VOTE | 556 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#204 : La roue tourne

Jane, Lisbon et l'équipe du CBI rencontrent l'un des plus dangereux gangs de motards de Californie lorsqu'ils enquêtent sur la mort de leur avocat principal.

Captures

Avis de Télé Star : Un épisode particulièrement musclé.

Popularité


3.71 - 7 votes

Titre VO
Red Menace

Titre VF
La roue tourne

Première diffusion
15.10.2009

Première diffusion en France
08.09.2010

Vidéos

Trailer CBS

Trailer CBS

  

Plus de détails

Ecrit par   Leonard Dick
Réalisé par   Norberto Barba
Avec  

Terry Kinney (Sam Bosco)
Gregory Itzin (Virgil Minelli)
Molly Price (Felicia Gutherie)
Jesse James (Lucas Hodge)
Julia Campbell (Nina Hodge)
Tom Adams (Gordon Hodge)

Diffusions FR : 19 avril 2010 (TPS Star) / 8 septembre 2010 (TF1)

Audience US : 15,08 millions de téléspectateurs (3.4%)

Audience Fr : 7,82 millions de téléspectateurs

L'équipe se rend à Deerfiel en Californie sur une scène de crime. Deux joggers ont trouvé un inconnu mort. Le corps étant encore froid la mort doit remonter à la veille au soir. Il n'y a aucune trace d'entrée ou de sortie de balle. Lisbon dit qu'il doit s'agir d'une blessure à la tête. Ils ont été appelés car le corps est à la limite de la ville. Tout le monde pense à une poursuite en voiture qui a mal tournée. Rigsby précise que tout a disparu, portefeuille, alliance etc... Jane examine le corps et voit que les boutons de manchettes représentent des roues de moto. Jane dit que le meurtre était une histoire personnelle. D'après le parfum du mort, Jane dit qu'il était provocateur. Il porte un vêtement bien coupé qui dit "regarde, et montre le respect". Il dit que c'est un avocat ou un professionnel, un extraverti. Quelqu'un qui règle les problèmes et qui sait parler aux gens. Jane prend l'oreillette du téléphone du mort. Il dit qu'il est connecté donc le téléphone ne doit pas être loin. Jane va appeler. Lisbon lui dit qu'il ne peut par car il lui faut des noms pour activer le téléphone. Jane lui dit qui'l a sa voix. Il dit qu'il y a un nom programmé pour tous les hommes mariés qui porte une alliance. Il prononce alors le mot "maison". Patrick Jane se présente car quelqu'un lui répond. Il décrit alors à son interlocuteur l'aspect physique du mort. La personne au bout du fil lui dit "C'est mon mari, Gordon Hodge". Comme elle lui demande si il est du CBI, et si il est arrivé quelque chose à son mari, Jane passe l'oreillette à Lisbon.

Rigsby, Jane et Lisbon se rendent à la maison de Gordon Hodge. Ils sont accueillis par Madame Hodge et son fils. Madame Hodge dit qu'elle savait que ça arriverait un jour. Lisbon demande si son mari avait des ennuis. Gordon Hodge était avocat au pénal et travaillait dans un cabinet un peu particulier. Il n'avait qu'un client : les Sinner Saints. Les Sinner Saints sont des bikers et un gang. Rigsby explique que ce gang fait dans la drogue, la prostitution et les rackets des petits commerces. Madame Hodge voulait que son mari arrête. Mais Monsieur Hodge ne voulait pas. Il disait qu'on abandonne pas un client. Madame Hodge a vu son mari la veille au matin avant de partir à son travail. Madame Hodge explique ces dernières semaines son mari semblait contrarié. Elle suppose que quelque chose avait dû se passer à son travail. Elle ne pourrait dire quoi car son mari ne lui parlait jamais de son travail. Le fils Hodge intervient pour dire que son père racontait que son travail était ennuyeux. Jane demande qu'elle était la vraie raison. Si il était honteux de son travail ou bien si il sentait que son fils l'était. Le fils Hodge répond que son père les protégeait. Lisbon demande si ses collègues sauraient le dire. Madame Hodge dit que son mari travaillait seul et n'avait même pas de secrétaire. Pour ce qui était de son travail, Gordon Hodge n'avait confiance en personne. Lisbon demande si elle savait qui aurait voulu la mort de son mari. Elle répond alors de demander à son client. Elle dit que comme il connaissait tous leur secret, il a dû apprendre quelque chose qu'il ne devait pas savoir. Rigsby demande si ils ont déjà rencontré le gang. Le fils répond que non. Jane intervient pour dire que ça doit les contrarier de vivre dans une si belle maison, d'avoir de belles voitures tout ça payés par des pourris. Sa femme aurait préféré que son mari défende des civils. Son mari avait des principes puisqu'il pensait que tout le monde méritait d'être défendu car tout le monde avait des droits constitutionnels. Lisbon, Jane et Rigsby prennent congés. Lisbon demande à Rigsby de garder sa morale la prochaine fois. Elle dit que Jane le fait mais qu'il n'est pas du CBI. Elle attend de Rigsby plus de professionnalisme. Cho arrive et dit que la voiture de Hodge a été retrouvée dans un lac, à 1.5 kms de la scène de crime et qu'il n'y a aucune empreinte. Cho explique qu'il y'a deux semaines, il avait été pris sur une aire d'autoroute avec 56g de cocaïne et de la métamphétamine. Pendant ce temps là Jane regarde la moto qui se trouve au dehors. Cho explique qu'il a été arrêté pour possession mais que le procureur a abandonné les charges, la fouille était illégale. Rigsby dit que Hodge devait être un super avocat mais Cho dit que le procureur a dû obtenir des informations en retour et un indic. Cho dit que le gang avait appris l'arrestation de Hodge. Rigsby suppose alors que le gang l'a tué. Le chef du gang a payé la caution de Hodge. Lisbon demande à Cho de contacter ses amis chez le procureur. Jane et Lisbon vont aller voir les Saints. Jane descend de la moto appelé par Lisbon.

Jane et Lisbon rendent visite au gang des Saints. Jane aime beaucoup les motos qu'il voit. Lisbon ne comprend pas ce qui peut l'attirer dans la moto. Il dit que c'est la fascination du voyage. Sur les lieux, Lisbon reçoit un appel de Cho. Il l'informe que son informateur lui a dit qu'aucun accord n'avait été passé avec Hodge. La police a laissé partir Hodge car l'affaire était béton. Ces dix dernières années, les saints se sont sorties de plusieurs affaires. Ils sont intouchables. Le procureur recommande de rester loin du gang. Puis Lisbon et Jane rentrent dans le repère des Saints. Lisbon se présente et dit qu'ils sont à la recherche de Von MacBride. Quelqu'un lui répond qu'il n'est pas là. Personne ne sait où il se trouve. Comme des hommes se lèvent, Lisbon dit qu'ils ne sont pas là pour des ennuis mais pour des renseignements. Jane va à la rencontre d'un homme qui joue au billard et lui demande si il est Von MacBride. L'homme lui dit "Dégage blondinet". Il dit qu'il ne parle pas aux flics. C'est un conseil de son avocat. Lisbon lui dit alors que son avocat est mort. Il est déjà au courant. Jane demande ensuite si un indic les intéresse. Un homme nommé Xander commence à s'énerver contre Jane et Lisbon s'interpose. Comme Jane a bien cerné le personnage de Xander, Von MacBride est impressionné et propose alors un verre à Jane et Lisbon. Jane accepte. La discution tourne autour de l'indic dont a fait allusion Jane. Lisbon demande à Von MacBride depuis combien de temps Hodge se droguait. Il répond quelques années. Lisbon dit que l'arrestation de Hodge n'a pas dû plaire. Von MacBride dit que l'affaire a été rejetée. Jane demande pour quelle raison. Le motard lui dit pour fouille illégale. Jane suggère que quelqu'un a peut-être parlé. La femme aux côtés de Von MacBride commence à insulter Hodge. Von MacBride lui dit de se calmer et qu'il n'y a pas d'indic. Lisbon demande à Von MacBride où il se trouvait la nuit dernière. Il répond qu'il était dans cet endroit et que les autres peuvent en témoigner ainsi que chacun pour chacun. Il dit que personne n'a fait ça. Il dit aussi qu'ils aimaient Gordon, que c'était comme un membre du club. Pourtant Hodge ne savait pas faire de moto. Il avait pourtant essayé. Lisbon demande si il a une idée de qui l'a tué. Il répond que c'est sans doute un autre groupe de motards pour leur nuire. Il donne des noms. Lisbon se lève alors brutalement. Elle a entendu des cris à l'extérieur.

Dehors, une femme est emmenée de force par deux motards. Lisbon s'interpose et demande à ce que les deux hommes la lâche. Ils poussent alors la femme à terre qui les traitent d'assassins. Lisbon tente de rattraper la femme qui s'enfuit en courant. Mais celle-ci monte dans sa voiture et réussit à s'enfuir.

A l'intérieur, Jane de à MacBride si il sait qui était la femme. Il répond qu'il ne l'a jamais vu avant.

Au CBI, Rigsby et Cho informent Lisbon qu'ils ont parlé à l'anti-gang. D'après celui-ci aucun autre gang ne s'attaquerait aux Saints. Lisbon demande ensuite si il y'a du nouveau à propos de la femme qui avait été maltraitée et qui s'est enfuie à bord d'un pickup. Ils n'ont rien trouvé. Lisbon dit que MacBride doit en savoir plus qu'il ne veut bien le dire. En 5 ans il a fusionné deux gangs avec les Saints. Lisbon envoie Rigsby et Cho au bureau de Hodge pour voir si ils peuvent y trouver quelque chose. Elle leur dit également de lancer un avis de recherche sur le pickup. Jane lit un magazine qui parle des Saints. Il fait l'inventaire à Lisbon de ce qui y est vendu. Alors que Lisbon s'en va, Van Pelt lui dit qu'elle a trouvé quelque chose. La nuit où il est mort, Hodge a reçu des appels, mais Van Pelt a trouvé quelque chose d'intéressant sur le dernier appel. A 7h23 il a reçu un appel de Constance Hoyt. Depuis les trois derniers mois ils s'appelaient beaucoup. Van Pelt a appelé deux fois mais elle est tombée à chaque fois sur la messagerie. Elle a regardé pour voir si cette femme avait un pickup noir. Ce n'est pas elle. Lisbon lui demande de vérifier les relevés de MacBride et de vérifier si il a appelé Constance. Van Pelt constate qu'effectivement, les deux personnes ont échangé de longues conversations. Ils s'appelent trois ou quatre fois par jour. Lisbon en conclu que c'est soit sa mère, soit sa petite-amie.

Au repère du gang une femme s'en va. Lisbon essaie pourtant de la retenir. La femme s'enfuie sur sa moto. Lisbon voulait conduire mais Van Pelt plus près du volant lui dit de monter. S'engage alors une poursuite pour tenter d'arrêter la moto. Lisbon n'a pas l'air très rassuré par la conduite de Van Pelt. Van Pelt prend une route transversale pour tenter d'arrêter la moto. Comme elle arrête sa voiture devant la moto qui arrive à vive allure, la femme sur la moto n'a plus qu'à se coucher avec la moto. Lisbon et Van Pelt descendent de la voiture armes au poing. Lisbon dit à Van Pelt "Je devrais te sortir plus souvent !".

Rigsby et Cho se rendent au bureau de Hodge. Rigsby apprend à Cho que son père était motard. En voulant introduire la clef dans la serrure, Rigsby s'aperçoit que celle-ci a été fracturée. Ils entrent dans le bureau et constatent que celui-ci a été entièrement saccagé. Rigsby constate qu'il y'a également des traces d'anciennes fractures sur la fenêtre. Sur la porte que Cho referme, il est écrit "Brûle en enfer...".

Au CBI, Jane tout en lisant sa revue demande à la femme qui a été arrêtée par Van Pelt et Lisbon si elle préfère Constance ou Diamond. Elle répond qu'elle préfèrerait s'en aller. Lisbon commence l'interrogatoire de Constance. Elle lui demande pourquoi elle a fui. Elle dit qu'elle est morte si on la voit parler aux flics. Elle ajoute que les Saints voient des taupes partout et qu'elle ne dira donc rien. Jane lui demande "Et pour votre liaison avec Hodge ?". Elle dit qu'ils ne couchaient pas ensemble. Jane dit que si, il en est sûr. Elle dit alors que cela date de quelques mois et qu'ils s'amusaient. Elle ajoute que ce n'est pas comme si Von ne la trompait pas. Gordon la respectait. Jane demande si ses sentiments étaient vrais. Elle dit que Hodge était bon et qu'il ne rabaissait jamais personne. Elle dit ensuite qu'il s'était trop impliqué avec les Saints. Lisbon la questionne pour savoir si elle savait pour l'arrestation de Hodge. Jane lui demande si elle avait peur que MacBride découvre leur liaison. Elle dit que ça aurait compliqué les choses. La nuit du meurtre elle dit avoir appelé Hodge pour rompre. Par contre elle dit qu'elle ne connaît pas la femme du parking. Elle dit que cela faisait quelques semaines qu'elle venait. Elle piquait sa crise puis repartait. Elle demande ensuite le silence à Von pour sa relation avec Gordon. Elle dit qu'une autre personne savait pour la relation qu'elle avait avec Gordon.

Lisbon rend visite à la veuve de Gordon. Elle la questionne car c'est elle qui était au courant de la relation qu'avait son mari avec Constance. Elle le reconnaît. Elle avait trouvé un ticket de voiturier d'un hôtel. Une nuit elle a suivi son mari et elle l'a vu entrer avec la motarde. Son mari avait alors promis qu'il ne la reverrait plus. Ils n'en n'ont ensuite plus reparlé. Elle avoue alors qu'elle savait pour la drogue et les soirées. Elle explique que depuis que son mari est mort son fils suscite les moqueries et les chuchotements.

Lisbon et Jane discutent à propos de l'affaire. Lisbon dit que la femme de Hodge aurait pû tuer son mari. Jane dit que non car elle aimait son mari. Lisbon dit qu'elle était prisonnière de sa vie et qu'elle voulait sûrement repartir d'un bon pied. Jane dit que beaucoup de gens dans son cas y pensent mais peut le font. Rigsby frappe à la vitre et appelle Lisbon pour lui montrer quelque chose.

Une caméra située de l'autre côté de la rue du bureau de Hodge. 3 fois Hodge s'est fait cambrioler son bureau mais n'a rien dit car il ne voulait pas que la police fouille dans celui-ci. Cho zoom sur le visage d'une femme. Il apparaît que c'est la femme maltraité par les Saints et qui s'est enfui.

MacBride et sa bande discute d'une affaire dans leur repère quand Lisbon et Jane arrivent. Jane arrive et leur dit "Ca va mes frères ?". Lisbon sort une photo de la femme et la montre à MacBride. MacBride dit qu'elle s'appelle Guthrie. C'est la soeur d'un gars dont il a été accusé de meurtre. Ce qui d'après MacBride était faux. Le procès a eut lieu il y'a quelques semaines et Gordon l'a blanchi. Jane dit qu'il a une dernière question. Il demande à MacBride qui était la taupe de leur gang si ce n'était pas Gordon. Le procueur ne veut rien leur dire. MacBride répond qu'ils sont un club de moto et pas un gang. Il l'assure qu'il n'y a pas de taupe.

Madame Guthrie se retrouve en salle d'interrogatoire face à Cho. Elle dit que MacBride devrait être à sa place. Cho regarde son dossier et dit "Votre frère était mécanicien. Selon MacBride, il aurait bâclé la réparation, et ensuite refusé de la refaire. MacBride se serait alors énervé et l'aurait tué. " Guthrie interrompt Cho et lui dit pas l'aurait mais qu'il l'a fait. Il a battu son frère à mort avec un pied de biche. Il l'a assassiné. Cho lui dit que le jury n'a pas été dans ce sens. MacBride a agit en légitime défense. Hodge a fait croire que c'était de la faute du frère de Guthrie et c'est pour ça qu'il a été acquitté. Hodge a créé pleins de mensonge sur son frère. Il a dit que c'était un drogué, quelqu'un d'agressif et de mentalement instable. Elle reconnaît avoir vandalisé le bureau de Hodge. Elle a été au domicile de Hodge mais son fils est sorti. Elle s'est enfuie sans rien faire. Cho lui demande ce qu'elle aurait pu faire. Elle dit qu'elle ne le sait pas. Elle voulait juste montrer à Hodge ce qu'il avait fait à elle et à sa famille. Cela était avant-hier, le jour de sa mort. Cho lui demande où elle se trouvait. Elle dit qu'elle était chez elle. Cho poursuit l'interrogatoire en lui disant qu'elle a été arrêtée pour violence routière. A un feu rouge elle a attaqué un homme. Il lui dit qu'elle est en colère et qu'elle le montre physiquement. Elle lui dit que non qu'elle est juste triste. Cho lui dit alors qu'elle a dû prendre le plus simple en tuant Hodge. Mac Bride ce n'est pas facile puisqu'il est toujours entouré de ses motards. Elle redit qu'elle ne l'a pas tué mais qu'elle est contente de sa mort.

Cho et Lisbon discutent de Guthrie. Jane est allongé sur le canapé. Jane recommande de la laisser partir. Lisbon dit de la laisser filer et de la faire suivre. Jane se lève et Lisbon lui demande où il va. Il répond qu'il va prendre l'air.

Au volant de sa DS, il se rend chez les Hodge. Il arrive alors que le fils Hodge est au volant de sa voiture. Il lui dit alors "Un peu moins fort sur la pédale de frein.". Jane lui demande ensuite si sa mère est là. Il dit qu'elle est au marché. Jane lui dit que la police sait que Guthrie s'est introduite dans sa maison le jour du meurtre. Jane veut savoir ce qui est arrivé. Il raconte alors, qu'il partait pour l'école et qu'il l'a vu sauté la barrière et courir. Il a tenté de la rattraper. Elle criait des choses à propos de son père. Elle est ensuite partie. Ni son père ni sa mère ne l'ont vu car ils étaient occupés à autre chose. Jane se propose de donner une leçon de conduite au fils Hodge. Jane comprend que son père le faisait conduire mais qu'il n'était pas trop patient et qu'en plus il était toujours au téléphone. Jane demande si on s'habitue à la drogue et à l'adultère de son père. Il répond que son père avait promis d'arrêter. Jane comprend aussi que ce n'est pas facile de vivre avec l'étiquette d'un père avocat d'un gang. Il dit que ce n'était pas si dur que les filles venaient à lui car elles disaient qu'il était cool. Jane dit que si ça avait été son père il serait en colère. Il lui répond qu'il ne voulait pas le faire qu'il ne faisait que son boulot. Jane lui redemande ce que Gunthrie a dit. Il dit qu'elle vociférait. Jane et le fils Hodge sont de retour à la maison. Jane lui demande de continuer de se fier à son instinct car il est toujours bon.

C'est la nuit, Cho et Rigsby surveillent la maison de Gunthrie. Alors que Cho demande à Rigsby si il a récemment parlé à Van Pelt et si ça avance entre eux, Cho entend des bruits. Il s'agit d'une horde de motos qui arrivent au loin. Rigsby comprend qu'ils en ont après Felicia Gunthrie car MacBride pense qu'elle a tué Hodge. Cho demande alors de l'assistance. Rigsby se positionne au milieu de la route arme au poing. Gunthrie sort de sa maison demandant ce qu'il se passe. Cho lui demande de rentrer chez elle et d'y rester. Les motards s'arrêtent et Rigsby leur demande de déguerpir. L'homme en tête lui dit qu'ils font rien d'illégal. Rigsby répond : conduite dangereuse, dissimulation d'armes, échappements bruyants... L'homme dit à Rigsby qu'ils se reverront. Puis il passe devant Cho et Rigsby suivi de sa horde.

Le lendemain matin, à la maison de Guthrie, celle-ci explique qu'elle n'est pas intimidée par les motards des Saints. Lisbon lui explique que comme la situation est tendue, il faut qu'elle reste éloignée du bar du gang. Elle répond alors qu'elle le fera quand Von MacBride sera arrêté. Guthrie demande pourquoi il y'a des policiers qui la surveillait. Lisbon dit qu'ils pensent qu'elle a tué Hodge. Guthrie redit qu'elle n'a rien à voir dans la mort de Hodge. Guthrie n'est pas très contente de voir que Jane est entré dans sa maison et c'est servi un thé. Il dit qu'il souhaitait juste boire. Guthrie pense qu'au contraire, Jane est rentré chez elle pour fouiller sa maison. Jane dit alors qu'il a fouillé son placard, car il cherchait du sang sur ses chaussures. Guthrie lui demande de partir. Jane dit qu'elle est susceptible. Lisbon dit alors à Jane de partir. Rigsby demande à Jane si il a vraiment fouillé son placard il dit qu'il a également regardé sa buanderie. Jane dit que comme elle est bouleversée par la mort de son frère si elle a tué Hodge elle a dû laisser des preuves. Jane dit qu'ils n'ont pas fouillé la poubelle. Rigsby prend alors le gobelet de Jane et se dirige vers la poubelle. Rigsby trouve effectivement quelque chose. Il montre à Lisbon le bouton de manchette qui manquait sur la manche de la chemise de Hodge lorsqu'il a été tué.

Au CBI, Guthrie proteste contre son arrestation. Elle dit que c'est MacBride qui a dû la piéger. Guthrie est conduite dans la salle d'interrogatoire n°1. Van Pelt informe Lisbon que Nina et Lucas Hodge sont au CBI. Jane demande à ce que Guthrie soit emmenée où se trouve les Hodge. Jane dit à Lisbon qu'il résoud son affaire car celle-ci ne comprend pas ce que fait Jane.

Jane présente Felicia Guthrie à Madame Hodge. Il dit qu'elle a tué son mari pour se venger de la disculpation de son mari dans la mort de son frère. Guthrie dit qu'elle n'a tué personne. Jane montre le bouton de manchette trouvé dans sa poubelle. Jane demande à Madame Hodge de laisser Lucas dire qu'il a vu Guthrie le jour du meurtre de son mari. Jane dit que la déposition de Lucas aidera à la condamnation de Guthrie. Madame Hodge dit qu'elle est d'accord. Jane dit à Lucas que si il confirme que c'est elle qu'il a vu il pourra partir. Lucas demande ce qui attend Guthrie. Jane dit que se sera sûrement la prison à vie. Avec de la chance elle pourra être libre dans 25 ans. Lucas dit que ce n'était pas elle. Elle est venue mais elle... Jane interrompt Lucas et dit que ça suffit et qu'ils peuvent l'emmener. Jane dit ensuite à Lucas de se fier à son instinct car il est sûr. Madame Hodge dit "On s'en va". Lucas Hodge regarde alors Lucas et lui dit que Guthrie n'est pas coupable. Lisbon souhaite savoir pourquoi. Lucas dit à sa mère que ce n'est pas elle car elle insulte Guthrie. Jane lui dit que la seule façon de savoir c'est qu'il parle. Alors que Madame Hodge tente de faire sortir son fils du CBI, celui-ci s'écarte violemment. Lucas dit alors "C'était moi".

Dans la salle d'interrogatoire, Lucas raconte les faits. Il dit qu'ils étaient sortis conduire son père et lui. Cette nuit-là, il ne conduisait pas très bien. Son père comme d'habitude était au téléphone. Il s'énervait contre son fils à chacune de ses erreurs. Lucas n'arrivait pas à se concentrer à cause de sa dispute avec Guthrie. Lucas n'avait pas parlé de Guthrie jusqu'à tant que Jane ne le questionne car il avait de la peine pour elle et ne voulait pas que les soupcons se portent sur elle. Plus le portable de son père sonnait, plus il faisait des erreurs et plus son père s'énervait. Lucas excédé à saisi le portable de son père quand il s'est mis à sonner une fois encore. Il a mis le portable à son oreille et à entendu "Gordon bébé, c'est moi. Tu peux parler ?". C'était bien évidemment, Diamond la bikeuse. Il a alors compris que Felicia Guthrie avait raison et que son père mentait. Lucas a arrêté la voiture, il en est sorti et a jeté le portable de son père dans les bois. Lucas dit que son père lui avait promis d'arrêter de se droguer et de tromper sa mère. Une bagarre a commencé entre Lucas et son père. Lucas a saisi une pierre et lui a porté un coup mortel. Lucas a appelé sa mère. Sa mère lui a dit ce qu'il devait faire. Il a simulé un vol, mais il n'est pas arrivé à arraché le bouton de manchette. Il a noyé sa voiture dans le lac et sa mère la rammené à la maison. Jane lui dit que mentir pèse vite sur la conscience. Lucas voulait à certains moments se rendre, mais sa mère lui a interdit. Elle lui avait promis que tout irait bien. Rigsby se lève et menottes Lucas. Lucas sait que sa mère est de l'autre côté de la vitre. Il lui crie qu'il est désolé.

Une fois l'interrogatoire terminé, Lisbon questionne Jane sur le fait que le bouton de manchette se soit retrouvé chez Guthrie. Jane dit que c'est une enigme. Lisbon dit que si elle examine les scellés, le bouton trouvé sur Hodge aura mystérieusement disparu. Jane dit alors que Lucas devait voir l'arrestation de Guthrie et Lisbon devait avoir des preuves solides pour inculper Felicia Guthrie. Il a alors provoqué ça. Lisbon dit "En faisant croire à une innoncente qu'elle risquait la prison ?". Lisbon pense que Guthrie en a suffisamment bavé avec la mort de son frère. Jane dit à Lisbon qu'elle a raison et qu'elle mérite un peu de justice. Lisbon est ravie de la compassion de Jane. Jane termine en disant que le sarcasme est le pire trait d'esprit.

Au bar des Saints, MacBride reçoit un coup de téléphone. MacBride dit à Xander qu'il revient dans une minute. Quelqu'un au dehors appelle MacBride. Il s'agit de Jane qui dit à MacBride qu'ils ont attrapé le meurtrier de Hodge. Il lui dit que c'était son fils. MacBride lui demande si c'est tout. Il lu dit qu'il y'a autre chose. Jane remet à MacBride une enveloppe en lui disant qu'ainsi il saura qui est la taupe. Jane dit à MacBride de se tourner et d'avoir l'air trop coupable. Xander sort et prend l'enveloppe des mains de MacBride. Celle-ci contient des billets. Xander est furieux. Ses deux compères attrapent MacBride. Jane salue alors Felicia Guthrie qui de sa voiture a vu toute la scène. MacBride hurle et dit qu'on l'a piégé.

Fin...

Jane et Lisbon arrive sur une scène de crime

Jane : Charmant.

Lisbon : C'est une scène de crime.

Jane : C'est une charmante scène de crime.

Ils rejoignent Rigsby

Rigsby : Deux joggers ont trouvé un inconnu ce matin. Le corps est encore frais. Ça doit dater d'hier soir. Pas de marques d'entrées ou de sorties, sûrement un coup à la tête.

Lisbon : On nous a appelés pour arbitrer une querelle de bac à sable ?

Rigsby : Le corps est à la limite de la ville. Ils pensent tous à un carjacking ayant mal tourné. Portefeuille, montre, alliance, tout a disparu.

Jane qui regarde le corps remarquent un bouton de manchette

Jane : Pas tout. Le tueur aurait été frustré de ne pas avoir pris ça.

Lisbon : On dirait une roue.

Jane : Une roue de moto.

Lisbon : C'est pas un carjacking. C'est peut-être une couverture. Quand on veut voler quelqu'un, on le fait et on file. On s'embête pas avec les boutons de manchette.

Rigsby : Et une blessure par balle ou au couteau est plus probable.

Lisbon : Tabasser prend du temps. Le meurtre était personnel.

Jane : Pas surprenant. Coupe, costume et parfum, il avait des ennemis.

Rigsby : Son parfum vous dit ça ?

Jane : Bien sûr. Provocateur. Un vêtement bien coupé qui dit "Regarde et montre du respect." C'était un extraverti, un professionnel. Politicien ou avocat. Qui règle les problèmes, qui savent parler aux gens. Leur faisant faire des choses qu'ils ne veulent pas faire.

Lisbon : Ce qu'il fait est inutile tant qu'on ignore qui il est.

Jane : Je peux le dire aussi.

Il se penche sur le corps et trouve une oreillette

Rigsby : J'ai vérifié, pas de téléphone.

Jane : C'est connecté, le téléphone est à portée.

Lisbon : L'assaillant a dû le jeter dans les bois. Que fais-vous ?

Il met l'oreillette

Jane : J'appelle.

Lisbon : Mais vous n'avez pas le portable.

Jane : J'ai ma voix.

Lisbon : Pour utiliser l'activation par la voix, il vous faut des noms.

Jane : Il y a un nom programmé dans tous les portables, surtout pour un homme dans la quarantaine, qui porte une alliance. Maison.

Une personne déccroche

Jane : Patrick Jane du Bureau Californien d'Investigation. Connaissez-vous un homme, 1 m 80, la quarantaine, grisonnant, costume gris sur mesure pesant environ 87 kg ?

Femme : C'est mon mari, Gordon Hodge. Vous êtes du CBI ? Il est arrivé quelque chose ?

Jane : Attendez. (Il enlève l'oreillette et la donne à Lisbon ) C'est pour vous.


L'équipe arrive chez Hodge

Nina : Je savais que ça arriverait un jour.

Lisbon : Votre mari avait des ennuis ?

Nina : Gordon était avocat au pénal avec un cabinet un peu particulier. Il n'avait qu'un client, les Sinner Saints.

Jane : Des motards, non ?

Rigsby : Et un des gangs les plus importants. Ils ont un commerce légal, mais font dans la drogue, la prostitution et le racket des petits commerces.

Nina : Je l'ai supplié d'arrêter pendant des années, mais Gordon disait "un avocat n'abandonne pas son client. C'est contraire à l'éthique." Il les appelait toujours ainsi, "le client", jamais le gang.

Lisbon : Quand l'avez-vous vu en dernier ?

Nina : Hier matin, avant le travail. Gordon les voyait à n'importe quelle heure. Ils sont comme ça. On ne s'est pas inquiétés quand il n'est pas rentré.

Lisbon : Agissait-il différemment ?

Nina : Il était contrarié ces dernières semaines.Quelque chose avait dû se passer au travail.

Lisbon : Vous lui avez demandé quoi ?

Nina : Non, jamais. Il ne parlait pas de son travail.

Lisbon fait unsigne de tête au fils des Hodge pour qu'il parle

Lucas : Il disait que c'était ennuyeux.

Jane : Et la vraie raison ? Était-il honteux ou il sentait que vous l'étiez ?

Lucas : Il nous protégeait.

Lisbon : Ses collègues sauraient ce qui n'allait pas ?

Nina : Il travaillait seul, sans secrétaire. Gordon n'avait confiance en personne pour son travail.

Lisbon : Savez-vous qui aurait voulu sa mort ?

Nina : Demandez à son client. Il connaissait tous leurs secrets. Il a dû apprendre une chose qu'il ne devait pas.

Rigsby : Ca vous est déja arriver de les rencontrer ces fumiers ?

Lucas : Non.

Jane : Ca doit vous perturber de vivre dans une si belle maison, d'avoir de belles voitures, aller dans de bonnes écoles. Tout ça payé par de dangereux criminels, "des fumiers", comme dit mon collègue.

Nina : Si vous voulez dire que j'aurais préféré que Gordon défende les droits civils des dirigeants ? Bien sûr. Il pensait que chacun avait le droit constitutionnel à une bonne défense. Il avait ses principes.

Lisbon : Merci pour tout.


Lisbon, Jane et Rigsby sortent de la maison

Lisbon : Vous avez séché la partie interrogatoire pendant votre formation ?  La prochaine fois, épargne-nous la morale.

Il se retourne pour regarder Jane

Lisbon : Je sais, Jane le fait aussi, mais il n'est pas du CBI. J'attends de vous plus de professionnalisme.

Cho arrive

Cho : La police a retrouvé la voiture de Hodge dans un lac tout proche de la scène de crime. Pas d'empreintes. Il y a deux semaines, il a été pris sur une aire d'autoroute avec 5O grammes de cocaïne et de méthamphétamine. Ils l'ont coincé pour possession.

Rigsby : Joli.

Cho : Mais le procureur a abandonné les charges. La fouille était illégale.

Jane se met sur la moto de Hodge

Lisbon : Soit Hodge est un super avocat.

Cho : Soit le procureur a eu des informations en retour, et l'utilise comme un indic.

Rigsby : Si les Saints l'ont su...

Cho : Ils l'auront tué. Ils ont appris l'arrestation. Leur chef a payé la caution.

Lisbon : Contactez vos amis chez le procureur. Jane et moi, on va parler aux Saints.

Cho : Ok, faîtes gaffes.

Rigsby : Besoin de renforts ?

Lisbon : Vois avec le labo pour la voiture. Jane, allons-y. Maintenant. Allez.


Lisbon et Jane se rendent dans le bar où se trouvent les Saints

Jane : (parlant des motos) Belles, hein ?

Lisbon : Non, pas vraiment. Pas le genre de truc qui me touche.

Jane : C'est la fascination du voyage. Les filles aiment Cain, pas Abel.

Lisbon : C'est vrai ?

Jane : Nomades, plus sexy que des fermiers. C'est romantique.

Le téléphone de Lisbon sonne, elle déccroche

Cho : J'ai parlé à mon ami. Aucun accord avec Hodge. Ils l'ont laissé partir car l'affaire était béton, ils en ont trop perdues. En dix ans, les Saints se sont sortis de plus de 50 affaires : meurtres, viols, drogue. Intouchables.

Jane : Personne ne l'est.

Cho : Le procureur dit de rester loin d'eux. Ils sont mauvais.

Lisbon : C'est bien une parole d'avocat. Je suivrai le conseil. ( Elle raccroche) Vous êtes prêt ?


Ils rentrent dans le bar où se trouvent les motards qui les dévisagent

Lisbon : (A Jane) Voilà votre romantisme. (Aux motards) Nous sommes du CBI. Nous cherchons Von McBride.

Xander : Pas là. Tout comme vous ne devriez pas y être.

Lisbon : Peut-on savoir où il est ?

Xander : Je n'en sais rien.

Lisbon : On est là pour des renseignements, pas pour des ennuis.

Xander : On n'a rien à dire.

Lisbon : Je peux vous emmener. Mais c'est mieux ici.

Jane se dirige vers l'arrière salle où un homme joue au billard
 
Jane : M. McBride ? Votre attention sur cette question suggère que vous êtes le chef ici.

McBride : Dégage, blondinet.

Lisbon : Nous avons juste quelques questions.

McBride : Désolé. Je ne parle pas aux flics, suivant les conseils de mon avocat.

Lisbon : Il est mort.

McBride : J'ai entendu ça. Mais ses conseils sont toujours bons.

Xander : Donc votre boulot ici est fini.

Jane : L'indic ne vous intéresse pas ?

Xander : Quel indic ?

Jane : Désolé. Oubliez ce que j'ai dit.

Xander : Vous vous foutez de moi ?

Jane : Oui, y a pas d'indic.

Xander : Viens par là.

Il s'approche d'un air menacant de Jane

Lisbon : Vous le touchez, je vous arrête.

Xander : J'adorerais vous voir essayer.

Jane : Votre nom ?

Xander : Xander.

Jane : Xander... Vos menaces sont bidons. Elle est flic. Vous ne lui ferez rien, vous le savez. Pourquoi jouer au dur ? D'où vient ce besoin d'intimider ?

Xander : Je suis sadique, je m'ennuie facilement.

Jane : Je vois une enfance difficile, de mauvais parents, beaucoup de souffrance. Mais je vois aussi que cette souffrance vous a doté d'empathie, d'une nature créative, des qualités que vous devriez développer. Pas cette brutalité qui vous sert de masque.

McBride : C'est Xander, OK. Plein d'empathie. Un verre ?

Jane : Pourquoi pas ?


Plus tard, Lisbon et McBride sont assis a une table. Jane joue au billard

McBride : Alors, c'est quoi ce bordel sur un indic ?

Lisbon : Depuis combien de temps saviez-vous qu'Hodge se droguait ?

McBride : Quelques années. Il aimait faire la fête mais ils faisaient bien son boulot.

Une femme les rejoints

Jane : Son arrestation n'a pas dû vous plaire.

McBride : L'affaire a été rejetée.

Jane : Mais pourquoi ?

McBride : Fouille illégale.

Jane : Ça, ou Hodge a parlé.

Diamond : Ce fils de...

McBride : Attends. Il n'a pas parlé. Y a pas d'indic.

Lisbon : Où étiez-vous la nuit dernière ?

McBride : Ici. Il y a 40 de mes frères qui peuvent témoigner pour chacun de nous. Aucun de mes gars n'a fait ça. On aimait Gordon. C'était comme un membre du club.

Diamond : Même s'il savait pas faire de moto.

McBride : Non, il savait pas. Il a essayé pourtant.

Lisbon : Qui l'a tué ?

McBride : À mon avis ?Sûrement un autre club de motards, qui veut nous nuire. Chaos Brigade, Bolos Plata.

Des éclats de voix retentit devant le bar

Femme : Lâchez-moi ! Lâchez-moi !

Tous le monde se précipite dehors. Deux motards forcent une femme à avancer

Lisbon : Lâchez-la, et reculez ! Reculez maintenant !

Femme : Vous êtes des assassins ! Tous !

Lisbon : Madame, du calme. Je suis du CBI.

Mais la femme s'enfuit en montant dans sa voiture


Jane et McBride sint restés dans le bar

Jane : Qui c'était ? Une de vos amies ?

McBride : Jamais vue avant. Mentalement dérangée, on dirait. La pauvre.

Jane : Vous êtes un sacré menteur. La plupart se trahissent quand ils mentent, mais vous rien, aucun conflit intérieur. C'est la marque de ceux que les psys nomment sociopathes.

McBride : Si par là, vous voulez dire que si vous me cherchez j'adorerais vous voir souffrir avant de vous tuer... Alors, oui, je suis un sociopathe. À plus.


Au CBI,

Rigsby : On a parlé à l'antigang. Aucun gang ne s'attaquerait aux Saints, en commençant une guerre perdue d'avance.

Jane est assis dans son canapé en train de lire un catalogue.

Jane : Vous devriez voir ça !

Lisbon : Quelque chose sur la femme ?

Jane : Les Saints ont leur propre site.

Lisbon :(exaspéré) Vraiment ?

Jane : Ouais

Cho : On a croisé les cartes grises des pickups avec les photos des permis. Rien. Il doit être enregistré au nom du mari.

Lisbon : McBride en sait plus qu'il ne le dit.

Jane : En 5 ans, il a fusionné deux gangs avec les Saints. L'essor de gang le plus rapide du pays.

Lisbon : Allez au bureau de Hodge. Voyez si vous trouvez quelque chose. Et lancez un avis de recherche sur le pickup.

Jane : On peut acheter des produits dérivés. Des mugs Sinner Saints, décalcomanies, serviettes de plage, et plusieurs bibelots plutôt intéressants.

Lisbon : Tant mieux.

Jane : On devrait essayer aussi. Une collection de vêtements ? De chaussures ?

Lisbon : (ironique) Je vais me pencher dessus

Jane : Les bottines Lisbon...

Van Pelt :J'ai quelque chose. Voilà les appels reçus par Hodge la nuit où il a été tué. Des appels pour le travail, de McBride, d'autres avocats, du tribunal. Mais c'est le dernier appel qui choque. À 7 h 23, d'une certaine Constance Hoyt. Adresse inconnue.

Lisbon : Elle n'a pas envie d'être retrouvée.

Van Pelt : Ces trois derniers mois, beaucoup d'appels entre elle et Hodge.

Lisbon : Vous avez appelé ?

Van Pelt : Deux fois. Je suis tombée sur sa messagerie. J'ai cherché si elle a un pickup noir. C'est pas la femme du parking.

Lisbon : Vérifie les relevés de McBride, voyez s'il a appelé cette Constance.

Van Pelt : Pile dedans, de vraies pipelettes.

Lisbon : Ils s'appellent 3 ou 4 fois par jour. Soit c'est sa mère, ou...

Van Pelt : ... sa fiancé.


Au bar, on voit Diamond sortir du bar, au même moment Lisbon et Van Pelt arrivent

Lisbon : Constance ? On voudrait vous parler.

Mais elle monte sur sa moto et s'enfuit

Lisbon : Je conduis !

Van Pelt : Pas le temps !

Elles montent dans la voiture

Van Pelt : Votre ceinture.

Lison : Foncez !

Une course poursuite s'engage

Lisbon : La moto est trop puissante, il va falloir...

Van Pelt prend une route parallèlle. Puis elle coupe la route à Constance qui est obligé de se coucher

Lisbon : Plus un geste, les mains en évidence !

Van Pelt : N'essayez pas de bouger.

Lisbon : Je devrais vous sortir plus souvent. (A Constance) Je vous arrête.


Cho et Rigsby se rendent au cabinet de Hodge

Rigsby : Tu as les clés ?

Cho les lui lancent

Cho : T'aimes pas les motards ?

Rigsby : Je les déteste.

Cho : Pourquoi ?

Rigsby : Mon père était motard.

Cho : Vraiment ? Je ne savais pas.

Rigsby : T'as pas lu mon dossier ?

Cho : Je sais que c'était un récidiviste, pas pour quel type de délit.

Rigsby s'apprête à mettre les clés dans la serrure mais il remarque quelle a été forcé.

Rigsby : Il y a des marques sur la serrure.

Cho : Sûrement pas la déco d'origine.

Ils sortent leurs armes et rendent dans le bureau. Celui-ci a été saccagé. Ils regardent si il n'y a personne

Rigsby : La porte c'est bon.

Cho : C'est bon.

Rigsby : Le bureau c'est bon aussi. Il y a les marques d'une ancienne tentative d'effraction sur la fenêtre. Ils voulaient quelque chose ou juste faire passer un message.

Cho regarde derière la porte

Cho : Le message était sûrement un des objectifs.

"BRÛLE EN ENFER."


CBI, salle d'interrogatoire

Jane : Vous préférez Constance ou Diamond ?

Constance : Je préfèrerais me tirer d'ici.

Lisbon : Vous avez fui, et avez mis en danger deux agents. On peut vous garder.

Constance : Je ne crois pas.

Lisbon : Pourquoi fuir ?

Constance : Parce que je suis morte si on me voit parler aux flics. Les Saints voient des taupes partout. Donc je ne dirai rien.

Jane : Et pour votre liaison avec Hodge ?

Constane : On ne couchait pas ensemble.

Il se lève et la regarde dans les yeux

Jane : Bien sûr que si.

Constance : C'était il y a quelques mois, on s'amusait. C'est pas comme si Von ne me trompait pas et... Gordon me respectait.

Jane : Vos sentiments étaient vrais.

Constance : Il était bon. Il ne rabaissait jamais les gens. Il s'est trop impliqué avec les Saints.

Lisbon : Vous saviez pour son arrestation ?

Constance : Je lui ai répété cent fois d'être prudent, il n'écoutait pas.

Jane : La drogue rend moins prudent. Vous aviez peur que McBride découvre votre liaison.

Constance : Ça aurait compliqué les choses.

Jane : "Compliqué" comme vous dites.

Lisbon : Vous l'avez appelé cette nuit-là. Que s'est-il passé ensuite ? Vous l'avez rencontré ?

Constance : J'appelais pour rompre. Il a répondu et j'ai essayé de lui parler, mais ça a coupé.

Lison : Et la femme du parking ?

Constance : Connais pas. Von ne me parle pas affaires.

Lisbon : Déjà vue avant ?

Constance : Elle venait depuis quelques semaines, piquait sa crise puis repartait. Écoutez... Vous... Il faut me promettre que Von ne saura pas pour moi et Gordon.

Lisbon : C'est quelqu'un de prudent. Il pourrait déjà savoir. Et avoir tué Hodge par jalousie.

Constance : Croyez-moi, si Von avait su, Gordon ne serait pas le seul à être mort. Une seule autre personne sait. Une de trop.

Lisbon : Qui est-ce ?


Lisbon est chez les Hodge, pour parler à sa femme.

Lisbon : Nous avons appris que vous étiez au courant de la liaison qu'avait Gordon.

Nina : C'est vrai.

Lisbon : Comment ?

Nina : J'ai trouvé un ticket de voiturier de l'hôtel Deerfield Inn dans l'allée. Une nuit, je l'ai suivi et vu y rentrer avec la motarde.

Lisbon : Vous lui en avez parlé ?

Nina : C'était plus des cris et des coups. Il a promis qu'il ne la verrait plus. Je l'ai pris au mot et on en a plus parlé.

Lisbon : Pourquoi ?

Nina : Je refusais de l'entendre me mentir.

Lisbon : Mme Hodge... Si vous saviez pour sa liaison, vous saviez aussi pour ses autres activités illicites.

Nina : Je savais pour la drogue et les soirées. Ça le dépassait.

Lisbon : Pourquoi ne pas en avoir parlé ?

Nina : Gordon est mort. Rien de ce que je peux dire ou faire ne le ramènera. Mon fils suscite les regards et les chuchotements à cause de son père, agent Lisbon. On a le droit de vouloir le pleurer sans honte ni scandale, non ?

Lisbon : Bien sûr.


Au CBI, dans le bureau de Lisbon

Lisbon : Elle a déjà suivi son mari, elle a pu recommencer et le tuer.

Jane : Pas elle, elle l'aimait.

Lisbon : Elle était prisonnière de cette vie. Elle le tue, prend un nouveau départ.

Jane : Les gens qui ont des vies minables parlent toujours d'évasion. Peu le font. Il est plus simple de fermer les yeux et d'en faire abstraction.

Rigsby frappe au carreau

Rigsby : Patron, vous devriez voir ça.

Cho visionne la vidéo de chez Hodge, le reste de l'équipe arrive

Cho : Une caméra de l'autre côté de la rue. La 3e fois en deux semaines. Hodge n'a pas signalé les précédents, il voulait pas que la police fouille son bureau et tombe sur des infos concernant les Saints. Voilà.

Lisbon : Agrandis.

La femme est celle qui était au bar des Saints

Lisbon : La femme du parking ?

Jane : On la retrouve partout.


Au bar, McBride parle avec des motards

McBride : Chaos Brigade contrôle la distribution jusque dans Rancho Rosa, mais si on agit maintenant, on peut atteindre Stratton.

Jane et Lisbon arrive

Jane : Ça va, mes frères ?

Lisbon : On a une petite question pour vous.

McBride : J'ai dépassé mon quota de réponses aux flics, et mon quota de conneries.

Lisbon sort une photo de l'enveloppe qu'elle tient

Lisbon : La femme du parking.

Elle pose la photo sur la table

McBride : Elle se trompe sur moi...

Lisbon : Elle a vandalisé le bureau d'Hodge.

McBride : Elle a vu ce qu'elle aurait pas dû ?

Lisbon : Les dossiers étaient intacts. Elle a rien vu.

McBride : On a plus rien à se dire alors.

Lisbon : Plus vite l'affaire sera résolue, plus vite on partira et le business pourra reprendre.

McBride : Son nom est Guthrie. C'est la soeur d'un gars dont j'ai été... accusé du meurtre. C'était faux, bien sûr. Le procès a eu lieu y a quelques semaines, Gordon m'a blanchi.

Lisbon : Vous ne vouliez pas l'identifier afin qu'on évite de s'intéresser à vous ?

McBride : Ce que je sais c'est qu'elle traîne parfois ici, en disant... des choses très offensantes.

Lisbon : Merci pour votre coopération.

Elle reprend la photo. Et elle commence à s'éloigner

McBride : Elle aurait tué Gordon ?

Lisbon : Comme je l'ai dit, merci pour votre coopération.

Jane : J'ai une dernière question. Si Hodge n'était pas la taupe de votre gang, qui est-ce ? J'ai demandé au procureur, mais il ne lâche rien. Alors ?

McBride : M. Jane, on est un club de moto, pas un gang. Je peux vous assurer qu'il n'y a pas de taupe.

Jane : Bon c'est vous qui voyez.

Et il s'en va rejoindre Lisbon.

Xander : Pourquoi il s'intéresse tant à une taupe ?

McBride : Il ne fait que parler. Retournons à nos affaires.


Cho se rend en salle d'interrogatoire où se trouve Felicia Guthrie

Cho : Mlle Guthrie...

Felicia : Von McBride devrait être ici à ma place.

Cho : Votre frère était mécanicien. Selon McBride, il aurait bâclé la réparation, et refusé de la refaire. McBride se serait énervé et l'aurait tué.

Felicia : Pas "l'aurait'. Il l'a tué. Il l'a battu à mort avec un pied de biche. Il l'a assassiné.

Cho : Pas selon le jury. McBride a agi en légitime défense.

Felicia : Hodge a fait croire que c'était de la faute de mon frère. Il a créé tous ces mensonges sur lui, comme quoi c'était un drogué, agressif et mentalement instable.

Cho : Donc vous vous emportez, harcelez le gang, et vandalisez le bureau d'Hodge ?

Felicia : Vous voulez m'arrêter pour ça ? Allez-y. Je ne ferai rien. Je suis trop fatiguée.

Cho : Et chez Hodge ?

Felicia : Une fois. Mais son fils est sorti. Je n'avais rien contre lui, je me suis enfuie sans rien faire.

Cho : Qu'alliez-vous faire ?

Felicia : Je ne sais pas. J'étais... Je ne sais pas. Je voulais montrer à Hodge ce qu'il avait fait à moi et ma famille.

Cho :Quand ça ?

Felicia : Avant hier.

Cho : Le jour du meurtre. Où étiez-vous ?

Felicia : Chez moi.

Cho : Des témoins ?

Felicia : Je vis seule, mais je n'aurais...

Cho : Il y a six mois, vous avez été arrêtée pour violence routière. À un feu rouge, vous avez attaqué un homme.

Felicia : Qu'est-ce que ça a à voir ?

Cho : Vous êtes en colère et le montrez physiquement.

Felicia : Je ne suis pas en colère, mais triste. Mon frère était une personne bien. Son seul crime a été de tenir tête à ce bâtard de McBride.

Cho : Hodge a sali le nom de votre frère et a tiré McBride d'affaire. Retourner son bureau ne vous a peut-être pas suffi. Compréhensible si la frustration est trop grande. Impossible de toucher McBride. Toujours entouré de vingt motards. Vous avez pris le plus simple.

Felicia : Je ne l'ai pas tué, mais je suis vraiment contente de sa mort.


Cho : Elle pouvait être chez elle. Elle l'aurait guetté puis suivi plus tard. Elle voulait se venger, c'est un bon mobile.

Lisbon : On en a pas assez contre elle. On la garde pour vandalisme. Je cherche un indice de sa présence sur les lieux.

Jane : Ou vous pourriez la relâcher. Elle est impulsive au point de se faire prendre par une caméra. Elle pensera avoir gagné du temps.

Cho : Et va tenter de se couvrir ce qui l'incriminera en même temps.

Lisbon : On la libère, et on la file.

Cho : D'accord.

Jane se lève

Lisbon : Ou allez vous ?

Jane : Prendre l'air. "Ma faute fermente Elle infecte le ciel même. Elle porte avec elle la malédiction du fratricide".

Lisbon le regarde, surprise.

Cho : Shakespeare.


Jane se rend chez les Hodge. Devant la villa, Lucas conduit une voiture péniblement.

Jane : Un peu moins fort sur la pédale de frein. Votre mère est là ?

Lucas : Au marché. Du coup, je suis limité à l'allée. Vous voulez que je l'appelle ?

Jane : On sait que Guthrie s'est introduite ici le jour du meurtre. Je veux savoir ce qui est arrivé.

Lucas : Je partais pour l'école. Je l'ai vue sauter la barrière et courir, j'ai tenté de la rattraper. Elle criait des trucs sur mon père qu'il avait menti sur son frère pour disculper McBride. Et elle s'est enfuie.

Jane : Vos parents l'ont vu ?

Lucas : Mon père travaillait, ma mère se douchait.
 
Jane : Pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ?

Lucas : Je ne sais pas, je me sentais mal pour elle. Je voulais pas l'impliquer.

Jane : J'avais juste besoin d'être sûr. Merci.

Il s'apprête à retourner vers sa voiture. Lucas tente de redémarrer mais il cale.

Jane : Vous devez  vous détendre.

Lucas : Ça m'aide pas. J'y arriverai pas.

Jane : Facile. Il te faut le bon prof.


Ils sont en voiture, Lucas conduit

Jane : Maintenant accélère un peu. Excellent. Bonne maîtrise de la distance. Fie-toi à ton instinct, c'est tout.

Lucas : Vous être un bon prof.

Jane : En effet. Je ne m'implique pas émotionnellement dans ce que vous faites. Contrairement à ton père, qui devait se fâcher à chacune de tes erreurs.

Lucas : Il n'a jamais été patient.

Jane : Ça devait pas aider qu'il soit toujours au téléphone.

Lucas : Il a toujours vécu pour son job. On s'habitue.

Jane : À la drogue et à l'adultère aussi ?

Lucas : Il a promis qu'il arrêterait.

Jane : Ce n'est pas facile de vivre avec l'étiquette de fils de l'avocat du gang.

Lucas : C'était pas si dur. Les filles venaient, pour parler de papa, du gang. Pour elles je suis cool. Alors qu'à la base, je suis qu'une véritable tête d'oeuf.

Jane : On l'est tous. Je le suis. Si c'était mon père, je serais en colère.

Lucas : Il ne voulait blesser personne. Il faisait son boulot.

Jane : Exact. Je l'aimerais quand même si c'était mon père. Je n'en dirais pas autant si on était marié.

Lucas : Vous blâmez ma mère ? Si c'est le cas...

Jane : Quoi ?

Lucas : Vous avez tort, c'est tout. Elle l'aimait aussi.

Jane : Mais Felicia Guthrie, ne l'aimait pas du tout, elle. Qu'a-t-elle dit quand vous l'avez vue ?

Lucas : Difficile à dire. Elle vociférait. Ça n'avait pas de sens.

Ils sont de retour chez les Hodge. Lucas s'arrete

Jane : Bien joué. Vous allez pouvoir sortir dr guer le samedi soir, en un rien de temps. Et souvenez-vous, fiez-vous toujours à votre instinct, il est toujours bon.

Lucas : Merci pour la leçon de conduite.


La nuit est tombé, Cho et Wayne sont en planque devant chez Felicia

Rigsby : Rien à signaler. On dirait qu'elle va pas bouger.

Cho : Tu as parlé à Van Pelt récemment ?

Rigsby : Ouais.

Cho : Ça avance ?

Rigsby : Non.

Ils entendent des bruits de motos.

Cho : Tu entends ça ?

Rigsby : Ouais.

Ils descendent de voiture.

De nombreuses motos surgissent.

Rigsby : Ils en ont après Felicia. McBride pense qu'elle a tué Hodge. Il veut se venger.

Cho appelle

Cho : Officiers à Hampton, nord de Lexington. Besoin d'assistance.

Rigsby se poste au milieu de la route et sort son arme. Cho prend une arme dans la voiture. Felicia sort de chez elle.

Felicia : Qu'est-ce qui se passe ?

Cho : Rentrez chez vous et restez-y !

Elle rentre à l'intérieur. Les motos s'arrêtent edevant Cho et Rigsby

Rigsby : Faites pas les cons et déguerpissez d'ici !

Xander : On fait rien d'illégal.

Rigsby : Conduite dangereuse ! Dissimulation d'armes ! Échappements bruyants ! C'est un bon nombre d'infractions !

Motard : Va te faire foutre !

Rigsby : Non, toi ! On peut coffrer la moitié d'entre vous ! Alors qu'est ce que tu en penses ?

Xander : On se reverra.

Ils redémarrent en lancant des insultes sur les deux agents.

Cho : T'aimes vraiment pas les motards.

 

Le lendemain matin, l'équipe se trouve devant chez Felicia

Felicia : S'ils pensent m'intimider, ils se trompent.

Lisbon : La situation est tendue. Restez éloignée du bar du gang.

Jane met un objet dans la poubelle

Felicia : Je le ferai quand vous arrêterez Von McBride. Que faisiez-vous là ?

Jane : On croit que vous avez tué Gordon Hodge. Les agents Cho et Rigsby vous surveillaient.

Lisbon le regarde bizarrement

Jane : Allez. Elle n'aurait pas avalé le "on passait dans le coin.".

Felicia : Je vous l'ai dit, je n'ai rien à voir avec ça.

Jane boit un thé

Felicia : Et qui vous a permis d'entrer chez moi ?

Jane : Je voulais juste un peu de thé frais.

Felicia : Frais, mon oeil. Vous cherchiez des preuves.

Lisbon : Doucement.

Felicia : Ne me dites pas ça quand ce type fouille ma commode pour trouver une arme.

Jane : Votre placard. Je cherchais du sang sur vos chaussures.

Felicia : Sortez de chez moi.

Jane : Susceptible.

Lisbon : Partez.

Jane rejoint Cho et Rigsby qui se trouvent à quelques pas

Rigsby : Tu l'as vraiment fait ?

Jane : Et sa buanderie. Elle était bouleversée et en colère pour son frère. Donc elle a dû être négligente pour le meurtre de Hodge. Il y a forcément des preuves. Mais pas à l'intérieur.

Cho : Pas de garage ou d'atelier.

Jane : J'ai cherché partout. Sauf... la poubelle.

Cho : Pourquoi pas ?

Jane : C'est bien ça.

Rigsby : (parlant du goblet) T'as fini ça ?

Jane : Presque.

Rigsby prend le thé, le jette dans les buissons et se rend où se trouvent la poubelle

Lisbon : L'affaire est toujours en cours, et vous présentez un intérêt. Ne quittez pas la ville.

Rigsby met le goblet dans la poubelle et en profite pour regarder. Il semble avoir trouver une preuve

Rigsby : Chef ?

Lisbon : Excusez-moi.

Rigsby : Regardez ça.

Felicia : Qu'y a-t-il ?

Lisbon : Restez là. Ne bougez pas.

Rigsby prend un mouchoir et sort ce qu'il a trouvé. C'est l'autre manchette de Hodge.


Au CBI

Rigsby tient Felicia qui est menottée

Felicia : Je n'ai rien fait de mal. McBride a dû me piéger.

Lisbon : Rigsby, mettez-la dans la salle 1.

Van Pelt : Nina et Lucas Hodge sont là.

Lisbon : Pourquoi ?

Jane : Je le leur ai demandé. (A Rigsby, parlant de Felicia) Tu peux l'amener par ici ? Ça ne prendra qu'une minute. Merci.

Lisbon : Vous allez me dire ce qu'il se passe ?

Jane : Je résous votre affaire.

Ils se rendent à "l'espace de travail" où se trouvent Mme Hodge et son fils.

Jane : Merci d'être venue, Mme Hodge. Cette femme s'appelle Felicia Guthrie. Elle a tué votre mari pour se venger de la disculpation de Von McBride du meurtre de son frère.

Nina : Mon Dieu !

Felicia : Je n'ai tué personne.

Jane : On en a la preuve. Il faut votre accord pour que Lucas atteste formellement l'avoir vue chez vous, le jour du meurtre.

Nina : Tu l'as vue ?

Jane : Il vous racontera. Sa déposition aidera à la condamnation.

Nina : Tout ce que vous voulez.

Jane : Merci. Si vous confirmez que c'est elle que vous avez vu, vous pourrais partir.

Lucas : Qu'est-ce qui l'attend ?

Jane : Sûrement la prison à vie. Avec de la chance, on la relâchera dans 25 ans.

Felicia : Je l'ai pas touché.

Nina : Taisez-vous ! Vous nous avez tout pris.

Jane : On doit l'inculper, vous pouvez l'identifier ?

Felicia : C'était pas elle. Elle est venue, mais...

Jane : Ça nous suffit. Emmenez-la.

Felicia : J'ai rien fait !

Rigsby et Cho emmènent Felicia

Jane : Fie-toi à ton instinct. Il est sûr.

Nina : On s'en va.

Lucas : Elle n'est pas coupable.

Lisbon : Pourquoi ça ?

Lucas : Je le sais.

Nina : Ils ont des preuves. Cette salope a tué ton père !

Lucas : Dis pas ça ! C'était pas elle.

Lisbon : La seule façon de le savoir, c'est que vous parlez.

Nina : Ne lui parlez plus. Vous avez votre déposition. Lucas, viens. Allez, on s'en va.

Elle tente de l'emmèner

Lucas : Arrête ! C'était moi.


En salle d'interrogatoire

Lucas : On était sortis conduire. Je conduisais mal cette nuit-là. Mon père était au téléphone, comme d'habitude.

Flashback, Lucas et Gordon en voiture. Le téléphone de ce dernier sonne.

Lucas : Il s'énervait à chacune de mes erreurs. Impossible de me concentrer.

Fin du flashback

Jane : À cause de votre dispute avec Felicia Guthrie. Dont vous n'avez pas parlé, avant que je vous le demande. Vous étiez désolé pour elle. Vous ne vouliez pas attirer les soupçons sur elle. Vous la savais innocente. Vous voulais agir pour le mieux.

Lucas : Je la revoyais dans l'allée. Pleurant, hurlant que mon père avait menti sur son frère.

Nouveau Flashback, toujours en voiture.

Lucas : Son portable ne cessait de sonner. Il s'énervait contre moi et je me plantais encore plus. Je n'en pouvais plus. Quand son portable a encore sonné, je le lui ai arraché.

On voit Lucas prendre le portable de son père. Il le met a son oreille

Lucas : J'ai entendu sa voix.

Diamond : Gordon bébé, c'est moi.Tu peux parler ?

Fin du flashback

Lucas : Cette salope de bikeuse, Diamond. Elle l'appelait "Gordon bébé", elle voulait absolument le voir. Felicia Guthrie avait raison. Il mentait.

Suite du flashback

Lucas sort de la voiture et lance le téléphone.
 
Lucas : J'ai lancé son portable dans les bois. Il était furieux. Il m'avait promis d'arrêter de se droguer et de tromper ma mère.

Gordon jette Lucas a terre.

Lucas : Naïvement, je l'avais cru.

Il se saisit d'une pierre et frappe son père. Fin du flashback

Lucas : J'ai appelé ma mère. Elle m'a dit quoi faire. J'ai simulé un vol, mais impossible de retirer le bouton de manchette. J'ai noyé sa voiture dans le lac. Elle m'a ramené.

Jane : Mentir pèse vite sur la conscience. Je suppose qu'ensuite, vous vouliez vous rendre et dire la vérité.

Lucas : Parfois, je le voulais. Maman me l'a interdit. Elle a promis que tout irait bien.

Lucas : Peut-être, un jour.

Rigsby : On y va.

Lucas (pour sa mère) Désolé.

Elle se trouve derrière la vitre en compagnie de Van Pelt

Van Pelt : Il faut qu'on parle.


Lisbon et Jane sortent de la salle

Lisbon : Question : comment le bouton trouvé par Rigsby a atterri chez Felicia Guthrie ?

Jane : C'est une énigme.

Lisbon : Je parierais un an de salaire que si j'examine les scellés, le bouton trouvé sur Hodge aura mystérieusement disparu.

Jane : Lucas devait voir l'arrestation de Felicia. Et toi, avoir des preuves solides pour inculper Felicia. Alors, j'ai provoqué ça.

Lisbon : En faisant croire à une innocente qu'elle risquait la prison ? Elle n'en avait pas assez bavé ?

Jane : Vous avez raison. Elle mérite un peu de justice.

Lisbon : Ravie de votre compassion.

Jane : Le sarcasme est le pire trait d'esprit.


Au bar, Mc Bride discute avec Xander. Son téléphone sonne, il déccroche

McBride : Très bien. (Il raccroche) Je reviens dans une minute.

Il sort du bar.

Homme : Par ici.

McBride se dirige vers l'endroit d'où provient la voix. C'est Jane.

McBride : Quoi ?

Jane : Je viens vous dire qu'on a le meurtrier de Hodge. C'était son fils. Des problèmes entre eux.

McBride : Et vous vouliez me dire ça dans le noir et dans cette tenue ?

Jane : Je tiens à la vie. J'ai pensé que ma présence serait déplacée parmi vos amis.

McBride : C'est tout ? C'est ce que vous aviez à me dire ?

Jane : Il y a... autre chose.

Il sort une enveloppe de sa poche

Jane : Ouvrez cette enveloppe, et vous saurez qui est la taupe.

Trois motards sortent du bar et regardent la scène

McBride : La taupe.

Jane : Tournez-vous et évitez d'avoir l'air trop coupable.

Il s'en va, les motards rejoignent McBride

Xander : C'était quoi ?

McBride : Quoi ? Ça ? En fait, c'est plutôt marrant.

Xander : Marrant.

Il prend l'enveloppe de ses mains. Il sort de l'argent de l'enveloppe.

Xander : Nous balancer, c'est marrant ?

McBride : On m'a piégé !*

Les motards emmènent de force McBride. On voit Jane salué Felicia qui regardait la scène.

On the murder's scene

Jane : Oh, it's lovely.

Lisbon : It's a crime scene.

Jane : It's a lovely crime scene.

Rigsby : Hey. Couple joggers found our John Doe on their morning run. Body's still pretty fresh, so it must've happened last night. No signs of an entry or exit wound means cause was probably a blunt force trauma to the head .

Lisbon : And they brought in the grown-ups because they couldn't decide whose sandbox it was?

Rigsby : Right. Body's right on the city line. The only thing they can agree on is that it was a carjacking gone wrong. Wallet, watch, wedding band-- everything gone.

Jane looks at the body and fin a cuff link

Jane : Oh, not everything. Kkiller would have been very frustrated to not be able to take this.

Lisbon : Looks like a wheel.

Jane : Motorcycle wheel.

Lisbon : I don't buy it as a carjacking. maybe the murderer was covering it up as one, but if you're after someone's car and valuables, you grab and bolt. You don't waste time taking off a cuff link.

Rigsby : A gunshot or a stab wound Is more likely than a beating.

Lisbon : Beating like this takes time. The murder was personal.

Jane : No surprise there. The haircut, the suit, the cologne-- This man had enemies.

Rigsby : His cologne tells you he had enemies?

Jane : Sure. okay, confrontional. Finishing touch on a wardrobe that says, "pay attention. show respect." This was an extrovert tough guy, a professional, a backroom politician or a lawyer, a fixer, the type that's good with people, making people do things they maybe don't want to do.

Lisbon : Uh, what he is, is useless until we know who he is.

Jane : Well, i can do that, too.

He find an auricle

Rigsby : Oh, no, Jane. I, uh, I checked. the phone's not on him.

Jane : The signal light's still on. Phone's in range.

Lisbon : His assailant probably threw it in the trees. What are you doing?

Jane : I'm making a call.

Lisbon : But you don't have the phone.

Jane : I have my voice.

Lisbon : You still need the phone. Want to use the voice activation? You need its names and numbers.

Jane : There is one name programmed into every phone, particularly into one belonging to a middle-aged man that was wearing a wedding band. Home.

The cell phone rings

Woman : Hello?

Jane : Hello. This is Patrick Jane from the California Bureau of Investigation. I was wondering if you knew a man 6-feet tall, mid 40s, salt and pepper hair, gray custom-made suit, weighing about 192, give or take?

Woman : That's my husband Gordon Hodge.

Jane : Gordon Hodge, hmm.

Woman : You said you're from CBI? Is something wrong?

Jane : Uh, just a sec. (He gives auricle at Lisbon) It's for you.


The team is home's Hodge

Nina Hodge : I knew something like this would happen, sooner or later.

Lisbon : Well, was your husband having some sort of trouble lately?

Nina : Gordon was a criminal attorney with a very special practice. He had only one client-- the Sinner Saints.

Jane : Bikers, are they?

Rigsby : Yeah, they're one of the top biker gangs in the state. They run some legit businesses, but mostly they're into drugs and prostitution, low-rent protection rackets, that kind of thing.

Nina : For years, I begged him to get out, but Gordon said that a lawyer never abandons his client. it's unethical. It's what he always called them-- never "the gang," always "the client."

Lisbon : When was the last time you saw him?

Nina : Yesterday morning, before work. Gordon used to meet these people at all hours-- That's how they are. So we didn't get worried when he didn't come home last night.

Lisbon : Had he been acting differently lately?

Nina : He'd been more on edge the last week or so. I think something happened at work, but i'm not sure what.

Lisbon : Did you ask him about it?

Nina : No, never. Work was off-limits.

Lucas Hodge : He said it was boring.

Jane : What was the real reason? Do you think he was ashamed, or he sensed your shame?

Lucas : He wanted to protect us.

Lisbon : Would his colleagues at the office have known what was going on?

Nina : No. He was a one-man shop. Didn't even have a secretary. Gordon didn't trust anyone with his business.

Lisbon : Any idea who might have wanted to kill him?

Nina : Well, you might want to ask his client. He knew all their secrets. He probably learned something that he shouldn't have.

Rigsby : Either of you ever meet any of those scumbags?

Lucas : No.

Jane : You two must be very torn-- living in such a beautiful home, driving nice cars, going to good schools, 'll paid for by dangerous criminals, Or, uh, "scumbags," as my colleague says.

Nina : Do I wish that Gordon would've defended civil rights leaders? Yes, of course ! But he believed that everyone had a constitutional right to have a good defense. He had his principles.

Lisbon : Thank you for your time.


They go out of the house

Lisbon : Did you go to some interview school i've never heard of? Next time, get the facts, save the editorial.

Rigsby : Yes, ma'am.

He looks Jane

Lisbon : I know. Jane did it, too. He's not a cbi agent. From you, I expect professional standards.

Rigsby : Yes, boss.

Cho arrives

Cho : That was the captain of the local c.h.i.p.s. Hodge's car was just fished out of a lake about a mile from the murder scene-- no good for prints. He said that two weeks back, they busted Hodge at a highway rest stop, walking to his car with 2 ounces of coke and 2 ounces of meth in his pockets. Nailed him with felony possession...

Rigsby : Nice.

Cho : Only the d.a. dropped the charges. There was some unlawful search technicality.

Lisbon : Either Hodge is a great lawyer...

Cho : Or the d.a. turned him in exchange for dropping the charges--planned to use him as an informant.

Rigsby : Well, if the saints found out--

Cho : Yeah, they'd kill him. they did know about the charges. Their boss, Von Mcbride, posted Hodge's bail.

Lisbon : Well, talk to your friends at the D.A. Find out what the story is there. Jane and i will go talk to the Sinner Saints.

Cho : Okay, be careful.

Rigsby : You want me to come for backup?

Lisbon : Uh, no. talk to forensics about the car. Jane, let's go. now, please? Come on.


Jane and Lisbon are front of the bar's sinner saints

Jane : (Speaking about motorcycles) Beautiful, huh?

Lisbon : No, not really. I fail to see the charm.

Jane : It's the glamour of mobility. That's why the girls went for Cain and not Abel.

Lisbon : Is that right?

Jane : Yeah. nomads-- sexier than farmers. They have romance.

The cell phone's Lisbon rings. She pickes up

Lisbon : Lisbon.

Cho : I spoke to my friend in the D.A.'s office. They didn't make a deal with Hodge. They let him go 'cause the case was less than ironclad, and they've already lost too many to hodge and the saints. Last 10 years, they've beaten the rap in over 50 cases-- Murder, rape, drug-trafficking. they're bulletproof.

Jane  : Nobody's bulletproof.

Cho : Well, my friend says to stay away from them. That they're bad news.

Lisbon : Good, sound lawyerly advice. I'll take that under advisement. (She hangs up) You ready?

They enter in the bar. Bikers looking them

Lisbon : (To Jane) There's romance for you. (To bikers) We're with the CBI. We're looking for Von Mcbride.

Xander : Not here, which is where you need to be.

Lisbon : Well, can you tell us where he is?

Xander : No. I cannot.

Lisbon : Listen, we're here for information, Not trouble, boys.

Xander : Well, we've got nothing to say.

Lisbon : I can take you in if you want me to. I prefer to talk here.

Xander : Like i said, there's nothing to talk about. We're not doing anything illegal.

Jane going to the back room where play a man

Jane : Mr Mcbride ?

Lisbon : (To Xander) It was nice talking to you.

Jane : Your focus on this pressing matter suggests you're the man in charge here.

McBride : Yeah, well, keep on walking, blondie.

Lisbon : We just have a few questions for you. It won't take long.

McBride : Yeah, well, i'm sorry. i don't, uh, talk to police officers on the advice of my lawyer.

Lisbon : Your lawyer's dead.

McBride : Yeah, i heard that. But his advice is still good.

Xander : Means your business here is done.

Jane : Oh. You don't want to know who the informant is, then?

Xander : What informant?

Jane : Oh, i'm sorry. Forget I spoke.

Xander : You messing with me ?

Jane : Yeah, i'm messing with you. There's no informant.

Xander : Come here.

Lisbon : You touch him, and i'll arrest you.

Xander : I would love to see you try and do that.

Jane : What's your name?

Xander : Xander.

Jane : Xander, your threats are empty. She's a state agent. You're not gonna lay a finger on her, and you know that, so why play tough? W-where's that come from, this need to intimidate?

Xander : I'm a sadist, and I bore easily.

Jane : Oh. me, i see a difficult childhood-- Bad parenting, a lot of torment. But I also see how that suffering gave you great powers of empathy and a strong creative side, and those are the qualities you should try and nurture in yourself. Not this brutish character you try to hide behind.

McBride : Oh, that's Xander, all right. Full of empathy. You guys want a drink?

Jane : Sure.


Later, Lisbon and McBride are siiting has a table. Jane plays billards

McBride : So what's this crap about an informant?

Lisbon : How long have you know about hodge's taste for coke and meth?

McBride : Couple years. Guy liked to party, but he could still do his job.

A woman arrives and sit at their table

Jane : Couldn't have been too thrilled when he got busted.

McBride : Case got dropped.

Jane : Must've wondered why.

McBride : Illegal search.

Jane : Yeah. Either that or Hodge, uh, flipped on you.

Diamond : That son of a--

McBride : Hold on a second, Diamond. He didn't flip. There is no informant.

Lisbon : Where were you last night?

McBride : Right here. And I got 30 other brothers who will vouch for me and each other. Look, man, none of my guys did this. We loved Gordon, man. he was like a member of the club.

Diamond : You know, he couldn't ride worth a damn.

McBride : No, he couldn't, huh? He tried, though.

Lisbon : Who killed him?

McBride : My guess ? Probably some other motorcycle club looking to put us out of business-- Chaos Brigade, Bolos Plata.

Shout ring front of the bar

Woman : Get your hands off of me! get off me! Help! get your hands off of me! Get off of me! Get off of me!

Lisbon : Let her go, and back away! Back away now!

Woman : Get your hands off me! You're murderers! All of you!

Lisbon : Ma'am, take it easy. I'm CBI. Ma'am!

But the woman run awy


In the bar, there are McBride and Jane

Jane : Who was that?Sshe a friend of yours?

McBride : Never seen her before. Mentally deranged, seems like. Poor thing.

Jane : You know, you're a very good liar. Most people subconsciously signal dishonesty, but you ? there's nothing. No inner conflict. Usually, that's the mark of what shrinks like to call a sociopath.

McBride : Well, if by "sociopath," you mean that if you cross me, I would enjoy watching you suffer pain before i kill you... Then, yeah, I'm a sociopath. See ya.

Jane : Bye.


In the CBI

Rigsby : So we talked to the gang unit. There's no other biker gang would cross the saints and run the risk of starting a war that they couldn't win.

Jane : This is incredible. you should see this.

He is sit in the sofa and read a paper

Lisbon : Hold on. Anything on the woman in the parking lot?

Jane : Sinner Saints have their own web site.

Lisbon : (irritated) Really?

Jane : Yeah.

Cho : We cross-checked registrations of the truck model and color with driver's license photos fitting her description. No hits. truck must be registered to her husband or other family member.

Lisbon : Mcbride's clamming up about her means he's hiding something.

Jane : He's merged two other gangs into the saints in the last five years. It's the fastest growing gang in the nation.

Lisbon : Go to Hodge's office. See if you can find anything on the gang's operation that pops. And have the deerfield P.D. Issue a bolo on the woman's pickup truck.

Cho : Okay.

Jane : You can buy logo merchandise-- sinner saints coffee mugs, Decals, beach towels. whoa! And some various other interesting little knickknacks.

Lisbon : Nice.

Jane : Yeah. well, if they do it, we should do it. A range of casual wear, maybe? Sensible shoes?

Lisbon : (ironic) I'll get right on that.

Jane : Okay. Lisbon loafers.

Van Pelt : (computer beeps) Found something, boss. These are Gordon Hodge's cell phone calls from the night of the murder. All were routine business calls-- Von mcbride, other lawyers, court officials. But it's the last call that bumps. 7:23, incoming from a constance hoyt. Current address unknown.

Lisbon : Must not want people finding her.

Van Pelt : Well, I went back three months-- A lot of calls between her and hodge.

Lisbon : Did you try the number?

Van Pelt : Twice. got one of those computer voice mail messages. Plus, I ran her name through the d.m.v. For registration of a black pickup truck. She's not your parking lot woman.

Lisbon : Check Von Mcbride's cell phone records. See if he had any contact with this constance hoyt.

Van Pelt : Bingo. Couple of chatty cathys.

Lisbon : Talking three or four times a day. Either she's his mom, or...

Van Pelt : His girlfriend.

 

Lisbon and Van Pelt arrive front of the bar. Diamond leaves it.

Lisbon : Constance? we just have a couple questions for you.

But Constance ride on the motorcycle and run away

Lisbon : I'll drive!

Van Pelt : No time! Boss, seat belt. go!

Tires screech. Engines revving

Lisbon : Bike's got too much muscle. you're gonna have to--

Van Pelt cut the road and stop Constance

Lisbon : Do not even think of moving. (To Van Pekt) I gotta get you out of the office more.

 
Rigsby and Cho are going in Hodge's office

Rigsby : Got hodge's office key?

Cho : So what's your problem with bikers?

Rigsby : I hate bikers.

Cho : Why's that?

Rigsby : My dad was a biker.

Cho : Really? i didn't know that.

Rigsby : No? I thought you read my file.

Cho : Well, it says he was a big-time criminal. Didn't specify any affiliations.

Rigsby look the doorknob

Rigsy : Jimmy marks on the doorknob.

Cho : Doubt that was part of the original decor.

The get up guns and enter. There are nobody but the office is derange

Rigsby : Door clear.

Cho : Clear.

Rigsby : Desk clear. Cracks are on the outside of the window. Means a previous break-in attempt. Think they were looking for something, or just trying to send a message?

Cho look behind the door

Cho : Message was definitely a part of it.

On the wall : "Burn in hell"


Room's interrogation

Jane : Do you prefer "Constance," or "Diamond"?

Constance : I prefer to get the hell out of here.

Lisbon : You ran from the police, endangered the lives Of two agents. you could be here a couple of days.

Constance : I don't think that's right.

Lisbon : why'd you run ?

Constance : I ran because i'm dead if anyone sees me talking to cops. The Saints are all paranoid about informants now, which is why I'm not saying a word.

Jane : Tell us about your affair with gordon hodge.

Constance : I wasn't sleeping with Gordon.

Jane : Oh. Uh... yes, you were.

Constance : It was only a few months. we were just having fun. It's not like von doesn't sleep around on me and... Gordon treated me nice.

Jane : You had genuine feelings for him.
 
Constance : He was decent. He never looked down on you. Just got sucked in too deep with the Saints.

Lisbon : Did you know he was arrested for possession?

Constance : Told him a hundred times to be careful, but he got dumb about it.

Jane : Ah, well, drugs simply make people careless. You had to be a little concerned about mcbride finding out.

Constance : It would've made things complicated.

Jane : "complicated" is one way to put it.

Lisbon : So you called him that night. Then what happened? Did you go and see him?

Constance : No! no. I called to break it off. I heard him answer the phone, and i'd tried to talk to him, but the line went dead.

Lisbon : What about the woman in the parking lot?

Constance : I don't know. Von doesn't talk gang business with me.

Lisbon : Had you seen her before?

Constance : she's come around a few times last couple of weeks, same thing-- Lots of crazy yelling, then taking off. Look... You, um... You gotta promise that Von doesn't find out about me and Gordon.

Lisbon : He keeps his cards close. He could already know-- Killed Hodge out of jealousy.

Constance : Trust me. If Von knew, Gordon's wouldn't be the only dead body. Only one other person knew. And that was bad enough.

Lisbon : Who was that other person?


Lisbon is in Hodge's and talk with his wife

Lisbon : We have information that suggests you knew about gordon and another woman.

Nina : Yes, i did.

Lisbon : How?

Nina : About four months ago, I found a valet stub on the driveway from the deerfield inn. So one night, i followed him and saw him go in with that biker girl.

Lisbon : Did you confront him?

Nina : More like yell and hit him. He promised he'd stop seeing her. I took him at his word, and I never asked him about it again.

Lisbon : why not?

Nina : Because i didn't want to hear him lie to me.

Lisbon : Mrs. Hodge...

Nina : What?

Lisbon : If you picked up on your husband's affair, you must've suspected about his other illicit activities.

Nina : I knew about the drugs and the partying. He was surrounded by it.

Lisbon : Why didn't you tell us about this earlier?

Nina : Because Gordon is dead. Anything that i said or did would not bring him back. My son draws stares and whispers because of his father, agent lisbon. Both of us-- we deserve to grieve without shame and scandal, don't we?

Lisbon : Yes, you do.


CBI

Lisbon : And if she'd followed her husband once before, She could've tailed him again and killed him.

Jane: No, she didn't do it. She loved him.

Lisbon : She was a prisoner of her husband's life. She gets rid of him, gets a fresh start.

Jane : People trapped in miserable lives. Always talk about escaping. few actually do it. It's easier just to close your eyes and pretend the misery doesn't exist.

Rigsby : Boss, you might want to see this.

Cho looks a video

Cho : This is from a security camera across the street. It was the third incident in two weeks. Building owner said hodge didn't want to report the earlier ones because he didn't want deerfield P.D. combing through. His office and accidentally finding something in his sinner saints file. There.

Lisbon : Magnify. The woman from the parking lot.


In the bar

McBride : Chaos Brigade controls distribution over in rancho rosa, but i figure if we move right now, we can move into stratton.

Jane : What's up, my brothers?

Lisbon : We just have one quick follow-up question for you.

McBride : I've exceeded my quota of answering cops' questions. And my quota of crazy.

Lisbon : The woman in the parking lot.

McBride : Uh, like I said, she must've mistaken me--

Lisbon : She was seen vandalizing hodge's office.

McBride : She find anything she shouldn't have?

Lisbon : His files were intact. she got nothing.

McBride : We have nothing further to talk about, then.

Lisbon : The sooner this case is closed, the sooner we're gone and you're back to business as usual.

McBride : Last name is Guthrie. She's the sister of a gentleman I was accused of killing. Falsely, of course. Trial was a couple of weeks ago, Gordon hit a home run. Got me off.

Lisbon : And you weren't eager to I.D. her because you didn't want us poking around your case?

McBride : Hey, all I know is that she's been coming around From time to time, saying some very offensive things.

Lisbon : Thanks for your cooperation.

McBride : You think she killed Gordon?

Lisbon : Like i said, thanks for your cooperation.

Jane : I've got one last question. If Hodge wasn't the informant in your gang, who do you think it is? I mean, I tried asking the D.A., but he's kind of a secretive bastard, huh? What do you think?

McBride : Mr. Jane, we're a motorcycle club, not a gang. And I can assure you there is no informant.

Jane : Well, you'd know best.

Xander : Why does he keep going on about this informant?

McBride : He's just talking. Let's get down to business.


Room's interrogation, Cho ask questions to Felicia Guthrie.

Felicia : Von McBride should be sitting here, not me.

Cho : Court docs say your brother rick was an auto mechanic. McBride blamed him for screwing up a repair, and your brother refused to redo it. Mcbride allegedly got angry and killed him.

Felicia : Not "allegedly." He killed him. He beat him to death with a crowbar. He murdered him.

Cho : And the jury disagreed. McBride acted in self-defense, right?

Felicia : That's because that lawyer Hodge made it look like it was my brother's fault. He started throwing around all these lies about my brother, saying that my brother was a druggie, that he was aggressive, that he was mentally unstable.

Cho : So you get all worked up, harass the gang, trash Hodge's office, right?

Felicia : You want to arrest me for that, go ahead. I'm not gonna fight you. I'm too tired.

Cho : You ever try hodge's home?

Felicia : Once. But his kid came outside. I don't have a beef with him, so I took off before I could do anything.

Cho : And what were you gonna do?

Felicia : I don't know. I was... I don't know. I wanted hodge to understand what he had done to me and to my family.

Cho : When was this?

Felicia : Two days ago.

Cho : The day of the murder. Where were you that night?

Felicia : Home.

Cho : Can anyone verify it?

Felicia : I live alone, but I didn't--

Cho : Now six months ago, you were arrested in a road rage incident. Got out of your car at a red light, attacked a man in an s.u.v.

Felicia : What does this have to do with anything?

Cho : You're an angry person and you express it physically.

Felicia : I'm not angry, I am sad. My brother was a good man. The only crime he committed was standing up to that bastard McBride.

Cho : Hodge blackens the name of your dead brother and gets von mcbride off. Now maybe trashing his office didn't give you enough satisfaction-- Perfectly understandable if your frustration boils over. And you can't touch von mcbride. He's got 20 bikers around him all the time, so maybe you go for the easier target.

Felicia : I didn't kill Gordon Hodge, but I'm sure as hell glad that he's dead.


Cho : She'd been to his house that day. Could've laid in wait and followed him later. Plus, she was out for revenge-- no more powerful motive.

Lisbon : We don't have nearly enough to charge her. I say we hold her on the vandalism. Try to dig up something that puts her at the murder scene.

Jane : Or you could release her. she's obviously impulsive and sloppy enough to get caught on camera. She'll think she's bought herself some time.

Cho : And she'd try something to cover her tracks and implicate herself.

Lisbon : Cut her loose, then let's shadow her.

Cho : Yes, boss.

Lisbon (To Jane) : Where are you going?

Jane : Fresh air. "All this murder talk... is rank. It stinks to heaven. It hath the primal eldest curse upon't."

Cho : Shakespeare.


Jane going Hodge's house. Front of, Lucas is in difficulty with his car

Jane : Little less pressure on the brake pedal. Is your mom here?

Lucas : Market. That's why I'm confined to the driveway. You want me to have her call you?

Jane : We know Felicia Guthrie trespassed on the property the day your dad was killed.

Lucas : I-i just need to hear what happened. Uh, I was leaving for school. I saw her hop the gate and come running up the driveway, so I ran out to try to stop her. She was yelling all this stuff about my dad lying about her brother and getting von mcbride off. Then she just ran away.

Jane : Did your parents see her?

Lucas : No. Dad was already at work, and mom was in the shower.

Jane : Huh. any reason you didn't bring this up earlier?

Lucas : I don't know. I felt bad for her, I guess. Didn't want her to get in trouble.

Jane : Well, just needed to confirm. Thanks.

He will goes up and Lucas try drive but it don't arrive

Jane : You need to relax.

Lucas : It's not gonna help. I'm never gonna get the hang of this.

Jane : That's an easy fix. You need the right instructor.


More time, Jane and Lucas are in the road. Lucas drives

Jane : All right. so now you can speed up a little. Excellent. i like how you're keeping your distance. Just trust your instincts. They're always right.

Lucas : You're a good instructor.

Jane : Yeah, I am, probably because I have zero emotional investment in how you do-- Unlike your father, who i'm guessing got annoyed with every mistake you made.

Lucas : He wasn't the most patient guy.

Jane : Probably didn't help that he was always on his cell phone.

Lucas : Been living with his job my whole life. You get used to it.

Jane : You also get used to the drugs and the cheating on your mother?

Lucas : He promised he'd stop.

Jane : Yeah. Can't be easy going through life being labeled the gang lawyer's son.

Lucas : It wasn't really that bad. I mean, girls would come up to me all the time, talk to me about dad and the gang, like i'm cool... instead of a geek, which i basically am.

Jane : Everybody is. I am. If he was my father, I tell ya, i-i... I'd be mad at him.

Lucas : Dad didn't mean to hurt anyone. He was just doing his job.

Jane : Right. Well, I guess i'd still love him if he was my father. Can't say i'd cut him the same kind of slack if i was married to him.

Lucas : Are you trying to blame my mom? 'cause if you are...

Jane : What?

Lucas : You're wrong, that's all. She loved him, too.

Jane : Well, that brings us back to Felicia Guthrie, who didn't love him at all. What exactly did she say to you when you saw her?

Lucas : It was hard to tell. She was just, you know, ranting, basically. Didn't make much sense.

Jane : Very nicely done. You'll be out cruising on saturday nights in no time. Just remember, trust your instincts. They're always right.

Lucas : Thank you. And thanks for the driving lesson.


It's the night. Cho and Rigsby watch Felicia's house

Rigsby : Still no movement. Looks like she's in for the night.

Cho : Talk to Van Pelt recently?

Rigsby : Yep.

Cho : Any progress?

Rigsby : Hope.

Engines rumbling in distance

Cho : You hear that?

Rigsby : Yeah. They're gonna go after Felicia. Mcbride thinks she killed hodge, wants payback.

Cho : Officers on Hampton, North of Lexington, request immediate assistance.

They taking guns

Felicia : What the hell's going on?

Cho : Go back in your house and stay down!

Engines are arrive

Rigsby : Do the smart thing and get out of here right now!

Xander : We're not doing anything illegal.

Rigsby : Disorderly conduct, concealed weapons, blown exhaust pipes, probably a couple of outstanding warrants in there!

Biker : Screw you, pig!

Rigsby : We could bust half you clowns right now! So what's it gonna be?

Xander : We'll be seeing you around.

Bikers go away

Cho : You really hate bikers


The next day, the team is Felicia's house

Felicia : If they think they can intimidate me, they're wrong.

Lisbon : Felicia, temperatures  are running hot, so I need you to stay away from the gang's bar from now on.

Jane put an objet on bin

Felicia : Yeah. I'll stay away when you arrest Von McBride. And what were you people doing out here, anyway?

Jane : Oh, we think you killed, uh, Gordon Hodge, So agent Cho and Rigsby are watching you. Oh, come on. she was never gonna buy, "we just happened to be in the neighborhood."

Felicia : I told you I had nothing to do with that.

Jane drink a tea

Felicia : And who told you that you could go in my house?

Jane : Oh, this? I just needed some tea. Cut through the chill.

Felicia : Chill, my ass. You were looking for evidence.

Lisbon : Felicia, take it easy.

Felicia : Don't tell me to take it easy, when this guy's rifling through my underwear drawer, looking for a weapon.

Jane : It was your closet, actually. I was looking for blood-splattered shoes.

Felicia : Get off my property.

Jane : you're very touchy.

Lisbon : Go.

Jane joins Rigsby and Cho

Rigsby : You really looked through her closet?

Jane : Laundry,too. She's been angry and emotional about her brother, which means that she was sloppy about hodge's murder-- Dragged evidence home with her. It's just not inside.

Cho : Well, there's no garage or toolshed.

Jane : Well, I looked everywhere. Well, everywhere except the garbage.

653
Cho : Why not?

Jane : Well, it's garbage.

Rigsby : You done with that?

Jane : Almost.

Rigsby's tea splashes and goes garbage

Lisbon : Yes, the case is still ongoing, and you are a person of interest. I'd advise you not to leave town.

Rigsby looks in garbage

Rigsby : Boss?

Lisbon : Excuse me.

Rigsby : Do you see that?

Felicia : What's goin' on?

Lisbon : Stay there. don't move.

Rigsby take the object. It's other cuff link


In CBI

Felicia : I didn't do anything wrong. Mcbride must've set me up.

Lisbon : Rigsby, put her in interview one.

Van Pelt : Boss, Nina and Lucas Hodge are here to see you.

Lisbon : She say why?

Jane : Because I asked them down here. (about Felicia) Rigsby, could you bring her through here, please? It'll just take a minute. Thank you.

Lisbon : Are you gonna tell me what this is about?

Jane : I'm just closing your case. (To Hodge's family) Thanks for coming down, Mrs. Hodge. This woman's name is Felicia Guthrie. She murdered your husband out of revenge for getting Von McBride off a charge for killing her brother.

Nina : Oh, my god!

Felicia : No, I did not kill anyone.

Jane : Uh, we have evidence. We just need your permission for, uh, Lucas to make a formal statement, saying that he saw her at your housethe day of the murder.

Nina : You saw her?

Jane : Well, he can fill you in later. His statement will give us a better chance at a conviction.

Nina : Absolutely. Anything you need.

Jane : Great. Thank you. Lucas, if you can confirm that this is who you saw, then you'll be on your way.

Lucas : What's gonna happen to her?

Jane : Well, probably life in prison. Uh, if she's lucky, she might get paroled in 25 years.

Felicia : I swear, i didn't-- i didn't touch him!

Nina : Shut up! You took everything from us.

Jane : Lucas, we need to book her now, so could you identify her?

Lucas : No, she wasn't the one. I mean, yeah, she came to the house--

Jane : Great. Thanks. That's all we need. Take her away, guys. Thank you. Thank you.

Felicia : No, i didn't do anything! I didn't do anything wrong!

Jane : Trust your instincts, lucas. They're always right.

Nina : Let's go.

Lucas : She couldn't have done it.

Lisbon : What makes you say that?

Lucas : I just know.

Nina : Lucas, they have evidence. This bitch killed your father!

Lucas : Don't call her that! It wasn't her.

Lisbon : The only way we can know for certain is if you tell us who did it.

Nina : Okay, stop talking to my son. You've got your statement. Lucas, let's go. Come on! let's go!

Lucas : No!

Nina : Lucas!

Lucas : Stop! It was me.


Room's interrogation

Lucas : We were out for a driving lesson. I was driving badly that night, and my dad was on the phone the whole time, like he always was.

Flashback, cell phone rings

Lucas : He'd get mad every time i'd make a mistake, but I just couldn't seem to concentrate

End of flashback

Jane : Because of your run-in with Felicia Guthrie that day. You didn't talk about her until i asked, 'cause you felt sorry for her. You didn't want to draw suspicion to her, because you knew she didn't do it. You were trying to do the right thing.

Lucas : I just kept seeing her in the driveway, crying, yelling about how my dad lied about her brother.

Flashback, ever in the car

Lucas : His phone just kept ringing... And he'd get mad at me and I'd screw up worse, and I just... I couldn't take it anymore. Next time his phone rang... I grabbed it from him. I heard her voice.

Constance : hey, Gordon baby, It's me. can you talk?

End flashback

Lucas : That biker bitch-- diamond. She kept calling him "gordon baby." Said she really wanted to see him. Felicia Guthrie was right. He was a liar.

Flashback, he takes a stone and hit his father, end's flashback

Lucas : I threw the phone into the woods, and he got mad. He promised me he'd stop. Doing drugs and cheating on my mom. And like an idiot, i believed him. I called my mom. she told me what to do. I grabbed all the stuff to make it look like a robbery, but i couldn't get that damn cuff link out. So i ditched his car in the lake. She drove me home.

Jane : The lie gets heavy fast, doesn't it? I expect after a while, you wanted to go to the police and tell them the truth.

Lucas : Sometimes i wanted to. Mom said no. She promised it would be okay.

Jane : Well, it might be... Someday.

Rigsby : Let's go.

Lucas : I'm sorry, mom.


Lisbon : You know, I have to wonder how that cuff link rigsby found made it's way to Felicia Guthrie's house.

Jane : That is a conundrum.

Lisbon : Because i'll bet a year's salary that if i look in the evidence locker, the cuff link we found on hodge will have mysteriously vanished.

Jane : Okay. I needed lucas to see felicia get arrested. You needed hard evidence to charge Felicia. So... I made it happen.

Lisbon : By making an innocent woman think she was gonna go to prison? As if her life wasn't hard enough already.

Jane : Yes, you're right. She does deserve some justice.

Lisbon : It's good to see you care.

Jane : You know, sarcasm is the lowest form of wit.


In the bar, cell phone's McBride ringing

McBride : Yeah? All right. (To Xander) I'll be back in a minute.

He out

Man : Hey, psst. Over here.

It's Jane

McBride : What's up?

Jane : I thought you might want to know we caught Gordon hodge's killer. It was his son. Lot of issues between 'em.

McBride : And you felt the need to tell me this from the shadows, dressed in this getup?

Jane : Self-preservation. I figured i'd worn out my welcome with your friends.
 
McBride : That's it ? This is what you had to tell me?

Jane : Well, no. There's another reason. You open that envelope, and the rat in your gang will be revealed.

McBride : Oh, the rat.

Three bikers arrive

Jane : Now turn around and try not to look too guilty.

He goes away

Xander : What was that about?

McBride : What, this? This is, uh... It's kind of funny, actually.

Xander : Yeah, funny?

He takes envelope and looks inside. There is money.

Xander : Selling us out is funny?!

McBride : Hey, man. you got it wrong, bro!

Bikers catches McBride. Jane smile to Felicia who likes the scene.

Kikavu ?

Au total, 128 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Alyshia 
20.11.2020 vers 11h

wolfgirl88 
07.09.2020 vers 14h

nonok 
07.05.2020 vers 18h

Linstead77 
13.04.2020 vers 01h

densi76 
01.05.2019 vers 22h

Lhienna 
12.12.2018 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

Vote pour la Finale de l'HypnoCup 2021!
Voter pour la Finale! | Teaser Youtube

Le quartier Love Victor est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Love, Victor

Activité récente
Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, Hier à 16:50

Nouvelle question dans le quizz Doctor Who sur l'amour, Nouveau thème dans Voyage au centre dut Tardis

ShanInXYZ, Hier à 16:51

Et n'oubliez pas de venir voter pour votre synopsis préféré dans le concours cross-over Doctor Who/X-Files

ptitebones, Hier à 17:31

Hello, les bannières de Manifest attendent toujours des petits pouces en l'air dans les préférences Merciii

emeline53, Hier à 18:00

Nouveau sondage en cours sur The Fosters pour parler de la série Good Trouble ! Venez nombreux

pretty31, Hier à 23:02

Venez départager les pitchs de films proposés par les participants du concours sur HypnoClap !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site