VOTE | 546 fans

#121 : La confiance règne

Patrick Jane utilise ses dons de mentaliste pour jouer avec les suspects et les affronter les uns aux autres dans le but de résoudre l'affaire d'un PDG d'une compagnie de logiciels retrouvé tué sur son yacht.

Captures

Popularité


3.4 - 5 votes

Titre VO
Miss Red

Titre VF
La confiance règne

Première diffusion
05.05.2009

Première diffusion en France
29.06.2009

Vidéos

Extrait Van Pelt et Risgby (en anglais)

Extrait Van Pelt et Risgby (en anglais)

  

Plus de détails

Scénario   Ken Woodruff
Réalisation   Martha Mitchell
Avec  

Lisa Sheridan (Dr. Brooke Harper)
Paul Cassell (Stuart Hansen)
Charles Esten (Rick Bregman)
Amy Laughlin (Kathryn Stubbs-Gulbrand)    
J. Marvin Campbell (FBI Agent Hayes)
Blake Gibbons (Keith Gulbrand)
...

 

Pelican Cove Marina, Sausalito. Jim Gulbrand, PDG d'une société de logiciels, a été porté disparu hier. Ils ont trouvé du sang sur le pont de son yacht, mais pas de corps. Lisbon, Jane et Van Pelt montent sur son bateau. Rigsby reste sur le quai car il est malade et Lisbon lui interdit de lui transmettre ses microbes.

Son bateau est d'une valeur d'à peu près 100 000 milions de dollars. Jim Gulbrand a également récemment divorcé. Sa société était sous enquête par la SEC. Il risquait une amende et de la prison.

Jane contrôle l'extérieur du bateau. Avec Lisbon ils regardent l'ancre. Ils retournent à l'intérieur du bateau. Jane dit que le bateau n'a pas besoin d'être ancré vu qu'il est amarré au pont. Lisbon appuie sur le bouton pour remonter l'ancre. Un homme y est attaché mort. Jim Gulbrand a bel et bien été tué.

Jane et Lisbon se rendent au domicile de Jim Gulbrand. Ils sont reçus par son frère Keith. Keith les informe au sujet de la société qu'il a monté avec Rick son ami. Il lui parle aussi de Brooke Harper une psychanaliste. Keith explique que la succession va lui revenir et le reste à des oeuvres caritatives. Keith explique que la nuit où son frère a été tué il était avec une femme.

Lisbon appelle Cho pour que lui et Rigsby vérifient son alibi. Cho va finalement le faire tout seul car Rigsby est toujours aussi malade.

Cho et Van Pelt se rendent à la société de Jim : Gaia Matrix. Ils sont reçus par le chef de la sécurité. L'homme se trouve dans un fauteuil roulant. L'homme les conduit au bureau de Rick Bregman. Il leur explique comment Jim a monté sa société. Par contre il ne compte pas en dire plus au sujet de la SEC.

Jane et Rigsby vont voir Brooke, la petite amie de Jim. Jane lui demande pourquoi elle est venue travailler aujourd'hui. Elle dit que c'est la seule façon pour faire face à son décès. Constatant que Rigsby est malade elle l'osculte brièvement et lui prescrit un médicament antiviral, bien qu'elle reconnaisse ne pas en avoir trop le droit.

De retour au bureau, Rigsby est toujours aussi malade. Jane demande ce que Brooke lui a prescrit et lorsque Rigsby est capable de lire parfaitement l'ordonnance, Jane trouve cela très étrange pour un praticien. Jane pense que Brooke n'est pas un véritable médecin. Elle était chaleureuse ce qui ne va pas avec son métier. Van Pelt regarde dans son ordinateur pour en savoir plus sur la soit-disant Dr Brooke Harper. Van Pelt dit que selon le dossier c'est une femme de 64 ans. Jane dit qu'elle est bien conservée pour son grand âge.

Retour au bureau de Brooke : Elle dit à un de ces patients que se sera leur dernier Rendez-vous. Elle lui donne son numéro de téléphone personnel. Sa secrétaire les interrompt. Elle dit que le CBI souhaite la voir. Brooke demande à la secrétaire de les faire patienter. Mais la secrétaire insiste. La secrétaire partie, Brooke reprend son numéro de téléphone au patient, prend son sac et se sauve par la fenêtre.

Jane a fait des dessins sur un tableau représentant ce qui a été trouvé dans l'appartement de Brooke. Van Pelt vérifie le compte en banque de Gulbrand. Elle constate que 10 millions de dollars ont été retirés de son compte. Jane demande une copie des dépenses de la carte de crédit de Brooke.

Van Pelt raconte que Jim Gulbrand avait une clé autour de son cou qui a disparu. Jane dit que ça doit être pour cette raison que Brooke voulait se déguiser en homme. Elle doit essayer de rentrer quelque part.

Jane et Cho se rendent à un club privé de Backgammon. Van Pelt et Rigsby sont assis dans leur voiture et regardent l'ex Mme Gulbrand. Rigsby dit qu'il se sent mieux depuis qu'il a pris le médicament prescrit par Brooke. Soudain, Rick arrive et monte dans la voiture de l'ex Mme Gulbrand. Ils s'embrassent.

Jane joue au Backgammon avec un homme qui est un Prince. Jane a déjà gagné 20 000 dollars. Alors que le prince s'apprête à lui écrire le chèque de ce qu'il lui doit, Jane aperçoit Brooke. Patrick admet au Prince qu'il a triché en contrôlant les dés.

Brooke est interrompue par Jane et Cho alors qu'elle essaie d'ouvrir le casier de Jim Gulbrand avec une clé.

De retour au CBI, Cho procède à son interrogatoire. Jane se joint à l'entrevue. Il lui explique comment il l'a trouvée. Brooke dit que c'est Jim qui lui a donné la clé. Elle fait semblant de paraître surprise lorsque Jane lui annonce que 10 000 millions de dollars sont cachés quelque part.

Van Pelt interroge l'ex femme de Jim et lui demande depuis quant ils se voient avec Rick. Elle dit qu'ils ont commencé à se voir peut de temps après s'être séparé. De son côté, Rigsby interroge Rick. Il l'informe que Jim avait collaboré avec le SEC.

Jane parle à Stuart Hansen le chef de la sécurité chez GAIA. Il pense que Jim lui a demandé où il pouvait cacher l'argent. Il lui dit à propos de Brooke qu'elle avait une clé et que cette clé ne fonctionnait pas pour le casier de Jim au club de Backgammon. Stuart dit qu'il a dit à Jim de cacher l'argent hors de chez lui et dans un endroit que personne ne trouverait. Jane joue avec la clé devant Stuart. La clé tombe et Jim la reprend sous la table.

Jane interroge de nouveau Brooke. Il joue avec la clé. Il laisse quelque chose tomber dans son sac. Il lui dit qu'il sait qui elle est : Lindsay Smith de San Deigo. Jane s'en va en laissant la clé sur la table. Brooke prend la clé et joue d'astuce avec le garde pour partir. Jane regarde la scène tout sourire.

Van Pelt suit les traces de Brooke. Elle dit que son père un ancien flic aurait appelé ça l'opération chewing-gum. Parfois, vous voulez tromper l'autre type, parfois c'est lui qui vous trompe et le chewing-gum vous revient dans la figure.

Brooke s'est arrêtée à une gare. Il la voit elle pousse Stuart dans son fauteuil roulant. Elle pointe un revolver sur lui. Ils se dirigent jusqu'aux casiers. Le fauteuil roulant ne passe pas dans les barrières. Elle lui dit de ne pas se déplacer et de ne pas crier pendant qu'elle va ouvrir le casier. Alors qu'elle prend le sac, Stuart se lève de son fauteuil et arrive derrière elle. Il prend son arme et le sac d'argent. L'équipe du CBI arrive le désarme et l'arrête. Brooke essaie de partir tranquillement mais Van Pelt l'arrête.

Dans la salle d'interrogatoire, Lisbon donne tous les noms d'emprunt que Stuart a utilisé. Il dit que tout le monde croit un homme en fauteuil roulant. Jane raconte comment les faits se sont passés. Stuart s'est rendu au bateau de Jim. Il l'a tué et ensuite a pris la clé autour de son cou puis en jetant Jim à l'eau son corps s'est attaché à l'ancre. Stuart ne savait pas que Brooke avait fait un échange de clé.

Stuart est en colère. Il dit qu'il a passé six mois dans son fauteuil pour rien. Il demande à Jane comment il a douté du fait qu'il n'était pas handicapé. Jane dit qu'à chaque fois qu'il rencontre quelqu'un en fautueil roulant il vérifie la semelle de ses chaussures. Et c'est la première fois que ça marche car sous les chaussures de Stuart il y'avait des éraflures. Jane trouve cela très gratifiant. Il quitte la pièce un large sourire aux lèvres.

Jane se rend maintenant dans la pièce où se trouve Brooke. Il dit qu'il ne peut pas la laisser partir. Elle comprend. Un agent vient pour la conduire en détention. Jane lui dit qu'elle est très bonne dans l'art de manipuler les gens et d'être une arnaqueuse.

Fin...

Pelican Cove Marina, Sausalito


Lisbon: Qu'est-ce qu'on a ?
VanPelt : Jim Gulbrand, PDG et fondateur de l'éditeur de logiciels Gaia Matrix, déclaré disparu par son frère hier. La police a pris l'appel, mais n'a inspecté le bateau que ce matin. Il y avait du sang sur le pont, mais pas de corps.
Lisbon: Pourquoi nous ?
VanPelt: La marina est privée, louée par la ville de Sausalito. La police locale choisit de prendre le cas ou pas.
Lisbon: La disparition d'une célébrité. Pourquoi n'ont-ils pas pris celui-là ? Tu viens ?

VanPelt:  Il a mal à l'estomac.
Rigsby: Je vais bien.
Lisbon: Tu me contamines, tu es bon pour un mois de filatures.
Rigsby: Oui, chef.

Lisbon: C'est ça ? Des traces de luttes, une arme ?

VanPelt: Rien.
Lisbon: Que sait-on de la victime ?
VanPelt: Jim Gulbrand a 33 ans. Il habite ici à Sausalito, a une fortune d'environ 100 millions $.

Lisbon: Il est riche.

VanPelt: Très riche. Il vient aussi de divorcer de Kathryn Stubbs-Gulbrand.

Lisbon: Il a un casier judiciaire ?

VanPelt : La société qu'il a créée faisait l'objet d'une enquête de la COB pour délit d'initié. On se procure la paperasse, mais apparemment il risquait des amendes salées et de la prison.
Rigsby :  Tu veux de l'aide... T'inquiète pas.
VanPelt: Si c'était un canular élaboré ? Ça expliquerait l'absence de corps. Tu sors en mer, tu disparais, tout le monde croit que tu es mort. L'assassin et la victime ne sont jamais découverts.
Jane : Ce serait logique.
Lisbon : Celui-ci ?
Jane : Et celui-là ? Désolé.
VanPelt :Que fais-tu ?
Jane : Ça ne sert à rien d'être ancré et amarré.
Jane : Après toi.

Gulbrand Mansion Belvédère, CA

Lisbon : Quand avez-vous vu
qu'il avait disparu ?
K.Gulbrand : On s'entendait bien.
Il n'est pas rentré, ça clochait.
Lisbon : Vous vivez avec votre frère ?
K.Gulbrand : Quelques mois, comme à mi-temps. Jim voulait de la compagnie pendant son divorce. Après toi, frangin.
Lisbon : Parlez-nous de votre frère, avec qui et pour quoi il bossait.
K.Gulbrand : La vie de Jim, c'était Gaia Matrix, la boîte qu'il a créée avec Rick. Green quelque chose. Plateforme... logiciel. J'y connais rien.
Lisbon : Rick étant Rick Bregman ?
K.Gulbrand : Rick et Jim étaient amis depuis le primaire. Ils ont construit un empire dans le garage des parents. À cette... A l'époque, j'étais à la masse, du genre, "Mec, où je mets ma batterie ?" Je savais rien.
Lisbon : Et sa vie personnelle ? Il voyait quelqu'un ?
K.Gulbrand : Brooke Harper. Elle est cool, pour une psy.
Lisbon : Elle est psychiatre.
K.Gulbrand : Au centre de désintox de Sausalito. J'y étais pour...des révisions. Ils se sont rencontrés,
quand Jim est venu me voir.
Lisbon : Votre frère et Brooke se sont disputés récemment ?
K.Gulbrand : Jim en est dingue. Il dit que c'est la seule à le comprendre. Je crois qu'il voulait l'épouser.
Lisbon : Votre frère venait de divorcer ? De Kathryn Stubbs-Gulbrand ?
K.Gulbrand : Ce qu'il a fait de mieux. Cette femme était un... cauchemar.
Lisbon : Comment ?
K.Gulbrand : C'était un monument d'envie. Elle voulait une maison plus grande, un bateau plus gros,  plus de bijoux...
Jane :  Vous jouez de tout ça ?
K.Gulbrand : Surtout clavier et basse.
Jane : Un genre de rock fusion New Age ?
K.Gulbrand : En gros... Oui. Mais percutant. Comment t'as deviné ?
Jane : Au hasard. Ça paie bien, jouer du clavier ?
K.Gulbrand : Je fais pas ça pour le fric. La musique est... un truc spirituel.
Jane :  C'est ça. L'argent aussi. Tout ce qui existe a une essence spirituelle, ou n'en a aucune. Qui va hériter de tout ça ?
K.Gulbrand : Une partie de la propriété ira aux... associations qu'il soutenait. Le reste est pour moi.
Jane : Ça fait un mobile.
K.Gulbrand : Du calme.
Jane : Je plaisantais.
Lisbon : Où étiez-vous vendredi soir ?
K.Gulbrand :  J'étais... j'étais au lit avec une amie. Gretchen quelque chose.
Lisbon : Téléphone ?
K.Gulbrand : Merci.

Lisbon : Ton avis ?
Jane : Possible. Et toi ?
Lisbon : Pas sûre. Cho, note ce numéro.5 5 5 0...
Cho :  Je l'ai.
Lisbon : Gretchen, pas de nom. C'est l'alibi du frère. Que Van Pelt le vérifie. Avec Rigsby,
allez parler à son associé,Rick Bregman. Il doit être à Gaia Matrix.
Cho : Très bien. C'est parti, chef.
Rigsby : Quoi ?
Cho : Laisse tomber.

Gaia Matrix, Berkeley, CA

Cho : Agent Cho. Voici l'agent Van Pelt, CBI.
Henson : Stuart Hanson, je vous conduis à Rick.
VanPelt : Quel est votre poste ici M. Henson ?
Henson :  Jim déteste les étiquettes. Je suis chef de la sécurité. Ça sonne fasciste, non ? En fait, je m'occupe surtout des pare-feux, du cryptage, et je lance les idées un peu dingues. Rick est dans la salle de conférence depuis ce matin. Il gère la crise. Il a été très secoué, comme nous tous. Jim était si important pour cette société. Pour nous tous.

Cho : Jim et vous étiez copropriétaires de cette société ? Quels étaient vos rôles ?
Bregman : Jim était le cerveau créatif de Gaia Matrix. Il était le visionnaire. Je m'occupais des affaires.
Nous formions un bon duo. C'était un génie, mais il n'était pas agressif. Moi je suis un athlète compétitif, j'aime gagner, et je ne m'en excuse pas.
VanPelt : D'où les ennuis avec la COB ?
Bregman : Mes avocats m'ont prévenu que ce sujet surgirait. Voilà tout ce que j'ai à dire pour le moment. Je suis visé par une enquête de la COB pour délit d'initié, lié à mon rôle ici.
Cho : Développez un peu, là...
Bregman : Vous comprenez que je ne puisse pas en dire plus.
VanPelt : Cette enquête provoquait-elle des tensions entre vous ?
Bregman : Nous étions des frères.
Cho : Où étiez-vous la nuit du meurtre ?
Bregman : Seul. Mais vous ne comprenez pas. Jim était le génie créatif de Gaia Matrix. Sans lui, cette société est en grave danger. Je n'avais rien à gagner, et tout à perdre avec sa mort.

 

Cabinet du Dr Brooke Harper :


Rigsby : Dr Harper, depuis quand sortiez-vous avec Jim Gulbrand ?
Harper : Depuis mon transfert de Boston. Ça fait sept mois maintenant. Une de ses connaissances
séjournait ici. Un vrai coup de foudre !
Rigsby : Savez-vous qui aurait pu, excusez-moi, vouloir sa mort ?
Harper : J'y ai beaucoup réfléchi ce matin et... je ne vois personne. Jim était un homme gentil, doux, généreux et brillant. Je ne peux imaginer qu'on lui fasse subir une chose aussi atroce.
Jane : Vous êtes psychiatre, et vous ne pouvez imaginer ça ?
Harper : Je ne peux trouver de raison rationnelle de vouloir sa mort.
Rigsby : C'est la procédure standard. Où étiez-vous la nuit du meurtre ?
Harper : J'étais ici, j'avais du travail à finir. Si vous voulez, l'infirmière de garde vous enverra le journal de présence.
Rigsby : Oui, ça nous aiderait. Merci.
Harper : Avez-vous déjà des pistes concernant l'enquête ?
Rigsby : Désolé. Nous n'évoquons jamais la procédure.
Jane : Quand avez-vous appris le meurtre de votre ami exactement ?
Harper : Pour savoir pourquoi je travaille le jour où mon ami est retrouvé mort, pourquoi ne pas me demander ?
Jane : Pourquoi travaillez-vous le jour où votre ami est retrouvé mort ?
Harper : Mes patients ont besoin de moi. Et si je devais rester chez moi à ressasser le fait que Jim est...parti, je perdrais pied. Être ici, que ça vous paraisse bien ou pas, est le seul moyen pour moi de surmonter tout ça. Ça va ?
Rigsby : Ça va.
Jane : Non. En fait, il est malade.
Harper :  Laissez-moi vous examiner.
Rigsby :  Je vais bien.
Harper : Fièvre. Nausées ? Toux ?
Rigsby : Oui.
Harper : La grippe. Je ne suis pas censée faire ça mais, si vous voulez, je peux vous prescrire un antiviral.
Rigsby : D'accord.
Harper : Procurez-vous ça, Vous vous sentirez vite mieux.
Rigsby : Très bien. Merci. Merci.

 

Bureau du CBI

Lisbon : Des nouvelles de l'associé ?
Cho : Pas vraiment de mobile mais pas d'alibi pour la nuit du meurtre.
VanPelt : Son frère en revanche, est blanchi. Gretchen Moore a passé la nuit avec lui. Sa coloc le confirme.
Cho : Tu es toujours malade ? Va voir un docteur.
Rigsby : C'est fait. La copine du mort m'a prescrit un truc.
VanPelt :  Va l'acheter.
Rigsby : Le temps d'y aller, j'irai mieux.
VanPelt : Elle t'a donné quoi ?
Rigsby : Phosphate d'oseltamivir.
Jane : Je peux voir ? Rien ne te semble étrange ?
VanPelt : Quoi donc ? "Phosphate d'oseltamivir."
Jane : Tu peux la lire. Depuis quand les médecins ont une écriture lisible ?
Lisbon : Donc elle est appliquée, c'est ça ?
Jane : Ça, et l'éventualité que le Dr Brooke Harper ne soit pas docteur.
Lisbon : Parce qu'elle écrit bien ?
Jane :  Et elle ne dégage pas cette onde glacée et flippante des médecins.
Rigsby : Ils ne sont pas tous froids et flippants.
Jane : 1er jour de cours, on leur donne des livres et un cadavre, ce qui, je le crains, les change. Brooke Harper était chaleureuse et sensible.
Lisbon : Tu l'apprécies. Donc elle n'est pas médecin.
Jane : En gros, oui.
VanPelt : L'ONM et le Boston General, ont dans leurs archives un Dr Brooke Harper.
Lisbon : Tu vois ?
VanPelt : Mais il est marqué ici qu'elle a 64 ans.
Jane : Elle est bien conservée.
Lisbon : Il y a un mot pour diabolique et agaçant ?

Cabinet du Dr Brooke Harper

Harper : Jeff, je vais devoir quitter la clinique très bientôt. Donc cette session est notre dernière session ensemble.
Jeff : J'ai besoin de vous Dr Harper. Comment je vais faire sans vous ?
Harper : Je suis désolée Jeff. J'ai apprécié ces sessions mais la clinique vous offrira la meilleure aide possible. Si jamais vous ressentez le besoin de me parler personnellement, voilà mon numéro privé.
Maggie : Désolée de vous interrompre, le CBI est revenu, ils désirent vous parler.
Harper : Je les rejoins dans dix minutes.
Maggie : Ils veulent vous parler tout de suite, immédiatement, et ils insistent.
Harper : Dites-leur que j'arrive tout de suite.
Jeff : C'est juste... Je sens que je suis proche d'une vraie révélation. Je recommence à faire confiance aux gens, de manière sincère. L'enfant qui est en moi émerge...
Rigsby : Mince. Allons-y.

Cuisine du CBI

Cho : Tout ce que j'ai trouvé à l'appartement du Dr Harper, c'est un compte bancaire vide et de vieilles cartes bleues. Elle devait être prête à s'enfuir depuis plusieurs jours. Son numéro de sécu et son diplôme de médecin sont faux. On a rien sur elle.
Lisbon :  On sait qu'elle est intelligente. Elle se prétend médecin depuis 7 mois, et a réussi à vous échapper.
Cho : Elle avait l'avantage. Elle ne nous a pas échappé. D'accord, on l'a raté.
Jane : C'est une arnaqueuse professionnelle. Certainement spécialisée dans la séduction des hommes riches et mal à l'aise en société.
Lisbon :  Elle l'aurait déjà fait ?
Jane : Plusieurs fois.
Lisbon : Pourquoi tuer Gulbrand ? Quel est le mobile ?
Cho : Peut-être qu'il avait compris.
Lisbon : Pourquoi ne pas disparaître ?
VanPelt : Salut.
Cho :  Salut.
VanPelt : En parcourant les comptes de Gulbrand j'ai trouvé quelque chose. L'année dernière, il a fait plusieurs retraits sur différents comptes, 10 millions $ au total.
Lisbon :  Qu'a-t-il pu en faire ?
VanPelt : Bonne question. C'est pas un transfert et il ne semble pas l'avoir dépensé.
Lisbon : Soit il a payé quelqu'un, ou caché l'argent... un bas de laine. Soit ça concerne son ex-femme ou la COB.
Cho : D'où la présence de Brooke Harper.
Lisbon : Si seulement on savait qui et où elle est.
Jane : On sait qu'elle est calme, sans peur, et organisée. Elle est retournée à la clinique un jour de plus
afin d'arnaquer un autre idiot. Elle planifie tout. Quels sont les achats réglés avec sa dernière carte ?
VanPelt : Je cherche ça.


Dans un restaurant

Kathryn Gulbrand : Et ils ont le culot de m'envoyer une Mercedes dorée au lieu d'une noire, donc je leur ai renvoyé.
Rigsby : Kathryn Gulbrand ?
Kathryn Gulbrand : Kathryn Stubbs-Gulbrand, et vous m'interrompez.
VanPelt : On a quelques questions au sujet de la mort de votre ex-mari.
Kathryn Gulbrand : Et vous voulez parler maintenant ?
Rigsby : On peut parler au poste si vous préférez.
Kathryn Gulbrand : Bien.
Rigsby : Merci. Merci, mesdames.
VanPelt : Jim et vous étiez divorcés depuis longtemps ?
Kathryn Gulbrand : Je suis partie il y a 14 mois. On est divorcé depuis 1 an.
Rigsby : Étiez-vous en colère à ce sujet ?
Kathryn Gulbrand : Bien sûr. C'est souvent pour ça que les gens divorcent.
VanPelt : Selon des documents judiciaires, vous avez poursuivi Jim.
Kathryn Gulbrand : Oh que oui. Jim disait que sa part de l'argent de "Gaia Matrix" faisait partie
du capital de l'entreprise. Je n'étais pas d'accord et j'ai gagné. J'ai eu ce que je voulais, même plus.
VanPelt : On a des raisons de penser que votre ex-mari a caché de l'argent pendant la procédure de divorce.
Kathryn Gulbrand : Quoi ?
VanPelt : 10 millions retirés en liquide l'année passée. Vous ne le saviez pas ?

Kathryn Gulbrand : Je savais qu'il s'en gardait. Ce n'était pas qu'une clé de casier.
Van Pelt : Quelle clé ?
Kathryn Gulbrand : Il s'était mis à porter une clé autour du cou. Je l'ai questionné. Il m'a répondu que c'était pour la gym. Je savais bien que c'était faux.
Rigsby :  Quelle perspicacité.
Kathryn Gulbrand : Pardon ?
Rigsby : Rien, madame.
VanPelt : Donc vous ignoriez, pour l'argent ?
Kathryn Gulbrand : Si je l'avais su, il serait à moi. Où est-il caché ?
VanPelt : On ne sait pas.
Kathryn Gulbrand : La moitié m'appartient. Je refuse que son boulet de frère mette la main dessus.
Rigsby : Le juge y fera attention. Vendredi dernier, la nuit du meurtre, où étiez-vous de 19 à 22 h ?
Kathryn Gulbrand :  Une dégustation de vin à Napa.
Rigsby : Quelqu'un peut-il confirmer ?
Kathryn Gulbrand : Pouvez-vous m'inculper ?
VanPelt :  Non, mais...
Kathryn Gulbrand : Non, en effet. Quand vous pourrez, vous aurez les détails de ma vie privée. En attendant, occupez-vous de vos affaires.


Bureau du CBI

Lisbon : Je viens d'avoir la COB au téléphone. Ils disent que Jim Gulbrand a collaboré à l'enquête.
Cho :  Rick Bregman n'en a pas parlé.
Lisbon :  Alors on va lui en parler. C'est quoi ?
Jane : Brooke a utilisé une seule carte bleue ces deux dernières semaines. Ça, c'est ce qu'elle a acheté
il y a neuf jours, et ça, ce qu'elle a acheté hier. Que disent ces achats ? C'est une perruque, au passage.
Cho :  C'est quoi, en bas à droite ?
Jane : Un bandage.
Cho :  Ça n'y ressemble pas.
Jane :  C'est un bandage. Ça nous dit quoi ?
Lisbon :  Elle voulait passer pour un homme ?
Jane :  Voilà.
Lisbon : Pourquoi ? C'est quoi le reste ?
Jane : C'est ça l'énigme.
VanPelt : Cette Kathryn Stubbs, elle... ce n'est pas quelqu'un d'heureux.
Lisbon :  Où est Rigsby ?
VanPelt :  Parti chercher ses médicaments. Kathryn a dû empirer son état. Et elle cache des choses. Elle ne donne pas son alibi pour la nuit du meurtre.
Lisbon :  Surveille-la.
Jane : Intéressant.
VanPelt : Selon elle, Gulbrand portait une clé autour du cou, celle du casier de son club de gym. Mais on ne l'a pas trouvé sur le cadavre, non ?
Jane : Brooke lui a volé. D'où le déguisement masculin, afin d'accéder aux vestiaires des hommes.
Cho : Mais si elle avait trouvé l'argent, elle aurait simplement disparu. Pourquoi rester ?
Lisbon : Car l'argent n'était pas dans le casier.
Jane : Voilà. Elle essaie donc d'aller ailleurs.


Backgammon Club

Jane : Merci.
Hôtesse :  Bonjour. Puis-je vous aider ?
Jane : Jim Bulgrand. Je suis membre.
Responsable : Monsieur ? Je connais très bien M. Gulbrand, et ce n'est pas vous.
Cho : Tu fais quoi ?
Jane : Je vérifie que Gulbrand était membre ici.
Cho : Demande !
Jane : Vas-y. Demande.
Cho :  Jim Gulbrand était membre ici ?
Responsable : On ne divulgue rien sur nos membres.
Jane : Tu vois ?
Cho : Il s'agit d'une enquête, sur le meurtre de M. Gulbrand.
Responsable : Navré de l'apprendre.
Jane : Merci de votre aide.
Responsable : Monsieur ! C'est un club privé.
Jane : Il semble, et ça étaye notre théorie, que n'importe qui ne peut pas traîner ici. Il faut donc un plan.
Cho : On doit jeter un oeil.
Responsable : Ce n'est pas notre politique.
Cho : Si vous exigez un mandat, on reviendra pour emporter chaque PC et document. Et on discutera
avec tous vos membres.
Responsable : Bienvenue au club de backgammon.
Cho : Merci.


Pelican Cove Marina

VanPelt : Je ne pige pas. Elle fait quoi ?
Rigsby : Je l'ignore. Peut-être qu'elle aime l'eau.
VanPelt : Tu te sens mieux ?
Rigsby : Et comment ! Bizarre. Brooke Harper n'est pas vraiment médecin, mais ce qu'elle m'a donné,
fonctionne.
VanPelt : Super. Je m'inquiétais pour toi.
Rigsby : Grace ? Je pensais que...
VanPelt : C'est parti.
Rigsby : Le meilleur ami et associé.
VanPelt : Et amant de l'ex-femme.
Rigsby : Apparemment.


Backgammon Club

Jane : Double ?
Prince : Vous gagnez. Quelle chance insolente ! Vous êtes incroyable. Et maintenant ?
Jane :  Maintenant...
Cho : 20 000 $.
Jane : 20 000 $.
Prince : Je veux ma revanche.
Jane : Si vous insistez.
Cho :  Jane...
Jane : Quoi ?
Cho :  Je dévoile tout ?
Jane : On s'amusait.
Prince : Absolument.
Jane : Mon premier prince.
Prince : C'est touchant.
Jane : Merci. Et elle apparaît. Prince, puis-je me retirer de cette partie ? Mon rendez-vous est là.
Prince : Bien sûr. C'est peut-être une chance pour moi ?
Jane : Sûrement.
Prince : 20 000 $ ? Profitez-en.
Jane : Écoutez, on va oublier ça, d'accord ?
Prince : Non. Vous avez gagné à la loyale.
Jane : En fait, j'ai triché en contrôlant les dés. Tout est dans le poignet. Tout. Ne vous vexez pas. J'aurais fait don de votre argent. Mais mon ami est un moralisateur de première. Ravi de vous avoir rencontré.

Jane : Salut, ma belle.
Harper : Laisse tomber, ducon.
Jane : J'utiliserais bien votre vrai nom, mais je l'ignore.
Harper : Impressionnant. Bien joué.
Jane : Pour vous avoir trouvé ? Pas bien compliqué.
Harper : Voudriez-vous un cigare ?
Jane : Non merci. Je crois savoir que c'est mauvais pour la santé.
Harper : Qui voudrait vivre pour toujours ?

Jane : Ça serait affreux, hein ? L'immortalité ? C'est d'un ennui.Mon ami Cho ici, va vous saisir par le poignet pour vous empêcher de vous enfuir.
Harper : Mains chaudes.

Jane : C'est votre phrase favorite quand on vous arrête ?


CBI, salle d'interrogatoire


Jane : Qui êtes-vous, Brooke ?
Harper : Comment m'avez-vous trouvée ?
Jane : Passons un marché. Vous dites qui vous êtes et moi, comment on vous a trouvée.
Harper : Je suis Angela Dalibar. De Birmingham en Angleterre, via Hong Kong. Comment m'avez-vous trouvée ?
Jane : Je vous ai collé un traceur GPS. Une technologie de pointe. Plus petit qu'un bâton de colle.

Cho : Vous pouvez nous en dire plus sur vous ? Vos arnaques remontent à loin ?
Harper : Toute ma vie, je crois. Et j'avoue ne pas m'appeler vraiment Angela.
Jane : Je ne vous ai pas collé de traceur GPS.
Harper : Alors comment ?
Jane : Vous êtes moins énigmatique et insaisissable que vous ne le croyez.
Harper :  N'en soyez pas si sûr.
Jane :  Vraiment ? Vous manipulez les gens par plaisir. Ça vous plaît d'être la plus futée. Bien sûr, l'argent vous intéresse, car il vous permet de continuer vos arnaques. Vous vous autorisez une seule faiblesse. Pas les hommes, bien sûr. Pas l'alcool ni la drogue, car vous craignez que cela n'affecte vos facultés. Vous déménagez trop pour un animal. Je miserais sur le... chocolat.
Harper : Vous êtes doué.
Jane : Pourquoi cette attitude ? Négligée dans votre enfance ? C'est votre façon d'attirer l'attention ? Ou quelque chose de plus sombre ?
Harper : Un vrai mystère, j'imagine.
Cho : On a vos empreintes, on aura bientôt votre identité.
Harper : Vous pensez qu'on peut vraiment connaître une personne ? J'en doute.
Cho : Comment avez-vous eu la clé de Jim ?
Harper : Il me l'a donnée.
Cho : Sans dire ce qu'elle ouvrait ?
Harper : C'était plus qu'une clé, un symbole. De notre amour. La clé de son cœur.
Jane : Vous avez dit "notre amour" avec conviction. Vous nous dites que vous l'aimiez ?
Harper : Oui, à ma grande surprise. J'en suis venue à l'aimer, d'une certaine façon. Il était bon et gentil.
Jane : C'est si mignon.
Cho : Ça l'est.
Jane : C'est la clé du casier contenant les 10 millions $.
Harper : Vraiment ? C'était pas pour les cigares ?  J'adore les cigares.
Jane :  Je dirais les millions.
Harper : Mais c'est bête. Pourquoi garder 10 millions $ dans un casier ?
Jane : Elle est forte.
Cho : Oui.


Pelican Cove Marina

VanPelt :  Que faites-vous ici ?
Kathryn Gulbrand :  Je cherche l'argent. Il pourrait y avoir des compartiments secrets sur le bateau.
VanPelt : Depuis quand êtes-vous avec Rick ?
Kathryn Gulbrand : Presque un an.
VanPelt : Vous étiez divorcée de Jim depuis un an aussi. Étiez-vous proche de Rick tout en étant mariée à Jim ?
Kathryn Gulbrand : Proche ?
VanPelt : Couchiez-vous ensemble ?
Kathryn Gulbrand : Rick n'aurait jamais fait ça à Jim.
VanPelt : Mais vous si.
Kathryn Gulbrand : J'ai des envies comme n'importe qui. Je refuse de ne pas les satisfaire.
VanPelt : Pourquoi mentir sur votre relation ?

Bregman : Ça aurait eu l'air de quoi ?
Rigsby : Vous craigniez d'avoir l'air coupable ?
Bregman : Non. Oui. Mais... L'action de Gaia Matrix chutait depuis des mois. Cette crise touche les meilleures firmes. Un scandale sexuel aurait été du pire effet.
Rigsby : Donc vous nous avez dupés pour protéger votre argent.
Bregman : Non, pour protéger l'entreprise que moi et Jim avions bâti de rien.
Rigsby : Saviez-vous que Jim collaborait à l'enquête de la COB ?
Bregman : Jim ne ferait rien dans mon dos.
Rigsby : Si, et il est mort. Et si vous aviez su, que lui auriez-vous fait ?
Bregman : On en a terminé.
Rigsby : Quand avez-vous su pour les 10 millions qu'il cachait ?
Bregman : C'est fini.


Devant les bureaux de Gaia Matrix

Henson : 10 millions ? Ça fait un paquet.
Jane : Jim vous confiait la sécurité de la boîte. Il appréciait votre manière de penser originale. Vous l'avez conseillé pour placer l'argent, non ? Alors ?
Lisbon : On se fiche si cacher l'argent était légal ou immoral. On enquête sur le meurtre.
Henson : Ce n'est pas ça. Mais... J'ai promis à Jim de ne rien dire.
Lisbon : On a retrouvé Brooke, son amie. C'est un escroc. On pense qu'elle voulait l'argent et qu'elle a tué Jim pour ça.
Jane : On l'a trouvée, avec cette clé, tentant d'ouvrir le placard de Gulbrand au club de backgammon. La clé n'a pas marché. Elle l'a prise à Jim, mais ignore où est l'argent.
Henson : Ça, c'est une dame.
Jane : Oui.
Lisbon : Si on trouve l'argent, on pourra prouver que Brooke le voulait, et établir son mobile.
Jane : Donc, Stuart, savez-vous où est l'argent ?
Henson : Pas exactement. Jim voulait des conseils de sécurité faciles. Il cherchait à cacher l'argent de son ex-femme. Je lui ai dit qu'un coffre ou un compte offshore seraient facile à tracer. Donc à éviter.
Jane : Que lui avez-vous conseillé ?
Henson : De sortir du système. Loin des institutions financières, un endroit intraçable.
Lisbon : Un coffre, chez lui ?
Henson : On fouillera tout ce qu'il possède. Non, un truc plus sécurisé, évidemment, d'où la clé... Mais surtout, là où personne n'aura l'idée de chercher.
Jane : Caché au vu de tout le monde.
Henson : Oui. Ma participation s'arrête là. J'ignore où il a caché l'argent.
Jane : D'accord, je vois. Voilà... On ne va quand même pas la perdre, non ?

Lisbon : Tu en penses quoi ? Il sait où Jim a caché l'argent ?
Jane : Il a une idée générale de la cachette, mais il ne sait pas exactement. Et ce sont les petits détails qui comptent, non ?


CBI, salle d'interrogatoire :


Jane : Voilà l'histoire.
Harper : Je suis tout ouïe.
Jane : Il y a 15 jours, vous avez retiré la clé du cou de Jim durant son sommeil. Et l'avez remplacée par une copie pour qu'il ne soupçonne rien. Vous êtes allée au club de gym, la clé n'a pas ouvert le casier.
L'argent était caché ailleurs, mais où ? Vendredi dernier, vous vous êtes impatientée, et avez incité Jim
à vous révéler sa planque. Il n'a rien voulu dire. Furieuse, vous l'avez tué. Ce n'était pas prémédité, pas vrai ? C'était un accident.
Harper : Non. Je n'ai rien fait.
Jane : C'est bête, malgré tout votre talent, la réponse était devant vous. Vous ne l'avez pas vu. Vous n'avez pas bien cherché.
Harper : Vous vous jouez de moi.
Jane : Vous n'en savez rien aussi. Un type à Gaia Matrix conçoit tous les systèmes de sécurité de Jim. Harper : Stuart Hanson.
Jane : Oui. Il a suggéré où cacher l'argent. Vous lui auriez aisément soutiré la vérité, j'imagine. De l'argile entre vos mains, mais lieu de ça, vous avez tué un homme.
Harper : Pas du tout. Vous ne me connaissez pas.
Jane : Lindsey Smith, San Diego. Votre père, Ryan, vendeur, votre mère, Debbie, femme au foyer. Deux titres de Miss Temecula. Dans l'équipe de softball de la fac, soliste dans la chorale de l'église. Et plus aucune trace pendant 2 ans. À votre retour, vous étiez un escroc hors pair avec 2 condamnations pour fraude. Que s'est-il passé ?
Harper : Rien du tout. J'aime l'argent, je m'ennuie facilement.
Jane : Il y a beaucoup plus que ça. C'est une vie solitaire et dure que vous menez. Dans quel but ?
Harper : La passion de l'excellence.
Jane : Détendez-vous. Un agent va venir vous spécifier les charges retenues contre vous. Délit de fuite.
Bonne chance, Lindsey.
Harper : À vous aussi.

Bureaux du CBI

Cho : De la chance avec Harper ?
Jane : Ce n'est pas de la chance. C'était couru d'avance.
Cho : Vraiment ?
Jane : Tout est psychologie appliquée et physique newtonienne.

Policier : Pardon, Madame ? Vos papiers ?
Harper : Vous appelez ça un uniforme ? Il est sale.
Policier :  Ben, j'ai voulu le...
Harper : Sale. Pas d'excuses, Stiles. J'en parlerai avec votre capitaine dès que je le pourrai.

Lisbon : Elle est partie ?
VanPelt : Elle a fait un arrêt et n'a plus bougé de son hôtel.
Lisbon : Un arrêt pour quoi ?
Jane : Du chocolat. Merci.
Lisbon : Pour quoi ?
Jane : Pour avoir autorisé ce petit jeu.
Lisbon : On aurait dû oublier la charge pour meurtre. Aucune preuve solide pour la garder. En plus, le plan est simple. Quand t'utilises des costumes et accessoires, là je suis nerveuse.
VanPelt : Ce genre de tour ? Mon père l'appelle jeu du chewing-gum. Parfois tu bernes l'autre gars, parfois tu t'en mets plein les cheveux.
Jane : Elle s'en va.

Devant la gare

Lisbon : La gare. Fallait que ça soit une gare.
Jane : Elle a quoi, la gare ?
Lisbon : Des gens, du bruit, des tunnels, des trains, plus de gens. Elle s'est arrêtée devant la gare.
Gardez vos positions pour le moment.
Rigsby : Bien, boss. En attente.
VanPelt : Reçu.
Cho : En place.
Lisbon : Le jeu du chewing-gum... Je me vois déjà obligée de me couper les cheveux.
Jane : Les cheveux courts t'iraient bien. Style Peter Pan, joli à voir.
Lisbon : Voilà le topo. Elle approche de la gare en ce moment même. Cho, t'as un visuel ?
Cho : Affirmatif. Elle sort de son véhicule. Elle est avec Stuart Hanson. Elle a une arme. Soyez prêts,
Harper est armée.
Lisbon : Rigsby, Van Pelt, situation ?
Rigsby : J'ai Harper et Hanson en vue. Van Pelt, elle arrive vers toi.
VanPelt : Je les vois. Elle va vers les consignes. Je la suis.

Henson : La porte ! Je suis coincé.
Harper : Bien, ne bougez pas. Ne faites rien, ne dites rien. Ça a intérêt d'être le bon endroit.

VanPelt : Elle a ouvert le casier. Elle doit avoir l'argent.
Lisbon :  OK, je...
Jane :  Juste une seconde.

Henson : Bougez, et je vous tue !

Cho : Bougez pas ! N'y pensez même pas.
Rigsby : Je l'ai. Désolé. Flingue !
VanPelt : On vous arrête. Une fois de plus.
Rigsby : Allons-y.


CBI, salle d'interrogatoire

Lisbon : Jason Bradshaw, Jason Wade, Anthony Wade, Anthony Samuels, la liste continue. Tous les alias utilisés, de l'usurpation d'identité aux fausses retraites. Vous êtes un virtuose.
Henson : Merci.
Lisbon : Mais celui-ci, ça aurait été votre crime le plus osé et réussi. 10 millions $ de l'argentde Jim Gulbrand.
Jane : Gulbrand était la cible parfaite. Riche, du liquide et inconventionnel. Il n'a même pas dû vérifier
vos références.
Henson : Un fauteuil roulant, ça inspire confiance.
Jane : Vous avez convaincu Gulbrand que la gare était une cachette géniale. Au diable les méthodes habituelles. Innovons ! C'est ça ? Non ? Et il a marché. Il a marché. Pourquoi aurait-il hésité ? Il ne restait qu'à prendre la clé. Le sachant seul cette nuit-là, vous êtes allé au yacht. Vous saviez aussi qu'il gardait la clé sur lui. Vous avez fait le nécessaire. Vous avez tué Jim Gulbrand, et vous vous êtes débarrassé du corps. Mais vous n'aviez pas compté Brooke Harper. Vous ignoriez qu'elle avait échangé la vraie clé contre une fausse. Vous n'avez rien remarqué avant de tenter d'ouvrir le casier. Ce n'est qu'à notre venue à Gaia Matrix... avec la véritable clé... que vous avez compris ce qu'elle avait fait. Je ne peux qu'imaginer votre surprise.
Henson : 6 mois passés sur ce fauteuil. 6 mois, et personne n'a eu de doutes. Pourquoi vous ?
Jane : Dès que je rencontre quelqu'un en fauteuil, je vérifie ses chaussures. Vos dessous de chaussures
étaient éraflés. Je vérifie depuis des années, c'est la 1re fois que ça marche. La première fois.C'est gratifiant. Vraiment, vraiment gratifiant.
Lisbon : C'est un cas, n'est-ce pas ?


Dans une 2ème salee d'interrogatoire


Jane : Désolé pour les menottes.
Harper : Ma faute.
Jane :  Oh, oui. J'aurais aimé que vous repartiez mais bon...
Harper : Je comprends.
Jane : Ce besoin de vouloir être supérieure aux autres, être plus intelligente que votre voisin, continuera à vous jouer des tours.
Harper : Alors je ferai avec. Je serai plus intelligente, toujours.
Agent Hayes: Brooke Harper?
Harper : Jessica Waters. Harper est à côté.
Jane : Agent ? C'est Harper.
Harper : Fallait tenter.
Jane : Sûr.
Agent Hayes : Brooke Harper, je suis Fred Hayes. Je suis chargé de votre transfert à la prison fédérale de Davis. Allons-y.
Harper : À bientôt, Patrick.
Agent Hayes : Je doute que vous voyiez du monde avant longtemps.
Jane : J'en suis pas aussi sûr, agent Hayes. Elle est très douée
dans ce qu'elle fait.

Pelican Cove Marina, Sausalito

Lisbon : What do we got?
VanPelt : Jim gulbrand, c.e.o.and founder of the software company Gaia Matrix, Was reported missing by his live-in brother yesterday. Local p.d.responded to the call, but they didn't check the boat until this morning. They found blood on the deck, but no sign of a body.
Lisbon : Why is it ours?
VanPelt : The marina is privately owned, on lease by the city of Sausalito. It was local p.d.'s decision whether or not to take the case.
Lisbon : Mm, a high-profile missing persons case. I wonder why they wouldn't take that. You coming?
VanPelt : He's not feeling well. Stomach.
Rigsby : I'm fine.
Lisbon : You get me sick, i'm gonna put you on stakeout for a month.
Rigsby : Yes, boss.

Lisbon : This is it?
VanPelt : Yeah.
Lisbon : No sign of struggle, no weapon?
VanPelt : Nothing.
Lisbon : What else do we know about the victim?
VanPelt : Jim gulbrand is 33 years old. He lives here in Sausalito, has an estimated net worth of $100 Lisbon : He's rich.

VanPelt : Very rich. He's also recently divorced from one Kathryn Stubbs-Gulbrand.
Lisbon : Does the victim have a criminal record?
VanPelt : No.The company he founded, Gaia Matrix, was under investigation by the s.e.c.for securities violations. He was facing heavy fines and federal prison time.
Rigsby :  Do you need my help with... Never mind.
VanPelt : Maybe it's all just an elaborate hoax. That would explain why there's no body. You take a boat out, you go missing, everybody assumes you're at the bottom of the ocean. Your body and your killer
are never to be found.
Jane : That'd make perfect sense.
Lisbon : This one?No.
Jane : Nope. How about this one? Ah, sorry.
VanPelt : What are you doing?
Jane : Well, there's no use in being anchored when you're tied up at the dock. After you.

Gulbrand Mansion Belvedere, CA

Lisbon : When did you notice your brother was missing?
K.Gulbrand : Well, Jim and i talked every day. I knew something was wrong when he didn't come home.
Lisbon :  So you live here with your brother, Keith?
K.Gulbrand : Uh, for a few months, semi-temporarily. Jim wanted company during his divorce. After you, bro.
Lisbon : Tell us about your brother-- who he associated he with, what drove him.
K.Gulbrand :  Well, Jim's life was Gaia Matrix. Yeah. That's the company he started with Rick. Green, um... Platform... Software. Don't ask me what that is.
Lisbon : Rick being Rick Bregman?
K.Gulbrand : Rick and jim were best friends from grade school, and they built a whole empire out of our parents' garage. At the uh... At the time i was totally bummed, you know, 'cause i'm like, "dude, where do i set up my drum kit now?" Well, little did i know.
Lisbon : What about his personal life? Was he dating anyone?
K.Gulbrand : Brooke Harper--cool woman... For a psychiatrist.
Lisbon : Oh, she's a psychiatrist.
K.Gulbrand : Yeah. Uh, works at the sausalito rehab center. I was in there for, um, refresher course, and that's how they first met, when, um, Jim came to visit.
Lisbon : Did your brother and Brooke have any arguments lately? Anything like that?
K.Gulbrand : No. Jim's crazy about her. He said, uh, she's the only woman that could figure him out. I think he was gonna propose to her.
Lisbon : Your brother was recently divorced, right? From a, uh, Kathryn Stubbs-Gulbrand?
K.Gulbrand : Best thing he ever did. That woman was a... Nightmare.
Lisbon : How so?
K.Gulbrand : She was just a giant greed head. I mean, all she wanted was a bigger house, bigger boat, more jewelry...
K.Gulbrand : Uh, keyboards and bass mostly.
Jane : Is it a sort of a new-age rock fusion?
K.Gulbrand : Yeah. Kinda... Yeah. You know, with an edge? How did you know, man?
Jane : Ah, wild guess. You make much money doing this, playing the keyboards?
K.Gulbrand : No. No. But i'm not in it for the money. You know, music's a... It's a spiritual thing.
Jane : Yeah, it is. So is money. Everything that exists has a spiritual essence or not at all. So what happens to all this? Who gets it?
K.Gulbrand : A portion of the estate will go to the charities that Jim supported, And the rest will go to me.
Jane : Ah, moti.
K.Gulbrand : Chill, man.
Jane : Oh, i'm just playing.
Lisbon : Where were you friday night?
K.Gulbrand : I... Was in bed with a lady friend... Gretchen somethin', um...
Lisbon : Number? Thank you.

Lisbon :  What do you reckon?
Jane : Possible. You?
Lisbon : I don't know. Cho, write down this number.
Cho : Got it.
Lisbon : Gretchen, no last name. It's the brother's alibi for last friday night. Have VanPelt check it out.
You and Rigsby go and talk to Gulbrand's partner, Rick Bregman. He should be at Gaia Matrix.
Cho : All right. Will do, boss. Rigsby.
Rigsby : What?
Cho : Never mind.

Gaia Matrix, Berkeley, CA

Cho : I'm agent Cho. This is agent VanPelt, CBI.
Hanson :  I'm Stuart Hanson. I'll take you to Rick.
Cho : Right.
VanPelt : What's your job here, mr. Hanson?
Hanson : Jim hates labels and pigeonholes. I'm kind of the security chief, but that sounds so fascistic, doesn't it? What i am really is the firewalls and encryptions and off-the-wall ideas guy. Rick's been in the conference room all morning, dealing with the fallout from jim's death. He's pretty broken. We all are.
Jim meant so much to this company, to all of us.

Cho : The company is co-owned by you and Jim, is that right?
Bregman : Yes.
Cho : How did that relationship work, exactly?
Bregman : Jim was the creative brain behind Gaia Matrix. He was the visionary. I handled the business side. We made a good team. You know,he was a genius, but he wasn't... Aggressive. Me, i'm a jock... Competitive. I like to win, make no apologies for it.
VanPelt : Is that what got you into trouble with the s.e.c.?
Bregman : Um, my lawyers warned me that this line of questioning might come up, And this is all I'm prepared to say on that subject at the moment-- I am currently under investigation by the s.e.c.for securities violations due to my role here at Gaia Matrix.
Cho : That doesn't sound like you said anything.
Bregman : You understand why I can't comment any further.
VanPelt : Did the investigation cause any animosity between you and Jim?
Bregman : No. Not at all. We were like brothers.
Cho : Where were you the night of his murder?
Bregman : Home... Alone. Look, you're not getting this. Jim was the creative genius behind Gaia Matrix.
Without him, this company is in grave jeopardy. I had nothing to gain and everything to lose by his death.

 


Dr Brooke Harper's consulting room


Rigsby : Dr. Harper, how long have you been dating Jim Gulbrand?
Harper : It was just after I transferred here from Boston, so seven months ago now. His... An acquaintance of his was staying here uh, we hit it off right away.
Rigsby : Could you think of anyone who, uh... Excuse me-- might want him dead?
Harper : I've thought about that a lot this morning, and... I can't think of anyone. Jim was a kind, gentle,
generous, brilliant man. I can't imagine anyone being capable of doing something so awful to him.
Jane : Really? You're a psychiatrist, and you can't imagine that?
Harper : To be more precise, i can't imagine a rational reason for wishing him dead.
Rigsby : It's, uh, standard procedure to ask-- um, where where you on the night of the murder?
Harper : I was here, finishing up some work. If you'd like, I could have the admin nurse send over the paperwork documenting my hours.
Rigsby : Yeah, that would be helpful. Thank you.
Harper : Do you have any... Leads on the investigation so far?
Rigsby : Oh, I'm sorry. We don't discuss our process, ma'am.
Jane : Uh, when exactly did you learn of your boyfriend's murder?
Harper : If you want to know why I'm at work the same day that my boyfriend is found dead, Why don't you just ask me?
Jane : Okay. Uh, why are you at work the same day your boyfriend is found dead?
Harper : I have patients who need me. And if i had to sit at home and actually think about Jim being... Gone... I'd lose it. Being here, whether it... Looks good to you or not, is the only way i know how to cope.
Are you all right?
Rigsby : - Yeah, i'm okay. 

Jane : Uh, no. He's--he's been quite sick.
Harper :  Well, let me have a look at you.
Rigsby :  I'm fine.
Harper : Fever. Nausea? Coughing?
Rigsby : Oh, yeah.
Harper : Flu. Look, i'm not really supposed to do this, but if you want, I can write a prescription for an antiviral.
Rigsby : Uh, sure.
Harper : Have this filled and... You will feel better in no time.
Rigsby : Uh, sure. Thanks. Thank you.

 

CBI's office


Lisbon : Any word from gulbrand's partner?
Cho : Not muchpin the way of motive, but he doesn't have an alibi for the night of the murder.
VanPelt : Gulbrand's brother,pon the other hand, checked out. A Gretchen Moore says he was with her the night of the murder. Roommate backs up the story.
Cho : Are you still sick? Man, go see a doctor.
Rigsby : I did. The dead guy's girlfriend wrote me a prescription.
VanPelt : So go fill it.
Rigsby : Nah. By the time I take it, I'll be better.
VanPelt : What'd she give you anyway?
Rigsby : Oseltamivir phosphate.
Jane : May i see that? Anything abouthis strike you as odd?
VanPelt : What's odd about it? "oseltamivir phosphate."
Jane : Exactly. You can read it. When was the last time you saw a doctor's handwriting that you could read?
Lisbon : So she's precise. Is that what you're implying?
Jane : Yes, and the possibility that dr. Brooke Harper is not a doctor.
Lisbon : Because she has penmanship skills?
Jane : And she doesn't have that cold, creepy, doctor-y vibe they all have.
Rigsby : Well, be fair. Not all doctors are cold and creepy.
Jane : First day of medical school, they get a stack of books and a dead human being--that, I'm afraid, will change you, Brooke Harper was warm and emotional.
Lisbon : You like her, so she can't be a doctor.
Jane : Pretty much.
VanPelt : The A.M.A. and Boston General both have records of a doctor named Brooke Harper.
Lisbon : See?
VanPelt : But it says here that she's 64 years old.
Jane : She looks pretty good.
Lisbon : Is there a word for uncanny and irritating?

Dr Brooke Harper's consulting room


Harper : Jeff, i'm going to be leaving the clinic shortly, So this is going to be our last session together.
Jeff : Oh, no, no, no. I-I-I need you, dr. Harper.How will I manage without you?
Harper : I'm sorry, Jeff. I have enjoyed our sessions together, but i'm sure the clinic will provide you with the best care possible. Should you ever need to speak with me personally...
Maggie :  I'm very sorry to interrupt, dr. Harper, but the CBI are here again, and they need to speak with you.
Harper : All right. Well, tell them I'll be with them in ten minutes.
Maggie : They said they needrto speak with you right now, this moment, and they are most insistent.
Harper : Tell them I'll be right out, maggie. Thank you.
Jeff : I mean, i just... I feel like i'm on the verge of a real breakthrough. I... I'm starting to open myself up
again to people in a real way. My inner child is finally emerging. D-- dr. Harper? Dr. Harper?
Rigsby : Damn. Let's go.

CBI's kitchen


Cho : All I was able to find at dr. Brooke Harper's apartment. Bank account emptied, credit cards maxed out. She must have been packed and ready to leave days ago. Her social security number and medical license are fakes, too. We have no idea who this woman is.
Lisbon : Well, we know that she's smart. She posed as a doctor for seven months, managed to elude you and Rigsby.
Cho : No, she had a head start. She didn't elude us. All right, she eluded us.
Jane : Well, she's a professional conwoman. I mean, she probably specializes in the seductionof rich and successful, socially awkward men.
Lisbon : You think she's done this before?
Jane : Oh, yes, many times.
Lisbon : Why kill Jim Gulbrand? What's her motive?
Cho : Maybe he found out the truth about her.
Lisbon : Then why not just vanish?
VanPelt : Good morning.
Cho : Morning.
VanPelt : I've been going through gulbrand's financial records and found something interesting. Last year, Gulbrand made a series of cash withdrawals from various accounts, totaling $10 million.
Lisbon : What'd he spend the money on?
VanPelt : That's just it. He didn't deposit it, and it doesn't look like he spent it.
Lisbon : So either he paid somebody off or he hid the money-- a cash nest egg--either from his ex-wife or the s.e.c.
Cho : Maybe that's what Brooke Harper was after.
Lisbon : If only we knew who she was or where she was.
Jane : Well, we know that she's ol, she's fearless, she's systematic. I mean, she went back to the clinic for an extra day to try and hook another sucker. She's a planner. Could we get a copy of her last credit card statement?
VanPelt : I can get it.

 

In a restaurant


Kathryn Gulbrand : And they had the nerve to send me a gold Mercedes instead of a black one, And so I sent it back.
Rigsby : Kathryn Gulbrand?
Kathryn Gulbrand : Kathryn Stubbs-Gulbrand, and you're interrupting.
VanPelt : 'Am, we have a few questions regarding your ex-husband's death.
Kathryn Gulbrand : Really? You want to talk to me now?
Rigsby : Or we can talk to you at the station, if you prefer.
Kathryn Gulbrand : Fine.
Rigsby : Thank you. Thank you, ladies.
VanPelt : How long had you and Jim Gulbrand been divorced?
Kathryn Gulbrand : 14 months-- that's when I moved out. The divorce was final a year ago.
Rigsby : Were you angry about the divorce?
Kathryn Gulbrand : Of course I was angry. That's usually why people get divorced.
VanPelt : Court documents indicate that you sued your ex-husband on multiple occasions.
Kathryn Gulbrand : You bet your ass I did. Jim tried to claim that the money that he had in Gaia Matrix stock wasn't actually his, but part of the company's capital. I disagreed, and I won. I got everything I wanted and more.
VanPelt : We have reason to believe that your ex-husband may have hidden money from you during the divorce proceedings.
Kathryn Gulbrand :  What?
VanPelt : He made $10 million in cash withdrawals last year. You weren't aware of that?
Kathryn Gulbrand : That son of a bitch. I knew it. I knew he was holding out. That wasn't a damn gym locker key, was it?
VanPelt : What key?
Kathryn Gulbrand : Last year he started wearing this key around his neck, under his shirt. I asked him what it was, and he said that it was his gym locker key. But I knew it wasn't. I knew it.
Rigsby : How perceptive.
Kathryn Gulbrand : What was that?
Rigsby : Oh, nothing, ma'am.
VanPelt : So you didn't know anything about the money?
Kathryn Gulbrand : If I did, it would be mine right now. Where is it?
VanPelt : We don't know.
Kathryn Gulbrand : Well, half that money's legally mine. I don't want Jim's loser brother getting his loser hands on it.
Rigsby : I'm sure your probate judge will take care of it. Last friday, the, uh, night of your ex-husband's murder, where were you from 7:00 through 10:00 p.m.?
Kathryn Gulbrand : I was at a wine tasting in Napa.
Rigsby : Could anyone confirm that for us?
Kathryn Gulbrand : Can you people charge me with any crime?
VanPelt : Uh, no, but-- -
Kathryn Gulbrand : uh, no, you can't. When you can, maybe then I'll tell
you the details of my personal life. Until then, mind your own business.

CBI's office


Lisbon : I just got off the phone with our liaison at the s.e.c.turns out Jim Gulbrand was cooperating with their investigation.
Cho : Rick Bregman never mentioned it.
Lisbon : Make sure you mention it to him. What's this?
Jane : Brooke Harper only used a credit card twice in the last two week this is what she bought in one day of shopping nine days ago, and this is what she bought yesterday. Now what do these things tell
us? That's a wig, by the way.
Cho : What's that on the, uh, bottom right?
Jane : Bandage.
Cho : It doesn't look like a bandage.
Jane : It's a bandage. What do these things tell you?
Lisbon : Brooke Harper wanted to pose as a man?
Jane : Right.
Lisbon : But why? And what's that other stuff?
Jane : Well, that's--that's the puzzle.
VanPelt : Is that Kathryn Stubbs? She's... She's an unhappy person.
Lisbon : Where's Rigsby?
VanPelt : He went to get his prescription filled. I think that Kathryn woman actually made him worse. She's hiding something, too. She wouldn't say who she was with the night of the murder.
Lisbon : Keep an eye on her.
Jane : Interesting.
VanPelt : She did tell us that Gulbrand wore a key around his neck, that he said it was for his gym locker. Only there wasn't a key found on the body,as there? No.
Jane : She took his key. That's why she dressed as a man, so that she could get into his locker in the men's changing room of the gym.
Cho : But if she had found Jim's millions, then she would have simply vanished right then and there. Why stick around?
Lisbon : Because the money wasn't in the locker.
Jane : Exactly. She's now trying to get inside somewhere else.

 

Backgammon club

Jane : Thank you.
Hostess : Good afternoon. May I help you?
Jane : Yeah. I'm Jim Gulbrand. I'm a member here.
Person in charge : Uh, sir?I-I know mr. Gulbrand well, and you are not he.
Cho : What are you doing?
Jane : I'm just confirming that Jim Gulbrand's a member here.
Cho : Why not just ask?
Jane : Go ahead. Ask him.
Cho : Is jim Gulbrand a member here?
Person in charge : I'm sorry, sir. We don't divulge membership details.
Jane : See?
Cho : This is a murder investigation. Mr. Gulbrand is dead.
Person in charge : Well, I'm very sorry to hear that.
Jane : Well, thanks for your help.
Person in charge : Oh, sir. Sir, this-- this is a private club.
Jane : What I'm learning-- which is good for our theory-- Is one can't just wander in here and hang out.
One needs a plan.
Cho : We're gonna have to take a look around.
Person in charge : That's not our policy, sir.
Cho : If we have to obtain with a warrant, we're gonna come back here and take every computer and every piece of paper in this building, and then we're gonna have a sit-down chat with each one of your members.
Person in charge : Welcome to the Backgammon club.
Cho : Thank you.

 

Pelican Cove Marina


VanPelt : I don't get it. What is she doing?
Rigsby : I don't know. Maybe she likes the water.
VanPelt : Are you feeling better?
Rigsby : Eah, much. It's weird. I know Brooke Harper's not a real doctor, but whatever she gave me really worked.
VanPelt : Good. I was getting worried about you.
Rigsby : Grace? I've been thinking that maybe--

VanPelt : Here we go.
Rigsby : Rick Bregman. The best friend and business partner.
VanPelt : Anlover of the ex-wife.
Rigsby : Apparently.

 

Backgammon Club

Jane : Double?
Prince : No. You win. Outrageous luck you have, no? You are a monster. What is it now?
Jane : What is it?
Cho : 20000.
Jane : 20000.
Prince : I must have my revenge.
Jane : Well, if you insist.
Cho : Jane.
Jane : What?
Cho : You want me to spell it out?
Jane : We're just having fun, right?
Prince :  Ablutely.
Jane : The first prince i've ever met.
Prince : How sweet.
Jane : Thank you. There she blows. Uh, prince, uh, can I be excused from this game? My date just arrived.
Prince : Of course. Maybe that's lucky for me, eh?
Jane : Probably.
Prince : $20,000? Enjoy.
Jane : Hey, listen. Just, uh, just forget about that, okay?
Prince : Certainly not. You won fair and square.
Jane : Well, actually, I cheated. Uh, I controlled the dice. It's in the wrist, just in the wrist. Please don't be offended. I-I would have taken your money and given it to a worthy cause, but my friend here is a
moralist of childish simplicity. Nice to meet you.

Jane : Hello, gorgeous.
Harper : Beat it, creep.
Jane : I'd call you by your real name, but I don't know wt it is.
Harper : Hello, mr. Jane. I'm impressed. Well done.
Jane : Oh, for finding you? It wasn't that difficult.
Harper : Would you have a cigar?
Jane : Ah, thank you, no. I hear they're not so good for your health.
Harper : Well, who wants to live forever?
Jane : It'd be horrible, wouldn't it? Immortality? Imagine the boredom. My friend Cho here will now take you by the wrists so as not to let you escape us again.
Harper : Warm hands.
Jane : Ah, I bet you say that to all your arresting officers.

 

CBI, interrogation room

Jane : who are you, Brooke?
Harper : How did you find me?
Jane : Well, let's make a deal. I'll tell you how we found you if you tell us who you are.
Harper : Okay. My name is Angela Dalibar, and I'm from Birmingham, England, by way of Hong Kong. How did you find me?
Jane : I planted a G.P.S.tracking device on you. Outstanding technology. No bigger than a stick of gum.
Cho : Can you tell us more about yourself, Angela? How long have you been a professional conwoman?
Harper : All my life, I suppose. And I confess, my name's not really Angela.
Jane : And I didn't plant a G.P.S.tracking device on you.
Harper : How then?
Jane : Well, maybe you're not as enigmatic and elusive as you think you are.
Harper : I wouldn't be so sure of that.
Jane : No? You manipulate people because you take pleasure in it. You enjoy being the smartest person in the room. You're interested in money, of course, but only so far as it allows you to continue conning people. You allow yourself one indulgence-- not men, obviously. Not drinking or drugs, because you fear that they will impair your abilities. You move around too much to have a pet. So my guess... Chocolate.
Harper : You're good.
Jane : So why do you do this, Brooke? Neglected as a child? Is this your way of getting attention? Or is it something a little darker?
Harper : Just a genuine mystery, I suppose.
Cho : Well, we have your prints now, so we'll know who you are soon enough.
Harper : Do you think one can ever truly know another person? I doubt it.
Cho : How do you come to have Jim Gulbrand's key in your possession?
Harper : He gave it to me.
Cho : Didn't tell you what it would unlock?
Harper : It wasn't given as a real key. It was a symbol... Of our love. It's the key to his heart.
Jane : You said "our love" with conviction. Are you trying to tell us that you loved him, too?
Harper : Yes, to my great surprise. I did come to love him, in a way. He was a good, kind man.
Jane : So sweet.
Cho : Yes, it is.
Jane : Yes, this is also the key to a locker that holds $10 million.
Harper : Really? I thought it was for cigars. I love a good cigar.
Jane : Nope. $10 million.
Harper : But that's just silly. Why would Jim keep $10 million in a locker?
Jane : She's good.
Cho : Yeah, she is.

 

Pelican Cove Marina


VanPelt : What are you doing here?
Kathryn Gulbrand : Duh, looking for the money. Rick figured maybe there were secret compartments on the boat or something.
VanPelt : How long have you been seeing Rick Bregman romantically?
Kathryn Gulbrand : About a year.
VanPelt : You were divorced from Jim Gulbrand about a year ago. Were you and Rick involved while you were still married to Jim?
Kathryn Gulbrand : Involved?
VanPelt : Were you having sexual intercourse with him?
Kathryn Gulbrand : No. Rick would never do that to Jim.
VanPelt : But you would.
Kathryn Gulbrand : I ha needs just like anybody else. I refuse to be ashamed of my needs.
VanPelt : Then why did you lie to us about your relationship?

Bregman : Because I knew how it would look.
Rigsby : You knew it'd make you look guilty of Jim's murder?
Bregman : No. Yes. It's just... It wasn't just that. Gaia Matrix's stock has been falling for months. This market has hurt even the best of companies. The last thing I need is some "page six" sex scandal to make things worse.
Rigsby : So you misled us in order to protect your money.
Bregman : I misled you to protect the company that Jim and I built from the ground up.
Rigsby : Were you aware that Jim Gulbrand was cooperating with s.e.c.investigators?
Bregman : Jim would never go behind my back like that.
Rigsby : Well, he would, and he did. The question is, if you found out, what would you do to stop him?
Bregman : This conversation is over.
Rigsby : When did you find out about the $10 million he was hiding?
Bregman : Over.

 

In front of Gaia Matrix


Henson : $10 million? That's a lot of money.
Jane : Oh, yeah. Jim trusted you with the security of his company. He valued your, uh, outside-the-box thinking. You advised him on what to do with the money, didn't you? Didn't you?
Lisbon : We don't care if hiding the money was legal or unethical. Our focus is the homicide investigation.
Henson : I-it's not that. It's just... I absolutely promised Jim I wouldn't say anything.
Lisbon : We found out Jim's girlfriend, Brooke Harper, is a conwoman. We think she was after the money and might have murdered Jim to get it.
Jane : We found her, along with this key, trying to open Gulbrand's cabinet at the Backgammon club. The key didn't work. Evidently, she took it from Jim, but she doesn't know where the money is.
Henson : That's some lady.
Jane : Oh, yeah.
Lisbon : If you help us find the money, we can prove that Brooke was looking for it, and establish a motive for murder.
Jane : So, Stuart, do you know where the money is?
Henson : No. Well, n-not exactly, anyway. Jim did come to me for some out-of-the-box security advice.
Like you said, he wanted to hide the money from his ex-wife. I told him that safety deposit boxes and
offshore accounts could be traced rather easily, so they wouldn't be of any use.
Jane : So where'd you tell him to hide it?
Henson : Off the grid. Out of the financial institutions, any place a trail couldn't be established.
Lisbon : Like a home safe?
Henson : No. Anything on his property is subject to search. No, it had to be secure-- obviously, hence the key-- But more importantly, it had to be a place that no one would think to look.
Jane : Hidden in plain sight.
Henson : Yes. But that's the extent of my involvement. I have no idea where he actually hid the money.
Jane : Oh, yeah. I see. Oopsy. Yeah. Don't want to go losing that, now do we?

Lisbon : What do you make of it? You think he knows where Jim hid the money?
Jane : I think he knows the general whereabouts of the money, but he doesn't know exactly. And the devil is in the details, isn't he?

 


CBI, interrogation room

Jane : Here's what happened.
Harper :  I'm all ears.
Jane : Two weeks ago, you took the locker key from around Jim's neck when he was sleeping and replaced it with an identical one so Jim was none the wiser. Then when you tried to open the locker at the gym, the key didn't fit. So the money was hidden somewhere else, but where? Last friday, you got impatient, and you pushed Jim to tell you where he'd hidden the money. Jim wouldn't tell you. You got mad, and you killed him.
Harper : No.
Jane : You probably didn't do it on purpose, did you? It was an accident.
Harper : It wasn't. I didn't do it.
Jane : Sad thing is, with all your skills, the answer was right there in front of you. You just didn't see it.
You didn't do enough research.
Harper : You're playing me.
Jane : You don't know either. Jim's security systems are all designed by the same man at Gaia Matrix.
Harper : Stuart hanson.
Jane : Him. He suggested where to put the money. You could have squeezed the truth out of him very swiftly, i imagine-- Putty to a woman like you-- but instead, you had to kill a man.
Harper : I wouldn't do that. You don't know me.
Jane : Lindsey Smith from San Diego. Father Ryan, salesman... Mother Debbie, homemaker... Two miss teen Temecula county titles. Varsity softball... Church choir soloist. Then you disappeared off the records for a couple years, and when you came back, you were a con artist with two fraud convictions.
What happened?
Harper : Nothing happened. I like money, and i'm easily bored.
Jane : There's gotta be more to it than that. It's a cold, hard, lonely life you lead. What is it that drives you?
Harper : Passion for excellence.
Jane : Okay. Relax a while. Uh, an agent will be in here to run you through the formal charges against you. Run away. Good luck, Lindsey.
Harper : And to you.

 

CBI's office


Cho : Any luck with Harper?
Jane : There's no luck involved. The outcome's a given.
Cho : Is that so?
Jane : Yeah, it's all applied psychology and newtonian physics.

Policeman : Excuse me. Ma'am? Can i see some i.d., please?
Harper : You call that a uniform shirt? It's filthy.
Policeman : Well, i tried to clean--                                                                                                                             Harper : filthy. No excuses, Stiles. I will address this matter with your captain at my earliest convenience.

Lisbon : Is she on the move yet?
VanPelt : She made one stop and hasn't left her motel room since.
Lisbon : What'd she stop for?
Jane : Chocolate. Oh, and, uh, thank you.
Lisbon : For what?
Jane : For just letting this play out like this.
Lisbon : Eh, we would have had to let her go on the murder charge anyway. Nothing to keep her on
until we get some hard proof. And besides, this is a simple plan. It's when you start getting costumes
and props that i get nervous.
VanPelt : Trick plays like this? My dad calls them chewing gum plays. Sometimes you fool the other guy, and sometimes you just get gum in your hair.
Jane : She's moving.


In front of the train station


Lisbon : Train station. It had to be a train station.
Jane : What's wrong with the train station?
Lisbon : People, noise, tunnels, trains, more people. Her vehicle's stopped outside the station. Hold your positions until I give you the word.
Rigsby : Yes, boss. Standinby.
VanPelt : Copy that.
Cho : All set.
Lisbon : Chewing gum plays. I can already see my hair with a big chunk out of it.
Jane : You'd look good with short hair. Choppy, a litt--kind of Peter Pan--good for the eyes.
Lisbon : Okay, heads-up. She's in motion, approaching the station now. Cho, do you have a visual?
Cho : Affirmative. She's exiting the vehicle now. She has Stuart Hanson with her. She has a gun. Be advised-- Brooke Harper is armed.
Lisbon : Rigsby, VanPelt, what's your status?
Rigsby : I have Harper and Hanson in sight. VanPelt, she's moving your way.
VanPelt : Got 'em. Looks like she's headed to the commuter lockers. I'm on it.

Hanson : It's the gate. I'm stuck.
Harper : All right, don't move. Don't do anything and don't say anything. This better be the right place.

VanPelt : She opened the locker. I think she has the money.
Lisbon : Okay, i--
Jane : Uh, wait. Just--just wait a moment.
VanPelt : Oh, my.

Hanson : Don't move or I'll kill you.

Cho : Don't move! Don't even think about it, Hanson.
Rigsby : I got him. Excuse me. Gun.
VanPelt : You're under arrest... Again.
Rigsby : Let's go.

CBI, interrogation room

Lisbon : Jason Bradshaw, Jason Wade, Anthony Wade, Anthony Samuels, the list goes on-- All aliases you've used in scams ranging fro identity theft to ponzi schemes. You're quite the virtuoso.
Hanson : Thank you.
Lisbon : But this one-- this would have been your most daring and successful crime yet. $10 million of Jim Gulbrand's money.
Jane : Gulbrand was the perfect mark-- rich, liquid and unconventional. I bet he didn't even check your
references when he hired you.
Hanson : Nothing says trustworthy like a wheelchair.
Jane : You convinced Gulbrand that the train station was a genius place to hide his money. Screw orthodox wisdom. Think sideways, right? Right? And he ate it up. He ate it up. Why wouldn't he? Then you simply needed to get the key. You went to the yacht that night because you knew he'd be alone. You also knew he kept the key with him. You did what needed to be done. You killed Jim Gulbrand. Then you got rid of the body. But you didn't count on Brooke Harper. You couldn't have known she swapped the real key... With a look-alike. You didn't realize anything was wrong until you tried to open the locker. It wasn't until we came to Gaia Matrix with the real key... That it dawned on you what she'd done. I can only imagine your surprise.
Hanson : Six months living in that chair. Six months, and no one ever questioned me about it. Why did you?
Jane : Whenever I meet someone in a wheelchair,I check the bottoms of their shoes. The bottoms of your shoes... were scuffed. I've been checking shoes for years. This is the first time it's ever paid off. First time. That's gratifying, man. Very, very gratifying.
Lisbon : Oh, he's a pistol, isn't he?


CBI, 2nd interrogation room

Jane : Sorry about the cuffs.
Harper : My own fault.
Jane : Oh, yeah. I wish I could let you go again, but you know...
Harper : I understand.
Jane : That urge you have to get one over on people, the need to be smarter than the next guy... It'll keep biting you on the ass.
Harper : So my butt'll hurt occasionally. I'll still be smarter than the next guy.
Agent Hayes : Brooke Harper?
Harper : No, Jessica Waters. Th-that's Harper right there.
Jane : Uh, agent? This is Harper.
Harper : Worth a try.
Jane : Of course.
Agent Hayes : Brooke Harper, I'm agent Fred Hayes. I'll be in charge of transporting you to the federal detention center in Davis. Let's go.
Harper : See you around, Patrick.
Agent Hayes : I doubt you'll be seeing much of anybody for a few years.
Jane : Oh, I don't know about that, agent Hayes. She's very good at what she does.
Agent Hayes : Yeah.

Kikavu ?

Au total, 110 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Linstead77 
01.05.2018 vers 01h

pretty31 
13.03.2018 vers 11h

stephane25 
18.02.2018 vers 12h

Sandy92 
01.09.2017 vers 19h

amelie333 
03.08.2017 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

AllisonMe  (20.11.2016 à 02:03)

Pauvre Risgby malade, incapable de monter sur le bateau et Lisbon qui le menace si il lui refile ses microbes. C'est sûr que la découverte sur l'ancre est macabre, Wayne prêt à vomir. Et la composition de la fausse psychiatre. Comme dit Jane, la demoiselle est douée, épaté vis-à-vis de ça. Vu sa nature d'arnaqueur de son passé, il est toujours attiré par ce qui est malhonnête. Il faudrait toujours vérifier les semelles d'une personne en chaise roulante. C'est la première fois que ça marche! Jane tout heureux de le dire, d'avoir démasqué le coupable. Il fait marcher les méninges de Lisbon quand il dessine ses rébus, Cho critiquant le saparadrap dessiné après que Van Pelt ait critiqué l'ex-épouse de la victime, celle-ci se rétractant quand elle veut dire sa véritable pensée envers l'ex-femme et qu'elle en vienne à parler de la clé. Et l'argent qui gagne, lui revant de droit, le mentalist est vite remis sur le droit chemin par Kimball. J'ai triché... Tout est dans le poignet. Démonstration faite au bon perdant de sang royal. Etc... Oui, j'aime.

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série A Discovery of Witches !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Découvre la carte de la série Black Sails, dans la catégorie Pin's de notre collection d'HypnoCards !
En vitrine | Black Sails (Pin's)

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Actualités
Owain Yeoman guest dans Blacklist ce soir sur TF1

Owain Yeoman guest dans Blacklist ce soir sur TF1
Owain Yeoman,  que les fans de Mentalist apprécient dans le rôle de Wayne Rigsby, sera ce soir le...

Quartier Rizzoli & Isles : sondage avec Patrick et Teresa

Quartier Rizzoli & Isles : sondage avec Patrick et Teresa
Depuis hier soir, le quartier Rizzoli & Isles propose un tout nouveau sondage. Le thème proposé est...

Mariage à l'anglaise ce soir sur TMC

Mariage à l'anglaise ce soir sur TMC
Ce soir à 21h00 sur TMC est diffusé le film "Mariage à l'anglaise" avec Simon Baker qui donne la...

Eric Winter devient médecin dans The Good Doctor

Eric Winter devient médecin dans The Good Doctor
Eric Winter, qui avait joué Craig O'Laughlin dans Mentalist, vient d'obtenir un rôle récurrent dans...

Nouvel OS

Nouvel OS
Bonjour,   Revoici une nouvelle histoire spécialement écrite pour Halloween par AllisonMe, terminée...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Mentalist est actuellement rediffusée tous les vendredis soir sur TMC. Regardez-vous les épisodes ?

Total : 76 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 07:49

Et les premiers résultats sont tombés, pour les plus curieux.

mnoandco, Aujourd'hui à 07:49

Merci

Kika49, Aujourd'hui à 12:56

Luke Mitchell vouas attends sur le quartier Blindspot afin de départager ses bannières (Topic: Votre Avis Compte). Venez Voter.

cinto, Aujourd'hui à 19:33

Venez déguster les premiers desserts de Noël au sondage chez Ma Sorcière Bien aimée. Vin chaud assuré!!

grims, Aujourd'hui à 20:15

Aujourd'hui venez poster une photo de votre épisode préféré sur le quartier Vikings !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site