VOTE | 558 fans

#106 : Impair, rouge et manque

Pendant l'enquête du meurtre d'un propriétaire de casino, Patrick Jane utilise ses dons de mentaliste pour prendre au piège le tueur, et gagner gros aux cartes.

Avis de Télé Star : Malicieux, Jane porte cet épisode très réussi.

Captures

Popularité


4.38 - 8 votes

Titre VO
Red Handed

Titre VF
Impair, rouge et manque

Première diffusion
11.11.2008

Première diffusion en France
04.05.2009

Vidéos

Trailer

Trailer

  

Extrait Jane offre des cadeaux à la team (en anglais)

Extrait Jane offre des cadeaux à la team (en anglais)

  

Plus de détails

Scénario   Erika Green
Réalisation   Chris Long
Avec  

Gwendolin Yeo (Alexandra)
Andrea Parker (Ann)
Greg Henry (Cal)
Lance Barber (Daniel)
Stuart McLean (Freddy)
Maite Schwartz (Jessica)
...

Le CBI arrive sur une autoroute où une main amputée a été retrouvée. Il s'y trouve encore une bague rose à un doigt. Patrick Jane examine la main et tire quelques conclusions surprenantes quant à la victime. Rigsby doute de la véracité des déductions de Patrick Jane. Patrick engage alors un pari de 35 cents. Lisbon se joint au groupe de Patrick et vérifie l'affirmation que la victime avait un grand casino dans le Nevada. Patrick gagne donc le pari. Parce que la main a été retrouvée à l'intérieur des frontières de la Californie, le CBI prend en charge l'affaire.

Lisbon et Van Pelt se rendent au domicile de Meier. Elles annoncent à sa femme, sa fille et son beau-fils la terrible nouvelle. Patrick quant à lui erre dans la maison afin de collecter des indices et d'établir un profil de la victime et du meurtrier. Jim Meier a été volé, l'équipe tente de savoir si ce serait le mobile du crime.

Rigsby fait des recherches et découvre que Meier aurait pu être mêlé à la criminalité organisée.

Jane, Van Pelt et Lisbon se rendent au casino pour discuter avec Matt Etienne, le chef de la sécurité. Patrick ne reste pas pour discuter avec le chef de la sécurité mais erre dans le casino. Il s'assoit à une table pour jouer. Là, il se sert de son acuité mentale et joue. Mais le casino se rend compte de la supercherie et lui indique que c'est un tricheur. Le chef de la sécurité demande alors à Jane de quitter la table de jeu. Patrick a remarqué qu'il se passait quelque chose d'étrange entre la croupière et quelqu'un à la table.

De retour au bureau, la croupière reconnaît avoir triché mais que c'est pour payer les factures d'hôpital de sa mère qui est malade. Cho l'accuse de meurtre car Meier avait découvert son stratagème. Mais celle-ci nie. Ce qui paraît étrange à Patrick c'est qu'Etienne le chef de la sécurité ne semblait pas au courant. Il pense alors qu'Etienne fait partie également de l'escroquerie. La croupière dit qu'il n'était pas au courant. Patrick conseille alors à Lisbon de la laisser partir. Celle-ci n'est pas la meurtrière, selon lui.

Patrick fait un cadeau à chaque membre de l'équipe avec le gain qu'il a obtenu au casino. L'équipe et lui font alors un dîner. Mais à la fin de celui-ci les filles préfèrent lui rendre son cadeau tandis que Cho et Rigsby le gardent. Plus tard, Jane donne les bijoux à une oeuvre de charité.

Le lendemain l'équipe se rend au domicile des Meier. La femme de Meier reconnaît avoir eu une liaison avec Matt Etienne. Au cours de la conversation, Patrick relève quelque chose d'étrange entre Jessica et son petit-ami. Il décide alors de monter un stratagème.

Plus tard, lorsque Patrick et Lisbon se rendent au domicile de Etienne ils font une découverte macabre. En effet, le cadavre de Meier est retrouvé dans un congélateur situé dans son garage. Pourtant, l'interrogatoire ne donne rien. Etienne nie être impliqué dans l'assassinat de Meier. Il dit juste avoir rencontré Madame Meier dans un motel.

L'autopsie révèle que Meier est mort suite à un coup donné à la tête. Il y a également autour de son cou des éraflures. Ce qui prouve que sa chaîne a bien été arrachée. L'équipe visionne les enregistrements du casino.

Patrick se rend à une partie de poker où il retrouve Trask qui est l'un des plus gros dépensiers du casino de Meier. Daniel se joint également à la partie. Rigsby et Cho sont à l'accueil à la recherche de la cassette de surveillance précédent le meurtre. Quand ils trouvent la cassette, ils voient que Meier avait filmé Trask et Jessica dans leur chambre d'hôtel. Trask dit que le mari de Jessica l'a utilisée comme moyen de paiement dans ses dettes de jeu.

Au cours de la partie de poker Patrick joue très bien et il finit par se retrouver en tête à tête avec Daniel. Il lui tend un piège au cours de la partie. Le piège fonctionne et Daniel est pris. Il est alors arrêté par Rigsby et Cho.

Patrick dit à Jessica que son père a été tué car il voulait la protéger.

Dans la chambre d'hôpital de la mère de la croupière, quelqu'un apporte une valise pleine d'argent. Il s'agit de l'argent gagné par Patrick. Il en a fait cadeau à la croupière pour qu'elle puisse payer les notes de frais d'hôpital.

 

Entre le Nevada et la Californie, sur l'autoroute une main amputée a été retrouvée.

Cho : Ce foutu GPS va la situer en Californie, j'en suis sûr.

Rigsby : Mais non, soyons optimistes. C'est le Nevada, elle est dans le Nevada.

Cho : Tu rêve, c'est pour nous, c'est comme ça, va comprendre.

Van Pelt : Salut. On étudie les empruntes digitale, on aura peut-être un résultat très vite.

Rigsby [En soupirant] : On a rarement autant de chance.

Rigsby : Non, ma main à coupé qu'on est pas sorti de l'auberge.

Jane : Pourquoi tant de pessimisme ? C'est une affaire comme une autre.

Rigsby : On est au milieu de nulle part, y a du vent et j'ai rien mangé de la journée. Les cadavres démembrés c'est super chiant, on met des mois à tout rassemblés et il en manque toujours un morceau.

Jane : On a déjà suffisamment de quoi faire.

Van Pelt : Une main droite avec le nombre 43 écrit dessus.

Rigsby : Une main d'homme ou celle d'une femme pas très féminine. Je ne vois pas d'autre matières à étudier en attendant les résultats de l'expertise.

Jane : Voyons, c'était visiblement un homme blanc d'environ 55 ans, il a écrit sur sa main droite donc il était gaucher.

Cho : C'est peut-être le tueur pour laisser un message.

Jane : Trop discret, le tueur aurait écrit plus gros.

Jane se penche et renifle la main sous le regard des policiers locaux complètement hallucinés.

Lisbon : Oh ? Un consultant !

Jane : Une forte odeur de crème hydratante à l'huile d'amande, un parfum musqué et du tabac. Une main souple, des ongles parfaitement manucurés donc un homme riche. Une trace blanche en forme d'anneau sur le petit doigt, il portait une bague à cet endroit ce qui suggère un extraverti dans un milieu où les extraverti s'épanouissent.

Van Pelt : Donc ?

Jane : Il était surement directeur d'hôtel ou patron de casino.

Cho : N'importe quoi !

Jane : Bon, tu parie combien ?

Cho [Après avoir fouillé dans sa poche] : 35 cents.

Jane : 35 cents ?

Cho : Ouais.

Jane : J'ai du mal à le croire quand je pense à cette immense tirelire que tu cache certainement derrière la porte de ta chambre et que tu rempli avec toutes les pièces de monnaie que tu peux trouver depuis que tu as quoi … 15 ans ?

Cho regarde Rigsby qui est mort de rire mais qui baisse aussitôt les yeux.

Cho : 35 cents à prendre ou à laisser.

Jane : C'est d'accord, on pari.

Cho : Ok.

Van Pelt : Je trouve ça indécent de parier sur des choses pareil. C'est un être humain qu'est mort là !

Rigsby : Non, c'est rien. On est dans le Nevada. Ici en Californie ce serai pas bien, mais là, dans le Nevada, on a le droit de parier sur les morceaux de cadavre.

Van Pelt est répugnée par conclusion de Rigsby. Lisbon arrive.

Lisbon : Elle est rentrée de 10 centimètres dans l'État de Californie c'est donc notre bébé.

Rigsby [Loin d'être enchanté par la nouvelle] : Super.

Lisbon : Mouais, super. Emballez-la, étiquettez-la et on y va.

Van Pelt : On sait de qui il s'agit ?

Lisbon : D'après les empreintes c'est James Kouinsy Meier, il dirigeait l'hôtel Calida et le casino. On y va.

Cho regarde Jane qui attend ses 35 cents, il lui donne et s'en va.

Jane : Merci. [Il rit]

  

Résidence des Meier.

Ann Meier : Êtes-vous sûr qu'il n'est pas dans la nature, encore en vie ?

Lisbon : Oui, l'expertise médico-légale prouve que la main à été sectionnée post mortem.

Daniel : Et le reste du corps ?

Lisbon : On le recherche.

Jane observe les mains des deux femmes présentes et regarde leur alliance.

Ann : Non ce n'est pas possible.

Lisbon : Quand l'avez-vous vu pour la dernière fois ?

Ann : C'était hier, mardi matin. Il arrivait que Jim passe la nuit à l'hôtel quand il avait besoin de travailler tard pour régler un problème. Mais il appelait pour me prévenir qu'il ne rentrait pas, que je ne devais pas m'inquiéter.

Van Pelt : On dit que M. Meier n'avait pas de téléphone portable.

Ann : Il n'en avait pas, il n'aimait pas ça.

Van Pelt : C'est lui qui a appelé la maison depuis un téléphone du casino, mardi soir à 20h05 ?

Ann : Ouais. Il appelait, comme ça.

Daniel : Le casino tourne 24h sur 24 et Jim en faisait autant. Je le voyais presque plus qu'elle [Il montre sa femme].

Van Pelt : Vous travaillez au casino ?

Jessica : Dan est responsable de l'accueil des invités d'honneur.

Daniel : Le joueur vedette de la maison.

Jessica : Tu es bien plus que ça Danny.

Van Pelt : C'est quoi un joueur maison ?

Daniel : Jim me paye pour chauffer les baleines, les gros parieurs. Je joue avec l'argent du casino pour chauffer la table, faire miser les gens. C'est un job sympa et je gagne bien ma vie.

Jane observe la pièce.

Lisbon : Quand avez-vous vu Jim pour la dernière fois ?

Daniel : Comme Ann, mardi. Je l'ai vu mardi pour la dernière fois.

Jane regarde les photo, Jessica le rejoins.

Jane : Votre père connaissait Sinatra ?

Jessica : Oui. Sinatra m'a embrassé là [Elle pointe le côté gauche de son front avec son doigt] pour mon premier anniversaire. C'est ce que mon père disait en tout cas.

Jane : Mais vous n'y avait jamais cru.

Jessica : Il n'y a même pas de photo.

Jane : Quand vous étiez petite il n'était pas très présent.

Jessica : Comment pouvez-vous dire ça ?

Jane : Il n'y a même pas de photo.

Jessica : Il n'était pas souvent là. Mais il m'aimait, j'en suis certaine, c'est juste que … il n'avait pas beaucoup de temps.

Lisbon : Le nombre 43 était écrit sur la main de M. Meier, une idée de la signification que cela peut avoir ?

Ann : Non aucune.

Daniel : Le con ! [Tous le monde le regarde] Salopard [En parlant d'un joueur de rugby à la télé], un deux point de conversion. [Il sort son portable] Excusez-moi. Tu me sert un Whisky chérie ?

Daniel part.

Lisbon : Qui pouvait vouloir du mal à votre mari d'après vous ?

Ann : Jim était quelqu'un de très apprécier, mais c'était un homme de principe et c'est une qualité dangereuse dans ce métier.

Lisbon : Vous faites référence à quoi au juste ?

Ann : Oh, rien, rien, à un sentiment.

Jessica : Maman, c'est un hôtel casino pas un bar de drogué. Aujourd'hui la mafia ne dirige plus rien.

Ann : C'est ce que tu crois.

Van Pelt : Le cambriolage pourrait être un mobile, se promenait-il avec des grosses sommes d'argent, des bijoux de valeurs ?

Ann : Non. Il n'avait pas besoin d'argent sur lui, sa parole valait tout l'or du monde. [Elle commence à pleurée] Il avait un anneau au petit doigt …

Jessica : Chut.

Ann : ...et un jetons porte bonheur à 100 000 dollars sur une chaine autour du cou. C'est tout.

Lisbon : C'est beaucoup d'argent ? Ce jeton à une valeur légale ?

Ann : Oui, au casino mais seulement au casino.

Lisbon : Pouvez-vous nous donner une description exacte du jeton ? Pour alerter les caissiers de casino.

Ann : Oui, nous l'avons même en photo pour la compagnie d'assurance. J'étais justement en train de ranger tous ces papiers. [Elle cherche] Le voilà.

Lisbon : Merci.

  

Lisbon, Jane et Van Pelt se sont rendu au casino.

Lisbon [Au téléphone] : On a retrouvés d'autre morceaux ?

Rigsby : Pas pour le moment, peut-être qu'il n'ont coupé que la main.

Lisbon : Vous savez si il y a eu des affaires similaires par le passé ?

Rigsby : C'est là que sa devient intéressant. Il y a plusieurs affaires ou des mains coupées ont été laisser volontairement en évidence, c'était à Reyno et à Las Vegas. C'est toujours en relation avec le crime organisé. L'affaire la plus récente remonte à 10 ans. Les victimes sont des gens pris en flagrant délis.

Lisbon : La mafia, parfait ! Merci. [Elle raccroche]

Matt : Agent Lisbon ? Matt Étienne, chef de la sécurité.

Lisbon : Voici l'agent Van Pelt et M. Jane, il fait parti de l'équipe.

Jane : Bonjour.

Matt : Comme vous pouvez l'imaginer, nous sommes tous encore sous le choc par ici.

Lisbon : Toutes mes condoléances.

Matt : Bon, si vous voulez bien me suivre s'il-vous plait. Le casino est situé côté Nevada du complexe et propose toutes sorte de jeux et machine à sous. Nous venons d'investir 10 millions pour modernisé l'établissement et amélioré le confort de la clientèle.

Jane : On utilise les mêmes techniques aujourd'hui dans le secteur de l'agronomie pour que les vaches et les brebis se sentent bien.

Matt : Vraiment ?

Jane : Lumières tamisées, musiques douce, un labyrinthe de passage qui les ramènent toujours à l'enclos et dans notre cas, vos machines à sous.

Matt : Oh argumentée, exprimez-vous.

Jane : Il n'y a ni fenêtre, ni horloge nulle part, on perd toute notion du temps et puis de jolies femmes arpente les allées et vous proposent de l'alcool bon marché. L'oxygène est renouvelé en permanence pour vous maintenir éveillé et il y a cette symphonie de cloches et de sirène qui retentissent constamment pour vous faire croire que des gens gagne.

Matt : Oh, mais il y a toujours quelqu'un qui gagne. Nos machines à sous et nos jeux sont spécialement conçus pour que chaque parieur ait un avant goût de la victoire, juste assez pour qu'ils continuent à mettre des pièces dans la machines et des jetons sur le tapis alors, où voulez-vous en venir ?

Jane : Oh, nulle part. J'adore ça ! [Ils rient tous les deux]

Joueur : Ah les filles, c'est vous qui me portez bonheur !

Jane : Qui est-ce ?

Matt : Cal Trask. Un invité de marque, un de nos meilleurs client.

Jane : Une baleine ?

Matt : Exact, une baleine.

Jane [À Lisbon] : Vous je suppose que vous allez devoir éplucher la paperasse maintenant, moi je vais plutôt rester travailler ici, m'assoir à une table, jouer, prendre la température. Passez-moi 100 dollar voulez-vous ?

Lisbon : Je doute que ce soit une bonne idée.

Jane : Si, allons donnez-les moi je vous rendrais le double, promis.

Elle cherche dans sa poche.

Lisbon : Tenez, voilà 100 dollar. Mais vous me rendez le double, hein ?

Jane : Le triple. [Il prend les billets et les embrasse] Merci beaucoup.

Il s'en va et s'assoit à une table.

Jane : Salut, je m'appelle Patrick.

Croupier : Salut Patrick.

Jane [Aux autres joueurs] : Salut.

  

Salle de contrôle du casino.

Van Pelt : D'après l'agenda de Meier le jour de sa disparition il avait un rendez-vous à 20h30, noté 43 et c'était son dernier rendez-vous de la journée.

Lisbon : D'accord, on retrouve le numéro 43. Essayez de savoir ce qu'il représente.

Van Pelt : D'accord.

Lisbon : Matt ?

Matt : Oui ?

Lisbon : D'après ce que l'on sait une main découverte comme ça c'est une vielle coutume, une signature de la mafia.

Matt : Oui, c'est aussi ce qu'on m'a dit.

Lisbon : Qui signifie que quelqu'un a été pris la main dans le sac.

Matt : Vous croyez sérieusement que c'est ce qui est arrivé à Jim ? Que Donk Orléon l'a fait descendre.

Lisbon : À qui appartient le casino ?

Matt : Les propriétaires sont des milliers de citoyens américains, hommes, femmes, tous actionnaires de notre entreprise. Dans le Nevada la mafia n'a plus la main mise sur le jeu et ce depuis longtemps.

  

Salle de casino, Jane joue.

Jane : Servez.

Croupier : 17

Jane : Servez.

Croupier : 21 [Jane sourit] Bien joué Patrick.

Jane : Merci. [Il pousse ses jetons] Pourriez-vous m'échanger ça contre des jetons de 1000 dollars je vous prie ?

Jane marche dans le casino et s'assoit ensuite à une table de Black Jack.

Jane : Salut. Je m'appelle Patrick.

Croupière : Salut Patrick.

  

Salle de contrôle. Ils reçoivent un appel.

Homme : M. Etienne, un code 9 possible à la table 43.

Lisbon : C'est quoi un code 9 ?

Matt : Un tricheur. J'arrive tout de suite.

Lisbon : Table 43 ?

On voit Jane qui joue sur les vidéo de surveillance, sa table est la 43.

  

Salle de Casino.

Cal : Oh ouais !

Jane : Black Jack !

Cal : Eh, c'est bien t'arrête pas mon grand, saigne-les vas-y ! [Jane rit] On y va les filles.

Jane : Ouh !

Matt arrive par derrière.

Matt : M. Jane ? J'aimerais vous parler.

Jane : Une petite minute.

Lisbon : Jane !

Jane : C'est mon jour de chance.

Matt : Oui je vois ça et on commence à se demander quel est votre secret.

Jane : J'ai pas de secret, je mémorise les cartes.

Matt : Oui M. Jane mais nous n'aimons pas les gens qui font ça.

Jane : Avoir une bonne mémoire c'est pas tricher !

Matt : Pas du tout, d'ailleurs nous ne pouvons que vous félicité pour cette chance et vous interdire l'accès à l'établissement à l'avenir.

Jane : Oh, d'accord ! En tout cas c'était bien sympathique. [À Matt] Au fait, j'aime pas dénoncer les autres mais Alexandra s'en met plein les poches.

Matt : Je vous demande pardon ?

Jane : Elle triche. Elle dévoile la carte cachée au gros monsieur au bout de la table et quand ça ne marche pas, elle sert les autres joueur avec les cartes d'en dessous et elle garde celle du dessus pour lui. [À Alexandra] Je crois que c'est à moi. Lisbon si vous voulez bien m'aider.

Lisbon : Ouais.

Ils ramassent les jetons que Jane a gagné.

Jane : Merci. Bonne chance. Bonne chance. Bonne chance.

  

Au CBI, Jane arrive.

Rigsby : Ah, l'arnaqueur est de retour. Lisbon m'a dit que t'avais gagné plein de fric.

Jane : Ouais, je m'en suis pas trop mal sorti.

Rigsby : Combien ?

Jane : Près de 250 000.

Van Pelt : T'as gagné 250 000 dollar ?!

Jane [Il rit] : Ouais. Il discute avec la donneuse ?

Van Pelt : Heu … oui.

Il pose un sac sur son bureau avec inscrit dessus Calida et s'en va.

 

Jane entre dans une salle qui est reliée avec la salle d'interrogatoire par une vitre teintée. Cho et Alexandra sont en salle d'interrogatoire.

Jane : Bonjour.

Lisbon : Bonjour.

Cho : Impressionnant le marché conclut avec votre cousin. 60 % sur les sommes inférieurs à 5000, 50/50 au dessus, vous devez mener la grande vie.

Alexandra : Si pour vous la grande vie c'est économiser suffisamment pour offrir un foi à ma mère avant qu'elle décède alors oui je mène la grande vie. Cet espèce d'imbécile, il vous a tout dit.

Cho : J'ai juste appuyer sur le bouton, il s'est mis à chanter.

Alexandra : C'est dur de trouver du personnel qualifié.

Cho : Meier l'a su, c'est pour ça qu'il voulait vous voir et il vous a renvoyer je suppose. C'est gonflé de revenir travailler après un truc pareil ou alors il faut savoir que le patron a été tué.

Alexandra : Je ne l'ai pas tué.

Cho : Alors comment avez-vous su avant tout le monde qu'il était mort Alexandra ?

Alexandra : Je l'ignorais, je venais le supplier de me reprendre. Quand j'ai appris ce qui c'était passé, sachant que personne n'était au courant de mon rendez-vous, j'ai repris mon poste. Ce travail j'en ai besoin.

Cho : Perdre votre emploi, la prison, comment veiller sur votre mère ? Je comprends qu'une telle perspective vous ait fait sortir de vos gonds. Un moment de folie c'est quelque chose de compréhensible, tout le monde peut comprendre ça.

Alexandra : Je ne l'ai pas tué.

Jane : Je me demande pourquoi Meier n'as rien dit à monsieur Etienne. En tant que chef de la sécurité ça relevait de sa responsabilité.

Lisbon : Il a peut-être pensé qu'Etienne était de mèche avec elle.

Cho : Où êtes-vous aller après ce rendez-vous avec Meier ?

Alexandra : J'ai passé le reste de la soirée à l'hôpital, avec ma mère.

Jane entre dans la salle d'interrogatoire.

Jane : Désolé de vous interrompre, juste une question : Quand M. Meier vous a demandée si Matt Etienne était au courant de l'escroquerie, qu'est-ce que vous lui avait dit ?

Alexandra : J'ai dit que M. Etienne n'en savait rien.

Jane : Mais il le savait, n'est-ce pas ?

Alexandra : Non.

Jane : Merci, vous pouvez partir.

Cho : Elle peut partir ?

Lisbon : Elle peut partir ?

Lisbon retrouve Jane qui se trouve à son bureau.

Lisbon : Alors comme ça elle peut partir ?

Jane : Pardon.

Lisbon : Elle va être accusée par la commission des jeux du Nevada d'avoir violer la réglementation, pourquoi la laisser partir maintenant ?

Jane : Pourquoi être aussi à cheval sur le non respect des petites lois ?

Lisbon : Parce qu'on est des représentant de la loi.

Jane : En tout cas ce monsieur Matt Etienne est un tricheur. Vous devriez l'appeler, lui expliquer qu'Alexandra Yie a acceptée de coopérer et qu'après ce qu'elle nous a dit nous aimerions lui parler demain à la première heure.

Lisbon : Bien, mais si il est de connivence avec Alexandra il l'a contactera pour savoir ce qu'elle a dit.

Jane : Justement, à ce moment là il jura qu'elle ne l'a pas dénoncé ce qui rendra notre ami encore plus suspicieux. Pourquoi serai-t-elle dehors si elle n'avait rien dit ? Elle a forcément tout raconter.

Lisbon : Par exemple ?

Jane : Oh, des détails, des détails.

Il sort de boîte de son sac et en tend une à Lisbon.

Lisbon : Qu'est-ce que c'est ?

Jane : Ouvrez-le. Et c'est pas de la camelote hein, attention. Van Pelt !

Van Pelt : Hum ?

Jane : Attrape.

Il lui lance la deuxième boîte. Lisbon ouvre la sienne et découvre un collier et des boucle d'oreille.

Lisbon : Qu'est-ce que c'est ?

Jane : Du carbone exposé à une intense pression.

Van Pelt : Wouahou. [Jane rit] Wouahou !

Lisbon : Oui mais on a pas le droit de les garder.

Van Pelt : Pourquoi ?

Lisbon : Parce que c'est pas réglementaire.

Jane : Oh, arrêtez. Je l'ai pas voler cette argent, je l'ai gagné honnêtement et je l'ai dépensé honnêtement. Le règlement n'a rien à voir là-dedans.

Cho : Et nous notre cadeaux ?

Jane : Votre cadeaux ?

Cho : On n'offre pas des trucs qu'aux femmes c'est bien trop malsains.

Ils se regardent tous. Jane sort deux petites boîtes de son sac et sourit, Rigsby aussi. Il les lance à Cho et Rigsby.

Jane : Papa vous a pas oublié !

Rigsby : Merci vieux !

Cho : Merci !

Jane : Ah ah ah !

Cho : Elle doit couter super cher, c'est la montre la plus moche que j'ai jamais vu.

Jane : Elle est horrible. Je suis arrivé et j'ai demandé les montres les plus cher.

Rigsby : Wouahou, sympa !

Jane : Ah ah ah ah ! Aller on y va, j'ai réservé une table dans le meilleur restaurant de la ville. Il vous donne même le nom de la vache d'où le steak provient !

Van Pelt : Mais c'est affreux !

Lisbon : Non, on oublie les steak, là on travail. On ne peut pas aller se pavaner dans un restaurant luxueux.

Jane : Ça c'est vrai. Alors heu , hum … un tout petit resto sur le chemin en allant à Calida, aller !

Au Restaurant, les garçons jouent aux cartes.

Van Pelt : T'as vraiment gagné en mémorisant les cartes ? T'avais des cartes dans les manches par hasard ?

Jane : Non, je suis pas un tricheur. Que de la mémoire.

Van Pelt : Comment ? C'est impossible.

Jane : Pas du tout, tout le monde peut le faire. Je relance de trois.

Van Pelt : Comment ?

Jane : Dans mon esprit j'attribue chaque carte du jeux à un personnage excentrique. Le valet de cœur, ça devient une danseuse classique avec des cornes. Le deux de carreaux lui, un canard fumant le cigare. Voilà.

Rigsby : Pourquoi un canard ?

Jane : Peu importe, chaque carte est un être vivant et chaque position dans le tas de carte est un lien dans mon mémorial virtuel.

Rigsby : Ok et c'est quoi un mémorial virtuel ?

Jane : C'est un lieu qui est si clair dans ton esprit que tu peux y circuler mentalement. On a tous un mémorial différent. Ça doit forcément être grand, détaillé et frappant. Mon mémorial c'est le circuit des foires du Midwest que je faisais avec mon père.

Lisbon : Vos parents étaient des forains ? Eh ben voilà tous s'explique, je comprends maintenant.

Jane [En riant] : Non, non. C'est une longe histoire. Tout ça pour dire que si la dixième carte du jeux est un valet de cœur je voix une danseuse cornu en tutu dans les auto-tamponneuse de Chopin dans le Missouri.

Cho [Reprenant la partie de carte] : Je suis.

Lisbon : Excusez-moi. [Elle se lève]

Van Pelt : Moi je te suis pas du tout.

Jane : Tiens, bas les cartes. Rigsby a deux pairs, une de six, une de neuf. Cho, mon vieux copain Cho ici présent, attend un cinq de pic pour faire une quinte flush. Sert les cartes et regarde. Il va exploser de joie.

Elle pose un cinq de pic. Ils rient. Cho gagne.

Jane : Je laisse tomber !

Cho : On remet ça ?

Rigsby : Non, jouer aux cartes avec un souami je trouve ça pas marrant.

Lisbon : Aller, c'était bien sympathique tout ça, mais la récréation est terminée.

Cho : Je comprends pas, patron ?

Lisbon [Elle montre son collier] : Ça, c'est du gaspillage, vous ne trouvez pas ?

Jane : Oh, j'aurais acheté la paix universelle si j'avais pu mais il ne ne l'avait pas dans la boutique du casino. Y avait un choix de cadeaux très limité.

Lisbon : Vous avez très bien compris.

Jane : Je sais que ces émeraudes vont très bien avec vos yeux.

Lisbon : C'est gentil, il est magnifique mais je ne peux pas le garder.

Elle enlève ses bijoux.

Jane : Je comprends.

Van Pelt : Oui c'est vrai.

Elle enlève aussi ses bijoux.

Van Pelt : Bonne soirée.

Lisbon : Bonne soirée.

Jane : Bonne soirée.

Elles s'en vont.

Cho : Moi, je te la rend pas !

Rigsby : Même pas en rêves !

Jane : Les voilà mes vrais potes, santé !

Rigsby : Santé !

 

À l'hôtel, Jane n'arrive pas à dormir. Très tôt dans la matinée, il décide de se lever, prend le sac du casino, y dépose l'argent qu'il a gagné et les bijoux qui étaient destiné à Lisbon et Van Pelt. Il prend juste à peines deux billets pour lui et dépose le sac dans une boîte pour qu'il aille ensuite à une œuvre caritative. Son téléphone sonne.

Jane : Oui Lisbon ?

Lisbon : Où êtes-vous?

Jane : Oh, je me promène.

Lisbon : Ann a décider de parler.

Jane : Je le savais. C'était clair, évident.

Lisbon : Si vous saviez, pourquoi ne m'avoir rien dit ?

Jane : J'exagère, c'était un pressentiment c'est tout. Si je vous faisais part de tous mes pressentiment vous seriez exaspérée.

 

Chez Ann.

Ann : Matt Etienne m'a confié que un de ses employé avait fait courir des rumeurs à propos d'une liaison que nous aurions eu lui et moi et je souhaiterais faire toute la lumière sur cette histoire. Je voulais que Jessica et Daniel soit présent afin que vous compreniez que n'ai pas de secret.

Lisbon : D'accord.

Ann : Oui, j'ai bien eu une liaison avec Matt Etienne. Mais je n'ai pas tuée Jim !

Jane se penche et regarde Jessica dans les yeux.

Jane : Vous étiez au courant ce cette liaison ?

Jessica : Oui, je n'approuver pas mais j'étais au courant. Et en même temps je comprenais, papa n'était jamais là pour maman, ni pour moi.

Jane : Il n'y avait donc pas de secret. Excepter pour Jim.

Ann : Mais je n'en suis pas très fier.

Jessica : Matt veillait sur maman contrairement à papa.

Lisbon : Votre histoire durait depuis combien de temps ?

Ann : Deux ans.

Lisbon : Dans ce cas, est-ce que Matt l'aurait tué pour être avec vous ?

Ann : Non, non !

Jane : Peut-être a-t-il cru que c'est ce que vous attendiez de lui.

Jessica : Non, vous n'avez pas le droit de dire ça ! Ma mère n'est pas le genre de femme à …

Daniel l'arrête et lui tient le bras.

Daniel : Chut.

Ann : J'ai trahi mon mari, je lui ai menti, mais je l'ai toujours aimé et je n'ai jamais voulu sa mort. Si vous interrogez Matt je suis sûr qu'il dira la même chose.

Lisbon : Nous le ferons. Merci.

Lisbon, Ann et Jessica se lève et partent. Jane attend qu'elle soit assez loin et parle à Daniel en chuchotant.

Jane : Écoutez, je ne voudrais pas que l'agent Lisbon soit au courant.

Ann : Ça va aller ma chérie.

Jessica : Oui.

Jane : Elle n'apprécie pas ma passion pour le jeux.

Daniel : Ah oui ?

Jane : Non. Est-ce que vous pourriez m'introduire dans un bon cercle de jeux de poker avec de grands joueurs ? Je pense à quelqu'un comme Cal Trask, une baleine.

Daniel : J'ai entendu parler de vos gain l'autre fois au casino.

Jane : Oui et je me sens chanceux.

Daniel : Je vais organisé ça.

Jane : Ah, merci. C'est gentil. [Il commence à partir] Pas un mot, hein ?

 

Le CBI se rend chez Etienne.

Etienne : Je suppose que vous n'êtes pas là entièrement par hasard.

Lisbon : M. Etienne, c'est une perquisition, nous avons un mandat.

Jane : Vous avez un beau bateau.

Lisbon : Vous avez laisser Alexandra Yie poursuivre cette escroquerie parce qu'elle savait pour vous et Mme Meier, c'est bien ça ? Et elle menaçait de tout dire au patron si vous la dénonciez.

Matt : Oui on peut dire que c'est à peu près ça.

Lisbon : Pourquoi ne pas avoir avoué dès le début que Mme Meier était votre maîtresse ? Il était évident qu'on allait le découvrir.

Matt : Parce que ça n'a rien à voir. [Jane observe le jardon de Matt.] Jim savait qu'elle s'était détournée de lui depuis bien longtemps. Lui était marié à son travail, ils avaient conclu une sorte d'arrangement. [Jane découvre des traces de pas qui mène au garage]. Alors ce qui se passe entre Ann et moi, ça ne concerne personne d'autre que nous.

Jane : Vous faites des travaux en ce moment ?

Matt : Non.

Jane : Regardez ça. Les traces de pas qui vont dans cette direction sont plus profonde que celles qui vont dans l'autre sens.

Matt : Oui.

Jane : Autrement dit on a transporté quelque chose de lourd dans le garage mais on est pas ressorti avec.

Ils entrent dans le garage.

Jane : Ouf, dites donc, vous en avez une jolie voiture ! Le congélateur. [Il regarde de nouveau la voiture] Jolie, très jolie.

Lisbon ouvre le congélateur et découvre le cadavre de Meier.

 

Au CBI, salles d'interrogatoire.

Cho : À 20 h Jim Meier est assassiné et caché dans votre congélateur.

Matt : J'étais au casino, j'ai appelé Ann à 20 h justement parce que je me suis aperçu que la voiture de Jim était encore sur le parking. Généralement ça signifiait qu'il passait la nuit au casino, on a donc prévu de se voir à minuit et demi.

Cho : Qu'avez-vous fait jusqu'à minuit et demi ? Vous êtes parti à 23 h.

Matt : Je suis passé chez moi, je me suis changé et je me suis détendu.

Cho : Calida est une petite ville. Vous aviez le temps de rejoindre Ann, de tué le mari, couper la main, cacher le cadavre et vous retrouver chez vous.

Matt : Je ne reçois jamais Ann à la maison.

Cho : Délicate intention.

Matt : On se retrouve toujours au Piny Branch Motel sur la route 6. Et nous y étions cette nuit-là.

Lisbon : Le légiste dit que Jim a été tué précisément entre 22 h et 1 h du matin, et dans cette tranche horaire vous étiez complètement libre.

Matt : Je n'ai pas tué Jim !

Cho : Elle vous proposait la moitié de la propriété si vous le faisiez disparaître.

Matt : J'ai suffisamment d'argent, je n'ai pas besoin de celui de Jim.

Cho : Mais vous vouliez sa femme.

Matt : Ce n'est pas ça du tout !

Lisbon : Si c'était ça, c'est clair. C'est ça vie que vous vouliez et vous avez fait en sorte de tout récupérer.

Matt : Écoutez, la dernière fois que j'ai vu Jim il visionnait les vidéo des baleines, il avait tous les enregistrement des caméra de surveillance sur DVD et il les surveillait jour et nuit. Il voulait comprendre ce qui motive les clients pour mieux les contrôler. Jim était obsédé par le casino, c'est ça qu'il aimait par dessus tout, pas Ann. Il se fichait de ce qu'elle faisait.

Fin de l'interrogatoire.

 

Van Pelt : Patron ? On a reçu le rapport d'autopsie pour Meier. Il est mort suite à un violent traumatisme crânien. Apparemment il aurait été frappé à plusieurs reprises avec un objet cylindrique type batte de baseball. Il a aussi des traces de brulures autour du cou comme si une chaîne avait été arrachée, son jeton de 100 000 dollar surement.

Lisbon : Contactez le Piny Branch Motel, essayer de savoir si Ann Meier et Matt Etienne y étaient le soir du meurtre.

Van Pelt : D'accord.

Lisbon : Rigsby ! Jim Meier épiais tous ses clients, il avait toutes les images sur DVD, il a peut-être vu quelque chose qu'il n'aurait pas du voir. Fouillez son bureau et essayez de retrouver les images en question.

Rigsby : Ok patron.

Lisbon : Et passer voir Jane.

 

Jane se rend à la partie de poker organisé par Daniel. Cal Trask se fait servir un verre.

Cal : Merci chérie.

Femme : De rien.

Daniel : Messieurs je vous présente Patrick Jane, un ami. Il vient jouer avec nous si tous le monde est d'accord.

Cal : Bienvenue, vous voulez un sandwich ? Eh Freddy, apporte nous des sandwichs.

Freddy : Tu te fous de moi ?

Cal : Ah ah ah, asseyez-vous, asseyez-vous. Danny, tu joue toi aussi mon grand ?

Daniel : Y a intérêt !

Freddy : Comment tu te sent boucle d'or, chanceux ?

Jane : Excusez-moi, on est là pour parler de ce qu'on ressent ou pour jouer au cartes ?

Cal : Et vlan ! Prend ça Freddy !

Ils rient.

 

Bureau de Meier, Cho et Rigsby fouillent pour trouver les vidéo.

Cho : T'as rien trouver ?

Rigsby : Non, nada. Faut ouvrir tous ces bouquins.

Cho prend son téléphone.

Rigsby : T'appelle qui ?

 

Partie de poker, le téléphone de Jane sonne.

Nancy : As et 3.

Cal : Oh, génial.

Nancy : Quinte flush.

Cal regarde Jane qui n'as toujours pas répondu au téléphone.

Jane : Ah, nouvelle copine.

Il déccroche.

Cho : Jane ?

Rigsby : Eh, demande combien il a gagné.

Jane : Je suis un peu occupé. Je ne joue pas la prochaine excuser-moi.

Cal : Non, on attend.

Jane se lève et s'éloigne un peu pour parler tranquillement.

Cho : Qu'est-ce que tu fais ?

Jane : Je plume une baleine. Dépêche-toi.

Cho : On est dans le bureau de Meier. Il a visionné un DVD de vidéo de surveillance le soir où il a été tué. Le DVD doit être dans un bouquin, sauf que y en a au moins 500 ici.

Jane : Ils sont rangés comment ?

Cho : Alors, il y a surtout des ouvrages militaires, des bouquins sur les méthodes de jeux, des ouvrages de référence.

Jane : Essaye la bible ou les procédure du parlement.

Cho : D'accord, merci.

Jane raccroche.

Cho : Heu sinon combien tu as … Il a rien dit.

Jane : Excusez-moi. [À Freddy] Bien joué. Hum, les femmes !

Cal : Ouais, les femmes !

Nancy : Ce sera 1000 monsieur.

 

Cho retire un livre de la bibliothèque et une envellope tombe de celui-ci.

Rigsby : Il dira ce qui veux, c'est un voyant un point c'est tout.

Cho : Ouais.

Ils regardent la vidéo. On voit une femme qui se rend à une chambre.

Rigsby : Chambre 706, la suite de Cal Trask. Wouahou !

Cho : Je vois ça.

Rigsby : Une prostituée.

Cho : J'ai l'impression de la connaître.

Rigsby : Mais c'est Jessica Meier, non ? La fille de la victime.

Cho : Habillée pour une petite fête. Et il n'y a ni ballon, ni gâteau.

 

Au CBI, Lisbon et Jessica.

Lisbon : On vous voit arriver dans la suite de Trask à 1h et demi du matin et on vous voit repartir 45 minutes plus tard. Des commentaires ?

Jessica : Non. Où avez-vous trouvée ça ?

Lisbon : À voir votre tenue on devine qu'une forme de transaction sexuelle a eu lieu.

Jessica : Non !

Lisbon : D'accord je me trompe, alors qu'est-ce qui c'est passé ?

Jessica : Rien.

Lisbon : On a jeté un œil à votre situation financières, c'est pas la joie. Votre mari et vous croulez sous les dettes. Vous avez hypothéquez votre maison trois fois en l'espace de deux ans et votre voiture a même été saisie.

Jessica : On a eu une mauvaise passe.

Lisbon : Pourquoi ? Où va votre argent ?

Jessica : Mon mari est un joueur professionnel, il y a des hauts et des bats vous savez. Comme dans tous les métiers.

Lisbon : Jessica, votre père visionnait cette vidéo le soir où il a été tué.

Jessica : Oh mon dieu !

Lisbon : Dites-moi ce que vous en déduisez.

Jessica : Je sais pas.

Lisbon : Et bien moi j'en déduit que ça a un lien avec son assassinat.

 

À la partie de poker, il ne reste plus que Jane, Cal et Daniel qui jouent.

Cal : Tapis.

Daniel : Je suis.

Jane : Je suis.

Cal pose ses cartes sur la table.

Femme : 3 et 8.

Daniel pose les sienne.

Femme : Full.

Jane : Mince.

Il pose les siennes à son tour.

Femme : Suite au 9. Le full gagne.

Daniel : Désolé Cal.

Cal : Tu m'as eu.

Daniel : On dirait.

Cal : On a gagnés une fois chacun, faudra jouer la belle un de ces jours.

Daniel : Volontiers.

Cal : Patrick.

Jane : Cal.

Cal : Bonne nuit Freddy.

Freddy qui est allongé sur le canapé se relève à peine en entendant Cal.

Daniel : Ah ah ah ! Wouahou ! On lui a pris un paquet de blé !

Jane : Oui, on l'a plumé. Je lui ai pris le maximum mais je t'en ai laissé.

Daniel : Tu rigole ? c'est moi qui l'ai complètement plumé !

Jane : Comme tu voudras petit.

Daniel : Aller on remet ça.

Jane : Oh non, non, pas ce soir, sans moi.

Daniel : Mais qu'est-ce qui se passe mon vieux ? T'as peur ?

Jane : Un paquet tout neuf Nancy s'il-vous-plait.

 

Cal marche dans la casino et se rend à sa chambre, Cho et Rigsby l'arrête.

Rigsby : Cal Trask ? Nous sommes du CBI.

Cal : Tant mieux pour vous.

Cho : Nous enquêtons sur le meurtre de Jim Meier et nous voudrions vous interroger.

Cal : Ah, alors faites vite j'ai pas dormi depuis 2 jours et je viens de perdre 180 000 dollars, j'ai besoin de me brosser les dents et d'aller pioncer.

Ils se rendet dans le bureau de Meier et regardent la vidéo.

Cal : Jim me surveillait ?

Rigsby : Comme tous ses clients importants, 24H/24, mais il a vu ça le soir où il a été tué.

Cal : Le salopard.

Rigsby : Comment qualifié vous la nature de votre relation avec Jessica Meier Cardera ?

Cal : Vaste question. Difficile à dire.

Cho : Bien, soyons plus précis. Que venait-elle faire chez vous au milieu de la nuit habillée comme une pute ?

Cal : Je ne dirais pas un mot là-dessus. Si elle tient à vous en parler elle vous répondra elle-même.

Rigsby : On pense que Jim Meier s'est emporté, qu'il est venu vous reprocher de coucher avec sa fille. Peut-être que ça s'est mal passé, que vous vous êtes battu. Un accident ça arrive.

Cal : Votre raisonnement est faux.

Cho : Que voulez-vous qu'on pense de tous ça ?

Cal : D'accord, arrêtez le train ! Je descends là. La veille je jouais une table à la roulette avec Daniel, son mari. Ce type est un joueur invétéré, invétéré, et ce soir là je l'ai plumé. Mais y voulait pas arrêter, y voulait continué. Comme il avait plus un rond et que je voulais pas lui en avancer il a dit que il me proposait sa femme contre 50 000. Il a misé les faveurs de sa femme.

Rigsby : Il a jouer sa femme au poker ?

Cal : Ouais. Alors j'ai dit oui, quand on joue on joue, et Jessica Meier c'est un joli brin de fille.

Cho : Elle est très séduisante.

Cal : Oui. Enfin, Daniel a pu rejouer. J'ai gagné évidemment. Il a tenu sa promesse je doit le reconnaître. Il a dit qu'il l'enverrait dans ma chambre le lendemain soir et il l'a fait. C'est un joueur minable mais il a une sacré autorité sur sa femme.

Rigsby : Elle est venu vous voir et après ?

Cal : J'ai pris ce qui me devait.

Rigsby : Vous avez eu des relations sexuelles ?

Cal : Oui.

Cho : Et qu'est-ce qu'elle en pensait ?

Cal : Oh, elle était pas très enthousiaste. Consentante, à 100% consentante, mais pas ravie. Eh, un pari c'est un pari, hein !

 

À la partie de poker, Jane se sert deux verre sur le comptoir derrière la table de poker. Il prend un glaçons d'un des verre et le le pose au bord du comptoir sous le verre, de manière à ce que quand il sera fondu, le verre tombe. Il prend l'autre verre et retourne s'assoir.

Daniel : Faut que je gagne cette partie pour continuer ?

Jane : Heu, oui, je crois.

Le verre tombe et Daniel et Nancy se retournent pour regarder. Jane en profite pour changer les cartes. Ensuite Nancy prend les cartes et les sert. Jane n'as pas des bonnes cartes contrairement à Daniel.

Daniel : Chek.

Jane : 2 000.

Daniel : Je suis.

Jane : Excusez-moi.

Il se penche pour attraper quelque chose et pour montrer à Daniel ses mauvaises cartes pour que celui-ci croit qu'il va gagner.

Daniel : Donne m'en une.

Jane : 2, merci. Content ? [Daniel le regarde] Ah, wouahou, très content !

Daniel : Une chose est sûr, je peux pas perdre.

Jane : Et bien quel dommage que tu ne puisse pas miser gros. Alors tu mise quoi ?

Daniel : J'avais oublié. [Il sort un jeton de sa poche, celui de Meier] La mise mon ami est de 105 000, 105 000 dollars.

Jane sourit.

Jane : Alors voyons, 105, et je demande à voir.

Daniel : T'aurais du m'écouter, je te l'ai dit. [Il pose ses cartes] Je pouvais pas perdre ! Carré de rois ! Et boum ! Eh !

Jane : Pas mal. Mais j'ai mieux. [Il pose ses cartes à son tour] Quinte flush.

Daniel : Non.

Jane : Si.

Daniel : C'est pas possible !

Nancy : C'est pour lui !

Jane : C'est pour moi ! [Il prend le jeton de Meier] Regardez ça. [Il regarde Daniel à travers un trou du jeton] Je te vois. Oui, je te vois.

Daniel : Bon aller, à bientôt.

Il se lève et commence à partir.

Jane : À très bientôt.

Daniel ouvre la porte et découvre Cho et Rigsby qui l'attendais.

Rigsby : Suivez-nous.

 

Au CBI, salle d'interrogatoire.

Lisbon : Racontez-nous. Ce jeton appartenais à Jim Meier, comment l'avez-vous eu ?

Daniel : Ce soir-là quand je suis parti Jim m'a suivi sur la parking. Il avait vu la vidéo de Jessica et Cal. Il a deviner que j'y été pas pour rien. Je lui ait avouer que j'étais au courant, j'en avais rien à foutre. Comme si il avait été un bon mari lui, ou un bon père. Il m'a traité de salle macro, il m'a viré et il m'a menacé de faire tous ce qu'il pouvait pour me faire sortir de la vie de Jessica. Je pouvais pas l'accepter. Je me suis souvenu de ce qu'on racontais sur les mafieux qui coupaient une main à leur victime. Je l'ai fait pour brouiller les pistes.

En parallèle, Flashback où l'on voit Daniel qui pousse Jim dans la vitre de la voiture, qui le frappe avec une batte de baseball et qui prend son jeton.

Daniel : J'ai planqué le corps chez Matt parce que je savais qui serait soupçonné, à cause d'Ann.

Lisbon : Est-ce que votre femme à quelque chose à voir avec ce meurtre ?

Daniel : Non, Non ! Elle n'a rien à voir là-dedans ! Cette idiote m'a jamais soupçonné. Elle a fermé les yeux. [À Jane ] Comment vous avez devinez ?

Jane : La toute première fois qu'on s'est vu, vous étiez plus intéressé par le match de foot que par le meurtre de votre beau père.

Daniel : Et alors ?

Jane : Et ben, quand on recherche un tueur, le joueur invétéré est souvent le premier qu'il faut suspécté.

Daniel : Je suis pas un joueur invétéré, je suis un professionnel ! Qui traverse une période de malchance.

Lisbon : On peut le dire. En route.

Daniel : Le dernier coup, comment vous avez fait ?

Lisbon : Debout ! Les mains derrière la tête.

Jane : Oh, j'ai triché.

Daniel : Mais comment ?

Jane : La prochaine fois qu'on jouera, je vous montrerai.

Ann, Jessica et Cho regardent à travers la votre teintée.

Ann : Ne t'en fais pas ma chérie, tout va s'arranger.

Jane entre dans la sallle. Il sort le jeton de Meier de sa poche.

Jane : Tenez c'est à vous.

Ann : Merci.

Elle le donne à Jessica.

Jane : Votre père est mort en voulant vous protéger. Alors en fin de compte, il a été là pour vous.

Jesssica : Je vous remercie.

Jane : De rien.

Elle va dans ses bras. Jane à l'air embarrassé et lui tapote le dos.

Jane : Prenez soin de vous. [À Cho] Toi aussi. [Il acquiesce]

Jane sort.

Cho : Par ici mesdames.

 

Jane se dirige vert son canapé et se couche. Cho et Rigsby viennent le voir.

Rigsby : On voulait savoir combien t'avais gagné en tout.

Jane : Oh, 300 000 et quelques chose comme ça.

Rigsby : Wouahou !

Cho : Et où il est ? Le blé.

Jane : Je l'ai dépensé.

Cho : Pour quoi ?

Jane : Oh, des trucs.

 

A l'hôpital, Alexandra est au chevet de sa mère, elle pleure. Une infirmière lui apporte une valise.

Infirmière : Un home blond très séduisant à laissé ça pour vous à l'accueil.

L'infirmière s'en va et Alexandra ouvre la valise. Elle y découvre plein d'argent.

Alexandra : C'est pas vrai !

Elle est heureuse et touche l'argent pour bien se rendre compte que c'est vrai.

Au CBI, Jane s'endort le sourire aux lèvres.

Nevada-California State Line

Cho : That damn GPS is gonna  put us in California,

Rigsby :  I knew it. -Think positive. It's Nevada. Definitely Nevada.

Cho : You're dreaming  We won't catch it. Stone cold mystery.

Van Pelt : Hey. Friends in the authority is running through the prints. Think we'll be able to get a quick match.

Rigsby : Hehe, we could never get that lucky. Well, we're gonna be talking to
the hand for a long while.

Jane : Why is all the gloom? A case is a case.

Rigsby : We are in the middle of nowhere, windy as all hell, I haven't eaten anything. God, the smelly reserved bitch. It's been a month assembling the victim, there's all these pieces missing.

Jane : There's already plenty to work with, right here.

Van Pelt : It's a right hand with the number "43" on it.

Rigsby : It's a male hand, or a not very thin female. What else do we got to work with right here? There's not much for analysis.

Jane : Let's see, it's probably a white man, mid-fifties. He wrote on his right hand, so he's a lefty.

Cho : Maybe the killer wrote some kind of message.

Jane : Too faded, and a killer would write it bigger.


Lisbon : Consultant..

Jane : Smells of almond, oil, moisturizer, mastic cologne and tobacco, palms are subtle, nails are professionally maintained, so a rich man. There's a faded tan line on the little finger, so we are missing pinkie ring which suggests extra work , in a job where extra works thrive.


Van Pelt : So...

Jane : He's a upper manager at the hotel and gambling business

Cho : Total guess.

Jane : What do you wanna bet I'm right?

Cho : 35 cents.

Jane : 35 cents?

Cho : Yeah.

Jane : I find that hard to believe considering huge crayon bank u
probably hid behind ur bedroom door that could have been filling with all the spare changes you could have accumulated since you were what, 15?

Cho : 35 cents, take it or leave it.

Jane : I'll take it. You've got a bet.

Cho : Alright.

Van Pelt : I don't think it's right to bet on such things. That's a human being that died.

Rigsby : That's ok. We're in Nevada. You're in California, yeah, it would be wrong. But here, in Nevada, it's OK to gamble on body parts.

Lisbon : The hand is three feet into the state of California so he's our baby.

Rigsby : Hooray!

Lisbon : Yeah, right. Get our friend bags and tags and let's get outta here.

Van Pelt : Do we have an ideal list?

Lisbon : The print says that it's James Quency Meier. He runs the Quelita Resort & Casino. Come on.

Jane : Thank you. (He laughing)

 

Meier's house

Ann Meier : Are you certain that he isn't still out there alive?

Lisbon : Yes, forensics evidence supports the hand being severed postmortem.

Daniel : The rest of his body?

Lisbon : We're looking.

Ann : It doesn't seem real.

Lisbon : When was the last time you saw your husband?

Ann : Yesterday--tuesday morning. Jim would often stay overnight at the resort if he needed to be there late to resolve an issue, or, you know, but he would call and let me know that he was-- He was gonna stay so I wouldn't worry.

Van Pelt : We understand that mr. Meier didn't have a cell phone.

Ann : He didn't believe in them.

Van Pelt : So was it him that called this house from a casino phone at, um, 8:05 tuesday night?

Ann : Yes. He was just checking in.

Daniel : Casinos run 24 hours a day, so jim did the same. I think I saw jim more than they did.

Van Pelt : You work at the casino as well?

Jessica : Dan is a v.I.P. Guest services executive.

Daniel : I'm a glorified house player.

Jessica : It's more than just that, daniel.

Van Pelt : What's a house player?

Daniel : Jim pays me to herd the whales-- the big money gamblers. I play with casino money to break the ice, get the heavy action going. It's a good, steady gig. Keeps me out of trouble.

Lisbon : When was the last time you saw jim?

Daniel :Same as ann-- yesterday on the casino floor.

Jane looks photos, Jessica came in

Jane : You dad knew Sinatra?

Jessica : Sure. Uh, Sinatra kissed me right here on my first birthday party. That's what dad always said, anyhow.

Jane : But you didn't believe him?

Jessica : Figured there'd be a photo.

Jane : He wasn't around much when you were growing up, was he?

Jessica : What makes you say that?

Jane : Figured there'd be a photo.

Jessica : He wasn't around a lot. But he loved me. I know he did. He just... He didn't have a whole lot of time.

Lisbon : The number 43 was written on mr. Meier's hand. Any idea what the significance of that might be?

Ann : No idea.

Daniel : Damn! Stupid son of a bitch went for the 2-point conversion. Excuse me. Get me a scotch, would you, hon?

Daniel goes up

Lisbon : Can you think of anybody who might want to harm your husband?

Ann : Jim was a well-liked man, but he stuck to his principles, and that's a dangerous thing to do in his business.

Lisbon : Is there a specific instance you're thinking of?

Ann : No, no. It's just a feeling

Jessica : Mom, it's a hotel/casino and not a crack house. The mafia's not running anything anymore.

Ann : So you say.

Van Pelt : Robbery might have been a motive. Did he carry a lot of cash on him? Did he wear expensive jewelry?

Ann : No. He didn't need cash. Jim's word was money (She begins cry). He wore a ring on his pinkie finger... And a lucky $100,000 chip on a string around his neck. That's all.

Lisbon : That's a lot of money. Was the chip legal tender?

Ann : In the casino, yes, but only in the casino.

Lisbon : Can you give us an exact description of the chip? We want to alert the casino cashiers.

Ann : Yes. We have a photo of it for the insurance company. I was going through all of the papers... Here it is.

Lisbon : Thank you.

 

Lisbon, Jane and Van Pelt are in casino

Lisbon : (She calling) Any more body parts show up?

Rigsby : Nothing so far. Possibly the hand was the only piece cut off.

Lisbon : Does that match up to any similar cases in the past?

Rigsby : Well, this is where it gets interesting. There several cases like this where a hand was purposely left to be found. They're all reno and las vegas-based and involved organized crime. None are more recent than... Ten years ago. They do it to people who get their hands caught in the till.

Lisbon : Mafia, great. Thanks. (She closes phone)

Matt : Agent lisbon? Matt Etienne. I'm head of security.

Lisbon : This is agent Van Pelt and Mr. Jane from our team.

Jane : Hi.

Matt : Well, as you can imagine, we're all still pretty shell-shocked around here.

Lisbon : I'm sorry for your loss.

Matt : Well, if you'll all follow me? The casino's on the nevada side of the resort and offers full-service gaming. We recently spent $10 million upgrading the facilities to improve the customers' experience.

Jane : They use the same techniques in state-of-the-art animal husbandry to make the cows and sheep feel comfortable.

Matt : Really?

Jane : Dim lights, soft music, a maze of passages that lead you back to the pens, or, in this case, the slots.

Matt : Ooh, don't hold back. Speak your mind.

Jane : There's no clocks or windows anywhere so there's no passage of time. Low-priced alcohol is poured down you by attractive young women. Oxygen is pumped into the place to make you stay awake, and the constant symphony of bells and sirens that make it seem like someone's winning all the time.

Matt : Ah, but someone is always winning you see, our machines and our games are carefully designed to let every gambler have a taste of victory-- just enough sugar to keep 'em pumping their money into the machines and onto the tables. So what's your point?

Jane : Oh, no point. I love it. (They Laugh)

Player : Well, ladies, ladies, give me love. Give me some love.

Jane : Who's that?

Matt : Cal trask-- a very serious gambler and an honored guest.

Jane : A whale?

Matt : Exactly, a whale.

Jane (to Lisbon) : You guys are going to be going over a bunch of boring files now, I expect. So, uh, I think I'll work here, play a little, get the lay of the land. Give me 100 bucks, would ya?

Lisbon : I don't think that's such a good idea.

Jane : Sure you do. Come on. I'll give it back to you double.

Lisbon : Look, here's $100, but you'll give me back double, right?

Jane : Triple. (He takes and kisses money)

Player : Oh, yeah, baby.

Jane : Hi. I'm Patrick.

Croupier : Hi, Patrick.

 

Control room of casino

Van Pelt : I accessed meier's calendar. The day he disappeared he listed an 8:30 p.M. Meeting with the notation "43," last meeting of the day.

Lisbon : There we go with the number 43 again. See if you can cross-reference it with anything else.

Van Pelt : Okay.

Lisbon : Matt?

Matt : Yes?

Lisbon : From what we understand, a hand being discovered like this is an old-school mafia signature.

Matt : Yes, I've heard the same thing.

Lisbon : It means an individual got caught with his hand in the till.

Matt : You don't seriously believe that that's what happened to jim . Don corleone had him whacked?

Lisbon : Who owns this casino?

Matt : Our owners are a million or so good american men and women who are shareholders in our parent company. Wise guys lost control of gambling in Nevada a long time ago.

Room of casino, Jane playing

Jane : Hit me.

Croupier : 17.

Jane : Hit me.

Croupier : 21. (Jane smile) Well done, Patrick.
 
Jane : Thank you. (He pushes his chips) Could we change this up for $1,000 chips, please?

Jane walk in the casino and he sit to the table of Black Jack

Jane : Hi. My name is patrick.

Croupier : Hi, patrick.

Control room. They receive a call

Man : Mr. Etienne, we have a possible code 9 at table 43.

Lisbon : What's a code 9?

Matt : Cheating. I'll be right there.

Lisbon : Table 43?

On the video , Jane plays to table 43

 

Jane : Blackjack!

Cal : Keep squeezin' 'em, baby. Make 'em squeal! (Jane laugh) Come on, ladies.

Matt arrives

Matt : Mr. Jane, may I have a word with you?

Jane : Just a minute.

Lisbon : Jane!

Jane : I'm on a streak.

Matt : Yes, you are, and we're really wondering what your secret is.

Jane : There's no secret. I'm memorizing the cards

Matt : Yes, well, mr. Jane, we don't like people doing that.

Jane : Is having a good memory illegal?

Matt : No, it's not. We can only congratulate you on your good luck and bar you from the establishment in the future.

Jane : Oh, okay. Well, that was fun while it lasted.(To matt) By the way, I hate to be a telltale, but alexandra is robbing you blind.
 
Matt
: Excuse me?

Jane : She's cheating. She's flashing her hidden card to the big guy on the end of the table, and when that didn't work, she's dealing the rest of the table cards from just underneath the top of the deck and holding back the top cards for him. (To Alexandra) I think this is mine. Just one sec.

Jane : Thank you. Good luck. Good luck. Good luck.

 

On the CBI, Jane arrives

Rigsby : Ah, the hustler returns. Lisbon says you won a whole bunch of money.

Jane : Oh, I didn't do too badly.

Rigsby : How much you win?

Jane : About $250,000.

Van Pelt : You won $250,000?

Jane : Yeah. Are they talking to the dealer lady?

Van Pelt : Yes.

 

On the room of interrogation, there are Cho and Alexandra

Cho : Very impressive scheme you set up with your cousin mose-- 60% on anything under 5 grand, 50/50 on anything above. You must be living pretty large.

Alexandra : If by "large" you mean saving up to buy my mom a new live before she dies, then sure, living real large. That big twerp told you all of that?

Cho : Started singing like menudo the minute he sat down.

Alexandra : Oh, good help is so hard to find.

Cho : Meier was on to you. That's what the meeting was for. He probably fired you on the spot, didn't he? It's pretty ballsy to come back in to work after something like that. Only someone who knew he'd been killed would do that.

Alexandra : I didn't kill him.

Cho : Then how did you know before everyone else here that he was dead, Alexandra?

Alexandra : I didn't. I came back to beg for my job. When I heard what happened, I realized that no one knew about our meeting, so I went back to work. I need this job.

Cho : Losing your job, going to jail-- who's gonna look after your mom and that's a prospect that would make anyone upset. And if you had a moment of insanity, I can understand that. Anyone can understand that.

Alexandra : I didn't kill him.

Jane : I wonder why meier didn't talk to etienne about her. As head of security, she's ultimately his responsibility.

Libson : Maybe he figured Etienne was in on it with her.

Cho : Where did you go after your talk with meier?

Alexandra : I spent the rest of the night at the hospital with my mother.

Jane come in the room of interrogation

Jane : Uh, sorry to interrupt. Uh, quick question-- When meier asked you if matt etienne was involved in your scam, what did you tell him?

Alexandra : I told him that mr. Etienne had nothing to do with it

Jane : But he does, doesn't he?

Alexandra : No.
 
Jane : Thanks. You can go.

Cho : She can?

Lisbon : She can?

 

In Lisbon's office

Lisbon : She can go, can she?

Jane : I'm sorry.

Lisbon : The nevada gaming commission's gonna want to charge her with gaming violations. Why should we let her go?

Jane : Why do we get so hung up on every little law someone breaks?

Lisbon : Because we're officers of the law?

Jane : Also because Matt Etienne is lying. Now you can call him and tell him that Alexandra Yee cooperated with us, and based on what she had to say, we'd like to speak to him first thing in the morning.

Lisbon : Okay, but if he is in cahoots with alexandra, he's just gonna call her and ask her what she said.

Jane : And she will swear blind she said nothing which will make out friend matt even more suspicious. Why did we let her go if she gave us nothing? She must have told us the truth.

Lisbon : Which is...

Jane : Eh, details, details.

 

He goes out of his bag two boites

Lisbon : What is it?

Jane : Open it. It's not a fake turd or anything. Van pelt, catch.

Lisbon : What is this?

Jane : Carbon placed under extreme pressure.

Lisbon : We can't keep this stuff.

Van Pelt : We can't?
 
Lisbon : It's against regulations.

Jane : No, it's not. Why would it be? I won the money fair and square, and I spent it fair and square. Where do the regulations come into it?

Cho : So where's our stuff?

Jane : Your stuff?

Cho : Well, you didn't just get stuff for the ladies. That'd be creepy.

Jane send stuffs to Cho and Rigsby

Jane : Who's your daddy?

Rigsby : Thanks, man.

Cho : Thanks. Now it must be worth a lot of money, because this is the ugliest watch I've ever seen.

Jane : It's horrible. I asked for the most expensive watches they had.

Rigsby : Thanks, man.

Jane : All right, let's go. I got us a table booked at the best restaurant in town. Apparently, they tell you the name of the cow your steak came from.

Van Pelt : That's horrible.

Lisbon : Forget the steaks. We're on a case. We can't be seen living it up in fancy restaurants.

Jane : Good point. Uh, okay. Little place on the way back to calida. Let's go.

 

On the restaurant, boys playing

Van Pelt : So you really won all of this by memorizing cards? You didn't have cards up your sleeve or anything?

Jane : No. That would be cheating. Just memory.

Van Pelt : How? That's impossible.

Jane : Not at all. Anyone can do it. I'm gonna raise you three.

Van Pelt : How?

Jane : In my mind, I've made every card in the deck into a vivid character. Jack of hearts--a ballet dancer with devil's horns. 2 of diamonds-- a duck smoking a cigar. Like that.

Rigsby : Why a duck?

Jane : Doesn't matter. Every card is a living thing. Every position in the deck is a location in my memory palace.

Rigsby : Okay, what's a memory palace?

Jane : It's a place that is so clear in your mind that you can walk all around it in your head. Everybody's palace is different. Has to be big and detailed and vivid. My palace is a midwest carnival circuit, I used to travel with my father.

Lisbon : Your people are carny folk. You're finally starting to make sense to me.
 
Jane
(laughing): Not exactly. It's a long story. My point--if the tenth card in the deck is a jack of hearts, I see a devil-horned dancer at the joplin, missouri, fairgrounds.

Cho : I'll see you.

Lisbon : Excuse me.

Van Pelt : I can't see how that works.

Jane : Here. Shuffle these. Rigsby's holding 2 pair-- 6s and 9s. Cho--my old friend Cho here-- is hoping for his fifth spade to make up his flush. Deal the river card and watch him get it.

It's the fifth spade, they laugh, Cho win

Jane : Too hot for me.

Cho : Another hand?

Rigsby : Nah. Kind of takes the fun out of it when you're playing with a swami.

Lisbon : All right, guys, it's been fun playing dress-up, but playtime's over.

Cho : Sorry, boss, what do you mean

Lisbon : This. It's kind of a waste, don't you think?

Jane : Well, I would have bought world peace if I could. They didn't have it at the casino gift store. Very limited range of items for sale.

Lisbon : You know what I mean.

Jane : I know those emeralds look lovely with your eyes.

Lisbon : Thank you. It's beautiful, but I can't keep it.

Jane : I understand.

Van Pelt : Yeah, you're right. Good night.

Lisbon : Good night.

Jane : Good night.

Van Pelt and Lisbon go up

Cho : I'm not giving mine back!

Rigsby : No way!
Jane : That's my boys. Live it up!

Rigsby : Live it up!

It's the morning, Jane is out. His phone ring

Jane : Hey, lisbon.

Lisbon : Where are you?

Jane : Oh, just taking a walk.

Lisbon : Ann wants to come clean.

Jane : I knew it. She had that air about her.
 
Lisbon : If you knew it, why didn't you tell us?

Jane : It's an exaggeration. I had a strong hunch. If I told you about every hunch, you'd get very irritated.

 

Meier's House

Ann : Matt Etienne tells me that, uh, one of his employees may have shared rumors about him and me. I wanted to be the first to clarify the matter for you, and I wanted jessica and daniel to be here so that you understand there's no subterfuge here.

Lisbon : Okay.

Ann : Yes, I was having an affair with matt etienne. But I didn't murder jim.

Jane : You knew about the affair?

Jessica : Yeah. I knew about it, but I didn't like it. But I understood, because dad was never there for mom... Or me.

Jane : So no subterfuge, except for jim.

Ann : I'm not proud of it.

Jessica : Matt was there for mom when dad wasn't.

Lisbon : How long had the affair been going on?

Ann : Two years.

Lisbon : Do you think that matt did this to clear the field with you?

Ann : No. No.

Jane : Maybe he had the idea that that's what you wanted him to do.

Jessica : No. You have no right to say such things 'cause my mother is not some sort of...

Daniel : Hey. Hey. Hush.

Ann : I betrayed my husband. I lied to him. But I loved him, and I did not wish him dead. Ask Matt and he'll tell you the same thing.

Lisbon : We will. Thanks.

Girls go up, Jane speak to Daniel

Jane : Uh, listen, uh... I don't want agent lisbon to hear about this. She doesn't really approve of my gambling.

Daniel : No?

Jane : No. I was hoping that maybe you could set me up in a good, high-stakes game of poker. You know, with someone like cal trask, you know, a whale.

Daniel : I heard about your hot hands on the casino floor.

Jane : Yeah, I'm feelin' lucky.

Daniel : I can set you up, sure.

Jane : Appreciate it. All right. Mum's the word.

 

CBI is Etienne's house

Matt : I'm guessing that you're not just in the neighborhood.

Lisbon : Mr. Etienne, I have a warrant to search your property.

Jane : That's a sweet boat.

Lisbon : You let that dealer, alexandra yee, run her scam because she knew about you and mrs. Meier. Isn't that so? And she threatened to tell mr. Meier if you fired her.

Matt : That's about the size of it, yeah.

Lisbon : Why didn't you tell us you were involved with mrs. Meier from the start? We were bound to find out.

Matt : Because it's not pertinent. Jim knew that ann was out of their relationship a long time ago. The two of them came to an understanding. He was married to his job. So what me and ann have between us, it's nobody's business but our own.

Jane : Been doing a little work on the place?

Matt : No.

Jane : Look at this. You see, the footprints going that way are deeper than the footprints coming this way.

Matt : Yeah.

Jane : Which means someone carried something heavy into your garage, but they didn't bring it out.

They enter in the garage

Jane : Whoo! Look at you. You got some stuff. The fridge .(He looks car) That is nice.

Lisbon open , there is Meier

 

CBI, room of interrogation

Cho : Let's start at 8:00 p.M. The night jim meier was murdered and stuffed in your fridge.

Matt : I called ann from the casino at around 8:00 p.M. When I saw that jim's car was still parked at the resort. Now that normally meant that he was staying the night, so we agreed to meet at 12:30 that night.

Cho : But you left work at 11:00 p.M. What did you do with the 90 minutes?

Matt : I went home, changed clothes and just relaxed a while

Cho : Calida's a small town. There was plenty of time for you and ann to bash his head in, dump the hand and hide the body before going to your hideaway.

Matt : I never meet ann at my house.

Cho : That's very delicate of you.

Matt : We always met at the piney branch motel. It's on route 6. That's where we were that night.

Cho : The m.E. Says jim was killed sometime between the hours of 10:00 p.M. And 1:00 a.M. that's right in the sweet spot of your free time.

Matt : I didn't kill him.

Cho : Was she giving you half of his estate if you made him disappear?

Matt : I have my own money. I don't need any of jim's.

Cho : But you needed his wife.

Matt : It's not like that.

Lisbon : It's exactly like that. You wanted jim's life, so you took it out from under him.

Matt : Look, the last time I saw jim, he was watching his whale tapes. He gets all of his surveillance footage on dvds, and he watches it night and day, trying to figure out what makes them tick, keep 'em on the hook. Jim was obsessed with the casino. That's what he loved, not Ann. He didn't care what she did.

The end of interrogation

Van Pelt : Lisbon, we got the autopsy report back on meier. Died of blunt force trauma to the head. Apparently, he was hit several times with a heavy cylindrical object like a pipe or a bat. There were also abrasions around his neck like something was ripped off--his $100,000 poker chip,I assume.

Lisbon : Check the piney branch motel see if Ann Meier and Matt Etienne were there when he said they were.

Van Pelt : Okay.

Lisbon : Rigsby, jim meier was spying on his guests, kept all the footage on dvd. Maybe he saw something he shouldn't have. Go to his office and see if you can locate the footage.

Rigsby : Yes, boss.

Lisbon : And check up on Jane.

 

Jane is in game of poker

Cal : Thank you, darlin'.

Women : You're welcome.

Daniel : Gentlemen, this is my friend Patrick Jane, come to play some cards with us tonight if everyone's agreeable.

Cal : Good to see you. Want a sandwich? Hey, Freddy, bring over some sandwiches.

Freddy : Kiss my ass.

Cal : Sit down. Sit down. You want to play, too, Danny boy?

Daniel : Thought I might.

Freddy : How you feeling, goldilocks? Feeling lucky?

Jane : I'm sorry. Are we here to share our feelings or to play cards?

Cal : Boom! Watch out, Freddy.

They laugh


Office's Meier, there are Cho and Rigsby

Cho : Anything over there?

Rigsby : I got nada. We're gonna have to go through these books.

Cho take his cellphone

Rigsby : Who are you calling?

Game of poker, Jane's cellphone ring

Nancy : Aces and 3s. Flush wins.

Jane : Ah. New girlfriend.

He picks up

Cho : Jane.

Rigsby : Ask him how much he's winning.

Jane : Not the best timing. Just deal me out of this next hand, please.

Cal : Oh, we'll wait.

Cho : What are you doing?

Jane : Harpooning a whale. Talk fast.

Cho : Yeah, we're in meier's work office. He was watching a surveillance dvd the night he died. We think it might be in a book, but there's about 500 books.

Jane : Are they in any kind of order?

Cho : Yeah, there's a lot of military history, gaming theory, reference section.

Jane : Try the bible or "robert's rules of order."

Cho : Okay, thanks.

Jane hangs up

Cho : Hey, how much have you... He didn't say.

Jane : Sorry about that. (To Freddy) Nice win. Women.

Cal : Yeah, women.

Nancy : $1,000 to you, sir.

 

Cho finds dvd in the book

Rigsby : I don't care what he says. That man is psychic.

Cho : Right.

They look the video

Rigsby : Room 706. That's cal trask's suite.

Cho : I see her.

Rigsby : Working girl.

Cho : She looks familiar, though.

Rigsby : Why, that's jessica meier, isn't it? The victim's daughter?

Cho : Dressed for a party. There's no cake or balloons.

 

CBI, Lisbon and Jessica

Lisbon : Here's you arriving at trask's hotel suite at 1:30 in the morning. And here's you leaving 45 minutes later. Care to comment on that?

Jessica : No. Where did you get this?

Lisbon : From the way you're dressed, it appears that some sort of sexual transaction took place.

Jessica : No.

Lisbon : Okay, I was guessing. What did take place?

Jessica : Nothing.

Lisbon : We looked into your financial situation. It's bad. You and your husband are swimming in credit card debt. You've refinanced your house three times in the past two years. You even had a car repossessed.

Jessica : We hit a rough patch.
 
Lisbon : Why? Where'd the money go?

Jessica : Daniel is a professional gambler. He has his ups and downs, you know, as in any business.

Lisbon : Jessica, your father was watching this video the night he died.

Jessica : Oh, my god.

Lisbon : What does that make you think?

Jessica : I don't know.

Lisbon : Makes me think this video had something to do with his death.

 

Come back on game of poker

Cal : All in.

Daniel : Call.

Jane : Call.

Cal puts his cards

Nancy : Three 8s.

Daniel puts his cards

Nancy : Full house.

Jane : Damn.

He puts his cards

Nancy : Trip 9s. Full house wins.

Daniel : Sorry, cal.

Cal : You got me, kid.

Daniel : Guess so.

Cal : One win each. You and me are gonna have to play a decider.

Daniel : Sure thing.

Cal : Patrick.

Jane : Cal.

Cal : Good night, freddy.

Daniel : Man, we took him for a lot of money.

Jane : Yes, we did. I took most of it, but you didn't do too bad.

Daniel : Horse pucky, dude. It was me, skinned him.

Jane : Whatever, kid.

Daniel : Let's go. Heads-up.

Jane : Oh, no, no. Rain check for me.

Daniel : What's the matter, my friend? You scared?

Jane : Open up a fresh pack, nancy, would you?

 

Cal walks in the casino, Rigsby and Cho stop him

Rigsby : Cal Ttrask? We're C.B.I. Agents.

Cal : Goodfor you.

Cho : We're investigating the murder of jim Meier. We'd like to ask you a few questions.

Cal : Ohh. Ask 'em quick. I've been up for 48 hours. I just lost $180,000. I need to brush my teeth and go to bed.

 

They go to office's Meier and see video

Cal : Jim was spying on me?

Rigsby : On all his v.I.P. Guests, 24/7. This is what he was watching the night he died.

Cal : Son of a bitch.

Rigsby : Explain for us the nature of your relationship with Jessica Meier-Cardera.

Cal : It's a large question. Hard to say.

Cho : Okay. More specifically, why did she come to your room in the middle of the night dressed like a hooker?

Cal : Think I'll hold my peace on that. If she has something she wants to tell you, she will, I guess.

Rigsby : We're thinking maybe Jim was peeved, maybe came to have a word with you about screwing his only daughter. Maybe things escalated, and maybe you got in a fight. Accidents happen.

Cal : Your thinking is wrong.

Cho : You can see how it looks, though.

Cal : Okay. Stop the train. I'll get off here. Night before this happened, I was playing a table stakes game with Daniel, her husband. Man's a degenerate gambler. Degenerate. Anyway, I cleaned him out, but he wouldn't quit. Wants to keep playing, but he's got no collateral, and I don't trust him for an i.O.U. So he says he'll put up his wife against 50 grand... The sexual favors of his wife.

Rigsby : As collateral on a poker game?

Cal : Yep. So I said sure. I mean, action's action, and jessica meier is a nice piece of pie.

Cho : She's very attractive.

Cal : Anyway, Daniel and I play again. Naturally, I beat him again. He backed his word. I'll give him that. He said he was gonna send her over to my room the next night, and he did. The man's a second-rate card player, but he knows how to control his womenfolk.

Rigsby : She came to your room, and then what?

Cal : I took what was owed me.

Rigsby : You had sexual intercourse with her?

Cal : Yeah.

Cho : How did she feel about that?

Cal : Not super enthusiastic. Willing... 100% willing... But not happy. Hey, a bet's a bet, right?

 

Come back on the game of poker

Daniel : So I have to win this hand to stay in, huh?

Jane : Uh, I guess you do.

The glass falls, Nancy and Daniel turn for look

Daniel : Check.

Jane : $2,000.

Daniel : Call.

Jane : Excuse me.

He takes an object for Daniel see his cards and thinks he win

Daniel : I'll take one.

Jane : Two. Thank you. That good, huh? Oh, wow. That good.

Daniel : That good.I can't lose.

Jane : Well, it's a shame you got diddly-squat to bet with. What's the bet, kid?

Daniel : I forgot. (He takes out Meier's chip) The bet, my friend, is $105,000. $105,000.

Jane : And I see you.

Daniel : You should trust me when I tell you things. (He puts his cards) I told you I couldn't lose. Four kings. Booyah!

Jane : That's pretty. Not as pretty as this. Straight flush.

Daniel : No.

Jane : Yes.

Daniel : That's impossible.

Nancy : His pot.

Jane : That's my pot. (He takes Meier's chip) Look at this. I see you. Yes, I do.

Daniel : Whatever, man. Later.

He stands up

Jane : Not much later.

Daniel opens the door. There is Cho and Rigsby

Rigsby : Let's go.

 

CBI, room of interrogation

Lisbon : Tell us, how did you end up with jim meier's lucky poker chip?

Daniel : That night, as I was leavin', Jim followed me to the parking lot. He'd seen this tape with Jessica and Cal, and he knew I must have something to do with it. I said, sure I did. Screw him. Like he was such a great husband and father, you know? He called me a degenerate low-life pimp, fired me then and there, and he said he'd do everything in his power to get me out of Jessica's life. I couldn't let that happen. I remembered the stories they told in the room about the mafia hit men leaving a hand behind as a message, you know? I did it to make 'em think it was mob-related.

Flashback, Daniel hit Jim and takes chip

Daniel : I dumped the body at matt's, 'cause I knew his affair with ann would come to light.

Lisbon : Did your wife have anything to do with this

Daniel : No. No. She had nothing to do with this. And the idiot never suspected it was me. (To Jane) How's that for denial? She didn't know it was me. How did you know it was me?

Jane : Well, when we first met, you were more concerned about the college football scores than you were your father-in-law's murder.

Daniel : So?

Jane : So when you're searching for a killer, the degenerate gambler in the room is a good person to look at.

Daniel : I'm not a degenerate. I'm a professional. Just having a streak of bad luck.

Lisbon : Yes, you are. Let's go.

Daniel : That last hand-- how did you do that?

Lisbon : Stand up. Put your hands behind your head.

Jane : Oh, uh, I cheated.

Daniel : But how?

Jane : Next time we play, I'll show you.

Ann, Jessica and Cho look the scene

Ann : It's okay, baby. It's gonna be okay.

Jane enter to the room and takes out the chip

Jane : I believe this is yours.

Ann : Thank you.

She give his to Jessica

Jane : Your father died protecting you. So in the end, he... He was there for you.

Jessica : Thank you.

Jane : Be good to yourself. (To Cho) You, too.

Jane goes up

Cho : This way, ladies.

Jane go to the sofa, Cho and Rigsby came in for see him

Rigsby : We were wondering how much money you won in that game.

Jane : Oh, I don't know. $300,000, something like that.

Cho : So where is it-- the money?

Jane : I spent it.

Cho : On what?

Jane : You know, stuff.

In hospital, Alexandra cry, the nurse brings a suitcase

Nurse : A really cute blonde guy left this for you at the front desk.

Alexandra open the suitcase and see money

Alexandra : Oh, my god!

END

script des sous-titres et noms rajoutés par brochy.

Kikavu ?

Au total, 136 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
24.06.2020 vers 18h

nonok 
30.04.2020 vers 19h

Cilly 
26.09.2019 vers 19h

densi76 
29.04.2019 vers 22h

Lhienna 
12.12.2018 vers 22h

melina2206 
09.12.2018 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

AllisonMe  (06.11.2016 à 18:27)

Je pourrais en ajouter des commentaires et peut-être que je vais le faire en rattrapage plus tard. Comme tous les autres épisodes et dans cette saison 1, j'adore celui-ci. Cette enquête qui se déroule, lié aux jeux de casino, cette agitation énergique, enthousiasmante et la conduite sans retenue, gêne, te un enfant comme on le connaît intrépide, effronté, espiègle avec son joker dans la poche pour jouer ses tours. Jane qui parie avec Cho sur la main coupée du propriétaire, sur l'activité de la victime, remportant la somme modique de quelques centimes, Van Pelt trouvant ceci indécent vu les circonstances. Une fois dans le casino, de demander à Lisbon 100 dollars, lui réclamant du lui ramener le double. Il en ramène le triple, offrant ensuite ses belles parures de bijoux ainsi que deux montres pour Rigsby et Cho. C'est la plus moche que j'ai jamais vu. J'ai pris ce qu'il y avait de plus cher. Tape à l'oeil.

J'aime beaucoup la scène dans ce restaurant bar, je ne sais pas comment le décrire, où ils jouent au poker, les garçons trinquant ensuite; Les voilà mes vrais potes, je crois, n'étant pas prêts de rendre leur montre contrairement à Lisbon et Grace qui trouvent ça trop coûteux. Et encore plus lorsque Jane a réussi à se faire inviter à la partie de poker privé, qu'il s'assoit et que le costaud d'à côté lui dit; Prêt boucle d'or. Ca me fait rire. Quand on le voit, ça dépareille. Doux, le visage enfantin, l'expression rieuse. Par ce genre d'homme macho il ne peut qu'être traité de boucle d'or, ce qui l'amuse d'ailleurs. De donner les deux parures à une collecte ainsi que la somme d'argent à l'une des employées du casino afin que la mère de celle-ci puisse avoir une greffe de foie. Il se rachète en commettant une très généreuse action, faisant référence à son passé de fax médium. J'ai noté cinq étoiles et ça continue.smile

J'aime, j'aime, j'aime tout simplement.

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Avant-hier à 13:09

Oyez, oyez, braves gens, damoiselles et damoiseaux! Les résultats du concours A Discovery of Witches sont disponibles. Vous pouvez commenter

chouchou70, Avant-hier à 17:51

salut à tous, les friday night lights continue avec une nouvelle catégorie proposer au vote pour la semaine. Allez, on vous attends

James723, Avant-hier à 22:07

Nouveau sondage sur Malcolm, venez vite voter

sanct08, Hier à 17:49

Encore 3 petits jours pour participer à l'animation sur The X-Files si le coeur vous en dit pour occuper vos vacances

sabby, Aujourd'hui à 13:59

Hello tout le monde ! Le jeu du Survivor vient d'être relancer sur les quartiers Empire et S.W.A.T On vous attend !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site