VOTE | 547 fans

#118 : Meurtre sous hypnose

Patrick Jane et l'équipe du CBI recherchent un homme qui hypnotise des gens pour les soumettre.

Avis de Télé Star : Une intrigue sans grande surprise.

Captures

Popularité


4 - 3 votes

Titre VO
Russet Patatoes

Titre VF
Meurtre sous hypnose

Première diffusion
31.03.2009

Première diffusion en France
15.06.2009

Plus de détails

Scénario   Ashley Gable
Réalisation   Norberto Barba
Avec  

Alastair MacKenzie (Dr. Royston Daniel)
Chris Tallman (Carl)
Wynn Everett (Lindsay)
Bodhi Elfman (Rick Tiegler)
Cheyenne Wilbur (Distinguished Man)
...

Centre-ville de Sacramento, Cali. Un homme en costume traîne quelque chose de lourd dans la rue, tout en se parlant à lui-même.

L'équipe du CBI attend en ligne pour qu'on leur passe la sécurité à leur bureau. L'homme entre. Dans son sac est glissé le corps d'une femme enveloppée dans une couverture.

Lisbonne et Cho tirent leurs armes à feu et lui passe les menottes. Jane regarde. Le pouls de l'homme est lent et il n'est pas sous l'emprise d'une drogue. M. Resnick annonce qu'il vient de traîner le corps sur trois blocs de rue. Il dit que c'est un cadeau : un sac de pommes de terre.

Jane dit que l'homme est hypnotisé.

Cho parle avec Carl Resnik. Il lui demande qui lui a dit de porter un sac de pommes de terre à la police. Carl ne se souvient pas. Cho lui montre la photo de la morte. Karl voit les pommes de terre.

Rigsby pense qu'il est fou. Mais Jane est sûr qu'il est hypnotisé. Il mentionne que nul ne peut être forcé à faire quelque chose contre leur nature quand il est hypnotisé. Donc, soit Carl va parler, soit l'hypnotiseur a tué la femme et à fait agir Carl.

Lisbon demande si Jane peut enlever Carl de sous l'hypnose. Mais Jane dit que c'est presque impossible sans connaître l'élément qui fait passer sous hypnose. Plus facile de trouver l'hypnotiseur et de lui demander. Carl n'a jamais été condamné. Jane dit que ça fait de lui le candidat idéal, doux et malléable.

La victime est un professeur d'école, Mary Beth, 26ans. Rigsby et Lisbon vont parler à sa soeur Lindsay. Elle rentre de voyage. Mary Beth était enseignante. Lindsay est  planificateur Programmation Neuro Linguistique. Jane apparaît : "des moyens détournés pour influencer les gens" ne semble pas tout à fait aussi accrocheur.

Lindsay dit qu'elle travail avec Royston Dr. Daniel.

Cho dit que Carl a tué Mary Beth.

Jane veut prendre le Dr. Carl comme appât. Ils le font. Rigsby pense que c'est une arnaque.

Lisbon et Jane vont écouter un homme dans un auditorium. L'homme dit qu'il s'appelle Royston Daniel. Mais en fait il n'est pas Royston Daniel il a été hypnotisé par lui. Jane interrompt Daniel disant que son bateau est en feu. Il ne dispose pas d'un bateau. Jane lui dit alors que son assistante est morte. Il veille à une réaction. Daniel part avec Jane et Lisbon. Il confie le séminaire à Rick son associé qui est nettement moins charismatique que lui. Dans le couloir, Daniel ne reconnaît pas Carl.

Rigsby parle à Daniel. Comme à son habitude quelques instants plus tard, Jane les interrompt.

Il vante les vertus de son travail et Lindsay interrompt avec certains papiers pour lui. Daniel se dirige vers elle. Rosyton Daniel lui dit  qu'elle devrait rentrer à la maison et "prendre soin d'elle." Elle s'excuse humblement et à maintes reprises, en disant que c'était une mauvaise idée de venir au travail.

Rick poursuit le séminaire. Il monte dans l'auditorium. Il aperçoit Carl et lui demande ce qu'il fait là. Puis en voyant Lisbon Rick s'enfuit. Lisbon le rattrape et lui passe les menottes.

Cho interroge Rick. Celui-ci nie avoir hypnotiser Carl pour qu'il tue Mary Beth. Cho lui offre une dimininution de sa condamnation si celui-ci reconnaît qu'il était ivre. Rick explique qu'effectivement il avait bu. Il ne se souvient pas de la nuit mais ce dont il se souvient c'est qu'il se tenait debout une arme à la main au dessus de Mary Beth.

Plus tard, Lisbon se joint à Carl et Rigsby. Lisbon s'assoie et croise ses jambes, Rigsby fait pareil. Lorsqu'elle met sa main dans ses cheveux il fait également pareil. Voici le premier processus de modelisation.

L'équipe célèbre la fin de l'affaire autour d'une pizza. Patrick n'est pas de cet avis et ne participe pas. Quelque chose ne va pas à son avis.

Jane demande à Lindsay si elle estime que Rick a tué sa sœur. Elle dit qu'elle ne sait pas.  Sa sœur, vraiment n'aimait pas Rick. Elle mentionne que Mary Beth et Daniel ont été ensemble pendant six mois.

"Et voilà" dit Jane. Il se demande pourquoi Daniel a menti. Rigsby en demande plus à sa soeur de sa relation avec Daniel.

Van Pelt va chercher Daniel. Il la questionne pour savoir pourquoi elle est venue le chercher mais elle ne répond pas. Il devine que sous son air dur c'est une gentille fille et jolie en plus. Il dit qu'elle vient d'une petite ville et qu'elle est ambitieuse.

Dans la salle d'interrogatoire, Daniel nie avoir eut une relation avec Mary Beth lorsqu'il est interrogé par Rigsby. Soudain Rigsby se lève et frappe la tête du Dr Royston Daniel sur la table. Il lui casse le nez. Lisbon et Cho le maitrise. Lisbon demande son arme et son insigne à Rigsby. Jane approche et constate que Rigsby a été hypnotisé.

Rigsby entouré de son équipe nie avoir été hypnotisé. Jane dit qu'il a bien été hypnotisé et annonce même à Lisbon qu'il n'est pas complètement libéré et qu'il pourrait faire mal à quelqu'un car il a révélé un comportement agressif. Jane dit que les sujets hypnotisés sont complètement désinhibés. Patrick dit alors à Rigsby de fermer les yeux et de penser à quelque chose qu'il souhaite très fort. Puis lorsqu'il ouvre les yeux, Van Pelt passe à côté de lui. C'est alors qu'il lui attrape le bras et l'embrasse. Lisbon dit : "oh il est vraiment hypnotisé".

L'équipe se rend compte que Rigsby a vraiment été hypnotisé. La question que chacun se pose s'est pourquoi Rigsby a eut l'ordre de frapper la tête de Daniel sur la table. Jane pense que c'est pas l'ordre premier qu'il avait dû recevoir mais que c'est un effet secondaire.

Van Pelt et Jane accompagnent Rigsby a une plaine de jeux. Jane va essayer de retirer Rigsby de sous hypnose. Il demande à Rigsby de fixer les enfants sur les balançoires. Jane essaie de déterminer l'élément déclencheur. Il pourrait s'agir d'un mot, le toucher ou la vue. Rigsby se lève et part. Van Pelt veut le retenir mais Jane lui dit qu'elle risque du mal. Rigsby se rend à l'auditorium. Daniel est attaché sur une chaise et Lindsay pointe une arme sur lui.

Flashback : On voit Lindsay hypnotiser Rigsby lorsque celui-ci est entré dans le bureau du CBI pour lui demander des informations sur sa soeur.

Retour dans le bureau de Daniel. Lindsay avoue qu'elle a tué Mary Beth car elle l'aime. Elle pensait que si celui-ci n'avait plus Mary Beth il la remarquerait. Rigsby sort Daniel sur le toit de l'immeuble. Jane et Lisbon arrivent. Lisbon pointe une arme sur Lindsay. Celle-ci dit qu'elle a aussi une arme à feu. Puis Rick sort de l'ombre et dégaine également son arme sur Lisbon.

Lindsay ordonne alors à Lisbon de laisser son arme. Celle-ci obéï. Lindsay explique qu'elle a toujours cru qu'elle n'était pas intelligente jusqu'à ce qu'elle intègre le bureau du Dr Daniel. Lindsay demande à Rigsby de jeter Patrick dans la mer car il veut se baigner. Il s'agit en fait de le jeter dans le vide de l'immeuble. Puis Lindsay met sa main sur l'épaule de Rigsby. C'est ainsi que Jane se rend compte de l'élément déclencheur. Lisbon en profite pour désarmer Rigsby. Tout comme pour Lindsay elle lui passe les menottes. Rigsby ne croit toujours pas qu'il a été hypnotisé.

 

Retour au bureau du CBI. Lisbon assure à Rigsby qu'il est complétement redevenu normal. Rigsby dit qu'il ne se rappelle pas de ce qui s'est passé pendant qu'il était sous hypnose.

Fin...

Downtow, Sacramento, Californie :

 

 Un homme avance dans la rue, tirant derrière lui un sac qui a l’air lourd.

 

L’homme (marmonnant) : Le moi ne se trouve pas. Le moi se crée. Plus d'actions tu feras, plus de progrès tu réaliseras.

Le moi ne se trouve pas. Le moi se crée. Plus d'actions tu feras, plus de progrès tu réaliseras.

Le moi ne se trouve pas. Le moi se crée. Plus d'actions tu feras, plus de progrès tu réaliseras.

Le moi ne se trouve pas. Le moi se crée.

 

Dans le hall d’entrée du CBI :

 

Jane, Lisbon et Cho font la queue pour pouvoir accéder à leur étage. Jane s’amuse à tester ses collègues en leur demandant de deviner la personnalité des gens par leurs simples actions et mimiques.

 

Jane : La femme en rouge. Essaie.

Cho : Elle est allergique au parfum. Supposition valable, elle a éternué.

Jane : Elle a une liaison. Et après ?

Lisbon : Attendez. Une liaison ? Vous venez de l'inventer.

Jane (se vexant) : Du tout. Si vous l'observez, elle a une très étrange...

 

L’homme tirant le sac entre dans le CBI faisant sursauter tout le monde. Nous voyons alors qu’un bras dépasse du sac.

 

L’homme : Mon comportement face à la vie détermine son comportement envers moi.

Tu as un travail à faire, fais le bien.

Lisbon (qui a sorti son arme et qui s’approche, suivie par Cho) : Arrêtez. Levez vos mains en l'air.

L’homme : Ce n’est pas une affaire d'état, non ?

Cho : Lâchez la couverture.

Lisbon : Vos deux mains, monsieur.

L’homme (vexé et portant la main à sa poche) : C'est votre remerciement.

Lisbon : Vos mains derrière la tête !

L’homme : Je vous offre un cadeau, et vous me traitez ainsi ?

Jane (qui s’approche à son tour) : Quel cadeau ?

L’homme : Je l'ai traîné sur trois rues.

Jane (face à l’homme qui est appuyé contre le mur et toujours sous la menace de ses amis) : Pupilles dilatées.  Êtes-vous drogué, monsieur...

L’homme : Resnick. Carl Resnick. Pas de drogue. La dope c'est de la daube.

Jane : Pouls régulier. Très régulier pour un type qui traîne un cadavre.

Lisbon : Laissez-moi gérer ça, Jane.

Jane : C'est un cadeau ? C'est pourquoi vous l'avez amené ici ?

Resnick (ne comprenant pas) : Qui ? Celles-là.

Jane : Il y en a plus d'une ?

Resnick : Un sac entier, mon gars. Besoin de lunettes ?

Jane (ne comprenant pas non plus) : Un sac de quoi ?

Resnick : De patates.

Jane : De patates.

Resnick : Je dois les livrer à la police. C'est vous, non ?

Jane : Tout à fait. (il agite sa main devant les yeux de Resnick puis annonce) C'est le sujet idéal.

Lisbon : Sujet ?

Jane : Pour implanter une suggestion. Il est hypnotisé.

 

Tout le monde semble sceptique mais l’explication de Jane tient debout. Un gros plan nous montre le cadavre ensanglanté de la jeune femme que Resnick trainait derrière lui. Jane détourne le regard.

 

 

Dans le couloir du CBI :

 

Jane et Rigsby discutent de Resnick.

 

Rigsby : Il ment.

Jane : Tu crois ?

Rigsby : Le corps qu'il a tiré ici n'était pas un sac de patates comme il le dit, donc oui.

Jane : Eh bien, il ne ment pas s'il y croit.

Rigsby : Pas faux.

 

Jane pousse la porte de la salle d’observation et laisse entrer Rigsby.

 

Rigsby : Merci.

 

Ils se postent derrière la vitre et assistent alors à l’interrogatoire mené par Cho.

 

Cho : Alors, Carl, pourquoi ramener un sac de patates à la police ?

Resnick : Je ne... je n'ai... Des patates ?

Cho : Des patates. Pas des beignets, mais des patates. Vous l'a-t-on ordonné ?

Resnick (semblant se souvenir): Oui !

Cho : Qui ?

Resnick (n’arrivant pas à se souvenir cette fois) : Aucun souvenir.

Cho : Essayez.

Resnick : J'essaie.

Cho (s’asseyant) : Et si je vous disais que ce n'était pas des patates ? Et qu'en fait, vous trimbaliez une jeune femme morte ?

Resnick (ignorant comment il doit réagir) : Très tordu, votre sens de l'humour.

Cho (en poussant vers lui des photos du cadavre) : Voilà la preuve. Que voyez-vous, là ?

Resnick (sincère) : Des patates.

 

Rigsby : Il est fou.

Jane : Non. Juste hypnotisé.

Rigsby : C'est ça !

Jane : L'hypnose établit une connexion avec l'imaginaire plutôt qu'avec la conscience.  (La porte s’ouvre et Lisbon entre) Même si c'est bizarre, l'esprit accepte tout ce que l'imagination crée.

Lisbon : Et l’hypnose c’est ce que vous utilisez contre les témoins pour les faire parler bien que je vous intime l’ordre de ne pas le faire. Mais convaincre un homme qu’une jeune fille morte est un  sac de légumes, c'est différent.

Jane : Question de niveau.

Rigsby : Il ne semble pas en transe.

Jane : Ni Minelli quand je l'ai hypnotisé pour  qu’il arrête de fumer. Les sujets agissent normalement sauf sous l'effet de la suggestion. Et celle de Carl est d'avoir cette puissante hallucination et d'en oublier l'auteur. Qui ma foi est très doué.

Lisbon : Assez pour pousser Carl à tuer ?

Jane : Eh bien, cela dépend si au fond, Carl désirait tuer une femme.

Lisbon : Mais il est hypnotisé.

Jane : Aucune suggestion ne vous fait agir contre vos principes ou vôtre nature. Un saint hypnotisé reste un saint. Non que lui en soit un.

Lisbon : Si Carl est un tueur, il peut être hypnotisé pour tuer. Ou...

Rigsby : Ou alors, l'hypnotiseur veut mettre ça sur le dos de Carl.

 

Jane et Lisbon quittent la salle. Le portable de Rigsby sonne.

 

Rigsby : Rigsby .

 

Lisbon (à Van Pelt qui arrive vers eux) : Carl est le tueur ? Qu'a-t-on sur lui ?

Jane : Il doit vendre des voitures ou des bateaux.

Lisbon : Comment le savez-vous ?

Jane : Eh bien, il est très poli, un poil trop soigné, et trop mal habillé pour être homo, donc vendeur.

Van Pelt (impressionnée) : Il est concessionnaire à Fulton.

Lisbon : Il a un casier ?

Van Pelt : Même pas un P.V.

Jane : C'est un bon gars, respectueux des lois... le sujet idéal pour une transe.Tout tendre, mou et malléable.

Lisbon : Vous pouvez arranger ça ? Afin qu'il se souvienne ?

Jane : Je peux, mais ignorant le déclic, c'est comme jouer à chat avec vous au milieu de l’Atlantique.

Ce serait interminable et bonjour les coups de soleil !  Trouvons l'hypnotiseur et demandons-lui.

Rigsby (en arrivant) : J'ai le nom de la victime. Ses empreintes sont dans le fichier  des écoles. Mary Beth Hendrix, 27 ans. Sa sœur arrive de l'aéroport.

 

 

Dans le bureau de Lisbon :

 

Lisbon reçoit la sœur de la victime et lui montre une photo afin que celle-ci l’identifie formellement. Jane est présent lui aussi, assis sur le canapé du bureau de sa collègue et Rigsby se tient près de Lisbon.

 

La sœur de la victime : C'est Mary Beth. Elle...On lui a tiré dessus ?

Lisbon : Blessure par balle à la tête. Désolée. Le légiste a dit qu'elle est morte sur le coup.

La sœur de la victime : Je n'y crois pas. En partant, elle allait bien.

Rigsby : Vous vivez ensemble ?

La sœur de la victime : Deux provinciales en ville. Je ne voulais pas venir mais Mary Beth a dit qu'elle prendrait soin de moi. C'est drôle, non ? (Lisbon lui tend un mouchoir)

Lisbon : Lindsay, vous étiez à San Francisco ?

Lindsay : Pour une nuit, pour le boulot. J'atterrissais lors de votre appel.

Rigsby : Mary Beth est bien institutrice ?

Lindsay : Elle l’était, oui. Mais l’an dernier, je lui ai trouvé une place dans mon entreprise, au Centre pour la Vie Idéale. Comme assistante du boss. Je m'occupe du planning. J'aide le Dr à organiser ses séminaires de PNL.

Lisbon : C’est quoi la PNL ?

Lindsay : Programmation Neurolinguistique.

Jane (en se levant) : "Méthodes sournoises pour influencer les gens" ne sonne pas très bien.

Lindsay : Le Dr. Daniel change des vies.

Jane : Royston Daniel ?

Lindsay : Le meilleur.

Lisbon : Qui est Royston Daniel ?

Jane : C'est l'un des plus éminents hypno thérapeutes du pays.

 

Lisbon note cette information, capitale pour l’enquête.

 

Dans une des salles du CBI :

 

Cho réinterroge Resnick au vu des nouvelles preuves et lui apprend la mort de Mary Beth en espérant un électrochoc.

 

Resnick (atterré) : Mary Beth est morte ? Mon Dieu.

Cho : Vous la connaissiez ?

Resnick : Oui. Je l'ai rencontrée au Centre pour la Vie Idéale. Je suis les cours du Dr. Daniel sur la PNL, afin d'être un meilleur vendeur.

Cho : Avez-vous passé beaucoup de temps avec Mary Beth ?

Resnick : À la séance du lundi... je n'ai pas compris l'exercice. Elle me l'a expliqué tout au long du déjeuner. Elle sait enseigner. Très patiente, vous voyez ? Même avec un imbécile comme moi.

Cho : Vous rappelez-vous maintenant qui vous a hypnotisé ?

Resnick (reniflant) : Je ne me rappelle de rien. Mary Beth, que lui est-il arrivé?

 Rigsby, Jane et Lisbon ont suivi tout l’interrogatoire derrière la vitre.

Lisbon : On devrait aller chercher du côté de Daniel et de son Centre.
Jane: Emmenons Carl.
Rigsby: Pourquoi ?
Jane: Il a été hypnotisé là-bas.

Lisbon : C'est encore notre suspect principal. Il  ne peut pas servir d'appât.
Jane : Du moment qu'on ne le perd pas et qu’on ne le brise pas, où est le problème ?

 

Au Centre pour la Vie Idéale :

Rigsby entre avec Resnick, menotté, suivi de près par Jane et Lisbon.


Rigsby (lisant une pancarte) : "Obtenez ce que vous voulez de qui vous voulez". C’est de l’arnaque.
Lisbon : Aussi bien dans le fond que dans la forme.
Resnick : La programmation neurolinguistique est réelle. C'est basé sur la volonté, la persuasion et la communication en profondeur. Une façon d'améliorer sa vie.
Rigsby : Une arnaque.
Jane (tout sourire) : Une arnaque qui améliore l’existence.
Lisbon : Profond. Restez là vous deux.

 

Elle entre avec Jane dans l’amphithéâtre où le Dr Daniel donne une conférence.

Un homme : Bonjour. Je suis le Dr. Royston Daniel, je vais vous enseigner les secrets de la  programmation neurolinguistique (un autre homme entre sur la scène). Beaucoup ne croient pas en la puissance de la transe. Mais ça va changer. (à l’homme qui vient d’entrer sur scène) Jeune homme,
ce n'est pas le moment. Je s...
L’autre homme (en tapant sur son épaule) : Reviens.
Le premier homme : Qu'y a-t-il ? Dr. Daniel, qu'est-il arrivé ?
Le deuxième homme qui est en fait le vrai Dr Daniel : Mesdames et Messieurs, applaudissez Mike pour avoir été un bon sujet. (Tout le monde applaudit sauf Lisbon qui a l’air exaspérée) Vous l'avez compris, je suis le Dr Royston Daniel. (Jane abandonne Lisbon et va s’installer sur les marches le plus près possible de la scène) Vous êtes tous là car vous cherchez quelque chose. Le pouvoir ou l'argent ou l'amour, vous voulez...
Jane (en lui coupant la parole) : Je veux vous parler en privé.
Dr Daniel : Je suis occupé !

Jane : C'est au sujet de votre bateau.
Dr Daniel : Mon bateau ? Je n’ai pas de bateau.
Jane : Il a pris feu.

 

Lisbon, qui sent venir le pire, se hâte de rejoindre Jane afin d’éviter que la situation ne s’envenime.

Dr Daniel (à un homme dans le public) : Rick, appelez la sécurité.
Jane : Votre assistante a été tuée.
Lisbon (en sortant sa plaque et en la lui montrant) : CBI, on aimerait vous parler.
Dr Daniel (perturbé et s’adressant à la salle) : Vous allez devoir m'excuser. Mon associé, Rick Tiegler, va prendre la relève. J'espère vous revoir bientôt.

 

Il quitte la scène puis la sale accompagné des deux agents.

Tiegler : Comme l'a montré le docteur, l'hypnose est un vrai pouvoir. Nous allons vous apprendre à utiliser cette puissance pour vous. On va commencer par un exercice de relaxation par la respiration,

puis on verra comment profiter à fond de la vie. Ça vous va ?

 

Une fois dans le hall  Jane, Lisbon et le Dr Daniel se dirigent vers Rigsby et Carl Resnick.

 

Resnick : Bonjour Dr. Daniel.

Jane : Carl, est-ce la personne qui vous a hypnotisé ? Regardez bien ses yeux.

Lisbon (au Dr Daniel) : Connaissez-vous cette personne ?

Dr Daniel : Il m'est familier. C'est un de mes étudiants ?

Jane : Hum, non.

Lisbon (à Rigsby) : Interrogez le Dr. Daniel avec Jane. Je retourne au séminaire avec Carl comme ça je suis sûre qu’il ne sera ni perdu ni brisé !

Rigsby : On peut aller dans votre bureau ?

Dr Daniel : Suivez-moi.

 

Ils commencent à s’éloigner.

 

Jane : Je vous rattrape.

 

Le mentalist vérifie que Rigsby et le Dr Daniel soient loin puis attend, on ne sait trop quoi, patiemment dans le hall.

 

Dans le bureau du Dr Daniel :

 

Dr Daniel : C'est terrible. Pauvre fille. J'avais un mauvais pressentiment, s'absenter ne lui ressemble pas.

Rigsby : Elle avait des pr... (il s’interrompt car Jane vient d’ouvrir la porte et de se joindre à eux) problèmes ? Une rupture difficile ? Quelqu'un qui lui veuille du mal ?

Dr Daniel : Je ne saurais dire. Nos relations étaient  purement professionnelles.

Rigsby : C'est Carl Resnick qui nous l'a amenée. On l'a persuadé que c'était un sac de patates.

Dr Daniel : Impressionnant.

Jane (qui tient un livre à la main) : Un ancien essai ? (il repose le livre et s’adresse au Dr Daniel) Qui aurait pu faire ça ?

Dr Daniel : Très peu de gens ont assez de talent pour créer une transe aussi forte.

Jane : À part vous, bien sûr. Où étiez-vous cette nuit entre minuit et 6 h ?

Dr Daniel : Vous pensez que j'ai tué Mary Beth ?

Jane : C'est le cas ?

Dr Daniel : J'ai besoin d'un avocat, non ?

Jane : Peut-être, je ne sais pas. (à Rigsby) A-t-il besoin d'un avocat ?

Rigsby (ignorant Jane) : Parlez-nous de vos étudiants, Docteur. Quel genre de personnes suivent vos séminaires ?

Jane : Qui refuserait d'avoir une vie meilleure ?

Dr Daniel : En utilisant la transe, la PNL peut aider n'importe qui, insomniaques, femmes au foyer, PDG de grandes entreprises, fumeurs, ceux qui veulent maigrir, quiconque veut rendre sa vie meilleure.

Rigsby : Et contrôler celle des autres ?

Dr Daniel : Certains aimeraient être de meilleurs vendeurs, ou être plus aimés ou respectés. Rien de mal à ça.

 

On toque à la porte. Le Dr Daniel se redresse en voyant entrer Lindsay chargée de papiers.

 

Lindsay : Excusez-moi. Je viens d'avoir les fichiers de la présentation pour le séminaire à San Francisco.

Dr Daniel (en se levant et se dirigeant vers Lindsay) : Lindsay, vous êtes  venue ?

Lindsay : Oui. Je dois m'occuper.

Dr Daniel : Merci.  Mais je ne veux pas vous voir ici aujourd’hui.  Tout peut attendre. Ce n'est pas important. En plus, je suis un peu occupé. Rentrez chez vous ! Vous êtes en deuil.  Ne vous inquiétez  pas, nous survivrons. Prenez soin de toi.

Lindsay : Désolée, c'était... c'était une mauvaise idée. Je suis désolée, vraiment.

Jane : "Prenez soin de vous." Une façon bien délicate de se débarrasser de quelqu’un.

 

 

 

 

 

Retour dans l’amphithéâtre :

 

Tiegler : J'ai une question pour vous... Vous ressentez ça ? Vous le ressentez tous ?

 

Tout le public, Carl y compris, scande « oui ».

 

Tiegler : Passons à quelque chose de plus précis, d'accord ?  (il monte les escaliers à la recherche de volontaires) Je vais demander à un ou deux d'entre vous de venir m'aider.  (à une personne) Voulez-vous monter sur scène ? (son regard tombe alors sur Carl et un air surpris se peint sur son visage) Que faites-vous ici ?

Resnick (sous l’œil intrigué de Lisbon) : Que voulez-vous que je fasse ?

Tiegler : Je vous ai pris pour quelqu'un d'autre.

Lisbon : Monsieur ?

Tiegler : Je reviens.

 

Tiegler prend la fuite et, malgré le fait qu’elle soit pressée, Lisbon prend le temps de menotter Carl à la barrière avant de poursuivre le fuyard. Dans sa fuite, il pousse les passants et renverse les panneaux pour stopper Lisbon mais rien ne fonctionne : elle le rejoint rapidement dans les escaliers, lui tombe dessus et le maintient au sol. Jane et Rigsby qui arrivent se hâtent.

 

Jane (moqueur) : Vous n’aimiez pas son cours ?

Lisbon (à Rigsby) : Menottes. Je crois que j'ai retrouvé notre hypnotiseur.

Jane : "Obtenez ce que vous voulez de qui vous voulez." (il tape amicalement Rigsby) La PNL a l'air de marcher finalement !

Lisbon (à Tiegler) : Allez, viens.

 

Salle d’interrogatoires du CBI :

 

Tiegler : Je ne dirais rien sur Carl, je ne le connais pas.

Cho : Parlons de votre boulot. Rigsby s'est renseigné, vous seriez le bras droit du Dr. Daniel.

Tiegler : Je suis fier de l'assister. Je maitrise ce que je fais. C'est ça, le principe du Centre.

Cho : Vous étiez le mieux placé pour hypnotiser Carl.

Tiegler : Non, pas vraiment.

Cho : Avez-vous déjà essayé avec Mary Beth Hendrix ?

Tiegler : Je ne parlerais pas d'elle.

Cho : Vous buvez ? Vous voulez un verre ?

Tiegler : Vous invitez ?

Cho : Non.

Tiegler : Je ne suis pas alcoolique, juste stressé.

Cho : D'accord. Vous étiez saoul quand vous avez tué Mary Beth ?

Tiegler : Ce n’est pas moi.

Cho : D'accord. Si quelque chose arrive quand vous êtes ivre, vous n'êtes pas aussi responsable qu'en temps normal.

Tiegler : Vraiment ?

Cho : Oui. C'est ce qui s’est passé ?

Tiegler : Peut-être, je sais plus.

Cho : Racontez-moi.

Tiegler : Hier j'ai...demandé à Mary Beth de sortir avec moi. Elle a dit non. En fait, elle a dit "Jamais ‘’. Plutôt mourir.

Cho : Vous étiez donc énervé, vous êtes allé dans un bar.

Tiegler : J'ai bu quelques bières. Une douzaine. Tout le monde a le droit de se vider l'esprit. Je suis resté jusqu'à 1 h, et puis... Je me suis évanoui. Et puis à mon réveil, il était 5 h et j'étais dans le salon de Mary Beth. Debout au-dessus de son cadavre une arme dans les mains. Je pouvais sentir la poudre... et j'étais là, debout... aussi calme que possible.

Cho : Vous l'avez tuée ?

Tiegler : Je suppose. Mais comme vous disiez, je ne suis pas responsable.

Cho : Et après l'avoir tuée, vous avez utilisé vos talents pour piéger Resnick ?

Tiegler : On a fait un exercice de transe ensemble et je l'avais déjà fait 2 fois. Du coup, c'est plus facile surtout avec quelqu'un comme Carl. Il est adorable.

Cho : Qu'envisagiez-vous en envoyant Carl  chez les flics avec un cadavre ? Vous pensiez qu'il allait s'en sortir ?

Tiegler : Eh bien...

Cho : On vous inculpe pour le meurtre de Mary Beth. Restez là.

Tiegler : Vraiment ?

Cho : Vraiment.

 

Retour au Centre pour la Vie Idéale :

 

Rigsby est avec Carl en train de prendre des notes lorsque Lisbon toque et entre dans la pièce.

 

Rigsby (sans lever les yeux) : Je suis à vous dans 1 s. (il lève la tête et aperçoit sa patronne)  Salut, chef ! Cho a fouillé chez Tiegler ?

Lisbon : Il est allé chercher un mandat. Je finissais les entretiens des étudiants. Comment ça se passe ici ? (elle s’assoit et croise les jambes. Rigsby fait de même)

Rigsby : Encore deux profs à voir. Jusqu'ici, rien sur Mary Beth ou Tiegler.

Carl : Impossible que Rick ait tué Mary Beth. (Lisbon pousse une mèche de ses cheveux et Rigsby fait de même) Selon vous, le Dr. Daniel créera une fondation à son nom ? Pour financer une école.

Lisbon (en parlant de Carl) : Il est encore là ?

Rigsby : Oui.

Resnick : J'aide l'agent Rigsby à décoder les subtilités du registre linguistique des enseignants.

Rigsby : Il traduit leur double langage, le reflet de la posture (Lisbon s’avance et pose les coudes sur la table et, une fois de plus, Rigsby l’imite), le rythme de la respiration, le système de représentation sensorielle.  Je ne pige pas la moitié de son discours.

Lisbon : Vous faites  quoi ?

Rigsby : Quoi ? Rien.

Lisbon : Rigsby, vous me singez ?!

Rigsby (en  regardant Carl) : C'est l'effet miroir. Vous vous calquez sur votre sujet.

Lisbon : Sujet ? Vous n’essayez pas ce truc de PNL sur moi.

Rigsby : Un peu. Vous disiez que ça établirait un lien.

Lisbon : Ce n’est pas gagné. Je retourne au bureau. Passez me voir quand vous avez fini.

Rigsby : Je ne  crois pas à cette histoire de PNL.

Resnick : Vous verrez.

 

 

Retour au CBI :

 

Cho arrive dans la salle principale et se dirige vers le bureau de Van Pelt où il retrouve Lisbon et Grace.

 

Cho (en posant la pizza sur le bureau) : Pas d'ananas sur celle-là.

 

Les filles se servent puis il se dirige vers Jane, assis comme toujours sur son canapé.

 

Jane : Non merci.

Cho : C'est obligé.

Van Pelt : C'est la tradition. L'affaire est bouclée.

Jane : Hum…

Lisbon : Hum ? Il n’y pas de "hum" ce coup-ci. Il y a 1 h, on a trouvé l'arme du crime à l'appartement de Tiegler. Avec ses empreintes dessus.

Cho : En plus, avec ses aveux...

Jane : Son trou noir ne te paraît pas étrange ?

Rigsby (qui vient d’arriver) : Il a bu, s'est évanoui, a tué quelqu'un. Qui n'est pas passé par là ? (Van Pelt lui lance un regard désapprobateur) Je rigole.

Jane : Tiegler s'est réveillé d'un coma éthylique, debout devant un corps et non pas baignant dans son vomi. On dirait plus une transe qu'une syncope.

Cho : Quelqu'un a hypnotisé Tiegler pour tuer Mary Beth et hypnotiser Carl ?

Jane : C'est possible.

Lisbon : Le dossier est clos. Si quelqu’un croit que j’ai avalé tout ce fromage et toute cette graisse pour rien, il se trompe. Vous voyez de la suggestion partout, Jane. Vous êtes trop suggestible. Normal à force de vouloir tout contrôler.

Rigsby : C’est l'hôpital qui  se moque de la charité.

 

La sœur de Mary Beth arrive.

 

Lindsay : Je viens récupérer les affaires de ma soeur, celles de notre appart.

Lisbon : L'agent Rigsby va vous aider.

Lindsay : Merci.

Jane : Une petite question. Pensez-vous que Tiegler a tué votre soeur ?

Lisbon : Jane !

Lindsay : En fait, je ne crois pas. Comment le saviez-vous ?

Lisbon : Si vous passiez dans mon bureau ?

Lindsay : Je suis désolée de vous importunez.

 

Lisbon s’en va avec elle.

 

Jane : Qui c’est qui veut tout contrôler ?

 

Dans le bureau de Lisbon :

 

Lindsay : Je suis désolée de vous déranger.

Lisbon : Qu'est-ce qui vous tracasse, Lindsay ?

 

Jane se pose devant la porte pour écouter la conversation.

 

Lindsay : Il y a un détail que je ne m’explique pas… Est-ce que...Rick a dit comment il est entré ?

Lisbon : Non. Il a dit s'être évanoui. Pourquoi ?

Lindsay : Mary Beth... elle le détestait vraiment. Mais vraiment beaucoup. Je ne l'imagine pas lui ouvrir la porte et le laisser entrer.

Lisbon : Pourtant, il ne l'a pas forcée. Selon le labo la porte était intacte.

Lindsay : Bizarre. Pourtant, on avait un verrou et un judas. Mary Beth faisait attention depuis qu'elle et Royston avaient été agressés.

Rigsby : Le Dr. Daniel et elle ?

Lindsay : Lors de leur week-end à Paris. Des gamins les ont agressés. C'était affreux.

Rigsby : Elle sortait avec le Dr. Daniel ?

Lindsay : Depuis six mois.  Il ne vous l'a pas dit ?

Jane : Et voilà !

Lisbon (à Lindsay) : Vous nous excusez une minute ?

 

Rigsby, Jane et Lisbon s’éloignent pour discuter.

 

Rigsby : Selon Daniel, Mary Beth était son assistante. Il ignorait tout de sa vie privée.

Lisbon : Il nous a menti. Pourquoi ?

Rigsby : La gêne, la peur, la vie privée...

Jane : La culpabilité.

Rigsby : Possible.

Lisbon : Néanmoins, c’est une piste que  l'avocat de Tiegler pourrait ne pas lâcher. Allons chercher Daniel.

Jane : En marchant, vous brûlerez les mauvaises graisses du dossier soi-disant clos.

Lisbon : Hum, c’est mignon… (à Rigsby)Demandez-lui ce qu'elle sait sur la relation de sa sœur avec Daniel.

Rigsby : Entendu.

 

Il retourne dans le bureau de sa supérieure pendant que Lisbon et Jane s’en vont.

 

Rigsby : Lindsay, dites-moi quand Mary Beth a commencé à voir le Dr. Daniel.

Lindsay : Royston ne lui ferait jamais de mal, si c'est ce à quoi vous pensez.

 

Retour au Centre de la Vie Idéale :

 

Van Petl, envoyée par Lisbon, et le Dr Daniel descendent dans le hall en discutant.

 

Dr Daniel : Je suis vraiment très occupé.

Van Pelt : On vous ramènera très vite.

Dr Daniel : Si vous me disiez de quoi il s'agit ?

Van Pelt : Quelques questions, c'est tout.

Dr Daniel : À quel sujet ?

Van Pelt : Je l'ignore. Je ne vous interrogerai pas.

Dr Daniel : Allez. Juste une indication. Vous êtes beaucoup trop jolie pour adopter un air aussi grave. La malédiction de la jolie fille. On vous trouve jolie depuis l'âge de 12 ans, vous détestez qu'on vous dise ce que toute femme attend.

Van Pelt : Je fais mon boulot. C'est tout.

Dr Daniel : Vous êtes vraiment si dure ? Je ne crois pas.

Van Pelt : Vous ne savez rien de moi.

Dr Daniel : Vous êtes ambitieuse, plus que vous ne le laissez croire. Une petite provinciale, prête à tout. Vous craignez de passer toujours pour cette provinciale, de ne pas être à la hauteur. C'est pourquoi vous êtes si réfractaire à tout sauf à ce boulot.

Van Pelt : Dr. Daniel ? Je travaille avec Patrick Jane depuis 9 mois. Vous voulez percer ma carapace ?

Il vous faudra élever le niveau. On y va ?

 

Salle d’interrogatoire du CBI :

 

Dr Daniel : Je vous le répète, Agent Cho, je ne couchais pas avec mon assistante.

Cho : Sa sœur dit le contraire, Docteur.

Dr Daniel : Alors, elle ment ou elle se trompe.

Cho : Vous n'êtes pas allés ensemble à Paris ?

Dr Daniel : Pour affaires. Je voyage beaucoup pour l'enseignement.

 

Van Pelt (au reste de l’équipe) : La même version depuis 23 minutes.

Lisbon : Il dit peut-être la vérité. Peut-être que Lindsay Hendrix ment.

Jane : C'est lui qui ment. Il soutient son regard.

Rigsby : Je vais le faire parler.

 

Dr Daniel : Je suis venu ici par courtoisie. S'il n'y a rien de neuf, je voudrais partir.

Rigsby (entrant dans la pièce) : Cho, je peux ?

Cho : Bien sûr.

Rigsby : Dr. Daniel, dites la vérité. Vous vous sentirez mieux, croyez-moi.

Dr Daniel : J'aimerais m'en aller.

 

Rigsby attrape alors le Dr Daniel et lui frappe la tête sur la table.  Cho se précipite sur lui et Van Pelt et Lisbon entrent dans la salle pour lui prêter main forte. Le Dr Daniel saigne du nez mais se met à parler.

 

Dr Daniel (blessé et sous la contrainte) : D'accord, on sortait ensemble. Depuis septembre, OK ?

Rigsby : On se sent mieux, pas vrai ?

Lisbon (furieuse) : Agent Rigsby, dehors !

Dr Daniel (à Rigsby) : Vous m'avez cassé le nez, espèce de cinglé !

 

Dans le couloir devant la salle :

 

Lisbon : Arme et plaque.

Rigsby (protestant) : Enfin, chef !

Lisbon : Tout de suite ! Bon dieu, Wayne. Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait !

Jane (qui agite sa main devant un Rigsby sans réactions) : Mon dieu !

Lisbon : Non.  Ce n’est pas vrai !

Jane : J'en ai peur. Il a été hypnotisé.

 

 

 

Salle principale du CBI :

 

Rigsby : Alors, j'ai été hypnotisé ? Je vais faire des trucs ridicules, me prendre pour Tina Turner ?

Jane : Tu veux être Tina Turner ?

Rigsby (en rigolant) : Non ! Jane, crois-moi. Je ne suis pas hypnotisé. Je me sens bien, normal.

Cho : Normalement, tu ne casses pas le nez des suspects.

Rigsby : De quoi parles-tu ? Je l'ai juste interrogé.

Lisbon (en s’approchant de Jane et en lui murmurant à l’oreille) : Ça pourrait être psychologique ? Un épisode psychotique ?

Jane : Non, juste de l'hypnose.

Lisbon : Je croyais que même sous l’hypnose, les gens gardaient leur caractère !

Jane : Maintenant, on sait que Rigsby a des tendances brutales. C'est fréquent chez ceux qui entrent dans la police.

Lisbon : J'appelle un psy.

Jane : Pas question !  Les sujets en hypnose sont influençables et désinhibés. Rigsby...  s'il te plaît. Ferme les yeux. Détends-toi. Ne dis rien, mais concentre-toi... sur ce que tu rêves de faire à cet instant. Tu peux faire ce que tu veux, où tu le veux. Que vas-tu faire ? Ouvre les yeux et fais-le.

Fais ce que tu veux.

 

Il ouvre les yeux et se dirige vers Grace pour l’embrasser.

 

Jane : Et voilà ! C’est bien ce que je pensais !

Lisbon : D’accord, il est hypnotisé.

Van Pelt (mécontente et gênée, à Jane) : Déshypnotise-le.

Jane : Tu es sûre ?

Van Pelt : Fais-le.

Jane : Je ne peux pas. L'hypnotiseur a un déclencheur spécifique pour créer la transe. Sans le connaître, je ne peux l'en sortir.

Rigsby : Je dois y aller.

Jane : Où ça ?

Rigsby : Je ne peux pas le dire. À plus.

Lisbon : Rigsby, non !

Jane : Non, ça va. Ça va très bien.

Lisbon : Ce n’est pas un cobaye.  Restez ici. C'est un ordre.

Rigsby : Désolé, je dois y aller.

Cho (en s’interposant entre lui et la sortie) : Attends. Tu n'es pas toi-même.

Rigsby (en poussant Cho et en quittant la salle) : Cho, arrête. Je vais bien.

Jane : Parle-lui, Grace. Il t'écoutera.

 

Grace rejoint Cho et Rigsby dans le couloir.

 

Grace : S'il te plaît, reste. S'il te plaît ?

Rigsby : D’accord. Mais pas longtemps.

Grace (en le poussant vers une salle) : Viens. Assieds-toi là.

 

Dans le bureau de Lisbon :

 

 Cho, Jane et Lisbon discutent.

Jane : Rigsby n'a pas parlé à Tiegler ?

Cho : Non.

Lisbon : Donc ce n'est pas lui.  A Jane) Peut-être que vous avez raison, qu'il n'a pas tué Mary Beth. Tiegler a été hypnotisé par le tueur et il a cru s'être évanoui.

Cho : Et  Rigsby est une victime de plus.

Lisbon : Il faut interroger les gens que Rigsby a vus au Centre de PNL et ceux à qui il a parlé.

Cho : Je vote pour Daniel. C'est le seul qui en soit capable.

Lisbon : Et il a couché avec la victime.

Jane (en les interrompant) : Pourquoi se ferait-il tabasser par Rigsby ?

Cho : Qui voudrait que Rigsby écrase Daniel sur la table ?

Jane : À mon avis, le nez écrasé sur la table n'est qu'un effet collatéral d'un ordre hypnotique.

Lisbon : Quel ordre ?

Jane : Voilà le hic. C'est ce qu'on doit trouver.

 

 

Devant le Palais de Justice :

 

Lisbon rejoint Cho.

 

Lisbon : Il ne manquait plus que ça !

Cho : Jane fait son truc ?

Lisbon : Oui. Et je devrais être avec lui. Que s'est-il passé ? Tiegler a été libéré sous caution ?

Cho : Ni casier ni risque de fuite. Et c'est le juge Milton qui a fixé la caution à  50 000 $.

Lisbon : 50 000 $ pour complicité de meurtre ?

Cho : La complicité de meurtre est devenue entrave à la justice.

Lisbon : Un marché ? Sans me consulter ?

Cho : Ni moi. Tiegler a trouvé un appui.  Un avocat de chez Horton & Fleer, pas moins.

 

Tiegler sort du Palais de Justice.

 

Lisbon : Renseignez-vous sur la caution.

Tiegler (en s’arrêtant devant les policiers) : Belle journée pour se promener librement.

 

Lisbon fait un signe de tête à Cho qui s’en va, la laissant seule avec Tiegler.

 

Lisbon : Vous serez placé sous surveillance. Le meurtrier vous a peut-être hypnotisé.

Tiegler : Sérieux ? C'est votre plan ?

Lisbon : Vous êtes en danger, monsieur.

Tiegler : Vous êtes le danger, madame. Vous m'avez fait tomber.  Regardez ce bleu. (il soulève sa chemise pour que Lisbon voit ledit bleu)

Lisbon : Non merci. M. Tiegler, et si j'ai raison ? Si le tueur vous a hypnotisé pour vous faire accuser, et qu'il est toujours en liberté ? Vous devenez une gêne.

Tiegler : Vous feriez tout pour que je doute de moi. Vous et ma mère. Sans succès. Je mène la vie idéale. Bonne journée, agent Lisbon et ne frappez personne.

 

Il s’en va et monte dans un taxi au moment où Cho revient.

 

Lisbon : La caution ?

Cho : Tiegler ne l'a pas réglée.

Lisbon : Alors qui ?

Cho : Le Centre pour la Vie Idéale.

Lisbon : Vraiment ?

Cho : Oui

Lisbon : Renseignez-vous, je dois y retourner.

 

Dans un parc :

 

Jane, Van Pelt et Rigsby sont en train de marcher. Lorsque Jane s’arrête devant un banc.

 

Van Pelt : Pourquoi ici ?

Jane : Je voulais qu'il se sente en sécurité, relaxé. Un endroit comme dans son enfance, avant qu'il ne soit blessé.

Van Pelt : Par qui ?

Rigsby : Oui, par qui ?

Jane : Peu importe. Pas mes oignons. Nous y voilà. Assieds-toi

Rigsby : Personne ne m'a blessé.

Van Pelt (en marmonnant à Jane) : Ne le bouleverse pas.

Jane : Je sais ce que je fais.

Rigsby : Tu crois que je suis toujours hypnotisé ? Ben tu sais quoi, tu te trompes.

Jane : Fais-moi confiance, d'accord ? (il le prend contre lui et lui tape dans le dos, afin d’initier le geste de sa propre hypnose) Essaie. Je vais t'aider à t'en débarrasser. Personne ne te fera de mal. Redevenir toi-même. Ça te plairait, non ?

Rigsby : Tu te trompes.

Jane : Peut-être. Tout le monde peut se tromper. C'est la vie. Des hauts et des bas. Regarde ces balançoires. (il les lui désigne du doigt en même temps puis il prend son ton d’hypnotiseur) En haut... en bas. En haut...en bas.  C'est la  vie. Détends-toi. Pas de quoi s'inquiéter. Comment te sens-tu ? Bien ? Les mains qui démangent ? Des bourdonnements ?

Rigsby : Oui, un peu.

Jane : Bien. Tu regardes ces balançoires. Laisse-toi dériver, sens partir la tension en regardant les balançoires. Tu le fais de toi-même. (il acquiesce en le voyant suivre ses conseils) Très bien. De toi-même. (dans le même temps, il s’approche de Grace assise sur un banc voisin et lui explique à voix basse ce qu’il va faire) Je dois trouver le déclencheur. Il peut être visuel, auditif ou physique.(il revient près de Rigsby) Regarde les balançoires.(il lui tape sur le bras, lui caresse le genou avant d’y tapoter dessus)

Rigsby : Arrête de me tripoter

Jane : Respire à fond. Inspire. Sens l'air. Ressens l'expiration. Dedans... dehors. (il lui tapote maintenant l’autre bras)

Rigsby (agacé) : C'est bon. Jane, arrête.

Jane : Quoi ?

Rigsby : Arrête-toi. J'ai mal au crâne...

Jane : Respire, Rigsby, respire, c'est tout. Personne ne te fera de mal.

Rigsby (qui a du mal à respirer) : Si, toi. Tu me fais mal. Arrête ! Arrête de me faire tes trucs !

Jane : Ta réaction est due à la suggestion de l'auto-défense pour m'empêcher de t'aider.

Grace : Laisse Jane t'aider.

Rigsby : Arrête.  (il semble à nouveau mal) Il faut que j'y aille. Je dois partir...

 

Grace veut le retenir mais Jane l’en empêche.

 

Jane : Il est en hypnose profonde. Ne tente rien, il pourrait te blesser.

 

Rigsby manque alors de se faire renverser par deux voitures en prenant la fuite en courant.

 

Au Centre pour la Vie Idéale :

 

Rigsby est dans un des amphithéâtres du Centre pour la Vie Idéale, il balaye la pièce du regard et en ressort car elle est vide. Nous le retrouvons la scène suivante dans le bureau d Dr Daniel où celui-ci est d’ailleurs attaché à sa chaise.

 

Rigsby : Bonjour Dr Daniel !

Dr Daniel (en le voyant entrer) : Agent Rigsby, je suis content que vous soyez là ! Aidez-moi !

Lindsay (qui tient une arme) : Tais-toi, Royston. (à Rigsby dont elle s’approche.)  Merci d'être venu, de m'aider.

Rigsby : Il le fallait.

 

(Flashback sur le moment où Lindsay hypnotise Rigsby plus tôt dans la journée)

 

Rigsby : Dites-moi quand Mary Beth a commencé à voir le Dr. Daniel ?

Lindsay : Royston ne lui ferait jamais de mal, si c'est ce à quoi vous pensez.

Rigsby : C'est juste la routine. Détendez-vous, ce sera vite fini.

Lindsay : D'accord. Je me détends. Je me sens très calme avec vous. (elle pose sa main sur son épaule avant de la laisser descendre le long de son bras pour lui prendre la main) En sécurité. À l'abri et calme, près de vous. C'est comme si je pouvais tout vous dire.

 

(Fin du flashback)

 

Lindsay opère de la même manière sur Rigsby qu’elle l’a déjà fait dans le bureau de Lisbon quelques heures plus tôt.

 

Lindsay (à Rigsby) : Ne vous inquiétez pas, tout ira bien maintenant.

Dr Daniel (qui veut s’en sortir et espère pour ce faire récupérer Rigsby) : Agent, détendez-vous. Ecoutez attentivement le son de ma voix. Écoutez-moi, pour l'amour du ciel ! Vous devez...

 

Lindsay s’approche et le bâillonne avec du ruban adhésif sous les yeux de Rigsby qui reste inactif.

 

Sur le toit du Centre de la Vie Idéale :

 

Lindsay et Rigsby, qui tire la chaise sur laquelle le Dr Daniel est ligoté, apparaissent sur le toit.

 

Lindsay (au Dr Daniel) : Je t'aimais tellement, espèce de salaud arrogant. Mais tout ce que tu voulais,

c'était Marie-Beth, cette gourde ! J'ai cru que si je me débarrassais d'elle, tu me verrais, et m'aimerais comme je suis !

Rigsby (semblant réagir) : Vous étiez à San Francisco quand elle a été tuée.

Lindsay : Les voitures de location, ça existe. J'ai conduit jusqu'ici, je l'ai tuée. Et j'ai hypnotisé ce clodo de Rick pour qu'il assume le meurtre. Je suis revenue juste à temps pour attraper mon vol. En sortant de l'avion, je pensais qu'on serait enfin ensemble. Qu'il me verrait pour mes talents.

Rigsby : Mais il n'a rien vu.

Lindsay : Non.

Rigsby (compatissant et tirant la chaise de Royston vers le bord du toit) : C'est dur d'être ignoré.

Lindsay : Quelle idiote j'étais. Quelle idiote ! Je suis venue te voir et tu m'as dit, "Ce n'est pas important. On va se débrouiller, rentrez chez vous." Tu t'en souviens ? Regarde-moi ! J'ai su à ce moment-là que tu ne m'aimerais jamais. Jamais. Maintenant, tu vas mourir. (à Rigsby) Il m'a blessée.

Il m'a blessée. (il frappe le Dr Daniel au visage) Vous aimez protéger les femmes, non ? Vu comme vous regardez cette rousse.

Rigsby : Grace. Elle s'appelle Grace.

Lindsay : Vous devez me protéger, m'aider pour un travail un peu spécial.  Vous allez m'aider ?

Rigsby : Qu'attendez-vous de moi ?

Lindsay : Vous allez...

Jane (en arrivant sur le toit) : Bonsoir, Rigsby (il lui montre le ciel) Là, c'est Vénus ou Mercure ? (il se tourne vers Lindsay) Hansel et Gretel ont des cailloux, moi, Rigsby. Je lui ai glissé un mouchard, pour qu'il me conduise au coupable.

Lindsay : Malin. Sauf que c'est moi qui ai l'arme.

Jane (qui ne semble pas du tout affolé mais qui lève quand même les mains en l’air) : J'en ai une aussi. Lisbon ?

Lisbon (sortant de derrière un mur et pointant son arme sur Lindsay) : Lâchez votre arme !

Lindsay : Si prévisible. Rick (elle élève un peu la voix)

Tiegler (sortant lui aussi de derrière un mur et la pointe sur Lisbon) : Vous devriez baisser votre arme.

Jane : Pour l'amour du ciel. Il ne manquait plus que lui.

Lindsay : Agent Lisbon ! Lâchez votre arme.

Lisbon( sans lâcher ni baisser son arme) : Tiegler, c'est votre 1er jour sous caution. Ne faites...

Lindsay : La ferme ! Lâchez ça !

Jane (à Lisbon) : Faites ce qu'elle dit. (Teresa, réticente, obéit quand même et pose son arme sur le sol avant de se redresser en mettant les mains en l’air) Je suis impressionné, Lindsay. Je ne connais que très peu de personnes au monde qui pourraient manipuler un flic. Mais il était sur ses gardes avec Daniel et Carl. Et vous ? Vous vous êtes furtivement glissée dans les failles.

Lindsay (doucement) : Je n’ai jamais été la plus vive ou pétillante. Ça, c'était Mary Beth.

Tous les garçons l'aimaient, elle, jamais moi. Jusqu'à ce que je travaille pour le Dr. Daniel. J'ai alors réalisé que j'avais le talent de percer l'inconscient. Les gens baissent leur garde avec moi. Se fient à moi. Enfin, je valais quelque chose. Enfin, j'ai le contrôle.

Jane : Regardez autour de vous, vous contrôlez quoi ? Tous ces gens qui doivent mourir. Ce n'est pas du contrôle, c'est de la folie. Vous craquez, Lindsay. Vous avez besoin de soin. On peut vous aider.

Lindsay : Belle nuit pour nager, vous ne pensez pas ?

Jane (pris au dépourvu) : Si.

Lindsay (en se tournant vers Rigsby) : L'océan est si beau ce soir. Vous entendez le bruit des vagues ?

Rigsby : C'est paisible.

Rigsby : C'est beau.

Jane : Non, et ce n’est pas l’océan !

Lindsay : Emmenez Royston se baigner.  Montrez-lui l'océan, sombre, beau. Emmenez-le nager. J'adore les bains de minuit, pas vous ?

Lisbon : Arrêtez. Rigsby, non !

 

Il tire la chaise de Royston, toujours inconscient suite au coup qu’il lui a donné plus tôt.

 

Jane : Rigsby, écoute-moi. Écoute ma voix.

 

Rigsby semble alors hésiter.

 

Lindsay (qui en marre de Jane) : Si vous emmeniez Jane nager ? Je pense qu'il veut y aller.

Jane : Non, je ne veux pas.  Je ne veux pas y aller !

 

Jane est empoigné par Rigsby qui le pousse vers le rebord.

 

Lisbon : Rigsby !

Rigsby : Allez, on va nager, Jane.

Jane : Ce n'est pas de l'eau en bas, c'est du béton !

Lindsay : L'eau est magnifique. M. Jane adore nager, tout comme vous.

Jane : Arrête Rigsby ! Arrête !

Lindsay : Emmenez-le nager. Faites-le basculer. Il veut y aller. Poussez-le.

Jane (soudainement inspiré) : Requin ! Là ! Tu le vois ? C'est un grand requin blanc.

Rigsby : Un Requin ? Où ça ?

Lindsay : Il n'y a pas de requin. L’eau est calme.

Jane : Elle ment.

Lindsay : Jetez-le à l'eau !

Jane : Qui est cette femme ?!

Lindsay (sentant que le contrôle lui échappe) : Balancez-le à l'eau.

Rigsby (soudain mal) : Non...

Jane : Épaule ? C'est l'épaule !

Lindsay : Poussez-le, Rigsby !

Jane (en essayant de toucher l’épaule de Rigsby) : Épaule ! (il y parvient) Réveilles-toi ! (Rigsby sort de sa transe)

Rigsby : Elle est armée !

 

Il se jette sur Lindsay et la désarme pendant que Lisbon fait de même avec Tiegler. Rigsby jette Lindsay à terre.

 

Jane : Oui elle était armée.  Merci, mon vieux ! T’étais dans un état de transe hypnotique, il fallait voir !

Rigsby : Mais oui c’est ça !

Jane : Oui moi aussi je t’aime.

Rigsby (en poussant Lindsay devant lui tout comme le fait Lisbon avec Tiegler) : Allons-y.

Lisbon : Jane ! Occupez-vous de lui, là- bas (elle désigne le Dr Daniel d’un signe de tête avant de reporter son attention sur Tiegler) On y va !

 

Retour au CBI :

 

Rigsby raconte à Cho comment il a fini par gérer la situation. Ils entrent dans la cuisine où se trouve déjà le reste de l’équipe.

 

Rigsby : Je ne sais pas. J'ai émergé et... boum. Il fallait que je la plaque au sol.

Cho (moqueur) : T'as plaqué une nana de 50 kg, vu le contexte, pas mal.

Rigsby :"Vu le contexte" ?

Lisbon (ironique) : Celui de quelqu'un qui s'est laissé hypnotiser, a failli jeter son collègue d'un immeuble, mais qui a finalement réussi à maitriser un bout de femme cinglée et inverser la situation ! Bon boulot.

Rigsby (qui essaie de se défendre) : Allez. Une cinglée avec une arme. Une arme est une arme.

Jane (voulant à son secours pour mieux s’auto-congratuler): Et n'importe qui peut être hypnotisé. Elle était très douée. Pas autant que moi mais pas loin. Presque.

Lisbon (à Rigsby) : C'est pour cette raison que la police des polices classe sans suite votre agression

sur le Dr. Daniel. Vous n’étiez pas vous-même. (à Jane et avec une voix inquiète) Mais il l'est  maintenant ? Lui-même ?  Totalement déprogrammé ?

Jane : Absolument !

Rigsby : J'ai perdu deux jours mais sinon, ça va bien.

Van Pelt (curieuse) : Tu ne te rappelles rien de ta période sous hypnose ?

Rigsby : Des fragments, mais pas vraiment. Heureusement, non ?  Mon Dieu ! Je me suis rendu ridicule ? (il apparait soudainement inquiet) J'ai fait la poule ? Je n’ai pas fait Tina Turner, si ?

Van Pelt (qui se veut rassurante mais qui semble quand même un peu déçue) : Tu étais absolument normal.

 

Elle quitte la salle. Ses collègues regardent Rigsby avec un air déprimé.

 

Rigsby : Bien. C'est un soulagement, non ?

Jane (tout sourire) : Trouillard.

Rigsby : Quoi ?

Jane (toujours souriant) : Tu ne t’en souviens vraiment pas ?

Rigsby : Me souvenir de quoi ?

Cho (avec un petit sourire) : Si, il s’en souvient.

Lisbon (souriant à son tour) : Il se souvient très bien. C’est évident !

Rigsby : Quoi ?

 

Cho et Lisbon quittent la cuisine.

 

Jane (se levant pour quitter la salle également): Ça va te revenir.

 

Downtown, Sacramento, California :

 

A man is walking pulling away a heavy bag behind him.

 

The man : Self isn't something you find. It's something you create. The more action you take, the more progress you make. Self isn't something you find. It's something you create. The more action you take, the more progress you make. Self isn't something you find. It's something you create. The more action you take, the more progress you make. Self isn't something you find. It's something you create.

 

In the CBI’s hall :

 

Jane, Cho and Lisbon are standing in the queue and Jane is testing his colleagues.

 

Jane (to Cho) : Okay, the lady in red... guess.

Cho : She's, um... Allergic to perfume. It's... It's a good guess. She just sneezed.

Jane : She's having an affair. Next?

Lisbon : Hold on. Having an affair? You made that up.

Jane : Not at all. If you look closely, she has a very peculiar...

 

The man enters in the hall. A arm sticks out of the bag.

 

The man : My attitude towards life determines life's attitude towards me. You got a job to do, you do it right.

Lisbon (pointing her arm) : Stop. Put your hands in the air now.

The man : Oh. Make a federal case out of it, why don't you?

Cho : Drop it. Drop the blanket.

Lisbon : Your hands, sir. Both hands.

The man : That's gratitude for you.

Lisbon : Hey! Put your hands above your head! I bring you a gift, and this is how I'm treated?

Jane : What gift?

The man : I dragged, uh, three blocks.

Lisbon (worried) : Jane...

Jane (describing the man) : Pupils are dilated. Are you on drugs, mister, uh...

The man : Resnick. Carl Resnick. I don't do drugs. Crack is whack.

Jane : Steady pulse. Steady as a rock someone that dragged a body three blocks.

Lisbon : Let me handle this, Jane. I'll do it.

Jane : So this is a gift, huh? Is that why you brought her here to us?

Resnick : Her? Them.

Jane : There's more than one?!

Resnick : It's a whole bagful, fella. What do you need, glasses?

Jane : A bagful of what?

Resnick : Potatoes.

Jane : Potatoes ?

Resnick : I'm supposed to deliver them to the police. You are the police, right?

Jane : Near enough. He's a perfect subject.

Lisbon : Subject?

Jane : For implanting a suggestion. He's hypnotized.

 

Everyone looks sceptical but Jane’s explanation holds the road.

 

 

In the CBI’s corridor :

 

Jane and Rigsby are discussing about the event.

 

Rigsby : He’s lying.

Jane : Is he?

Rigsby : Oh, given that the girl he dragged in here dead is not actually a bag of spuds like he says, then yeah.

Jane : Well, it's not lying if he believes it.

Rigsby : Okay.

Jane : Thank you.

 

Jane and Rigsby assist to the questionning behind the glass.

 

Cho : So, Carl, why would you bring a bag of potatoes to the police?

Resnick (hesitating) : Uh, I... I don't... I... I can't...

Cho : Potatoes to cops? Potatoes. Not doughnuts, but potatoes. Did someone tell you to do it?

Resnick (remembering) : Yes!

Cho : Yes. Who?

Resnick (who looks really sorry) : Uh... I can't remember.

Cho : Try.

Resnick : I'm trying.

Cho (who wants to help him) : What if I told you it wasn't potatoes? That in fact, it was a dead girl you were dragging around?

Resnick : You have a twisted sense of humor.

Cho (showing him a photo) : Here's proof, Carl. What do you see there?

Resnick (sincerely): Potatoes.

 

Rigsby : He is crazy.

Jane : Nope. Just hypnotized.

Rigsby : Oh, come on.

Jane : Hypnosis is just a way to connect to the imagination rather than the conscious mind. (Lisbon enters in the room) The mind will accept whatever the imagination creates however bizarre.

Lisbon : Hypnotism is what you use against my explicit orders to get witnesses to tell the truth. It's a little different than convincing somebody that a dead girl is a sack of vegetables.

Jane : Different in scale.

Rigsby : Well, he doesn't look like he's in a trance or anything.

Jane : Neither did Minelli when I hypnotized him to stop smoking. The subject acts normally except inside the suggestion. Carl's suggestion is to have this very powerful hallucination and to forget who did this. Whoever hypnotized him, I gotta say... good.

Lisbon: Good enough to hypnotize Carl into killing a girl?

 

Jane : Well, that depends on whether deep down, Carl really wanted to kill a girl.

Lisbon : But he's hypnotized.

Jane : Uh, no suggestion in the world can make you do something against your moral character, against your true will. A hypnotized saint is still a saint. Not that he's a saint.

Lisbon : Uh, so if Carl's a killer, he can be hypnotized to kill. Otherwise...

Rigsby : Otherwise the hypnotist killed the girl and framed Carl for it.

 

Jane and Lisbon leave the room while Rigsby’s phone is ringing.

 

Rigsby : Rigsby.

 

Lisbon (to Van Pelt who is coming to them) : So is Carl a killer? What did we find out about him?

Jane : He sells cars, boats, stuff like that.

Lisbon : And you know this how?

Jane : Well, he's very well-mannered, a little over-groomed, too badly dressed to be gay, so salesman.

Van Pelt (impressed) : He works a dealership over on Fulton.

Lisbon : Oh. Does he have a record?

Van Pelt : Not even a parking ticket.

Jane : He's a good boy, obeys authority... a perfect subject for a trance. He's all soft and squishy and malleable.

Lisbon : Well, can you fix him with a trance or whatever? Make him remember what happened?

Jane : Well, I could try, but without knowing the trigger, it'll be like you and I playing Marco Polo in the Atlantic. It'll take forever, and you get all pruny. Easier just to find the hypnotist and ask him.

Rigsby (coming) : Got an I.D. on the victim. Her fingerprints were on file with the school board. She's Mary Beth Hendrix, 27. Her sister's on the way from the airport now.

 

 

Lisbon’s desk :

 

Lisbon receives Mary Beth’s sister. She gives her a photo to identify definitely the victim. Jane and Rigsby are presents too.

 

The sister : Yes. Mm, that's Mary Beth. She, uh... Someone shot her?

Lisbon: Gunshot wound to the head. I'm sorry. The coroner says she died instantly.

The sister : I can't believe it. She was fine when I left.

Rigsby : You live together?

The sister : Um, yeah. Two country girls in the big city. I didn't want to come here but Mary Beth said she'd take care of me. Mm. That's funny, huh?

Lisbon (giving to her a tissue) : Lindsay? Your trip to San Francisco?

The sister : Yeah. Um, just overnight, for work. I had just landed when you called.

Rigsby : Mary Beth's an elementary school teacher, right?

Lindsay : Um, she was, yeah. But last year I got her a job where I work, at the model life centre downtown. Mary Beth was the boss' assistant. And I'm an event planner. I help the doctor plan N.L.P. seminars around the country.

Lisbon : What's N.L.P.?

Lindsay : Neuro-linguistic programming.

Jane (waking up) : Uh, well, "sneaky ways to influence people" doesn't sound quite as catchy.

Lindsay : Well, Dr. Daniel changes lives.

Jane : Royston Daniel?

Lindsay : Yes. He's the best.

Jane : Uh-huh.

Lisbon : Who's Royston Daniel?

Jane : Dr. Royston Daniel is one of the country's preeminent hypnotherapists.

 

Lisbon notes this information.

 

In the questionning room :

 

Cho revealed to Carl the identity of the dead body.

 

Resnick : Mary Beth is dead? Oh, my god !

Cho : You knew Mary Beth then?

Resnick : Sure. I met her at the model life centre. I'm taking Dr. Daniel's N.L.P. Course to help me be a better salesman.

Cho : Did you spend a lot of time with Mary Beth?

Resnick : At the Monday class uh, I didn't understand the exercise. Mary Beth spent her whole lunch explaining it to me. She's a great teacher. Patient, you know? Even with a dope like me.

Cho : So now do you remember who hypnotized you?

Resnick : I got nothing. I'm sorry. Mary Beth... What happened to her?

 

Rigsby, Jane and Lisbon watched the questionning.

 

Lisbon : We should go take a look at Daniel and this model life centre.

Jane : Let's bring Carl.

Rigsby : What for?

Jane : Uh, it's where the hypnotists are.

Lisbon : Oh. Carl is still our prime suspect in this. We can't use him as bait.

Jane : Well, as long as we don't lose him or break him, then what's the problem?

 

To the Model Life Center :

 

The team and Resnick, handcuffed, arrive.

 

Rigsby (reading) : "get what you want from whoever you want"... scam.

Lisbon : Not to mention bad grammar.

Resnick : Neuro-linguistic programming is not a scam. It's the science of willpower and persuasion and communicating more deeply. A way to better your life.

Rigsby : Yeah, scam.

Jane (smiling) : A scam that can better your life.

Lisbon : Ooh, deep. You two stay here.

 

Jane and Lisbon go to the meeting of Dr Daniel.

 

A man : Good afternoon. My name is Dr. Royston Daniel and I'm gonna teach you the secrets of neuro-linguistic programming. Many of you may not fully believe in the power of trance but I promise, you will.

 

Another man comes on the scene.

 

The first man : Excuse me, young man. This is not the moment. I'm s...

The second man : Wake.

The first man : What's going on? Dr. Daniel, what happened?

Dr Daniel : Ladies and gentlemen, a round of applause for Mike here for being such a good sport. (everyone is applausing) You're all here because you want something. You want power or you want money, you want love, you want...

Jane (interrupting him) : I... I want a quick word with you privately.

Dr Daniel : I'm in the middle of something right now.

Jane : Oh, it's very important. It's about your boat.

Dr Daniel : My boat? I don't have a boat.

Jane : No, it's on fire.

Dr Daniel : Rick, get security, would you...

Jane : Your assistant Mary Beth has been murdered.

Lisbon (showing her badge) : California Bureau of Investigation. We'd like to speak with you.

Dr Daniel : You're gonna have to... excuse me, folks. Um, my associate, Mr. Rick Tiegler, will conduct the seminar from here on in. I hope to see you again soon.

Tiegler : Okay. Good. Uh... As dr. Daniel has shown trance is incredibly powerful. We're gonna teach ou how to unleash that power for yourselves. Let's start by relaxing with a few simple breathing exercises. Then we're gonna show you how to supercharge your life. How does that sound? How does that sound?

 

Lisbon, Jane and Dr Daniel join Rigsby and Carl in the hall.

 

Resnick : Hi, Dr. Daniel.

Jane : Carl, is this the man who hypnotized you? Let's have a look at those eyes.

Lisbon (to Dr Daniel) : Do you know this man?

Dr Daniel : Well, his face is familiar. Is he one of my students?

Jane : Mm... No.

Lisbon : Rigsby, speak to Dr. Daniel. Take Jane with you. Carl and I are gonna go back to the seminar. That way, I know he won't get lost or broken.

Rigsby (to Dr Daniel) : Can we use your office?

Dr Daniel : Yes, this way.

 

Dr Daniel and Rigsby go away.

 

Jane : I'll catch up.

 

 

 

 

 

In Dr Daniel’s office :

 

Rigsby is interrogating Dr Daniel about Mary Beth and Carl.

 

Dr Daniel : This is terrible. Poor girl. I had a bad feeling when she didn't come in this morning. It's not like her to disappear.

Rigsby : Did she have any, uh, problems lately? (Jane enters in the room) Bad breakup? Anybody who might wanna hurt her?

Dr Daniel : Um, I... I wouldn't know. Mary Beth's personal life was her own.

Rigsby : She was brought in to us by Carl Resnick out there. He was hypnotized to think she was a big bag of potatoes.

Dr Daniel : Hmm. Strong stuff.

Jane (showing a book) : That's an old shot. Who could have done that?

Dr Daniel : Oh, very few people have the talent to create a trance that powerful. Very few.

Jane : Other than you, of course. Where were you last night between midnight and 6:00?

Dr Daniel : Oh. Wait now. You think I killed Mary Beth?

Jane : Did you?

Dr Daniel : Well, maybe I need a lawyer here.

Jane : Maybe. I wouldn't have a clue. (to Rigsby) Rigsby, is he gonna need a lawyer?

Rigsby (ignoring Jane) : Uh, Dr. Daniel, tell us about your students. Uh, what kind of people want to get whatever they want from whoever they want? Who...

Jane : who wouldn't want to make their life better?

Dr Daniel : Using trance as a tool, N.L.P. can help everyone from insomniacs, soccer moms, to high-powered executives, smokers, the weight-challenged. Anyone who wants to improve his life.

Rigsby : And control the lives of others?

Dr Daniel : Some of my students want to sell to their customers better or make people like and respect them. There's nothing wrong with that. Right?

 

Knocks on the door. Lindsay comes into the office.

 

Lindsay : Oh. Excuse me. Uh, Royston, I just have the files for the, uh, advance work for the seminar in San Francisco.

Dr Daniel : Lindsay, you came in.

Lindsay : Yeah. I just had to keep busy, you know?

Dr Daniel : Well, thanks. But you don't belong here. Not today. Whatever this is can wait. It's not important.

Lindsay : What?

Dr Daniel : I'm, uh, otherwise occupied, as you can see. Go home. Grieve. Don't worry about us. We'll survive. Take care of you.

Linsday : Right. Sorry. This was, uh... It was a bad idea. Sorry. I'm sorry.

 

She leaves the room.

 

Jane : "take care of you" ... That's the smoothest blowoff I've heard all day.

 

 

 

Return on the conference room :

 

Tiegler : I have a question for you guys... are you feeling it?

 

Everyone, including Carl, says…

 

The public and Carl : Yes!

Tiegler : Are you feeling it?

The public and Carl : Yeah!

Tiegler : Are you guys feeling it?

The public and Carl : Yeah!

Tiegler : All right. Now I¡¯m gonna talk to you guys individually, okay? And I may ask one or two of you to come up on stage and help me. Would you do that? Would you come on stage and help me? The public : Yeah!

Tiegler (arriving in front of Lisbon and Carl) : What are you doing here? - What do you want me to do here? Uh, I’m sorry. I actually thought you were someone else.

Lisbon : Sir?

Tiegler : I'll be right back.

 

He runs away. Lisbon handcuffs Resnick on the barrier and runs after Tiegler.

 

Lisbon : Mr. Tiegler! Stop! Mr. Tiegler!

 

She brings him down to the ground . Rigsby and Jane arrive. Rigsby helps Lisbon.

 

Jane (derisive) : Didn't like the class?

Lisbon (to Rigsby) : Cuffs.

Jane : Looks like I caught the mystery hypnotist. Got what you want from who you want. N.L.P. stuff seems to work.

Lisbon : Come on. Buddy, come on. Come on, man. Let's go.

 

 

In the CBI’s questionning room :

 

Tiegler : I'm not talking about Carl. I don't know anything about him.

Cho : Okay. Let's talk about your job. Agent Rigsby asked around at the center. Everyone says you're Dr. Daniel's number one guy.

Tiegler : I'm proud to assist Dr. Daniel. I'm good at what I do. That's what the model life is all about.

Cho : If anyone could put the hex on Carl Resnick, it's you.

Tiegler : I wouldn't say that. No.

Cho : Did you ever try your stuff on Mary Beth Hendrix?

Tiegler : I'm not talking about her either.

Cho : Are you a drinker, Rick? Would you like one now?

Tiegler : Are you offering?

Cho : No.

Tiegler : I'm not a drunk. I'm just under a lot of stress.

 

Cho : I understand. Were you drunk when you killed Mary Beth?

Tiegler : I didn't.

Cho : That's right. You didn't. But if something happened when you were drunk, that means you had diminished capacity. It means you're not responsible like you normally would be.

Tiegler : Yeah?

Cho : Yeah.

Tiegler : Yeah, I know that.

Cho : Well, is that how it was?

Tiegler : Maybe, uh, I don't really know.

Cho : Tell me what happened.

Tiegler : Yesterday I kind of asked Mary Beth out. She said no. Actually, she said no way... In hell.

Cho : So last night you were mad, maybe went to a bar to forget.

Tiegler : Yeah, I kind of hoisted a few. Dozen. But I mean, come on. Every... everybody needs to let off a little steam, right? I lasted till about 1:00 and then I... I kind of blacked out. And then when I woke up it was 5:00 a.m. and I was in Mary Beth’s living room. I was standing over her body... And I was holding a gun. I could smell the powder, but... I was just standing there, as calm as could be.

Cho : So you killed her?

Tiegler : Yeah, I guess I did. But like you said, I'm... I'm not responsible.

Cho : And after you killed her, that's when you decided to use your skills to frame Carl Resnick?

Tiegler : We'd been partners in a trance exercise and I'd put him under a couple of times. After that, it just gets easier, especially with someone like Carl. He's such a cream puff.

Cho : What did you think would happen when Carl dragged a murdered girl's body to the cops? Did you think Carl was getting out of there alive?

Tiegler : Well...

Cho : Rick, we're charging you with the murder of Mary Beth Hendrix. Stay put.

Tiegler : Really?

Cho : Really. Be with you in just a sec.

 

 

Return to the Model Life Center :

 

Rigsby is taking notes on what Resnick said to him when Lisbon enters in the room where they are.

 

Rigsby : Oh, hey, boss. Has Cho searched Tiegler's place yet?

Lisbon : He's getting a warrant now. I just finished up with the student interviews. How's it going here? (she sites dawn and crosses her legs. Rigsby does the same)

Rigsby : Yeah, a couple more teachers to go, but, uh, so far nobody knows anything about Mary Beth or Tiegler.

Resnick : I can't believe Rick killed Mary Beth (Lisbon touches her hair and Rigsby does the same). Do you think Dr. Danie will set up a place to make donations in her name? A charity for a school would be good.

Lisbon (to Rigsby) : He's still here?

Resnick : Yeah. I've been helping Agent Rigsby parse the sub modalities of the teachers' language patterns.

Rigsby : Translating their double-talk... "reframing," "pacing,"uh, "representational systems." (Lisbon approaches her chair and put her elbows on the table. Rigsby does the same) I don't get half of what these guys say.

Lisbon : What are you doing?

Rigsby : What? Uh, nothing.

Lisbon : Are you mimicking me?

Rigsby : It's called modeling. You, uh, model yourself on your subject.

Lisbon : Subject? You're not trying this NLP crap on me.

Rigsby : No. Sort of. You said this would establish a rapport.

Lisbon : Well, it needs work. I'm going back to the office. Come and see me when you're done.

Rigsby : I don't believe this NLP stuff works at all.

Resnick : You will.

 

 

In the team’s office :

 

Cho comes into the room and goes to Grace and Teresa.

 

Cho (putting some pizzas on their table) : No pineapple on this one.

 

He gives to each member of his team a piece of pizza but Jane says no.

 

Jane (to Cho) : Oh, no, thanks.

Cho : You have to.

Van Pelt : It’s tradition. The case is closed.

Jane : Mm.

Lisbon : Mm? There's no mm on this one. An hour ago, we found the gun that killed Mary Beth in Tiegler's apartment with Tiegler's prints on it.

Cho : Plus, you know, the confession.

Jane : Didn't Rick Tiegler's blackout strike you as weird?

Rigsby : Well, he got drunk. He blacked out. He killed someone. Who hasn't been there? (Van Pelt looks him strangely)  I'm kidding.

Jane : Tiegler came out of a drunken stupor standing upright over a body instead of facedown in a pool of vomit. It sounds more like a trance than a blackout.

Cho : Somebody hypnotized Tiegler into killing Mary Beth and hypnotizing Carl?

Jane : It's possible.

Lisbon : I didn't eat all this cheese and grease for nothing. This cased is closed. You're just seeing suggestion everywhere, Jane. You're too suggestible.

Jane : Mm.

Lisbon : Oh, right, too much of a control freak for that?

Rigsby : Hmm. Pot meet kettle. Kettle, pot.

 

Lindsay arrives.

 

Lindsay : Hi. Agent Lisbon, I'm, uh, here for my sister's effects from our apartment.

Lisbon : Agent Rigsby'll help you.

Lindsay : Thank you.

Jane : Miss Hendrix, quick question. Do you believe Rick Tiegler killed your sister?

Lisbon : Jane.

 

Lindsay : Actually, uh, I kinda don't. How did you know?

Lisbon : hy don't you come to my office?

 

They’re going to Lisbon’s office.

 

Lindsay : I... I'm so sorry.

Lisbon : It's okay. It's fine.

Jane : Control freak.

Lindsay : I'm so sorry to be bothering you guys. I...

Lisbon : What exactly is your concern, Lindsay?

Lindsay : Yeah, it's just... it's been nagging at me but, um, did, um, did Rick say how he got into our apartment?

Lisbon : No. He said he was blacked out. Why?

Lindsay : Mary Beth... she really disliked him. I mean, really, really disliked him. I can't imagine she would just open the door and let him into our place.

Lisbon : Well, he couldn't have broken in. The BFS report says the front door was undamaged.

Lindsay : I don't get it. I mean, we had a dead bolt and a peephole. Mary Beth was all security-conscious . Ever since she and Royston got mugged.

Rigsby : She and Dr. Daniel?

Lindsay : Yeah, when he took her to Maui for the weekend. Some kids... they mugged them. It was awful.

Rigsby : he and Dr. Daniel were dating?

Lindsay : For six months now. I thought he told you.

Jane : Et voilà.

Lisbon (to Lindsay) : Would you excuse us for a minute?

Lindsay : Yeah.

 

They get out the office.

 

Rigsby : Daniel told us Mary Beth was just his assistant. He didn't know anything about her private life.

Lisbon : So Daniel lied to us. Why?

Rigsby : Well, embarrassment, fear, privacy...

Jane : Guilt maybe.

Rigsby : It's probably nothing, but it is a loose end. That Tiegler's defense attorney could hang us with. We better go pick up Daniel.

Jane : If we walk, you could burn some case-closed pizza calories.

Lisbon : Cute. (to Rigsby) Go inside and find out everything about her sister's relationship with Daniel.

Rigsby : Okay. (he goes back in the office) Hey, Lindsay. I want you to tell me exactly when Mary Beth started dating Dr. Daniel.

Lindsay : No, um, Royston would never hurt Mary Beth not in a million years, if that's what you're thinking.

 

 

 

 

Return to the Model Life Center :

 

Van Pelt, send by Lisbon, is taking Dr Daniel. They are discussing in the stairs.

 

Dr Daniel : I really am quite busy, you know.

Van Pelt : We'll have you back here very soon, doctor.

Dr Daniel : If you could just tell me what this about...

Van Pelt : Just a few questions. That's all.

Dr Daniel : Yes, a few questions about what?

Van Pelt : I'm not sure, sir. I won't be the one asking.

Dr Daniel : Oh, come on, agent. Just a hint. You know, you're far too pretty to be so solemn. Ah, the curse of the pretty girl. You've been told you're gorgeous since you were 12 years old and now you can't bear to hear what most women long for.

Van Pelt : I have a job to do. That's all.

Dr Daniel : Are you really that tough? I didn't think so.

Van Pelt : You don't know anything about me.

Dr Daniel : No?

Van Pelt : No.

Dr Daniel : You're ambitious more than you'll let anyone see. A girl from nowhere will desperate to make it big but you worry that you'll always be small town, small-time, you haven't got what it takes, and that's why you're so shut down to everything but this job.

Van Pelt : Dr. Daniel? No offense, but I've been working with Patrick Jane for nine months now. You want to get under my skin? You're gonna have to up you're game. Shall we?

 

 

CBI’s questionning room :

 

Dr Daniel : I'll tell you again, Agent Cho. I wasn't sleeping with my assistant.

Cho : The assistant's sister says different, doctor.

Dr Daniel : Then she's lying or misled somehow.

Cho : In November, the two of you didn't go to Paris for a week?

Dr Daniel : On business, yes. I travel extensively, teaching.

 

Behind the glass…

 

Van Pelt : The same story for 23 minutes now.

Lisbon : Maybe he's telling the truth. Maybe it's Lindsay Hendrix who's lying.

Jane : No, this one's lying. Notice how he can't break eye contact?

Rigsby : I'll get the truth out of him.

 

Return in the questionning room…

 

Dr Daniel : Look, agent Cho, I came here out of courtesy. Now if there's nothing new, I'd like to go.

 

Rigsby enters in the room.

 

Rigsby : Hey, Cho. May I?

Cho : Sure.

Rigsby : Dr. Daniel, tell the truth. You'll feel better. Trust me.

Dr Daniel : I'd like to go now.

 

Suddenly Rigsby catches Dr Daniel and strikes him the head on the table. Cho rushes on him and Van Pelt and Lisbon enter the room for helping Cho. Dr Daniel has a nosebleed but begins speaking.

 

Cho : Rigsby, hey!

Dr Daniel (forced to talk) : Whoa! All right, all right, we were together. We'd been dating since September, okay?

Rigsby : It feels better, doesn't it?

Lisbon : Agent Rigsby, outside. Come on.

Dr Daniel : You broke my nose, you crazy bastard.

 

In the front of the questionning room…

 

Rigsby : Dude, I'm fine. This is ridiculous.

Lisbon : Gun and badge.

Rigsby : Boss, come on. I...

Lisbon : Now! Damn it, Wayne. Do you understand what you just did?

Jane (waving in front of the eyes of Rigsby) : Oh, dear. I know.

Lisbon : No. No, this. No. No way.

Jane : Yeah, afraid so. He's been hypnotized.

 

 

Team’s office :

 

Rigsby : Oh, dear ! I've been hypnotized, have I?

Jane : Mm-hmm.

Rigsby : You're gonna make me do embarrassing things pretend like I'm Tina Turner or something? Jane : You wanna be like Tina Turner?

Rigsby : Jane, trust me. I'm not hypnotized. I feel fine, totally normal.

Cho : Normally you don't break the noses of suspects.

Rigsby : What... what are you talking about? I just questioned the guy.

Lisbon (to Jane) : Do you think this could be psychological? Some sort of psychotic break?

Jane : No, hypnosis. That's all.

Lisbon : I thought you couldn't hypnotize somebody against this moral character.

Jane : Rigsby has a brutal streak. If you didn't know, now you know. t's not an uncommon trait in those that choose to go into police work.

Lisbon : I'm calling a shrink anyway.

Jane : No, wait. Deeply hypnotized subjects. Are very suggestible and have very little inhibition. (to Rigsby) Rigsby, do me a favor. Close your eyes. Please. Now relax. Don't tell me, but think about it...

Think about what you most want to be doing right now. You can do anything you like in the whole world. What are you gonna do? I want you to open your eyes and do it. Do whatever you like.

 

Rigsby stands up and kisses Grace.

 

Jane : Oh, yeah. That's what I'm talking about.

Lisbon : Huh. Okay, he's hypnotized.

Van Pelt (to Jane) : Well, unhypnotize him.

Jane : You sure?

Van Pelt : Do it.

Jane : I can't. The hypnotist uses a specific trigger to induce a trance. Unless I know that trigger, I can't get him out.

Rigsby : I have to go.

Jane : Where do you have to go to?

Rigsby : I can't tell you. I'll see you later.

Lisbon : Rigsby, no.

Jane : No, no. This is good. This is very good.

Lisbon : He's not a guinea pig. Rigsby, stay here. That's an order.

Rigsby : I'm sorry, boss. I have to go.

Cho : Hey, Rigsby, you can't leave. You can't. You're not well.

Rigsby : Cho, stop messing around. I'm fine. Hey!

Jane : Talk to him, Grace. He'll listen to you.

Van Pelt : Rigsby. Please stay. Please?

Rigsby : Okay. But not for long.

Van Pelt : Come on. Come sit with me.

Rigsby : Okay.

 

Lisbon’s desk :

 

Cho, Jane and Lisbon discuss.

 

Jane : Rigsby didn't talk to Tiegler, did he?

Cho : Nope.

Lisbon : So Tiegler didn't do this. Maybe he didn't kill Mary Beth either. (to Jane) It looks like you're right. Rick Tiegler was put in a trance by the real killer and thought he just blacked out.

Cho : And the same person put Rigsby under.

Lisbon : We need to question everybody Rigsby interviewed at the NLP Center and anyone else he talked to.

Cho : It has to be Dr. Daniel, right? He's the only one with the chops to do this.

Lisbon : And plus he lied about sleeping with the victim.

Jane : No, no, no. Whoa, whoa. Why would he want Rigsby to smack his own face into a table?

Cho : Although why would anyone else want Rigsby to smack Daniel’s face into the table?

Jane : My guess? The smacking of the face into the table unintended side effect of a deeper hypnotic command.

Lisbon : Command to do what?

Jane : There's the rub. Let's find out.

 

In front of the Law Court :

 

Lisbon joins Cho.

 

Lisbon : I do not need this right now.

 

Cho : Jane's off doing his thing?

Lisbon : Yes, and I should be with him. What the hell happened? Tiegler got off on bail just like that?

Cho : No record and he's not a flight risk. Plus, it's Judge Milton. He set the bail at $50,000.

Lisbon : $50,000 for an accessory to murder charge?

Cho : Well, that's the thing. A.D.A. dropped it to obstruction.

Lisbon : A deal? I was not consulted.

Cho : Me neither. Tiegler found some juice somewhere. Got a defense attorney from Horton & Fleer, whole nine.

 

Tieglers is goig out of the building.

 

Lisbon : Find out about Tiegler's bail.

Cho : All right.

Tiegler (to them) : Hello, agents. Nice day, huh, to be walking free in the world?

 

Cho goes away.

 

Lisbon : You need supervision. We think you might have been hypnotized by Mary Beth's killer. Tiegler : Really? That's your play?

Lisbon : You could be in danger, sir.

Tiegler : You're the danger, lady. You threw me down a marble staircase. Look at this bruise.

Lisbon : No, thanks. Mr. Tiegler, what if I'm right? What if you were hypnotized to take the blame for Mary Beth's murder, and the kille is still out there? That would make you a loose end, right?

Tiegler : You cops will try anything, won't you, to make me doubt myself? You and my mother. Well, it's not gonna work. I'm living the model life. You have a very good day, Agent Lisbon, and try not to bruise anyone.

 

He goes away and takes a cab.

 

Lisbon : Tiegler's bond

Cho : Tiegler didn't post it.

Lisbon : Who did?

Cho : The Model Life Centre, incorporated.

Lisbon : Really?

Cho : Yep.

Lisbon : Look into it.

Cho : Okay.

Lisbon : I gotta get back.

 

In a parc :

 

Jane, Van Pelt and Rigsby are walking when Jane stops in front of a bench.

 

Van Pelt : Why are we here?

Jane : I wanted to bring him somewhere where he felt safe, relaxed, something that brought him back to his childhood, before he started getting hurt.

Van Pelt : Hurt by who?

Rigsby : Yeah, hurt by who?

Jane : Well, whoever. Uh, none of my business. Here we are. Please, have a seat.

Rigsby : Nobody hurt me, okay?

Van Pelt : Jane, don't upset him.

Jane: I know what I'm doing.

Rigsby : Are you still on this hypnosis kick? I'm telling you, you're wrong.

Jane : Rigsby, I'm gonna have to ask you to trust me, okay? (he begins to hypnotize him) Try and trust me. I'm gonna help you break this trance. No one's gonna hurt you, okay? Bring you back to your normal self. You'd like that, wouldn't you?

Rigsby : You've got it wrong.

Jane : Maybe so. I mean, everybody makes mistakes, don't they? That's life, huh? Ups and downs. Look at those swings... Up... and down. Up... and down. That's life. Relax into it. Nothing to worry about. Up... and down. Up... and down. Up... And down. How are you feeling? Good? Tingling in your hands? Buzzing?

Rigsby : Tingling, I guess, a little.

Jane : That's good. Now you're watching those swings. Up... and down. Up... and down. Let yourself drift away. Feel the tension release... Watching the swings. You're doing it all on your own. That's very good. All on your own. (to Grace) Now I have to find the hypnotic trigger. It could be visual, auditory or physical. (to Rigsby) Watching the swings.

Rigsby  (upset): Dude, don't feel me up, man.

Jane : Deep breathing. Breathe in. Feel the breath. Feel the breath out. In... And out. That's good.

Rigsby : Jane, stop.

Jane : What?

Rigsby : Just... Just stop. Okay? I got a splitting headache. Just...

Jane : You're just breathing, Rigsby. Just breathing. No one is hurting you.

Rigsby : No, you are. You're hurting me. Stop it! Stop doing your stuff on me!

Jane : Your reaction is part of the suggestion. It's a built-in defense mechanism to stop me trying to help you.

Van Pelt : Rigsby, let Jane help you.

Rigsby : Stop. I... I've gotta get to... I... I've gotta go! I've gotta get out of here.

Van Pelt : Wayne! Wayne, stop!

 

Grace tries to stop him but failes.

 

Jane : He's in too deep. If you try to stop him, he'll probably hurt you.

 

 

To the Model Life Center :

 

Rigsby goes to Dr Daniel’s office. He sees him lashed in his chair.

 

Rigsby : Hello, Dr. Daniel.

Dr Daniel : Agent Rigsby? Thank god you're here. Help me.

Lindsay (coming into the room) : Shut up, Royston. (to Rigsby) Wayne, thank you for coming. Thank you for helping me.

Rigsby : Well, I had to come. I know.

(Flashback on the interview between Rigsby and Lindsay earlier in the day)

 

Rigsby : Hey, Lindsay. I want you to tell me exactly when Mary Beth started dating Dr. Daniel.

Lindsay : No, uh, uh, Royston would never hurt Mary Beth, if that's what you're thinking. Not in a million years.

Rigsby : This is just routine. Relax. We'll be done in no time.

Lindsay : I will. I'll relax. I feel very relaxed with you, Wayne. Very safe. (she’s hypnotizing him) Very safe and relaxed sitting next to you. I feel like I could tell you anything... Anything at all.

 

(End of the flasback)

 

Lindsay : Let me tell you about Dr. Daniel.

Rigsby : I know. And don't worry. Everything's gonna be fine now.

Dr Daniel : Agent Rigsby. Agent, I want you to relax and listen very carefully to the sound of my voice. You've got to listen to me, for God sake! You've gotta...

 

Lindsay gags him.

 

 

On the Model’s Life Center’s roof :

 

Lindsay (to Dr Daniel) : I was so in love with you, you arrogant bastard. And all you wanted was Mary Beth. That stupid cow! And I thought that if I could finally get rid of her, that you would see me and love me for who I am!

Rigsby : But you were in San Francisco when Mary Beth was murdered.

Lindsay : Yeah, but they have these things called rental cars. Then I drove up there and I did the deed

and then I hypnotized that Skeezebag Rick to take the blame for it. Got back just in time to catch my flight. And then when I got off the plane, I thought that Royston and I would finally be together, that he would see me for the gifts that I have.

Rigsby : But he didn't see you.

Lindsay : No, he didn't.

Rigsby (compassionate and pulling the chair of Dr Daniel near the roof) : It's hard when they don't see you.

Lindsay : What a moron I was. What a moron. I came to you, and you said to me, "oh, it's not important. We'll do fine without you. Go home." Do you remember that? Look at me! And I knew in that moment that you would never love me. Never. So now you're gonna die. (to Rigsby) Rigsby... He hurts me. He hurst me, Rigsby. You love to protect women, don't you? I saw how you looked at that red-haired agent.

Rigsby : Grace. Her name's Grace.

Lindsay : Wayne, I need your protection right now. I need your help with a special job. You'll help me, won't you?

Rigsby : Sure. What do you need me to do? I need you to take...

Jane (arriving on the roof) : Hello, Rigsby. (he shows him the sky) Hey, is that... Venus or Mercury? Hansel and Gretel had bread crumbs. I had Rigsby. I knew he'd lead me to the guilty one, so I put a tracking device in his pocket. Bingo.

Lindsay : Smart... Except for the part where I have the gun.

Jane : Oh, I have a gun, too. Lisbon?

Lisbon (getting out of her hidden place and pointing her weapon at Lindsay) : Drop the weapon!

Lindsay : So predictable. Rick!

Tiegler (getting too out of his hidden place and pointing his weapon at Lisbon) : You should put the gun down now.

Jane : Oh, for heaven's sake.

Lindsay : Drop the weapon, agent Lisbon.

Lisbon (without drop off her weapon) : Tiegler, this is your first day out on bail. Don't do this.

Lindsay : Shut up! I said drop it!

Jane (to Lisbon) : Best do as she says. (Teresa, reluctant, accept all the same) Oh, I'm impressed, Lindsay. There's not three people in the world that could've done an induction on a cop. But Rigsby's guard was up when he was with Dr. Daniel and Carl. And you? You just crept through the cracks, you sneaky little mouse.

Lindsay : Well, I was never the sparkling, vivacious one. That was Mary Beth. And all the boys loved her, never me... Until I went to work for Dr. Daniel. Then I realized I have a talent for reaching people's unconscious. People let their defenses down with me. They trust me. Finally, I was worth something. Finally, I'm in control.

Jane : Look around yourself. Are you in control now? All these people here have to die. That's not control. That's madness. You're having a nervous breakdown, Lindsay. You need help. We can help you.

Lindsay : It's beautiful night for a swim. Don't you think?

Jane (surprised) : Yeah.

Lindsay (to Rigsby) : The ocean is so nice tonight . Hear the crash of the waves, Rigsby? It's peaceful.

Rigsby : Yeah, it's nice.

Jane : It's not nice, Rigsby. It's not the ocean.

Lindsay : Hey, now why don't you take Royston for a little swim? Show him that dark, beautiful ocean. That's right. Take him for a swim. I love night swims. Don't you?

Lisbon : Stop. Rigsby, don't.

 

Rigsby pulls away Dr Daniel’s chair.

 

Jane : Rigsby, listen to me. Listen to my voice.

 

Rigsby is hesitating.

 

Lindsay : Why don't you take Jane for a swim? I think he wants to go.

Jane : No, no, no, no. I... I don't want to. I don't wanna go!

 

Rigsby stops pulling away Dr Daniel and takes Jane with him.

 

Lisbon : Rigsby!

Rigsby : Come on, let's go swimming, Jane.

Jane : No, no! It's... it's not water down there! It's concrete! The water's gorgeous.

Lindsay : Mr. Jane loves to swim, just like you do, Rigsby.

Jane : Stop, Rigsby. Stop!

Lindsay : Yeah, take him for a swim. Take him over. He wants to go. Push him over, Rigsby.

Jane : No, Rigsby! Shark! Shark! There! See it? It's a great white.

Rigsby : Sharks? Where?

Lindsay : There's no sharks, Rigsby. The water's fine.

Jane : She's lying.

Lindsay : Just take him in! Throw him in!

Jane : She wants you to get eaten. Who is this woman?

Lindsay (panicing) : Throw him over. Throw him over!

Rigsby : Don't...

Jane : Shoulder? Ah, it's the shoulder! Shoulder! (he bangs the shoulder of Rigsby and the hypnosis stops) Wait! Wait!

Lindsay : Throw him in, Rigsby!

Rigsby (releasing Jane and throwing himself on Lindsay while Lisbon does the same with Tiegler) : Gun! Gun! Damn it!

Jane : Yes. Gun. Thanks, Rigsby. You, my friend, have been in a trance state.

Rigsby : Get outta here.

Jane : Oh, I'd love to.

Rigsby : Come on. Let's go.

Lisbon : Jane, would you untie him? Come on.

 

To the CBI :

 

The complete team is discuusing in the kitchen.

 

Rigsby : I don't know. I just suddenly came out of it and then, uh, boom. Just had to take her down, you know?

Cho (derisive) : Yeah, you took down a 100-pound woman but in that context, you did good.

Rigsby : What do you mean, "in that context"?

Lisbon : Oh, in the context of someone letting himself get hypnotized, nearly throwing his colleague off a building and then finally being able to overpower a small crazy woman to retrieve the situation... you did okay.

Rigsby (defending himself) : Oh, be fair... a small crazy woman with a gun. A gun is a gun.

Jane (rushing to his rescue to auto-congratulate better) : And anyone can be hypnotized. She was very good. Not as good as me, but close. Close-ish.

Rigsby : See? Very good.

Lisbon (to Rigsby) : Which is why the professional standards unit has cleared you for assaulting Dr. Daniel. You weren't yourself. (to Jane, a little worried) But he is now, right? Himself? Completely unprogrammed?

Jane : Yes, he is.

Rigsby : Last two days are gone but other than that, I'm good to go.

Van Pelt : Oh, so you don't remember anything from when you were hypnotized?

Rigsby : Fragments, but, no, not really. Thank goodness, right?

Van Pelt (a little disappointed) : Yeah.

Rigsby (worried) : Oh, lord. Did I make a fool of myself? Cluck like a chicken? I didn't do Tina Turner, did I?

Van Pelt : No. You were perfectly normal.

 

She leaves the kitchen and Rigsby’s colleagues look at him.

 

Rigsby : Oh. Good. That's a relief, eh?

Jane (smiling) : Coward.

Rigsby : What?

Jane : You honestly don't remember it?

Rigsby : Don't remember what?

Cho (smiling too) : He remembers.

Lisbon (smiling too) : He so remembers.

Rigsby : What?

 

Lisbon and Cho leave the kitchen.

 

Jane : It'll come to you.

Kikavu ?

Au total, 96 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stephane25 
18.02.2018 vers 12h

Sandy92 
01.09.2017 vers 19h

amelie333 
03.08.2017 vers 22h

Alberto 
25.07.2017 vers 16h

Linstead77 
23.07.2017 vers 03h

ArthurRrr 
11.07.2017 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

AllisonMe  (06.11.2016 à 19:10)
Message édité : 06.11.2016 à 19:11

Formidable, surprenant contrairement à l'avis de télé star, audacieux quand Rigsby embrasse Grace et qui s'empresse de dire à Jane de le désypnotiser, embarrassée. Il y a un déroulement, enchaînement très intelligemment menés, fin, rusé. Après tout dépend des goûts....

C'est sûr que de croire dur comme fer que le cadavre transporté est un sac de patates, l'ypnose est profonde.

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Fête l'anniversaire des HypnoCards en participant à notre jeu gratuit pour gagner des cartes !
Tirage au sort le 22/02 | Participation gratuite

Vente Flash lundi 26 février 2018 pour acheter l'HypnoCard Movies Wonder Woman avec remise de 50% !
Lundi 26/02 entre 18h et 22h | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Eric Winter devient médecin dans The Good Doctor

Eric Winter devient médecin dans The Good Doctor
Eric Winter, qui avait joué Craig O'Laughlin dans Mentalist, vient d'obtenir un rôle récurrent dans...

Nouvel OS

Nouvel OS
Bonjour,   Revoici une nouvelle histoire spécialement écrite pour Halloween par AllisonMe, terminée...

Sondage Sherlock !

Sondage Sherlock !
Le quartier Sherlock vous propose de soutenir Patrick Jane. En effet, le Scotland Yard a besoin d'un...

Owain Yeoman as Greyson Blaise dans The Blacklist

Owain Yeoman as Greyson Blaise dans The Blacklist
Les photos de l'épisode 2 de la saison 5 de la série Blacklist sont disponibles et nous y découvrons...

Sondage

Sondage "Elementary" : Michael Gaston y est présent
Le quartier "Elementary" vient de dévoiler son nouveau sondage. Il vous demande qui a été votre...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Mentalist est actuellement rediffusée tous les vendredis soir sur TMC. Regardez-vous les épisodes ?

Total : 58 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

Locksley, Hier à 18:33

Ensuite, la main innocente d'Hypnotic procédera au tirage au sort Bonne chance à tous !

stella, Hier à 19:22

Animation St Valentin! Venez retrouver les enveloppes cachées contenant les photos de couples sur le quartier Downton Abbey.

grims, Aujourd'hui à 07:41

Hello le cartel ! le quartier The Tudors vous attends pour son jeu "Souvenirs d'Hampton Court" !

grims, Aujourd'hui à 07:42

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée de jonathan rhys meyer !!!

SeySey, Aujourd'hui à 08:38

Bonjour! Nouveau design sur le quartier Outlander, on attend vos avis

HypnoBlabla

pretty31, Hier à 21:31

Il y a pas mal d'avis sur le net qui seront p-e plus développés

poupette67, Hier à 21:31

Tu as déjà commander Pretty ?

pretty31, Hier à 21:34

Je te répond dans un chat privé ok ?

poupette67, Hier à 21:35

ok

LastAmy26, Hier à 23:03

Bonzoir tout le monde^^

Viens chatter !