.

Lisbon : It doesn't look like anybody's home.

Jane : Not much security for a servant of the devil. I could pick that lock with this in about five seconds.

Lisbon : We'll wait.

Jane : Don't look now, but we should grab one of those kids and talk to 'em. Damn.

Lisbon : Are they the same kids from the Elkins shop?

Jane : Yes.

 

Coach : Let's see some hustle out there now! It's a tragedy. His whole life ahead of him. Great kid, too. Go, go, go, go, go, go! Vinson, you manatee! Move your lard butt downfield! Great kid. Good values, good habits.

Van Pelt : You were supposed to meet with him Saturday morning?

Coach : That's right. Right here,9:00 a.m., for some serious fumble prevention reps. He never showed.

Rigsby : You and he had serious words Friday night, right?

Coach : Yeah,Cody had a shameful game—zero T.D.S, two fumbles and five blown routes-- a personal foul that cost us 15 yards. He let himself down and let his team down. That's been his m.o.lately. That's why we were meeting on Saturday morning, to get him back on track.

Van Pelt : "shameful"--that's kind of harsh, isn't it?

Coach : I run a reality-based program here. If you want to hear malarkey, try the english department. Tillis! I can see you, Tillis! I can see you.

Rigsby : What did Cody have to say in reply?

Coach : What I discussed with Cody is nobody's business. People have no freakin' idea how it is between a coach and his team.

Van Pelt : Oh,we have an idea.

Coach : I doubt it.

Van Pelt : We looked into your history, Mr. Dieter. Five years ago, you lost a high school coaching job in Oregon for inappropriate physical contact with students.

Coach : Wait a minute. You make that sound like I’m a sex molester or somethin'. I smacked a couple of kids because they needed an attitude adjustment. Their pantywaist parents made an issue of it.

Rigsby : That's okay then?

Coach : It's football.

Van Pelt : Actually, that's assault on a minor.

Coach : There were no charges filed.

Van Pelt : But you had to resign.

Coach : No. No, I chose to resign.

Rigsby : With a promise to take anger management class.

Coach : 36 hours' worth. I did my time. Bored the rage right out of me. Ask all the questions you want.

not trying to hide something here.

Rigsby : Good.

Coach : We need to search the school gym and the locker rooms. Do whatever you gotta do. Frank! Frank, you need to pull around him, and you need to get upfield.

Van Pelt : No, your strong side tackle should do that. He's got the better first set, and your tight end's jumping his route.

Rigsby : Hey, quick hands, think fast. Hit me. I'm open. Uh,no. What kind of coach's kid are you? Your daddy would be ashamed.

Van Pelt : Fine. Go long.

Rigsby : Oh, nice!

Hey, check this out.

Van Pelt : Interesting.

Rigsby : Let's get this to forensics.

 

 

Lisbon [phone] : Okay, boss.

Minelli says we can go in. The warrant's on its way. Let's do this.

Cho : Bet you can't do it in five... Never mind.

Lisbon : What's wrong?

Cho : I'll wait out here.

Lisbon : Why?

Cho : All right, I’ll go in, but you first.

Tamzin : Hello.

Jane : Hello.

Tamzin : Welcome. You must be the CBI. Please sit down.

Jane : Thank you.

Lisbon : Why didn't you just let us in?

Tamzin : If I had, I wouldn't have the upper hand, now would it?

Lisbon : So you were expecting us.

Tamzin : Of course. I heard what was done to Cody Elkins. They used a pentacle and a flame, made it look like witchcraft--wicca. Naturally, you'd come to me. I'm the only witch in town.

Lisbon : Those details about that-- no, thank you--pentacles, and the candles weren't made public. How did you know about them?

Yes, please.

Tamzin : Friends.

Lisbon : So your friends were involved in Cody's death?

Tamzin : No.

Jane : Are these friends small with long hair? The big one's name is Clyde? He has a sister with a pink bike?

Tamzin : Yes, that's them.

Lisbon : You're friends with a lot of kids then.

Tamzin : Yes, kids... They like mystery and darkness, and I like kids.

Lisbon : What do their parents have to say about that?

Tamzin : The kids that come here come because their parents don't give a hoot. But they had nothing to do with Cody's death, nor the pentacle and the candles.

Lisbon : What were they doing in the woods, then?

Tamzin : Picking herbs for me.

Cho : Herbs?

Jane : Fenugreek, wild roses, nettles.

Tamzin : Please. I make and sell wicca healing powders on the internet. You should check out my web site.

Lisbon : Why didn't you tell the police your friends found a body?

Tamzin : What for? I knew the earth and the rain and the animals would take care of Cody. You can't help him.

Lisbon : It's true. We can't, but what we can do is find and punish the people who murdered him.

Tamzin : There's no need. Cody deserved to die. He was a bad person. He stole and tortured and killed my cat. I saw him take it.

Lisbon : Why would he do that?

Tamzin : Fear, I guess. That's just the way it is with the cowen. They live in fear.

Lisbon : The cowen?

Tamzin : Those who are not wicca. Those who unbelieves our powers.

Lisbon : What powers are you talking about, exactly?

Tamzin : A witch is simply a high priestess of the wicca. We worship the horned god and the triple goddess. We're healers mostly, but we have the magic also, when needed-- spells and so forth.

Jane : Did you put a spell on Cody Elkins?

Tamzin : I did. I put a killing spell on him. I'd done the spell several times before, but this is the first time it's worked.

Jane : What does the spelling involve? What do you do, exactly?

 

CBI

 

Coach : Why am I here?

Rigsby : So you can explain to us why forensics tells us that your blood was found l over a t-shirt we found in Cody's locker.

Coach : I told you, we had an argument.

Rigsby : Oh, so now you're saying you had an actual fistfight? - You drew blood?

Coach : Yeah. It was no big deal. I chewed him out. He got mad. He took a couple of swings at me.

Rigsby : Laid out by a kid, huh?

Coach : It was a lucky punch.

Rigsby : So your own student beats you up, and you don't tell anyone?

Coach : It was no big deal.

Rigsby : Or maybe you figured you're gonna get even with him the next morning, so best keep it quiet, huh?

Coach : No. No. I was too embarrassed. People don't know the kid is a freaking nut bag. Makes me look bad either way, so I just pretended it didn't happen.

Van Pelt : He hit you first-- his own coach?

Coach : I told you a nut bag.

Rigsby : Well, that's not what we've heard.

Coach : Ask Daniel Brown. He's a good friend of Cody's. Last month Cody got mad over a card game or something. Beat Danno unconscious. Had to be dragged off of him. I don't know why Danno didn't press charges.

Van Pelt : Daniel Brown?

Coach : Yeah.

 

Tamzin Dove’s home

 

Tamzin : Killing spells are secret, but this is a public binding spell that I can show you, and it's similar. What is your name?

Cho : What's it to you?

Jane : Kimball Cho.

Tamzin : God and goddess, hear me. By light of the one flame, let this mortal soul, Kimball Cho, be bound by my power. So that he knows i speak truth, let him behold the king of beasts and kneel before him.

 

Cho : Come on.

Lisbon : That's it? That's your spell? You're not gonna make him drink a potion or anything like that?

Tamzin : Doesn't look like much, does it? But it's very powerful magic.

Lisbon : Yeah, okay. Unfortunately it seems that one of your friends helped your magic along with a blunt instrument. In which case, you're as unmagically guilty as they are.

Tamzin : If a friend of mine had done this, They wouldn't have pointed the police right to me with a pentacle and flame. No, Cody's murder was staged to look like wicca. Any fool in this town would think of it. It's obvious misdirection. There's a witch in town. Duh.

Lisbon : A witch that put a killing spell on the boy in question.

Tamzin : Exactly. It's perfect.

Lisbon : Thank you for your time.

Jane : Thank you. Cho? Kimball Cho, let's go.

 

 

Jane : Didn't want to bring her in?

Lisbon : You don't think she did this, do you?

Jane : Oh,s he's deep in it somehow-- hiding something or someone.

Lisbon : I agree. I'd bring her in, but on what charges? She's a whack job. She enjoys the attention. Quicker and more effective to just ignore her and let her come to us.

Jane : That's very astute psychology, Lisbon. I'm impressed.

Cho : Hey, why'd you give her my name? She said I was gonna kneel before the lord of beasts. What does that even mean?

Jane : What? Oh, come on. You're not telling me you believe she's an actual witch.

Cho : No, of course not. But I mean, if dark forces did exist, it stands to reason there could be people who control them for their own ends.

Jane : They're called investment bankers. They don't live around here, I assure you. Relax. No such thing as witches.

Cho : Yeah, that's easy for you to say. Weird witch lady didn't burn you in effigy and bind you to her power.

 

 

 

Cho : "Kimball," she says, "you shall kneel before the lord of beasts."

Rigsby : That's scary.

Cho : Yeah.

Rigsby : Yeah ,if you're a 12-year-old girl at her first sleep away camp.

Cho : You had to be there.

Rigsby : Don't sweat it, man. Met this girl in college. She said she was a witch. It's not a satanic cult. They're just nerds in cloaks.

Cho : Hey, there he is.

Rigsby : Daniel Brown?

Cho : We've got some questions about Cody Elkins.

Daniel : No! Let me go!

Cho : Hello to beast. - Let me see your hands.

 

Daniel : Let me go!

Rigsby : Come on.

Cho :The spell was real.

CBI

 

Rigsby : Let's go. Dan active your fight with Cody Elkins.

Daniel : What fight? There was no fight.

Rigsby : No? He beat you unconscious is what we heard. Put you in the hospital. We have witnesses.

Daniel : Who? Nah, it wasn't that bad.

Rigsby : T you in the hospital?

Daniel : Yeah, for a couple of hours. It was observation.

Rigsby : So why didn't you press charges?

Daniel : It was a misunderstanding between friends. Nobody's fault.

Jane : Oh, I want to get in there.

Cho : Go in there.

Jane : Just... I'm just...

Rigsby : Or perhaps you figured you'd take revenge more... directly?

Daniel : Nah.

Rigsby : How did the fight start, Daniel?

Daniel : Over at Roy T. 'S place playing cards, drinkin'. His mom's in rehab. So he's got the run of the place. I did some trash-talkin'. Cody got mad. We fought. He won. That's all.

Jane : I'm going in. Rigsby, uh, you-- do you mind if I...

Rigsby : No, do your thing, man.

Jane : Thanks.

I'm Patrick. You must be...

Daniel : Daniel.

Jane : All right, Daniel? Can i keep your hand? Thanks. Nothing strange. I want you to breathe... And look right here. What did you say that angered Cody?

Daniel : It was a card game. A lot of trash-talking. So I was tripping on his family like, "your mom's a ho. Dad's a punk bitch."

Jane : Keep it over here. Just relax and keep it right up in here.

Daniel : I'm lookin' at you, man.

 

Jane : Good.

Daniel : Anyway, Cody goes off. Bam. Smashes a beer bottle over my head. No warning. I mean, I’m out cold, but... But the guys tell me he tried to seriously stomp me out. And if they hadn't grabbed him, I could be dead.

Jane : How much did the Elkins pay you for your silence?

Daniel : Nothing.

 

Jane : Want to try that again?

Daniel : 1000.

 

Elkins’ home

 

Cho : You have to admit it's uncanny. The lord of beasts?

Jane : Coincidence.

Cho : Please. What are the chances?

Jane : Million to one.

Cho : There you go.

Jane : Life is a million to one. The universe is one big coincidence. Cosmically improbable coincidences-- they happen all the time. We just don't notice 'em.

Cho : Or she's a witch.

Jane : Or she's a witch.

Michael : Is she in custody-- the witch?

Cho : No, sir.

Janice : Why not?

Jane : She did put a spell on your son, like you said. You're right. But that doesn't constitute a criminal offense. That's protected free speech.

Janice : So why are you here?

Cho : It seems Cody had some violence issues that we need to speak about.

Janice : No. He was a good boy.

Cho : Oh, we're not saying otherwise, ma'am. But if he had problems with his temper, that might help explain the context leading to his death.

Michael : Context? In a pig's ear. You're trying to blame Cody for his own death.

Jane : I have a question. It's always bothered me. Why do they call it football? People don't really use their feet much, do they?

Michael : Are you trying to be rude or disrespectful or what?

Jane : Could I use your bathroom, please?

Janice : Down the hall to your left.

 

Jane : Thanks.

Michael : What's his problem?

Cho : Sorry about that. Do you know a boy named Daniel Brown? No.

Janice : Michael...

Michael : Fine. I see where this is going. Daniel and Cody had a fight.

 

Jane : There you are.

Brad : Go away.

Jane : I can't. I wish I could. It's my job to hound people until I get the truth.

Brad : Yeah, well, uh, good luck with that.

Jane : Nice place. Must be tough being Cody Elkins' little brother.

Brad : No. Well... Sometimes.

Jane : Me? I'd hate it. He gets all the attention, the glory, the girls flocking around-- for what? For running and jumping and catching a-a thing?

Brad : Yeah, monkeys could do that.

Jane : Yeah. Monkeys could do it better. Yeah, you know, if monkeys played football, they would kick some serious jock butt.

 

Michael : All right, I admit it. I gave Daniel Brown money to, uh, to keep him quiet. Cody has a... Had... a real shot at a college career. Would have been the first Elkins to have that chance, and we were so proud. But you gotta understand. A coach hears about these kinds of run-ins, and it would have ruined his chances at one of the top schools.

Cho : Had these run-ins ever happened before? - No.

Michael : No, our son had no problem with violence.

Janice : It was an isolated incident.

Michael : Where's your friend?

Cho : I don't know.

 

 

Jane : How come Cody killed Tamzin Dove's cat?

Brad : I- I don't know that he did that.

Jane : She saw him take it.

Brad : Well, look, she—she saw what she saw, right? All right? I-i don't know. Um, if--if he did do it... You know, k-kill the cat... Do you think he deserved to die?

Jane : Do you?

Brad : I'm asking you.

Michael : You don't speak to my son without my permission.

Jane : Well, that’s a little weird and controlling, but okay. Do you mind if I speak to your son, Mr. Elkins?

Michael : Yes, I do mind.

Jane : I asked. See you around, Brad.

 

 

Rigsby : Oh, my god. Where's my food? What is this?

Van Pelt : That is healthy and nutritious snacking.

Rigsby : I'm gonna die. Seriously, I’m allergic to carrots.

Van Pelt : Well, I’m tired of the car reeking like fast food. It's like working with a caterpillar...

Rigsby : I can't even be in the same room as a carrot. I go into anaphylactic sho--

Van Pelt : funny. That's enough. Rigsby, come on. Look, look, look, look. There he is. He's leaving.

 

 

CBI

 

Lisbon : Why won't this damn thing log in? [phone] Lisbon. Oh, good, Van Pelt. How do I get on to the--

Van Pelt : We just followed the kid to the witch's house.

Lisbon : Is she with him?

Van Pelt : He just went inside. They hugged.

Lisbon : Brad Elkins is at Tamzin Dove's. He hugged her and then went inside.

Jane : Interesting. They should wait ten minutes, then go in.

Lisbon : Why wait?

Jane : Let the plot develop. Let the fruit ripen. Let the yeast rise, etcetera.

Lisbon : What if he means to do her harm?

Jane : Well, if he was gonna do that, he'd have done it by now.

Lisbon : Wait ten minutes, then go in.

Van Pelt : Okay, boss.

Rigsby : Well?

Van Pelt : We wait ten minutes, then we go in. And personally, I don't care if we wait all night. Witchcraft creeps me out.

Rigsby : It doesn't bother me. Nerds in cloaks.

Van Pelt : There's more to it than that.

Rigsby : Ah, it's just a silly alternative lifestyle, like "star trek" or yoga.

Van Pelt : I do yoga.

Tamzin’s home

 

All :By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed. By blood, has he been sullied. By blood, let him be cleansed.

 

 

Rigsby : Hear that?

Van Pelt : What is that?

All : By blood, let him be cleansed.

Rigsby : Not yoga.

Rigsby / Van Pelt : Police, freeze! Everybody stay where you are! Stay where you are! - Everybody stay where you are!

- Drop the knife. - Drop the knife.

Van Pelt : Brad, we’re CBI. You all right?

Rigsby : Come on. Let's go. Let's go back. Let's go.

 

Brad : What? No! What--what's wrong with you people, huh? Why can't you just leave me alone?

Rigsby : Come on, Brad.

Tamzin : Stay calm, Brad. Be patient with the ways of the cowen.

Van Pelt : Everybody just stay where you are.

 

CBI

 

Jane : TAMZIN DOVE. I like it. These files say your real name is Sarah Jones from New Jersey. Your mother committed suicide when you were 16. You don't know who your father is. You're a college dropout. You have a history of mild psychiatric problems, and you served six months for shoplifting a few years back.

Tamzin : Sarah Jones is dead. I'm Tamzin Dove. I am a priestess of wicca. You can't hurt me.

Jane : Oh, I don't want to hurt you. I imagine there's been enough of that. I want to help you. This is a murder investigation, so one way or another, you're looking at trouble.

Tamzin : The goddess will protect me.

Jane : Tamzin, the goddess may give you solace and hope and meaning in your life, but she can't protect you from those police out there.

Tamzin : Brad's been an apprentice of my coven since last autumn equinox. There's no crime in that.

Jane : Kind of young to be a witch, isn't it?

Tamzin : We're all born witch. We're all born into magic. It's taken from us as we grow up.

Jane : Interesting, if true. How did Brad's parents feel about this new direction in his life?

Tamzin : Brad's parents just... really hate witches for some reason. I mean, like, more than most. About a month ago his mom threatened to kill me if i ever spoke to him again.

Jane : But you did.

Tamzin : Brad came to me of his own free will. He was drawn to wicca. I couldn't turn him away.

Jane : How does he feel about the spell you put on his brother?

Tamzin : He's at peace with it. That's why we were conducting the cleansing ritual. Brad knows the difference between the world of magic and the real world. He understands I didn't kill his brother.

Rigsby : Maybe because in the real world, Brad did it.

Lisbon : What have you got?

Rigsby : Brad's been hospitalized twice in the last year. Both times the accident report lists the cause as "roughhousing with brother." Think maybe Brad had enough? Everybody has a limit.

 

Jane : I have to go.

 

Brad : Me? No! W-why would I kill my own brother?

Lisbon : So he would stop hurting you.

Brad : Yeah, but he never hurt me. Ever!

Lisbon : He put you in the hospital twice.

Brad : Accidents. They—they were accidents. So?

Jane : So he did hurt you. It was just--it was accidentally.

Brad : Yeah. I- I mean no. Yeah.

Jane : He hated that you were friends with Tamzin, didn't he?

Brad : Yes.

Jane : But you never gave her up. Why?

Brad : I feel safe there.

Cho : Sorry. Can I have a minute?

Jane : We'll be right back.

Cho : The parents are here. You want me to hold 'em off?

Lisbon : Yeah. Wait. No. Let Brad go with them until we get some hard evidence to bear down on them.

Jane : Yes, but let me talk to them first.

Lisbon : Please have a seat.

Michael : I don't see why you had to drag him all the way down here.

Lisbon : We're sorry for any inconvenience.

Jane : Strange that neither of you told us about the connection with Tamzin Dove.

Janice : We were... confused, to be honest with you. We don't understand Brad's obsession with witchcraft. We want to understand, and we're trying, but it's... It's disturbing and, uh, a little embarrassing, to tell you the truth.

Michael : We're in this together, right? We're gonna get help. Nowadays there's, uh, therapy for these kinds of problems, right? We'll get through this.

 

Janice : Have you charged that, uh, woman?

Lisbon : No.

Janice : No? I mean, isn't it obvious that she did it-- her, one of her weirdo friends? I mean--

Lisbon : she's helping us with our inquiries.

Jane : She swears she's innocent, so we're having her put a spell of revelation on the murder weapon.

Janice : A spell of revelation?

Jane : Witches have the power of telekinesis. She says that she has a spell which will raise the weapon from wherever it's being concealed and reveal itself to us.

Michael : And you believe this evil crap?

Jane : Well, you never can tell. We're gonna give it a whirl.

Janice : That's insane.

Jane : Her last spell seemed to work pretty well.

Janice : How could you be so cold?

Jane : Practice.

Lisbon : I apologize. Brad is free to go.

Janice :Let's go.

Michael : Come on, son.

Jane : See you, Brad.

Well, look after yourself, and if I were you, I'd stay very clear of Brad Elkins for a while.

Tamzin : I'll do as the goddess tells me.

Jane : Whatever. Oh, listen, next time you speak to her, could you, uh, put a good word in for me?

Tamzin : I will.

Jane : Thanks.

Cho : Hey, I thought you were gonna have her cast a spell to find the murder weapon.

Jane : Oh, the spell's already cast.

Cho : When did she cast it?

Jane : She didn't. I did.

Cho : You can cast spells?

Jane : Cho, there's no such thing as spells.

Cho : I know that.

Jane : He, uh, really is quite freaked out about this witchcraft malarkey, isn't he?

Lisbon : Uh, yeah.

Jane : We're gonna need to work a double shift on the stakeout tonight.

Lisbon : Are you at least gonna tell me what's going on?

Jane : Oh, come on. You're telling me you don't know what's going on? You don't know who did th and why?

Lisbon : No, but you're gonna tell me.

Jane : How about I show you?

 

 

Lisbon : Here we go.

Jane : Better call Cho.

Lisbon : You're not going anywhere. Put it down.

Jane : This is god speaking. You made me angry, Michael. Very angry. - And you're under arr—

 

Lisbon : that's enough.

Jane : Arrest.

 

CBI

 

 

Jane : Amazing, isn’t it? The murder weapon revealed. Tamzin's spells seem to work. I guess she really is a witch.

Michael : I don't know what you're talking about.

Lisbon : I'm sure forensics will confirm your son's blood And tissue on one side of the wrench and your fingerprints on the other.

 

Michael : I have no knowledge of that.

Lisbon : Then why were you trying to hide it? Talk to us, Michael. Maybe there were circumstances. Maybe you had to defend yourself.

Michael : I don't have to tell you anything.

Lisbon : What about your sons' trips to the emergency room-- their broken bones?

Michael : Just clumsy, I guess. Maybe a little dense at times.

Jane : Good that they had you to keep 'em in line, huh? Some people just don't understand how lucky they are.

Michael : That's right.

Jane : I realized it was you when Brad said he liked going to Tamzin's house because he felt safe there. Safe--he feels safer at a witch's house than they do at home. You've been abusing and beating your wife and sons for years, haven't you?

Michael : No.

Jane : My guess? You were smackin' Brad around a little too much. Cody wanted to protect his brother. Was that it?

Michael : No.

Jane : "no," he says. Your wife and son are down the hallway, and they say no, too. They know we caught him throwing away the murder weapon, and they still don't believe he killed Cody. Imagine how much they love this man to be in such denial. Cody confronted you, didn't he? He wouldn't put up with your crap anymore...

Flashback

******

Michael : Come on!

******

 

 

Jane : But you wouldn't hear of it.

Michael He hit me. I was defending myself.

Jane : Good-bye, Michael.

 

 

 

Jane : Morning.

Van Pelt : What are you doing?

Jane : Ah, just a little favor for Cho.

[Cho] Uh, Tamzin Dove told me to give you this. She said to keep it in a safe place.

 

Kikavu ?

Au total, 133 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

hazalhia7 
23.11.2020 vers 14h

Alyshia 
20.11.2020 vers 11h

wolfgirl88 
17.07.2020 vers 13h

nonok 
01.05.2020 vers 19h

densi76 
30.04.2019 vers 10h

Lhienna 
12.12.2018 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

Vote pour la Finale de l'HypnoCup 2021!
Voter pour la Finale! | Teaser Youtube

Le quartier Love Victor est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Love, Victor

Activité récente
Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, Hier à 16:50

Nouvelle question dans le quizz Doctor Who sur l'amour, Nouveau thème dans Voyage au centre dut Tardis

ShanInXYZ, Hier à 16:51

Et n'oubliez pas de venir voter pour votre synopsis préféré dans le concours cross-over Doctor Who/X-Files

ptitebones, Hier à 17:31

Hello, les bannières de Manifest attendent toujours des petits pouces en l'air dans les préférences Merciii

emeline53, Hier à 18:00

Nouveau sondage en cours sur The Fosters pour parler de la série Good Trouble ! Venez nombreux

pretty31, Hier à 23:02

Venez départager les pitchs de films proposés par les participants du concours sur HypnoClap !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site