VOTE | 556 fans

#223 : John Le Rouge contre Patrick Jane

Le premier rendez-vous de Jane et Kristina est interrompu par la nouvelle d'un nouveau homicide commis par John Le Rouge, qui s'avère en fait être l'oeuvre d'un imitateur. Mais quand Kristina atteint le vrai John Le Rouge, elle met à la fois sa vie et celle de Jane en grave danger.

Screencaps

Avis de Télé Star : Le face-à-face tant attendu entre Patrick Jane et John Le Rouge se révèle presque déroutant.

Popularité


4.8 - 5 votes

Titre VO
Red Sky in the Morning

Titre VF
John Le Rouge contre Patrick Jane

Première diffusion
20.05.2010

Vidéos

Plus de détails

Dates de diffusion Fr

21 juin 2010 (TPS Star)
22 décembre 2010 (TF1)

Scénario Bruno Heller
Réalisation Chris Long
Avec

Aunjanue Ellis (Special Agent Madeleine Hightower)
Leslie Hope (Kristina Frye)
Carrie Finklea (Ruth)
Stephen Sowan Barnes (Dylan)
Cameron Van Cleave (Wesley)
Jack Plotnick (Brett Partridge)

Audience US : 15,22 millions de téléspectateurs (3.1%)

Audience Fr : 8,80 millions de téléspectateurs

Jane et Kristina Frye sont au restaurant « Giorgio’s Italian » de Sacramento. Gérard le serveur vient se présenter. Kristina dit que sa mère a un message pour lui. Puis elle dit que son oncle lui dit « Roll Tide ». Elle lui demande si il sait ce que cela signifie. Gérard dit que son oncle était un allier dans les années 60 et qu’on les appelait les Crimson Tide. Et Tide Roll était leur cri de ralliement. Jane passe ensuite commande.

Au CBI, Van Pelt prête à partir reçoit un message d’alerte sur son ordinateur. Elle clique dessus et elle peut lire une vidéo. Sur la vidéo on aperçoit quelqu’un forcer la porte d’une maison. Van Pelt dit que ce n’est pas bon. Rigsby dit qu’il doit s’agir d’un canular et qu’à coup sur ça a du être mis en scène. La personne rentre dans la chambre d’une jeune femme.

De retour au restaurant, la conversation est de bon ton entre Jane et Kristina. Jane parle du fait qu’il est allé en prison et qu’il s’en est échappé. Kristina dit qu’elle ne le croit pas. Alors que Kristina rigole, Jane quitte la table et dit qu’il doit aller aux toilettes. Aux toilettes, Jane semble perdu et décontenancé. Il se lave les mains puis il regarde son alliance. Il jette le papier puis il retourne auprès de Kristina. Alors qu’il souhaite dire quelque chose à Kristina, son téléphone portable sonne. Van Pelt à l’autre bout du fil demande à Jane de venir au bureau immédiatement. Sur la vidéo apparaît le smiley signature de John Le Rouge.

Sur la vidéo on voit la jeune fille se faire assassiner. Van Pelt, Lisbon Hightower et Jane regardent. Van Pelt dit que la vidéo a été publiée sur internet il y a une heure. Un message accompagnait la vidéo « Je suis devenu ce que je voulais être. ». Van Pelt dit qu’ils ne savent pas où la vidéo a été faite. Lisbon dit que la voiture stationnée semble être « 08 Silverado ». Hightower demande si John Le Rouge a déjà fait des vidéos ou des messages de ce genre avant. Lisbon dit que non. Kristina qui arrive dit qu’elle sent que le corps de la jeune fille se trouve près de l’eau. La scène de crime a été identifiée ils s’y rendent.

En aparté, Jane demande à Hightower de refuser à ce que Kristina aille avec eux sur la scène de crime. Il dit ne plus vouloir travailler avec elle. Hightower dit que se serait pourtant bien car Kristina a les mêmes compétences que lui sans le côté drame. Highotwer veut savoir quel est le problème. Et Jane répond que John Le Rouge est à lui. Ensuite, Kristina parle à Hightower et dit qu’elle offre ses services même si elle sent que Jane n’est pas d’accord. Kristina se dirige ensuite vers l’ascenseur et elle dit qu’elle comprend et qu’elle n’en veut pas à Patrick. Avant de monter dans l’ascenseur elle fait un dépose un baiser sur la joue de Jane qui semble ému.

L’équipe se rend ensuite à la résidence de Marley Sparrow’s à Oakland en Californie. Jane pénètre dans la chambre et demande aux gars de le laisser un instant. Jane s’approche du lit de la victime et soulève la bâche. Il dit à Marley la victime qu’ils obtiendront la vérité et la justice pour elle. Patridge que Patrick avait vu au tout début de son arrivée au CBI entre dans la chambre. Patridge se moque de Jane. Patridge dit que plutôt Jane aura fini de rigoler plutôt son équipe pourra trouver des indices concrets. Jane dresse un portrait de la victime : elle jouait de la guitare, était de l’Iowa et aimait le chocolat noir, le sudoku et le snowboard. Elle était timide mais forte, honorable et modeste. Elle ne buvait pas et ne fumait pas. Il dit aussi que d’après lui ses parents sont morts quand elle était très jeune. Elle est allée à l’université car elle voulait faire du droit de la famille. Elle voulait aider et favoriser les enfants comme elle. Ou alors elle voulait devenir chanteuse, elle n’avait pas encore pris sa décision. Patridge dit que c’est génial mais il demande où se trouve John Le Rouge. Jane répond que ce n’est pas John Le Rouge qui a tué la jeune fille. Jane demande à Patridge que les documents et revues soient envoyés au CBI.

Lisbon et Jane vont ensuite à l’université de Pacific Heights à Orinda. Des jeunes se recueillent devant des photos de la victime. Une jeune fille qui se trouve à côté d’un garçon dit que Marley était une fille bien avec une belle âme. C’est cette jeune fille qui a trouvé le corps de Marley. La jeune fille s’était absentée durant deux jours pour faire du snowboard. Marley devait les rejoindre. Son petit ami s’appellait Shipp Grady. Il s’agit d’un policier de San Francisco.

Lisbon va ensuite voir une enseignante de l’université. Elle dit qu’elle a fait un cours sur la criminologie et le cas John Le Rouge.

Lisbon, Jane Cho et Rigsby se retrouvent dans un bar. Rigsby dit que Shipp Grady n’existe pas. Il a existé mais il est mort. Jane voit le rapport entre Grady et Orval un des amis de John Le Rouge. Jane lève ensuite la tête et voir à la télévision Kristina. Kristina dit que John Le Rouge n’est pas une bête, que c’est un être humain et qu’il a encore droit à la rédemption. Puis Kristina s’adresse directement à John Le Rouge. Elle lui demande si il l’écoute de rejoindre la police et d’obtenir de l’aide. Elle lui dit qu’il peut changer. Jane part alors en coourant.

Dans le bureau d’Hightower, Jane est en colère contre Kristina. Il lui dit qu’elle n’a pas conscience de qui est vraiment John Le Rouge. Kristina n’est pas de cet avis. Hightower la sermonne aussi et lui dit que le CBI n’a pas obligation de la protéger. Kristina ne le souhaite d’ailleurs pas. Jane dit qu’elle a fait exactement ce que lui avait fait. Aller à la télé et parler de John Le Rouge comme si il le connaissait. John Le Rouge a ensuite tué sa femme et sa fille. Kristina dit que cela n’a rien à voir. John Le Rouge a puni Patrick parce qu’il a menti à son sujet. Elle dit qu’elle disait la vérité et qu’il ne va donc pas se fâcher contre elle. Kristina s’excuse auprès d’Hightower puis quitte son bureau. Jane dit à Hightower que Kristina a besoin d’une protection sûre 24/24.

Lisbon explique à Rigsby comment va se dérouler la protection de Kristina. Lisbon demande ensuite à Van Pelt si elle a du nouveau. Sur le carnet de Bob Marley et d’écritures différentes il y a plusieurs adresses de Grady Shipp.

Rigsby et Cho se rendent à l’adresse du carnet : 1327 E. Alta Loma à Oakland. Il rentre dans ce qui semble être un local désaffecté. Alors qu’ils entendent du bruit venant de l’étage supérieur ils montent en se munissant de leurs armes. Ils arrivent dans une grande pièce où pleins de smiley sont dessinés sur les murs. Au milieu de la pièce se trouve un seau contenant du sang et un pinceau. Ils lèvent la tête et là sur le toit quelqu’un leur tir dessus. La personne s’enfuit et Rigsby et Cho lui court après. Ils n’arrivent pas à le rattraper à temps, l’homme s’enfuit à moto. Sur le sol, Rigsby ramasse le capot d’un objectif d’appareil photos.

Lisbon et Jane se rendent à la propriété de Kristina. Jane dit que ce que Rigsby et Cho ont découverts laisse à penser que le tueur est un voyeur. Kristina arrive et s’excuse auprès de Patrick pour la situation dans laquelle elle l’a mise. Jane l’interrompt et dit qu’il veut bien manger.

Cho et Rigsby vont à la bibliothèque voir le professeur Miss Ketchum. Elle fournit aussitôt la liste des étudiants qui ont assisté à son cours sur la criminologie. Elle dit qu’elle a aussi l’honneur d’être la présidente du ciné-club. Cho lui demande où elle se trouvait mardi soir. Elle dit qu’elle lisait. Cho constate qu’un seul nom ressort et sur la  liste du cours et sur la liste du ciné-club il s’agit de Wesley Blankfein. Le professeur dit qu’il s’agit d’un garçon doux plutôt bon acteur mais qu’il est étrange. Cho et Rigsby se rendent ensuite dans la chambre de Wesley. Il a déménagé et ils ne trouvent donc rien. Lisbon au téléphone leur demande de voir la mère de Wesley car elle s’est peut-être où il se trouve. Kristina dit que Marley a pris contacte avec elle et que Wesley n’est pas un nom qui résonne pour Marley. Jane dit que Kristina serait d’une grande aide dans leurs enquêtes mais que ce ne serait pas bon. Le téléphone de Lisbon se fait entendre.

Santon un agent du FBI dit qu’au Lac Tahoe il y a une victime qui aurait été tuée par John Le Rouge. Il s’agit de Jacqueline Sandoval. Alors que Jane et Kristina sont toujours dans la cuisine, Lisbon entre en faisant une drôle de tête. Kristina lui demande ce qu’il se passe et Lisbon dit que John Le Rouge a tué la femme qui l’a interviewé.

Jane se rend sur les lieux du crime. Il soulève le drap qui a été posée sur la victime et reconnait la signature de John Le Rouge. Il informe Lisbon qui se trouve à l’extérieur. Lisbon explique à Jane que Kristina a été mise sous protection. Jane suggère de se rendre à la maison de Kristina et d’attendre John Le Rouge car il va sûrement s’y rendre. Lisbon dit que ce n’est pas une bonne idée et s’en va laissant Jane faire ce qu’il veut.

Au CBI, Cho et Rigsby informent Lisbon qu’ils ont trouvé l’adresse de la mère de Wesley. Même si le trajet est long, Lisbon veut qu’ils s’y rendent.

Jane va voir Kristina. Kristina sait que John Le Rouge a fait valoir son point de vue. Elle dit avoir une vision claire de lui. Elle dit que John Le Rouge a besoin de créer la peur. Il est maintenant calme après avoir tué la journaliste. Jane lui demande quand est-ce qu’elle arrêtera de croire à ces bêtises. Il lui dit qu’elle a voulu promouvoir son entreprise et qu’elle a fait une grosse erreur de jugement. Kristina demande à Jane ce qu’il fait chez elle. Il dit qu’il veut la protéger. Comme elle a choisi de croire que John Le Rouge ne viendra pas la voir elle demande à Jane de partir car elle ne veut pas de sa protection. Jane s’en va.

Rigsby et Cho arrivent pour voir la mère de Wesley. Ils frappent chez la voisine. Elle leur dit qu’ils perdent leur temps et que c’est inadmissible de laisser mourir de faim des chats. Elle ne sait pas où ils sont allés. Elle dit que tous les jours à onze heures elle regardait ses émissions de télévision. Cela fait trois jours qu’elle n’a rien entendu. Cho et Rigsby sortent leurs armes et demande à la voisine de rentrer chez elle. Ils pénètrent à l’intérieur. Il y a des chats couchés sur les canapés. Ils miaulent. Cho ouvre une armoire et appelle Rigsby. A l’intérieur sur une vitre se trouve des photos de Marley un smiley et la signature G.S. : Shipp Grady.

Au CBI, Rigsby dit que G.S. était obsédé par Marley. Il lui a alors construit un temple. Il a posé des photos de tous les deux. Puis il a essayé de faire de son rêve une réalité. Lisbon demande à Jane de regarder et d’essayer de trouver quelque chose d’utile. Jane accepte et regarde les photos. Jane a remarqué une photo avec un signe « KC » sur un poteau au loin. Jane dit qu’il s’agit du logo d’une chaîne de restauration rapide. Jane est perturbé de son dernier entretien avecd Kristina. Lisbon dit qu’il doit l’appeler. Jane se décide alors à appeler. Grace répond et dit que Kristina fait une sieste et qu’elle peut aller la chercher. Van Pelt appelle Kristina mais elle ne répond pas. Elle demande au garde poster devant sa porte d’ouvrir. Mais Kristina se s’y trouve pas. Elle a disparu. La fenêtre de sa chambre est ouverte. Sans que Van Pelt n’en dise rien à Jane celui-ci a parfaitement compris la situation.

Cho demande comment Kristina a pu passer les gardes. Lisbon ne sait pas. Elle a pris avec elle une valise et son passeport ainsi que ses cartes de crédit. Lisbon suppose donc qu’elle n’a pas été enlevée. Jane n’y croit pour lui John Le Rouge l’a enlevé. Mais Lisbon dit qu’elle a pu paniquer et s’enfuir. Lisbon dit qu’ils vont regarder ses relevés téléphoniques et contacter sa famille et ses amis. Hightower arrive et informe l’équipe que l’enquête sur la disparition de Kristina Frye sera dirigée par l’unité des personnes disparues. Hightower dit qu’ils seront mieux placés pour la retrouver. Hightower dit également que ce n’est pas la faute de Van Pelt. Hightower demande ensuite où en est l’enquête sur le meurtre de Marley Sparrow. Lisbon dit qu’il y a un suspect en fuite : Wesley Blankfein. Wesley était obsédé par John Le Rouge et par Marley. Il a semble-t-il créé le personnage de Grady Shipp. Ils vont explorer les six lieux possibles où trouver Wesley. Lisbon demande à Jane de rester au CBI et de faire une pause. Jane proteste mais Hightower dit aussi que Jane doit se reposer. Hightower dit qu’elle peut demander au psychologue une évaluation de Jane. Jane capitule.

Au CBI, Jane est assis sur une chaise. Il semble très nerveux. Il regarde ensuite en direction des photos de la vitrine. Jane prend la photo où Wesley pose. Il se rend sur les lieux.

Jane arrive à Salinger Mill en Californie. La photo en main il cherche l’endroit de la prise. Jane appelle Lisbon car il a trouvé : 52 Nord à Esperanza, hôtel Del Corona à Salinger Mill. Il dit sur le message à Lisbon qu’il va attendre qu’elle arrive. Il lui demande de la rappeler lorsqu’elle aura eut son message. Jane commence à partir. Mais il fait demi-tour et décide finalement d’entrer. A l’intérieur se trouve un vieil hôtel désaffecté. Il se place sur un rond de lumière. Quelqu’un le frappe et Jane s’écroule.

Jane reprend ses esprits. Il se trouve sur une chaise. Tu film étirable tout autour de lui. Il ne peut pas bouger. Wesley lui souhaite la bienvenue. Il dit qu’il s’appelle Grady Shipp. Il dit à Jane qu’il est un homme chanceux. Ce soir il aura l’honneur de mourir comme un sacrifice. Un couteau à la main il met la lame sur une bougie et dit que c’est pour le capitaine John Le Rouge. Jane lui parle pour le décourager. Jane a compris que ses complices ont sa mère. Il est donc obligé de jouer ce rôle dans leur petit film minable. Jane appelle ensuite Ruth et Dylan. Il leur dit qu’ils ont besoin de parler. Les deux jeunes étudiants sont démasqués. Ruth demande à Jane comment il a su que c’était eux. Jane dit que c’était les seuls à avoir mentionnés Grady Shipp. Jane affirme que c’est Dylan qui a tué Marley. Wesley ne ferait pas de mal à une mouche selon lui. Ruth dit qu’en fait c’était elle. Elle dit que Marley a mérité ce qui lui était arrivée. C’était selon elle une garce pieuse. Dylan demande à Wesley de poignarder Jane. Wesley dit qu’il ne sait pas. Alors Dylan lui rappelle où se trouve sa mère et ce qui pourrait lui arriver. Jane dit à Wesley qu’il mourra de toute façon. Ruth dit qu’ils ne sont pas des monstres mais des artistes. Elle dit que quand le film sera fait ils relâcheront sa mère avec toute leur gratitude pour ce qu’il aura fait. Wesley regarde Jane et lui dit qu’il est désolé. Jane supplie Wesley. Au même moment quelqu’un tire sur Dylan et Ruth. Puis tire dans la jambe de Wesley. Jane a peur et ne comprend pas ce qu’il se passe. L’homme grand,  tout habillé de noir dit en regardant Ruth agonisant qu’il y a une chose qu’il ne peut pas supporter : c’est les imitations bon marché de son travail. L’homme est donc John Le Rouge. Jane complètement terrorisé tombe à terre. John Le Rouge va ensuite auprès de Jane et lui demande si il sait qui il est. Jane dit que oui. John Le Rouge relève Jane. John Le Rouge masqué parle ensuite face à face à Jane. Il lui dit « Tiger, Tiger, brûlant vives… Dans les forêts de la nuit, Quel main ou œil immortel pourrait cadrer ton effrayante symétrie ? John Le Rouge est sur le point de partir lorsqu’il dit à Jane « J’allais presque oublier. Kristina lui envoi son amour. Elle vous aime bien, en dépit de vos différences. Tide Roll. » Puis John Le Rouge part.

Deux jours plus tard au CBI, Jane est sur son canapé l’air pensif. Lisbon lui demande si il va bien. Il dit que oui et qu’il y a rien.

Jane rentre ensuite chez lui et il s’allonge sur son matelas tout en répétant ce que John Le Rouge lui a dit.

Fin

Nuit, terrasse d'un restaurant chic. Giogio's Italian Restaurant. Sacramento, Californie

(Jane et Frye attablés.)

 

Jane : Vous êtes très en beauté ce soir, si vous me permettez.

Frye : Je vous permets, merci. Vous avez l'air... à peu près égal à vous-même.

Jane : Vraiment ?

Frye : Oui.

Jane : C'est ma tenue pour les rencards.

Frye : Vraiment ? C'est votre premier rendez-vous ? Je veux dire, depuis la mort de votre femme ?

Jane : Est-ce que j'ai l'air de manquer de pratique ?

Serveur : Mon nom est Gérard. Je serai votre serveur ce soir. Voudriez-vous connaître nos spécialités ?

Frye (prenant la main gauche de Gérard dans la sienne) : Pardon de vous interrompre, Gérard, mais je reçois un message... de votre mère. Janette ? ...Janis.

Gérard : Oui.

Frye : Je vous présente mes condoléances. Elle est heureuse maintenant. Et elle veut que vous sachiez qu'elle vous aime de tout son cœur. Et, hum... Votre oncle......Ed me dit, "Roll Tide". Cela représente-t-il quelque chose pour vous, "Roll Tide" ?

Gérard : Le frère de ma mère, Edward. Il est mort il y a cinq ans. Il était receveur en Alabama dans les années 60. On les appelait les "Crimson Tide". Et leur cri de ralliement était "Roll Tide."

(Jane pas content, prend la parole)

Jane : Bien, je vais prendre la soupe du jour, et de l'agneau, une salade Arugula, et le poisson pour la dame. Merci. Je vous en prie.

Gérard (Jane lui rendant le menu) : Merci.

Gérard (Frye lui rendant le menu) : Merci.

(Jane secoue la tête, ces histoires de revenants encore!)

Frye : Quoi ?

Jane : Oh, allez.

Frye : Vous êtes si féroce dans votre manque de foi. Je veux dire, est-ce si dur d'imaginer que je ne joue pas la comédie ? Que je suis vraiment ce que je prétends être. Sa mère m'a envoyé un message. Je voulais aider. C'est tout. Cela m'arrive tout le temps.

Jane : D'accord. Je suis désolé. Roll Tide. (Jane trinque et boit.)

 

Bureau du CBI

(Van Pelt au se prépare à partir quand une alarme sonne sur son ordinateur, elle se rassoit lasse, en poussant un soupir. Rigsby qui range des papiers la voit.)

Rigsby : Les sales types ne s'arrêtent jamais, hein ?

Van Pelt : Je déteste Internet.

Rigsby : Écoute, si tu veux, je peux prendre. Vas-y.

Van Pelt : Non, c'est bon. C'est juste une alerte web. Quand un nom qui nous intéresse ressort. (Elle clique sur un lien vidéo sur son écran. à l'image, une caméra subjective quelqu'un se dirige vers une maison, y entre par infraction ...) Wayne ?

Rigsby : Qu'est-ce que c'est ?

Van Pelt : Ça ne présage rien de bon.

Rigsby : Relax, c'est... juste un canular. C'est monté, certainement.

 

Au restaurant

Frye : Vous avez fait de la prison, vraiment ?

Jane : Oui, en effet. Pourquoi est-ce si dur à croire ?

Frye : Combien de temps ?

Jane : J'y suis resté deux jours, et deux nuits luxueuses.

Frye : Et comment êtes-vous sorti ?

Jane : Je me suis juste échappé.

Frye : Je ne vous crois pas, pas une seconde.

Jane : Ce n'était pas... Ce n'était pas si difficile. Tout est dans le timing.

(Frye est écroulée de rire)

 

Jane : Je ne plaisante pas. D'accord.

(Frye continue de rire.)

 

Jane : Excusez-moi, je dois m'absenter une minute. (Jane demande à Gérard où sont les toilettes) Merci.

(Jane aux toilettes s'enferme, tourne en rond, se passe les mains sur le visage, touche son alliance, se rince les mains, les essuie avec 3 feuilles de papier, fait tourner son alliance sur son doigt, la regarde, jette le papier et sort, il retourne sur la terrasse du restaurant.)

Jane (de retour des toilettes) : Hey. (Il prend sa serviette sur sa chaise.) Kristina, um... (Il semble triste, sans doute sur le point de lui dire qu'il préfère en rester là et rentrer chez lui.)

Jane (son téléphone sonne) : Oh, désolé. C'est le travail. (Il décroche.)

Van Pelt (au bureau) : Jane, il faut que tu viennes au bureau, tout de suite. (On voit sur l'écran de Van Pelt, un smiley peint sur le mur.) (Rigsby pose sa main sur l'épaule de Van Pelt.)

 

Générique.

 

Au bureau de CBI

(À l'écran de l'ordinateur de Van Pelt, on voit la fille se réveiller, voir l'intrus et crier)

(Lisbon, Hightower, Jane et Van Pelt regardent l'écran. Van Pelt accélère le passage du meurtre, on se retrouve avec smiley peint sur le mur à l'écran en pause.)

Van Pelt : Ça a été posté sur Internet il y a une heure, sur un site très fréquenté. Il y a un message attaché à la vidéo. "Je vais devenir ce que j'étais destiné à être. L'enfant de ton enfant me vénérera." On ne sait ni quand ni où la vidéo a été faite.

Lisbon : On dirait une Silverado de 2008 stationnée devant la maison donc c'est récent de moins de deux ans.

Hightower : Est-ce que Red John a fait des vidéos ou des publications dans le même genre avant ?

Lisbon : Non.

Jane (remercie Frye qui lui apporte une tasse de thé, dans sa tasse bleue, elle a un mug.) : Merci.

Frye : Excusez-moi. Pardon de vous interrompre.

Hightower : Oh. Salut, Kristina. Ça fait plaisir de vous voir.

Frye : Oui. Pauvre fille. Pour ce que ça vaut, je sens que cette fille est morte très récemment. Son corps sera découvert très bientôt. Et, elle est proche de l'eau.

(Jane boit son thé.)

Hightower : Est-ce que vous voyez quelque chose en rapport avec Red John ?

Frye : Je ne vois rien à ce propos. Tout le coté Internet est intéressant également ? Je veux dire, pourquoi mettre ça ici ?

Lisbon : Ce clip a été vu plus d'un million de fois. Un désir de célébrité ?

Hightower : Patrick, vous être plutôt silencieux. Que pensez-vous ?

Jane : Je dois voir la scène de crime.

Rigsby : La police de l'autoroute vient juste de signaler un homicide dans la zone de la baie. Un smiley peint sur le mur. Une étudiante du nom de Marley Sparrow. Sa colloc l'a trouvé, elle a appelé il y a environ une demi-heure.

Lisbon : Allons-y.

Frye (à Jane pendant que les autres sortent du bureau) : La baie ?

Jane : Oui. C'est plutôt proche de l'eau. C'est assez étrange.

Hightower : Oh, je vous en prie. C'est plutôt bien joué.

Frye : Je ressens quelque chose de fort à propos de cette affaire.

Jane : Madeline, pourrais-je vous parler une minute, s'il vous plait ?

Hightower : Excusez-nous.

Jane : Elle va vous demander si elle peut venir avec nous. Maintenant, la décision vous appartient, mais j'espère que vous allez refuser. Car je ne travaillerai pas avec elle. Je laisse tomber.

Hightower : Quelles sont vos objections ? Si elle peut nous aider, pourquoi pas ?

Jane : Rien de ce qu'elle pourra nous dire ne sera plus qu'une simple déduction.

Hightower : Bien, elle a les mêmes compétences que vous alors, sans tout le mélodrame. Que voulez-vous ?

Jane : Red John est à moi.

Hightower : Très bien, je vous ai entendu.

Jane : Merci.

Frye : Pardon d'interrompre.

Jane (laisse les deux femmes discuter) : S'il vous plait...

Frye : J'allais vous offrir mes services, mais je présume que M. Jane était en train de vous dire qu'il ne travaillerait pas avec moi. La dernière chose que je souhaite est de nuire à cette enquête, mais si je ressens la moindre chose concernant cette affaire, pourrais-je vous appeler ?

Hightower : Bien sûr, Kristina. Je serai toujours disposée à entendre vos suggestions. Passez une bonne nuit.

Frye : Merci.

(Jane raccompagne Frye à l'ascenseur, tasse de thé à la main elle aussi.)

Jane : Écoutez, je...

Frye : Je comprends parfaitement. - il n'y a pas de problèmes.

Jane : Très bien.

Frye : C'était un rendez-vous plutôt inhabituel, n'est-ce pas ?

Jane : Oui, plutôt.

Frye : Merci. Je vous vois bientôt, j'espère. Voudriez-vous ? (Elle lui tend son mug, qu'il prend.)

Jane : Oui, bien sûr. (Frye s'approche de Jane et lui fait une bise sur la joue gauche.)

(Frye entre dans la cabine, les portes se ferment.)

 

On arrive chez la victime.

(Dans la chambre de la victime, Jane entre.)

Jane (aux deux scientifiques faisant leur boulot) : Vous me donnez une minute, s'il vous plait. Merci. (à la victime, soulevant le plastique transparent qui la recouvre) Hey, Marley. On va élucider ça pour toi. (Il fait quelques pas dans la chambre)

Brett Partridge (entrant en trombe dans la pièce) : Hey, hey, Patrick Jane. Ça fait longtemps. Alors, qué pasa, l'ami ? Mon équipe a besoin de faire son job.

Jane : Je ne serais pas long. (Jane regarde les photos, les objets...)

Brett Partridge : Vous êtes à la recherche de traces d'ectoplasmes ?

Jane : Oui, c'est exactement ce que je suis en train de faire.

Brett Partridge : On a un planning à respecter, amigo, tic tac. Plus vite vous partirez, plus vite mon équipe pourra trouver de véritables preuves.

Jane : Elle est de l'Iowa.

Elle joue de la guitare.

Elle aime le chocolat noir, le sudoku et le snowboard.

Timide mais forte.

Honorable, modeste.

Elle ne buvait ni ne fumait.

Ses parents sont morts quand elle était jeune.

Et après l'université, elle voulait aider les enfants, les enfants adoptés comme elle.

Ou devenir une chanteuse.

Elle n'avait pas encore fait son choix.

Brett Partridge : Ouais, c'est super, mec. Mais où est Red John ?

Jane : Oh, ce n'était pas Red John.

Brett Partridge : Si vous le dites.

Jane (s'approche très près de Brett, qui n'est pas rassuré! il sort de la pièce) : Si je le dis.

Brett Partridge (à Jane qui est sorti de la chambre) : Connard.

Jane (claquant des doigts faisant un pas dans la chambre) : Oh, assurez-vous que votre équipe envoie ces papiers et ces journaux au bureau du CBI.

Brett Partridge : On le fera.

Jane : Merci.

(Jane sort de la chambre)

 

 

Sur le campus de l'Université de Pacific Heights, Orinda, California

(Une chapelle ardente est dressée, des étudiants sont là, l'un d'entre eux filme avec une caméra professionnelle)

(Lisbon et Jane font face à un couple d'étudiants.)

Ruth : Marley était géniale. La meilleure d'entre nous. Une belle âme.

Lisbon : Ruth, vous avez trouvé son corps, n'est-ce pas ? Quand vous êtes entrée dans la maison, avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel avant de trouver son corps ? Quelque chose manquait, ou n'était pas à sa place ?

Ruth : Non, je ne pense pas.

Lisbon : Vous êtes partis combien de temps ?

Ruth : Deux jours, faire du snowboard. Marley devait venir, mais son copain devait venir la voir, alors elle est restée.

Lisbon : Le nom de son ami ?

Ruth : Grady Shipp. C'est un policier de San Francisco. Ils sortaient ensemble depuis, un mois.

Lisbon : D'accord. De quoi avait-t-il l'air ? Quelqu'un de bien ?

Ruth : Marley l'appréciait beaucoup. Elle disait qu'il était super, mais je ne sais pas. On ne l'a jamais vraiment rencontré. Elle allait chez lui la plupart du temps. Et quand il venait la chercher, il l'attendait dans sa voiture.

Jane : Bizarre, non ?

Ruth : Je pense que Marley était un peu embarrassée de sortir avec un flic, vous savez. Donc elle restait plutôt discrète.

Lisbon : Embarrassée, pourquoi ?

Ruth : Marley était cool. Et, bien, les flics sont des "nerds", avec des flingues, non ?

Dylan : Ruth, s'il te plait.

Ruth : Sans vouloir vous offenser.

Jane (mort de rire) : Désolé.

 

Dans une salle de classe de l'université.

(Lisbon et une professeure)

Professeure de criminologie (Mlle Ketchum) : Marley Sparrow? Oui, j'étais sa responsable académique pendant deux semestres. Gentille fille, mais pas aussi intelligente que ce qu'elle aimait à penser. Mais aucun d'entre eux ne l'est vraiment, n'est-ce pas ?

Lisbon : Avez-vous remarqué des changements dans son comportement récemment ?

Mlle Ketchum : Non. Mais je n'ai pas vraiment fait attention. Ce ne sont que des réceptacles vides, que je dois remplir de connaissances. C'est une coïncidence assez horrible. Le dernier semestre, dans mon cours de criminologie : "Meurtres, mythes et marketing, le tueur en série est un produit". Red John fût mentionné dans le cours. N'est-ce pas étrange ?

Lisbon : Qui l'a mentionné ? A quel propos ?

Mlle Ketchum : Oh, je ne sais plus. C'était il y a huit ou neuf mois.

Lisbon : Avez-vous une liste des étudiants ayant participés a ce cours.

Mlle Ketchum : Vous savez quoi, j'en ai une. Quelque part.

Lisbon : On aimerait vraiment jeter un œil à cette liste.

 

(nuit)

O'Reilley Tavern. 21 Larry's Golf.

(Cho, Rigsby, Lisbon et Jane sont attablés.)

Cho : Bon, il n'y a aucun Grady Shipp dans la police San Francisco. Il n'y a aucun Grady Shipp, nulle part.

Rigsby : Je me rappel d'un Grady Shipp. Il a tué et mangé son voisin dans Little Rock back, dans les années 90. Il a été exécuté par injection, dans l'État de l'Arkansas en 2002.

Lisbon : Donc, le copain de Marley ne voulait pas que quelqu'un voit son visage, et il a aussi pris le nom d'un cannibale. Ça fait deux choses qu'on peut lui reprocher.

Cho : Dommage que nous n'ayons pas de nom, ni de description.

Lisbon : La colloc, Ruth, a dit qu'il n'est jamais sorti de son véhicule. Peut-être qu'on pourrait lui demander si elle se souvient du modèle.

Jane : Grady Shipp. En 1989, il a fait six mois dans la même aile, à Lompoc, qu'Orval Tanner.

Rigsby : Orval Tanner ?

Cho : L'ami de Red John.

Lisbon (à Jane) : Tu as mémorisé le registre entier de la prison de Lompoc ?

Jane : Et bien, seulement les parties intéressantes.

Lisbon : Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est une blague ? (Jane regarde l'écran de télévision. Une journaliste et Frye sont assises dans des fauteuils. L’émission est sous-titrée.)

 

Cho : Le copain de Marley serait Red John. Ça n'a pas de sens.

Jackie (la journaliste) : ...dans la chasse de cet animal connu en tant que Red John.

Frye : Bien, ce n'est pas un animal, Jackie. C'est un être humain. Maintenant, il a fait de terribles choses. Mais il est toujours capable de rédemption comme nous tous. Red John... Si vous nous écouter, je vous prie de trouver de l'aide, vous pouvez changer. (Jane est sous le choc, il se lève et sort de la taverne en courant. Les 3 autres le regardent faire sans comprendre jusqu'à ce que Cho, Rigsby et Lisbon se tournent vers l'écran de télévision, les 3 sont scotchés!)

 

Dans le bureau de Hightower.

Jane (à Frye) : A quoi avez-vous pensé, bon sang ? Ne comprenez-vous pas à qui vous avez à faire ?

Frye : Je comprends, bien sûr.

Jane : Non, croyez-moi ! Visiblement, vous ne comprenez pas du tout.

Hightower : J'ai convoqué Mademoiselle Frye pour lui faire part de ma profonde consternation.

Frye : J'ai parlé avec mon cœur.

Hightower : Peut-être, mais vous vous êtes également offerte une publicité. Et ça me va, mais maintenant je suis en face d'un problème. Nous n'avons aucune obligation de vous protéger...

Frye : Je ne demande pas votre protection. C'est totalement inutile. Red John ne va pas se mettre à ma poursuite.

Jane : Vous êtes aveugle ? Vous avez fait exactement la même chose que moi. Je suis allé à la télévision, et j'ai parlé de lui en pensant savoir qui il était, et il a tué ma femme et mon enfant.

Frye : Patrick, il a cherché à vous punir parce que vous avez menti à son sujet. Je n'ai dit que la vérité, il ne va pas se sentir offensé. Il pourrait même faire ce que je lui ai conseillé. En fait, je pense qu'il va agir dans ce sens. Les gens peuvent changer, Patrick. C'est possible. Agent Hightower, je suis désolée de vous avoir mis dans position délicate. Si vous voulez bien m'excuser, j'ai encore des rendez-vous.

Jane (à Hightower) : Elle a besoin d'une protection constante... la meilleure que vous puissiez lui offrir.

Lisbon (à Rigsby, dans les couloirs du CBI) : L'unité de protection de la police de Sacramento lui fournira une protection, et le CBI se chargera de sa protection rapprochée. Jane et moi prendrons le premier tour de garde. Les prochaines 24 heures, nous nous partagerons la tâche, en alternant avec l'affaire Sparrow.

Rigsby : On sera bien obligé, tôt ou tard, d'arrêter de la protéger. C'est à ce moment qu'il ira la prendre. Il n'aura qu'à attendre.

Lisbon (entrant dans le bureau) : Van Pelt, qu'est-ce tu as trouvé ?

Van Pelt : On recherche Grady Shipp, n'est-ce pas ? Le carnet d'adresse de Marley. (Elle tient un carnet s'adresse avec un élastique intégré, le tout de couleur rose.)

Rigsby : L'écriture est différente. Peut-être est-ce celle de Grady Shipp.

Van Pelt : Je peux ?

Lisbon : Continue à chercher. Rigsby, prends Cho avec toi, et allez voir.

 

Rigsby et Cho descendent de voiture devant le 1327 E. Alta Loma, Oakland, California.

(adresse qui figurait de la main de Grady Shipp dans le carnet de Marley)

(Rigsby frappe à une porte en fer, pas de réponse, il l'ouvre et pénètrent tous deux à l'intérieur. Rigsby et Cho entendent du bruit venant de l'étage, ils montent l'escalier. En haut des escaliers ils prennent à gauche et font face à un mur complètement recouvert de smileys. Un canapé, une table, un poste radio dessus. Au milieu de la pièce, un sceau.)

Cho : Du sang.

Rigsby : Ouais. (dans le sceau rempli à demi de sang, un pinceau plat)

Cho (s'approchant pour regarder dans le sceau) : De cochon, peut-être.

Rigsby : Pour s'exercer ?

(des bruits de pas viennent du dessus, une verrière sert de toit, soudain un coup de feu la traverse, Cho et Rigsby se planquent avant de se mettre à la poursuite de l'intrus)

 

Cho : Police ! Stop ! Hey ! Stop !

(Après une poursuite dans le bâtiment, l’inconnu part en moto)

 

Cho : Je passe l'appel.

(Rigsby reprend son souffle et remarque par terre un cache objectif de caméra)

Cho : C'est quoi ?

 

devant une maison de ville, Sacramento : "pscychic healings by KRISTINA FRYE american board of medium ..."

(Jane et Lisbon viennent d'entrer dans la maison de Frye)

Jane : Un cache d'objectif. Intéressant. Reproduire le symbole de Red John, et non seulement il nous observe pendant qu'on le poursuit, mais il nous filme également.

Lisbon : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Jane : Ça veut dire que le tueur de Marley Sparrow aime les caméras. C'est un voyeur... Un fan, un geek de films gores.

(Rigsby et Cho écoutent Jane par le haut-parleur du téléphone.)

Rigsby : Super. Mais où est-ce que ça nous mène maintenant ? Où va-t-on ?

Jane : Bien, essayez le club vidéo sur le campus.

Rigsby : Très bien.

Jane : Bel endroit. De bon goût.

Lisbon : Pour moi, ça ressemble à ces endroits où on paye bien trop chère pour se faire masser avec de l'huile.

Frye : Salut, je préparais justement le repas. Vous voudrez manger quelque chose ?

Lisbon : Oui, merci.

Jane : Ça ira pour moi.

Frye : Patrick, j'ai réfléchi, et je suis vraiment désolé de vous avoir mis dans une telle situation. Je n'avais pas regardé les choses de votre point de vue.

Jane : C'est bon. Je mangerai quelque chose. N'en faites pas toute une histoire.

 

À la bibliothèque de l’université

(Rigsby et Cho rejoignent la professeure de Marley, Mlle Ketchum.)

Cho : Mademoiselle Ketchum?

Mlle Ketchum : Oh, la police. Bien. Je savais que j'oubliais quelque chose. D'accord. La voilà. Je devais vous envoyer ça.

Rigsby : Envoyer quoi ?

Mlle Ketchum : La liste des étudiants ayant participés à mon cours de criminologie. Votre collègue me l'avait demandée.

Rigsby : Et vous êtes responsable du club de vidéo également.

Mlle Ketchum : J'ai cet honneur. Vous savez quoi ? J'ai le registre du club de vidéo également. D'accord, oui. Vous voudriez le voir ?

Rigsby : Oui, ce serait bien.

Mlle Ketchum : Et voilà.

Cho : Et où étiez-vous mardi soir, mademoiselle Ketchum?

Mlle Ketchum : Oh, c'est excitant. Suis-je suspecte ?

Cho : Vous l'êtes ?

Mlle Ketchum : Bien... J'aime à penser que je peux encore susciter ce genre de passion.

Rigsby : Alors, où étiez-vous ?

Mlle Ketchum : A la maison, seule. Lisant un livre à propos d'un meurtre non élucidé.

Cho : Il n'y a qu'un seul nom qui figure sur les deux listes, Wesley Blankfein.

Rigsby : Attendez, votre expression là.

Mlle Ketchum : Et bien, c'est un gentil garçon. Plutôt un bon acteur, d'ailleurs. Mais... étrange.

Rigsby : Étrange ? Comment ?

Mlle Ketchum : Je ne sais pas, il y a quelque chose... quelque chose dans son regard.

 

Dans le couloir de la cité universitaire

(Le concierge réagit à la vue d'une photocopie de la carte d'étudiant de Wesley Blankfein. "pacific heights. student id card. Wesley Blankfein. 109340983. code barre + photo couleur)

concierge : Oui, c'est lui. Je me rappel quand il a emménagé. Je lui ai dit qu'il était plus âgé que la plupart de nos étudiants, et il m'a dit qu'il avait besoin d'échapper à sa mère. Ce qui, je pense, était plutôt étrange comme réponse.

Cho : Et vous l'avez vu pour la dernière fois ?

concierge : Il y a trois semaines... je crois. J'ai pensé qu'il avait une petite amie.

Rigsby : Rien ici.

Dylan et Ruth arrivent dans le couloir.

concierge : Oh, hey, Dylan.

Rigsby : Oh, hey, les jeunes. Une question.

Cho : Vous avez dit que le copain de Marley l'attendait dans sa voiture ? Vous vous rappelez quel genre de voiture il conduisait ?

Ruth : Elle était noire, je pense. Je suis nulle en voiture.

Dylan : C'était un S.U.V. noir.

Rigsby : Quelle voiture Blankfein conduit ?

concierge : Il n'a pas de voiture.

 

Chez Frye.

 

Lisbon : Très bien. Essayez de trouver sa mère. Elle sera peut-être où il se trouve. Très bien. Tenez-moi au courant On est sur Wesley Blankfein. On dirait bien que ça pourrait être lui.

Frye : Je ne pense pas. Marley m'a contacté. Le nom de "Blankfein" ne résonnait pas.

Lisbon : - Marley vous a contacté ?

Frye : Oui.

Jane : Bien sûr. Je pense que nous avons eu assez de démonstrations de vos talents, Kristina. Peut-être que le mieux maintenant, serait de s'en tenir aux soins par les pierres et aux, euh, massages de pieds ?

Frye : Réflexologie.

Jane : Voilà. Réflexologie.

Lisbon (répond au téléphone) : Ici Lisbon.

Senton : Agent Senton, FBI Nous avons une affaire ici au lac Tahoe. On dirait bien votre homme, Red John. Le nom de la victime est Jacqueline Sandoval. Vous voulez venir jeter un coup d'œil ?

Frye : Vous pouvez afficher votre sourire arrogant et prétendre connaître tout sur tout. Mais ce n'est pas le cas. Il y a tout un monde que vous ne pouvez même pas imaginer comprendre.

Jane : La natation synchronisée est la seule chose qui me vienne à l'esprit pour le moment. Mais vous devez avoir raison, il y en a sûrement un tas d'autres.

Frye : Qu'y a-t-il ?

Lisbon : Red John a assassiné la femme qui vous a interviewée.

Frye : Oh, mon dieu. (Jane la regarde par en dessous, genre, je t'avais prévenu ma vieille!) Oh, mon dieu.

 

Lake Tahoe, Nevada

(Jane est dans la chambre de la victime, un smiley rouge au mur, la victime est recouverte d'un plastique jaune, qu'il soulève, sa respiration s'accélère, il le remet en place.

Sort de la chambre, de la maison, il rejoint Lisbon)

Jane : Il s'agit bien de Red John.

Lisbon : Ok, je vais aller voir les fédéraux. Je vais m'assurer qu'ils nous tiennent au courant.

Jane : On devrait retourner auprès de Kristina Frye.

Lisbon : Il y a des officiers partout autour de la maison. Et Van Pelt est avec elle. D'autres agents du CBI sont en chemin. Elle est en sécurité. Je suis sûre que Red John ne prendra pas le risque d'y aller.

Jane : C'est exactement pourquoi il va y aller.

Lisbon : Si c'est le cas, on l'attrapera. Tu vas vraiment rester planter devant la maison, attendre que Red John se manifeste ? Rentrons simplement au bureau, on va travailler sur l'affaire Marley Sparrow.

Jane : Il n'y a rien que je puisse faire d'utile là-bas. Ce Blankfein, correspond au profil, n'est-ce pas ?

Lisbon : Bien, d'accord. Va attendre Red John. Mais ce n'est pas une bonne idée. (Lisbon s'en va et laisse Jane planté là.)

Jane : Hey, attend, on est au Nevada. Tu ne peux pas juste partir et me laisser ici.

 

De retour dans les bureaux du CBI.

Lisbon : Hey.

Rigsby : Hey, boss. Bon, la mère de Blankfein s'appelle Myra Hauser-Blankfein. Elle habite sur Franklin heights.

Cho : Et elle a un S.U.V. noir, comme celui de Grady Shipp.

Lisbon : Bien. Allez jeter un coup d'œil.

Rigsby : Maintenant ? Ce n’est pas la porte à côté.

Lisbon : Si vous partez maintenant, vous y serez demain matin.

 

Nuit

(Jane arrive chez Frye, entre dans la maison, un policier lui ouvre la porte extérieur, un autre la porte d'entrée)

 

Jane : Grace, merci. (Van Pelt se lève du sofa et sort de la pièce, Jane s'avance vers Frye, à Frye) Comment allez-vous ?

Frye : Je vais bien.

Jane : Red John a exprimé son point de vue. Il devrait s'être calmé pour un temps.

Frye : Je sais qu'il l'est. Je vois clairement dans son jeu. Il ressent le besoin de créer de la peur, c'est tout. Maintenant qu'il a fait cela, il s'est calmé. Et je suis hors de danger.

Jane : Vous allez arrêter de dire n'importe quoi ? Vous avez voulu promouvoir votre petit business de voyante, et vous avez commis une grosse erreur. Maintenant, est-ce que... vous allez enfin le reconnaître ?

Frye : Pourquoi êtes-vous ici ?

Jane : Je suis ici parce que je veux vous protéger.

Frye : Et comment allez-vous le faire ? Si Red John passait cette porte maintenant, que lui feriez-vous, de l'hypnose ?

Jane : Je ferais ce que j'ai à faire.

Frye : Si Red John souhaite m'atteindre, il y parviendra. Je préfère penser que ce n'est pas ce qu'il désire. Maintenant, s'il vous plait, partez.

Jane : Je m'en vais.

 

Jour

Rigsby et Cho frappent à la porte d'un appartement de motel.

Voisine de Madame Blankfein : Vous perdez votre temps.

Rigsby : Madame, nous recherchons madame Blankfein et son fils.

Voisine : partis... En laissant leurs chats affamés. Ce n'est pas bien.

Rigsby : Vous savez où elle serait allée ?

Voisine : Non, elle n'est jamais partie avant. Tous les jours à 11 heures, elle regarde son émission à la télé. Ça fait trois jours que je n'entends rien. Un silence de mort.

Cho : Et son fils Wesley? Vous l'avez vu ?

Voisine : Non, parti également.

Cho : Vous n'avez pas pensé qu'elle aurait pu faire un malaise, là-dedans ?

Voisine : Oui, bien sûr. Mais il y aurait eu une odeur, non ? Si elle était morte ?

Cho : Restez à l'intérieur, s'il vous plait, madame.

Rigsby : T'es prêt ?

(Ils pénètrent dans l'appartement, une douzaine de chats miaulent.)

Rigsby : Rien dans la chambre.

(Cho ouvre un triptyque de miroirs, dedans des photos de Marley par dizaines, des cœurs dessinés dessus. Un smiley est dessiné sur le miroir central)

 

Cho : Rigsby.

Rigsby : Oh, mon dieu.

Cho : "G.S." ...Grady Shipp.

Rigsby : Bingo.

 

Dans le bureau du CBI, (le triptyque de miroirs est sur un chevalet, Rigsby, Cho et Lisbon le regardent.)

 

Rigsby : Dans l'esprit de Wesley Blankfein, aussi connu comme Grady Shipp.

Lisbon : Pas très joli.

Rigsby : On dirait bien qu'il était obsédé par Marley, et lui a dédié un culte. Il a truqué toutes ces photos où ils sont ensemble. Il a ensuite essayé de transformer le fantasme en réalité.

En tant que Grady Shipp, il lui a demandé à sortir. Elle dit oui. Grosse erreur. Le fantasme et la réalité se percutent, et elle meurt.

Lisbon : Ça a l'air de coller. Mais où est-il passé ? Où est sa mère ? Vous n'avez rien trouvé d'intéressant à son appart ? Pas d'ordinateur, rien ?

Cho : Non, seulement des chats.

Rigsby : Regardez les photos avec Marley, elles ont toutes été prises à de moments et des endroits différents. Mais celles de Wesley ont toutes été prises au même endroit. Aucun endroit que l'on connaisse. Peut-être un refuge pour lui.

Cho : Rien n'indique où cela se trouve.

Lisbon à Jane (qui tourne en rond, aux alentours) : Jane, tu veux jeter un œil ? Voir si quelque chose peut être utile.

Jane : Oui, bien sûr. Si tu veux. (Jane s'approche du triptyque, regarde longuement) Ouaip.

Lisbon : Et...

Jane : Il y a une photo de Wesley avec un sigle dans le fond... "KC" en jaune au fond sur un mât. Son ombre pointe dans cette direction.

(Cho tend la photo en question à Rigsby)

Rigsby : Ouais. C'est assez loin derrière mais je peux le voir.

Jane : Oui. Il s'agit du logo de Kenny's Chili... Une chaîne de fast-food dans le sud de la Californie. Il doit y en avoir une cinquantaine.

Rigsby : Tu mémorises ce genre de choses ?

Jane : Et bien, par rapport à l'ombre de Wesley, et la luminosité je dirais que c'était l'après-midi, et le soleil étant à l'ouest... ça place le restaurant à l'est de sa position. Peut-être à un bloc et demi, je dirais.

Rigsby : Il a raison.

Lisbon : Une cinquantaine ?

Jane : Une quincaillerie et un magasin d'alcool à un bloc à côté. Ça devrait réduire le champ des recherches.

Rigsby : On s'y met.

Lisbon : Merci.

Jane : Oh. Non.

Lisbon : Tu devrais passer cet appel.

Jane : Quel appel ?

Lisbon : Bien sûr. Comme si je n'étais pas détective moi aussi.

(Jane passe un coup de fil) (L'image qui apparaît lors d'un appel de Jane sur le mobile de Van Pelt est une crique sur un lac.)

Van Pelt : Salut, Jane. C'est Grace. Kristina fait une sieste. Je peux aller te la chercher si tu veux.

Jane : J'apprécierais, Grace. Merci.

(Van Pelt, téléphone à la main monte à l'étage chercher Frye, Jane est au bout du fil, il entend tout.) Van Pelt : Kristina ? Kristina, Jane pour vous.

Van Pelt (au policier posté devant la porte de la chambre de Frye) : Ouvrez la porte. Kristina ? Kristina ? Kristina ?! (Jane au bout du fil soupire, ferme les yeux, il a compris.)

Van Pelt : Kristina !

 

Dans les bureaux du CBI.

(Lisbon, Cho, Van Pelt sont assis à la table de conférence)

Cho : Comment a-t-elle passé les gardes ?

Lisbon : On ne sait pas. Mais elle a aussi fait son sac. Elle a pris son passeport et sa carte de crédit, donc on peut présumer qu'elle ne s'est pas faite enlever.

Jane : Non, non, vous ne pouvez présumer de rien. Red John aurait pu le faire et l'enlever.

Lisbon : Peut-être, mais il y a plus de chances qu'elle ait paniqué et qu'elle se cache.

Jane : Oui, ou bien, il l'a attiré dehors d'une manière ou d'une autre...

Lisbon : On va vérifier ses registres téléphoniques. Commençons par contacter ses proches et ses amis. Elle est dehors, quelque part.

Hightower : Excusez-moi agent Lisbon, mais vous devrez différer cet ordre. Les recherches concernant Kristina Frye seront dorénavant menées par l'unité des personnes disparues.

Jane : Quoi ?

Hightower : Ces sont les meilleurs dans leur domaine. Ils la trouveront, si elle peut l'être. Van Pelt, cesser de vous en vouloir, ce n'était pas votre faute.

Van Pelt : Oui, madame, mais...

Hightower : Passez à autre chose. Très bien. Où en est-on sur l'affaire Marley Sparrow ?

Lisbon : Nous avons un suspect en cavale du nom de Wesley Blankfein. Il était obsédé par Red John, et par Marley Sparrow. On dirait qu'il s'était créé un alter ego du nom de Grady Shipp. Un tueur qu'on peut relier à Red John.

Hightower : Vous avez des pistes ?

Cho : Et bien, d'après les photos qu'il a prises, nous avons six endroits qui pourrait lui servir de refuge.

Lisbon : C'est mince, mais c'est tout ce qu'on a pour l'instant.

Hightower : Très bien. Allez-y.

Lisbon : Commençons par nous répartir les zones à explorer. Cho, vous irez à Riverside county. Prends Rigsby avec toi. Van Pelt et moi, nous prendrons la zone de San Bernardino Jane, tu restes ici. Fais une pause.

Jane : Je n'ai pas besoin de pause.

Lisbon : Je pense que si.

Jane : Je devrais plutôt rester actif.

Lisbon : Tu es trop tendu pour être sur le terrain.

Jane : Oh, c'est n'importe quoi.

Hightower : Je suis d'accord avec Lisbon. Prenez un peu de repos.

Jane : Un peu de repos ? Oh, je vais juste... ...m'allonger et faire un petit somme. Ou me détendre avec un bon bouquin. Me reposer ? Je vais bien.

Hightower : C'est discutable. Vous voudriez que je demande une évaluation psychologique ?

(Jane est assis sur une chaise, face à son canapé, la jambe droite en mouvement, il se lève, va vers le triptyque, le regarde, prend une photo de la main gauche, photo de Wesley, devant un magasin qui pose les bras croisés. Une voiture du CBI part de Sacramento, passe dans les collines arides, arrive dans la ville de Salinger Mill, California. Jane en descend, photo à la main)

Jane (à un automobiliste qui roule et devant lequel il traverse) : Désolé.

(se place devant le magasin, traverse la rue en face, un hôtel visiblement à l'abandon. Hôtel Del Corona, 52 North, Esperanza)

Lisbon (répondeur de son mobile) : Laissez un message. Je vous rappellerai.

Jane : Lisbon, c'est Jane. Je l'ai trouvé. C'est au 52, north Esperanza. Hotel Del Corona à Salinger Mill. Je vais... Je vais t'attendre au Kenny's. D'accord ? Appelle-moi quand tu as ce message. Merci.

(Jane retraverse la rue en sens inverse en raccrochant son téléphone, en arrivant au bord du trottoir il fait demi-tour et retourne à l'hôtel Del Corona. Pousse la porte et entre, descend une marche à 2 ou 3 pas de là une raie de lumière descend du plafond, il se place dessus, lève la tête vers le plafond et reçoit un grand coup sur le côté droit de son crâne, il s'effondre assommé.)

(On retrouve Jane assis sur un fauteuil maintenu par 2 bandes de plastique à bulles sur le torse et sur les jambes les deux bras sur les accoudoirs. Une ombre passe devant lui)

Inconnu : Bienvenue, détective.
 

Wesley (on voit son visage) : Je suis Grady Shipp. C'est si gentil à vous de me rendre visite. Vous êtes un homme chanceux. Très chanceux. Ce soir... Vous aurez l'honneur...

Wesley (à quelqu'un visiblement derrière Jane) : Est-ce qu'on peut la refaire ? Ce soir... Vous aurez l'honneur de mourir, (Jane essaie de regarder derrière lui) en tant que sacrifice pour le Grand Maître, Red John. (Wesley chauffe la lame de son couteau à une des chandelles allumées dans la pièce.) Contemplez... le sang du sacrement du Maître. (Wesley s'approche de Jane)

Jane : Stop. Tu ne veux pas la refaire ?

Wesley : Huh?

Jane : Essai juste de la refaire. Dis-le comme si tu le pensais vraiment. Tu sais, où est la passion ?

Wesley : Contemplez, le sang du sacrement...

Jane : Oh, non. Je n'y crois pas là, allez.

Wesley : du Maître !

Jane : Réfléchis juste 2 secondes, et réfléchis à ce que tu es en train de faire ici, et ensuite on reprendra du début, d'accord ?

Wesley : Uh... (regardant derrière Jane cherchant du secours)

Jane : C'est bon Wesley, je sais ce qu'il se passe ici. Ils retiennent ta mère, n'est-ce pas ?

Wesley : Oui, comment le savez-vous ?

Jane : Ils te forcent à jouer un rôle dans leur petit film de malade.

Wesley : Oui.

Jane : Tu joues le rôle de Grady Shipp, c'est ça ?

Wesley : Oui.

Jane : Ça va. C'est bon. Dylan ! Ruth ! Il faut qu'on parle.

Dylan (s'approchant de Jane) : Merci beaucoup, de ruiner complètement une putain de scène brillante ! Connard.

Ruth : Silence, Dyl. Comment avez-vous su que c'était nous ?

Jane : Bien, vous étiez les seules personnes à avoir mentionné Grady Shipp. Il est votre création. Et c'est vous qui avez tué Marley. N'est-ce pas, Dylan ? Wesley ne ferait pas de mal à une mouche. Seule une personne totalement malade aurait pu faire ça.

Ruth : C'était moi, en fait. Dyl est meilleur avec la caméra. et Marley... Elle a eu ce qu'elle méritait. Cette petite salope dévote. (à Dylan) Continue de filmer. Cette scène est parfaite.

 

Jane : Sans être méchant, vous ne verriez pas une bonne scène, même si vous vous la preniez en pleine face. Ce n'est qu'un petit film gore de malade, sans intérêt.

Dylan : Ouais, mais réel, mec. Du vrai sang, de vraies tripes. Les vôtres. Wesley, on termine la scène maintenait, ok ? On recommence jusqu'à la fin cette fois... "Contemplez le sang," etc. Et ensuite plante cet imbécile, d'accord ?

Wesley : Je ne sais pas.

Jane : C'est bien.

Dylan : Quoi ? Est-ce que... Non ! Très bien, Ce mec est mort. D'accord, la seule question est si toi et ta mère voulez vivre, ou si vous voulez mourir. Comme lui, d'accord ? C'est toi qui vois.

Jane : Ces personnes sont plus bêtes qu'une oie. Ils vous tueront de toute manière. Tu n'es pas obligé de faire ça.

Ruth : On n'est pas des monstres, Wesley. Nous sommes des artistes. On fait de l'art. Quand le film sera terminé, bien sûr que ta mère et toi serez libre de partir, avec notre gratitude pour votre aide.

Jane : Reste calme.

Dylan : "Contemplez le sang", Wesley.

Wesley : Je suis désolé.

Jane : Wesley. S’il te plait, hey. Contemplez...

(Wesley lève le couteau vers Jane qui se penche sur son côté gauche pour essayer de l'éviter)

Wesley : le sang du sacrement...

Jane : Non, ça va aller.

Wesley : (levant le couteau au dessus de Jane) du Maître !

Jane : Wesley !

(Un coup de feu retentit et on voit s'écrouler Dylan, puis Ruth, l'arme se tourne vers Wesley, on lui a tiré dans la jambe gauche. Wesley est vivant, dans la lumière derrière Jane on voit un personnage vêtu de noir, capuche pointue, Jane s'affole, il tente de se libérer. Ruth est encore vivante, le personnage s'approche d'elle, elle le supplie)

Red John : S'il y a bien une chose, que je ne tolère pas... c'est une pâle imitation de mon travail.

(Ruth supplie le personnage, pendant ce temps Jane essaie désespérément de se détacher, il fini par faire basculer le fauteuil, il atterrit sur son côté droit, il a peur. Wesley voit arriver le personnage en face de lui, il respire fort.)

Red John (à Jane) : Sais-tu qui je suis ?

Jane : Oui.

(Red John, remet le fauteuil en position verticale, il approche son visage portant un masque d'horreur à 10 cm de celui de Jane qui le regarde dans les yeux.)

Red John (toujours à 10 cm du visage de Jane) : "Tigre, tigre, ton éclair luit..."

"Dans les forêts de la nuit,"

"Quelle main, quel œil, immortels"

"Purent fabriquer ton effrayante symétrie ?"

(Jane respire difficilement, la bouche fermée, Red John s'en va par la droite de Jane qui respire un peu plus librement, qui souffle. Soudain une main gantée de noir se pose sur son épaule gauche)

Jane : Ooh!

Red John : J'ai failli oublier... Kristina souhaitait que je te transmette tout son amour. Elle t'aime vraiment beaucoup, malgré vos différences. Roll Tide. (il donne 2 tapes amicales sur l'épaule de Jane)

(Il quitte la pièce, Jane reprend sa respiration essaie de réfléchir, esquisse un sourire.)

 

Deux jours plus tard dans les bureaux du CBI. (Jane est assis sur son canapé, pensif.)

Lisbon : Ça va ?

Jane : Oui, ça va.

Lisbon : Tu es sûre qu'il n'a rien dit ? Rien du tout ?

Jane (soupir prononcé) : Rien.

(Lisbon laisse Jane duquel on se rapproche et qui a ce petit sourire en coin de celui qui a compris quelque chose)

 

(Jane ouvre la porte de sa chambre, s'assoie sur son lit de fortune surplombé du simley rouge, un carnet à élastique A5 genre Moleskine à la main droite.)

Jane : "Tigre, tigre, ton éclair luit..."(s'allonge)

"Dans les forêts de la nuit,"

"Quelle main, quel œil, immortels"

"Purent fabriquer ton effrayante symétrie ?"

(William Blake)

(encore ce sourire, il ferme les yeux)

(plan sur Jane allongé sur son lit surmonté de la "signature" de Red John, tel un gisant de la renaissance).

 

 


2X23  red sky in the morning. 20.5.2010
script vo



(nuit, terrasse d'un restaurant chic. Giogio's Italian Restaurant. Sacramento, Californie)
(Jane et Frye attablés)


Jane: You clean up very nicely, if you don't mind me saying so.

Frye: I don't mind you saying so. Thanks.
      You look... pretty much the same as you always look.

Jane: Oh... good. This is my date outfit.

Frye: Really?


Frye: Is this your first date? I mean, um, since your wife died?

Jane: Do I seem out of practice?

Gérard, le serveur: Hi.

Jane: Hi.

Gérard: Uh, my name's Gerard. I'll be your server this evening. Would you like to hear our specials?


Frye (prenant la main gauche de Gérard dans la sienne): I'm sorry to interrupt, Gerard, but I'm getting a message from, uh, your mother. A Janette no, um, Janis.

Gérard: Yes.

Frye: Um... I'm sorry for your loss. She's happy now. And she wants you to know that she sends her deepest love.
      And, um... your Uncle... Ed says, "Roll Tide." Does that mean anything to you, Roll Tide?


Gérard: My mother's brother Edward. He died five years ago. He was a tight end at Alabama in the '60s. Oh.
        Uh, they're called the Crimson Tide. Uh, that's their rallying cry- "Roll Tide."
        
Frye: Oh.

(Jane pas content, prend la parole)
Jane: Well, uh, I'd like to have the soup Du jour and the lamb, medium, and the arugula salad and the fish for the lady.
      Thank you.

Gérard (Jane lui rendant le menu): Thank you.
Gérard (Frye lui rendant le menu): Thank you.

(Jane secoue la tête, ces histoires de revenants encore!)

Frye: What?

Jane: Oh, come on.

Frye: You're so ferocious in your lack of faith. I mean, is it so hard to imagine that I'm not putting on an act?
      That...that I really am what I say I am?
      His mother sent a message. I'm meant to help. That's all. It happens to me all the time.


Jane: Okay. I'm sorry. Roll Tide. (Jane trinque et boit)





(Van Pelt au bureau du cbi, elle se prépare à partir quand une alarme sonne sur son ordinateur, elle se rassoit, lasse en poussant un soupir.
Rigsby qui range des papiers la voit)

Rigby: Bad guys just keep on coming, huh?

Van Pelt: I hate the Internet.

Rigby: Listen, if you like, I can deal. You go.
 
Van Pelt: No, it's okay.


Van Pelt: It's just a Web alert for when a name we're interested in pops up.
(elle clique sur un lien vidéo sur son écran. à l'image, une caméra subjective quelqu'un se dirige vers une maison, y entre par infraction ...)
          Wayne?

Rigby: What is it? Oh.


Van Pelt: This is not good.

Rigby: Relax, it's... it's just a hoax. It's staged, almost certainly.

Van Pelt (se rend dans une chambre, s'approche du lit): Oh my god




Au restaurant

Frye: I didn't put... uh, no.
Jane: Yes.

Frye: No. No.
      You went to jail, really?

Jane: Yes, I did.
      What's so hard to believe?

Frye: For how long?

Jane: I was there for two days and two very luxurious nights.

Frye: Uh-huh. Yeah.
      And how'd you get out?

Jane: I just escaped.

Frye: Uh-huh. I don't believe you for one second.

Jane: It wasn't... it wasn't that difficult.
      It's all timing.

Frye (est écroulée de rire): Uh-huh.

Jane: I'm not kidding. Okay.

Frye (continue de rire): Huh.

Jane: Excuse me. I have to go to the bathroom.
Jane demande où sont les toilettes à Gérard: Ah, thank you.

(Jane aux toilettes s'enferme, tourne en rond, se passe les mains sur le visage, touche son aliance, se rince les mains,
les essuie avec 3 feuilles de papier, fait tourner son alliance sur son doigt, la regarde, jette le papier et sort, il retourne sur la terrasse du restaurant)


Jane (de retour des toilettes): Hey. (il prend sa serviette sur sa chaise)
                              Kristina, um... (il semble triste, sans doute sur le point de lui dire qu'il préfère en rester là et rentrer chez lui)

Jane (son téléphone sonne): Oh. I'm so sorry.
                            It's work.
(il décroche) Hello

Van Pelt (au bureau): Jane, you need to come to the office. Right now.
(On voit sur l'écran de Van Pelt, the face on the wall.)
(Rigsby pose sa main sur l'épaule de Van Pelt.)





Générique.




Au bureau de cbi

(à l'écran de l'ordinateur de Van Pelt, on voit la fille se réveiller, voir l'intrus et crier)

(Lisbon, Hightower Jane et Van Pelt regarder l'écran. Van Pelt accélère, le passage du meurtre, on se retrouve avec the face on the wall à l'écran en pause)

Van Pelt: It was posted on the Internet an hour ago on a popular notice board.
          There's a message  that goes with it.

Van Pelt (lit le message):
"I am becoming what
I was meant to be.
Your children's children will worship me."


Van Pelt: We don't know when or where the video was made.


Lisbon: There appears to be an '08 Silverado parked outside the house, so it's gotta be at least that recent.

Hightower: Has Red John made video? Or issued statements like this before?

Lisbon: No.

Jane (remercie Frye qui lui apporte une tasse de thé, dans sa tasse bleue, elle a un mug.): Oh, thank you.

Frye: Excuse me. Sorry to interrupt.

Hightower: Oh. Hi, Kristina.
           Uh, good to see you.

Frye: Yeah. That poor girl.

Hightower: Yeah, yeah.

Frye: For what it's worth, I'm getting a sense that she died very recently.
      Her body will be discovered very soon.
      She's near water.

(Jane boit son thé)
Hightower: Does this feel like Red John to you?

Frye: Uh, I'm not getting a read on that.
      The whole Internet aspect is interesting, though, isn't it?
      I mean, why put it up there?

Lisbon: This clip's had over a million viewers.
        A desire for fame?

Hightower: Patrick, you're being very quiet.
           What are you thinking?

Jane: Uh, I'd have to see the crime scene.

Rigsby: C.H.P. just reported a homicide in the Bay area.
        Smiley face on the wall.
        College student named Marley Sparrow.
        Roommate found her, called it in about a half-hour ago.

Lisbon: Let's get ready to go.

Frye à Jane pendant que les autres sortent du bureau: Bay area?

Jane: Uh, yes. That is close to water.
      That's, uh, that's uncanny.

Hightower: Oh, come on. That's pretty good.

Frye: I am feeling a strong connection to this case somehow.

Jane: Madeline, can we have a word, please?

Hightower: Yeah. Excuse us.

Jane: She's gonna ask if she can come along with us.
      Now obviously, that's your call.
      But I hope that you refuse, because I won't work with her.
      I will quit.

Hightower: What's your objection?
           If she can help us, why not?

Jane: Nothing she says is more than clever guesswork.

Hightower: So she has essentially the same skills as you, without all the drama.
           What's the deal?

Jane: Red John is mine.

Hightower: Okay. Okay, I hear you.

Jane: Thank you.

Frye: I'm sorry to interrupt.

Jane laisse les deux femmes discuter: Oh, please. Uh...

Frye: Um, I was going to offer my services, but I get the sense Mr. Jane is telling you that he won't work with me.
      The last thing I want to do is upset this investigation, but if I have any more feelings about the case, could I call you?


Hightower: Of course, Kristina. Always be glad to hear your thoughts.
           Have a good night.

Frye: Thank you.

(Jane raccompagne Frye à l'assenceur, tasse de thé à la main elle aussi)

Jane: Listen, uh, I...

Frye: I completely understand. No hard feelings.

Jane: Okay.

Frye: That was an unusual date, though, huh?

Jane: Yes, very.

Frye: Thank you.
      I'll see you soon, I hope.
      Um, would you... (elle lui tend son mug, qu'il prend)

Jane: oh, yeah, sure. (Frye s'approche de Jane et lui fait une bise sur la joue gauche.)
      Oh.

Jane: Bye. (Frye entre dans la cabine, les portes se ferment)

Frye: Bye.




On arrive chez la victime.

(Dans la chambre de la victime, Jane entre)

Jane (aux deux scientifiques faisant leur boulot): Guys give me a minute, please.   
                                                   Thank you.

Jane (à la victime, soulevant le plastique transparent qui la recouvre): Hey, Marley. We'll get this sorted out for you.
(il fait quelques pas dans la chambre)

Brett Partridge (entrant en trombe dans la pièce): Hey, hey, Patrick Jane. Long time.
                 So qué pasa, dude?
                 My people need to do their thing.

Jane: I won't be long.
(Jane regarde les photos, les objets...)

Brett Partridge: Oh. You hoovering up the, uh, ol' psychic ectoplasm?

Jane: Yeah, that's exactly what I'm doing.

Brett Partridge: We have a schedule to keep,amigo. Ticktock.     
                 Sooner you're done fooling around, sooner my people can find actual clues.

Jane: She's from Iowa.
      She played the guitar.
      She liked dark chocolate, sudoku and snowboarding.  
      Shy, but strong.
      Honorable, modest.
      Didn't drink or smoke.
      Parents died when she was very young.
      And after college, she wanted to go into family law and help foster kids like herself.
      Or become a singer.
      She hadn't made up her mind yet.

Brett Partridge: Yeah, that's great, dude.
                 But where's Red John?

Jane: Oh, this wasn't Red John.

Brett Partridge: So you say.
Jane (s'approche très près de Brett, qui n'est pas rassuré! il sort de la pièce): So I say.

Brett Partridge (à Jane qui est sorti de la chambre): Jerk.

Jane (claquant des doigts faisant un pas dans la chambre): Oh, make sure you have your people send those papers and journals to the CBI office.

Brett Partridge: Will do.

Jane: Thank you.
(Jane sort de la chambre)




Sur le campus de l'Université de Pacific Heights, Orinda, California
(une chapelle ardente est dressée, des étudiants sont là, l'un d'entre eux filme avec une caméra professionnelle)

(Lisbon et Jane font face à un couple d'étudiants)

Ruth: Marley was the best. The best person. A beautiful soul.

Lisbon: Ruth you found her body, yes?
        When you entered your house, did you notice anything unusual before you found the body?
        Something missing or out of place?

Ruth: No, I don't think so.

Lisbon: How long had you been gone?

Ruth: Two days, snowboarding. Marley was supposed to come, but then her boyfriend was coming over to see her, so she stayed.
 
Lisbon: Boyfriend's name?

Ruth: Grady Shipp. He's a policeman in San Francisco. They've been dating for, like, a month.

Lisbon: Okay. What was he like? Nice guy?

Ruth: Marley really liked him a lot. Said he was super nice but I don't know. We never actually met him.

Lisbon: No?

Ruth: She'd go to his place, mostly. And when he came by here, he'd wait for her in his car.

Jane: Weird, no?

Ruth: I think Marley was a bit embarrassed for hooking up with a cop, you know?

Jane: Ah.

Ruth: So she kept him on the down low.

Lisbon: Embarrassed, why?

Ruth: Marley was cool. And, well, cops are sort of nerds with guns, aren't they?

Daylan: Ruth, hello?

Ruth: No offense.

Jane (mort de rire): Sorry.




Dans une salle de classe de l'université.
(Lisbon et une professeure)


Professeure de criminologie (Miss Ketchum): Marley Sparrow? Yes, I was her academic advisor for two semesters.
                                            Nice enough girl, but not as clever as she likes to think she is.
                                            But none of 'em are, are they? Ha!

Lisbon: Did you notice any changes in her behavior recently?

Miss Ketchum: No. But nor do I pay close attention.
              They're all empty vessels to be filled with knowledge.
              Here is a horrible coincidence.
              Last semester, I taught a criminology elective.
              Murder, myth and marketing the serial killer as commodity.
              Red John was actually mentioned in our class discussions. Isn't that eerie?

Lisbon: Who mentioned him?
        What'd they say?

Miss Ketchum: Oh, damned if I know. It was eight or nine months ago.

Lisbon: Do you have a student list from the class?

Miss Ketchum: You know, I do. I do. Somewhere. I do...

Lisbon: We would love toget a look at that list.






(nuit) O'Reilley Tavern. 21 Larry's Golf.


(Cho, Rigsby, Lisbon et Jane sont attablés)

Cho: So there's no Grady Shipp with any San Fran police agency.
     There's no Grady Shipp, period.
Rigsby: There was a Grady Shipp once.
        He killed and ate his next-door neighbors in Little Rock back in the '90s.
        He was lethally injected by the state of Arkansas in '02.

Lisbon: Huh. So Marley's boyfriend doesn't want anybody to see his face, and he named himself after a cannibal.
        That's two strikes against him.

Cho: Shame we don't have a name or a description.

Lisbon: The roommate, Ruth, said that he never got out of his car. Maybe we can get a make and model from her.


Jane: Grady Shipp. In 1989, he did a 6-month spellin the same wing at Lompoc as Orval Tanner.


Rigsby: Orval Tanner?

Cho: Red John's friend.

Lisbon à Jane: You have the entire Lompoc prison registry in your head?

Jane: Well, only the relevant sections.

Lisbon :Wh-what does it mean? Is it a joke?

(Jane regarde l'écrand de télévision. Une journaliste et Frye sont assises dans des fauteuils.
à l'écran sous titré)
"Jackie: I'm talking with well known psyc medium Kristina Frye."

Cho: Marley's boyfriend is Red John.
     That doesn't make any sense.

Jackie (la journaliste): "In the hunt for this beast known as "Red John."

Frye: Well, he... he's not a beast, Jackie. He's a human being. Now he has done terrible thing
      but is still capable of redemption... like all of us.

Frye (s'adresse à l'écran): Red John... If you're listening to us now, I urge you to reach out and get help.
                            You can change.
(écrit à l'écran): you can step back into the light.

(Jane est sous le choc, il se lève et sort de la taverne en courant.
les 3 autres le regardent faire sans comprendre jusqu'à ce que Cho, Lisbon se tournent vers l'écran de tv, les 3 sont scotchés!)





Dans le bureau de Hightower.


Jane à Frye: What the hell are you thinking?!
             Don't you understand who you're dealing with?

Frye: I do understand, yes.

Jane :No, you don't.
      Clearly, you don't understand.


Hightower: I asked miss Frye here so that I could fully express my deep dismay.

Frye: I was speaking from the heart.

Hightower: That may be, but you were also hustling for business.
           And that's okay, but you present me now with a problem.
           We don't have any obligation to protect you, but...

Frye: I wasn't asking for protection. It's completely unnecessary.   
      Red John is not coming after me.

Jane: Are you blind? You've done exactly what I did.
      I went on television and talked about him as though I knew him, and he killed my wife and child.

Frye: Patrick, he was punishing you because you lied about him.
      I was telling the truth. He won't take offense with me.
      He might even listen to what I said. In fact, I-I believe he will.
      People do change, Patrick. It's possible.
      Agent Hightower, I'm truly sorry for dismaying you.
      Now if you'll excuse me, I have some other appointments.
(Frye sort du bureau)

Jane à Hightower: She needs 24 hour protection... the best that you can provide.

Lisbon à Rigsby, dans les couloirs du cbi.: The SAC P.D. special protection unit will provide security, the CBI will be on the inside, bodyguarding miss Frye.
                                            Jane and I will take the first shift.            
                                            The next 24 hour rotation will be split among us, alternating with the Sparrow case.

Rigsby: Well, we're gonna have to stop protecting her sooner or later.
        That's when he'll go for her. He'll just wait.


Lisbon (entrant dans le bureau): Van Pelt, what do you got?

Van Pelt: We're looking for Grady Shipp, right? This is Marley's address book. (elle tient un carnet s'adresse avec un élastic intégré, le tout de couleur rose)


Rigsby: That's different writing. Maybe that's Grady Shipp himself.

Van Pelt: Can I?

Lisbon: Keep digging. Rigsby, take Cho with you. Check it out.

Rigsby: Yeah, you got it.




Rigsby et Cho descendent de voiture devant le 1327 E. Alta Loma, Oakland, California. (adresse qui figurait de la main de Grady Ship dans le carnet de Marley)


Cho (à travers la grille fermée d'un cadenas): Hello?

(Rigsby frappe à une porte en fer, pas de réponse, il l'ouvre et pénètrent tous deux à l'intérieur)


Rigsby  et Cho entendent du bruit venant de l'étage, ils montent l'escalier.

Rigsby: Hello?

(En haut des escaliers ils prennent à gauche et font face à un mur complètement recouvert de face on the wall.
Un canapé, une table,un poste radio dessus.
Au milieu de la pièce, un sceau.)

Cho: Blood.

Rigsby: Yep.
(dans le sceau rempli à demi de sang, un pinceau plat)

Cho (s'approchant pour regarder dans le sceau): Pig's blood, maybe.

Rigsby: For practice?

(des bruits de pas viennent du dessus, une verrière sert de toit, soudain un coup de feu la traverse, Cho et Rigsby se planquent avant de se mettre à la poursuite de l'intrus)

Cho: Police! Stop! Police! Stop!

après une poursuite dans le bâtiment, l'inconnu part en moto.
Cho: I'll call it in.
(Rigsby reprend son souffle et remarque par terre un cache objectif de caméra)

Cho: What is it?



devant une maison de ville, sacramento:
"pscychic healings by KRISTINA FRYE
american board of medium ..."

(Jane et Lisbon viennent d'entrer dans la maison de Frye)

Jane: A lens cap. Interesting.
      Practicing the Red John symbol, and not just watching us pursue him, but filming the pursuit.

Lisbon: What does it mean?

Jane: It means Marley Sparrow's killerloves cameras. He's a voyeur...
      A fanboy, a slasher movie geek. Huh


Rigsby et Cho écoutent Jane par le haut-parleur du téléphone.

Rigsby: Great. But where does that take us now?
        Like in a car?

Jane: Well, try the campus film club.

Rigsby: All right.

Jane: Nice place, huh? Tasteful.

Lisbon: To me, it looks like we're about to pay way too much money to get our legs waxed.

Jane: Hmm.

Frye: Hi. I was just making some lunch. Would you like something to eat?

Lisbon: Sure, thanks.

Jane: I'm good. Thanks.

Frye: Patrick, uh, on reflection, I'm truly sorry for the situation I put you in.
      I hadn't thought through your involvement.

Jane: All right, I-I-I'll eat some lunch. Just please don't make a fuss.





à la bibliothèque de l'université
(Rigsby et Cho rejoignent la prof de Marley, Miss Ketchum)

Cho: Miss Ketchum?

Miss Ketchum: Oh, policemen. Okay. I knew I'd forgotten something. Uh... Okay. There it is. I thought for sure I'd sent that.

Rigsby: Sent what?

Miss Ketchum: Uhuh, the class list of the students in my criminology class.    Your colleague had asked for it.

Rigsby: And you're chair of the film club also?

Miss Ketchum: I have that honor. You know what? I have the film club register here as well. Okay...
              Yes, yes. Would you like to see it?


Rigsby: Yes. That would be, uh, good.

Miss Ketchum: Okay. Ah, there you go.

Miss Ketchum: Oh, how thrilling!Am I a suspect?

Cho: And where were you Tuesday night, miss Ketchum?

Miss Ketchum: Oh, how thrilling!Am I a suspect?

Cho: Are you?

Miss Ketchum: Well... I'd like to think I can still summon that kind of passion.

Rigsby: So where were you?

Miss Ketchum: Home. Alone. Reading a murder mystery, actually.

Cho: Now there's only one name onboth lists... Wesley Blankfein.

Rigsby: Oh, wait. You just made a face.

Miss Ketchum: Well, he is a sweet boy. Rather a good actor, actually. But, uh... strange.

Rigsby: Strange? How?

Miss Ketchum: I can't really put my finger on it. It's a look in his eyes.


dans le couloir de la cité universitaire
(le concierge réagit à la vue d'une photocopie de la carte d'étudiant de Wesley Blankfein.
"pacific heights. student id card. Wesley Blankfein. 109340983. code barre + photo couleur)


le concierge: Yep, that's him. I remember when he moved in. I mentioned to him he was a little older than most of our students,
              and he said he needed to escape from his mother. Which, uh, I thought was an odd response.


Cho: And when did you last see him?

le concierge: Uh, three weeks ago... Excuse me. Uh, maybe. I figured he had a girlfriend.

Rigsby: Nothin here.

Dylan et Ruth arrivent dans le couloir.

le concierge: Oh, hey, Dylan.

Rigsby: Oh, hey, you guys. Quick question.

Cho: Now you guys said Marley's boyfriend waited for her outside in a car?

Ruth: Yes.

Cho: Do you recall what type of car he drove?

Ruth: Um, it was black,  I think. I'm bad with cars.

Dylan: It was a... it was a black S.U.V.

Rigsby: What car did Blankfein drive?

le concierge: Uh, he didn't have a car.




Chez Frye.

Lisbon: Huh. Okay. Try locating Blankfein's mother. Maybe she knows where he is. All right. Let me know.
        Wesley Blankfein's in the wind. Looks like he might be good for this.

Frye: I don't think so. Marley made contact with me. The name "Blankfein" doesn't resonate.

Lisbon: Marley made contact with you?

Frye: Yes.

Jane: Of course. Uh, I think we might have had enough of your crime-fighting skills, Kristina.
      Might be best to stick to the crystal therapy and the, uh... foot massages?

Frye: Reflexology.

Jane: Right. Reflexology.

Lsisbon répond au téléphone: This is Lisbon.


Agent Senton, FBI: Agent Senton, FBI Yeah, we got a case here in Lake Tahoe. Looks like your boy Red John.
                   Victim's name is a Jacqueline Sandoval. You wanna come take a look?


Frye: You can smile your arrogant smile and act like you know everything about everything, but you don't.
      There are whole worlds that you can't even begin to understand.


Jane: Synchronized swimming is, uh, the only world that Springs to mind.
      But I'm sure you're right. There may be many others.

Frye: What's the matter?

Lisbon: Red John killed the woman who interviewed you.

Frye: Oh, my God.
     (Jane la regarde par en dessous, genre, je t'avais prévenu ma vieille!)
     Oh, my God.






Lake Tahoe, Nevada


(Jane est dans la chambre de la victime, a face on the wall, la victime est recouverte d'un plastique jaune, qu'il soulève, sa respiration s'accélère,il le remet en place.
Sort de la chambre, de la maison, il rejoint Lisbon)

Jane: It's Red John, all right.

Lisbon: Okay, uh, I'll reach out to the feds. I'll make sure they keep us in the loop.

Jane: We gotta get back to Kristina Frye's place.

Lisbon: There are cops all around her house. Van Pelt is with her, and there's other CBI agents on their way. She's safe.
        I am confident Red John's not gonna go there.

Jane: That is exactly why he might.

Lisbon: If he does, we'll get him.
        You really wanna hang out at Kristina's house, waiting for Red John to show up?
        Let's just go back to the office, and we'll work the Marley Sparrow case.

Jane: There's nothing useful that I can do there. This Blankfein character... he looks good for it, right?

Lisbon: Fine.Go and wait for Red John. It's not a good idea, though. (Lisbon s'en va et laisse Jane planté là)

Jane: Hey, we're in Nevada. You can't just walk off and leave me here.




de retour dans les bureaux du cbi.

Lisbon: Hey.

Rigsby: Hey, boss. So Wesley Blankfein's mother is Myra Hauser-Blankfein. Address in Franklin heights.

Cho: And she owns a black S.U.V. Like Grady Shipp drives.

Lisbon: Good. Go check her out.

Rigsby: Now? Well, it's a long drive.

Lisbon: You leave now, you'll be there by the morning.





(nuit, Jane arrive chez Frye, entre dans la maison, un policier lui ouvre la porte extérieur, un autre la porte d'entrée)

Jane: Grace, thank you. (Van Pelt se lève du sofa et sort de la pièce, Jane s'avance vers Frye.
      à Frye: How you doing?

Frye: I'm doing fine.

Jane: Red John certainly made his point. Quite possibly, he'll leave things be now.

Frye: I know he will. I have a clear vision of him. He needs to create fear, that's all. He's done that now, and he feels calm.

Jane: Will you just stop that nonsense? You wanted to promote your psychic business, and...and you made a big mistake.
      Now will you just...will you please just own it?!

Frye: Why are you here?

Jane: I am here because I want to protect you.

Frye: And how are you gonna protect me? If Red John comes through that door right now, what are you gonna do, hypnotize him?

Jane: I will do what I need to do.

Frye: If Red John wants to reach me, he will. I choose to believe that he doesn't want to. Now please, go away.

Jane: I'm gone. (Jane s'en va en marchant vite, Frye le regarde partir)





jour, Rigsby et Cho frappent à la porte d'un appartement de motel.


voisine de Madame Blankfein: Uh, you're wasting your time.

Rigsby: Ma'am, we're looking for Mrs. Blankfein and her son.

voisine de Madame Blankfein: Gone. And left the cats to starve. It's not right.

Rigsby: Do you know where they went?

voisine de Madame Blankfein: Uh, nope. Never leaves before. Never. Every day, 11:00, like a machine, she's watching her TV shows.
                             Three days now I hear nothing. Quiet like the grave.


Cho: How about her son Wesley? Have you seen him?

voisine de Madame Blankfein: Nope. Gone, too.


Cho: Did it occur to you that Mrs. Blankfein might be dead in there?

voisine de Madame Blankfein: Yes, it did. But there'd be a smell, wouldn't there, if she was dead?

Cho: Step back inside, please, ma'am.

Rigsby: You good?

Cho: Yeah.

(ils pénètrent dans l'appartement, une douzaine de chats miaulent)

Rigsby: Bedroom's clear.

(Cho ouvre un triptyque de miroirs dedans des photos de Marley par dizaines, des coeurs dessinés dessus: Rigsby.
a face est dessinée sur le miroir central)

Rigsby: Oh, jeez.

Cho: "G.S." Grady Shipp.

Rigsby: Bingo.




dans le bureau du cbi,
(le triptyque de miroirs est sur un chevalet, Rigsby, Cho et Lisbon le regardent)

Rigsby: Inside the mind of Wesley Blankfein... A.K.A. Grady Shipp.

Lisbon: Not pretty.

Rigsby: What it looks like he's obsessed with Marley, so he builds a shrine and he fakes up all these photos of them together.
        Then he tries to turn the fantasy into reality, and posing as Grady Shipp, asks her out, and she says yes. Big mistake.
        Fantasy and reality collide, and she dies.

Lisbon: Sounds about right. Where the hell is he? Uh, where's his mom?
        You didn't find anything useful in the apartment? No computer, nothing?

Cho: No. A lot of cats.

Rigsby: Now the pictures of Marley they were all taken at different times and places.
        The pictures of Wesley were all taken in the same place. Nowhere we've been. Maybe that's a safe house for him.

Cho: Nothing to say where it is, though.

Lisbon à Jane (qui tourne en rond, aux alentours): Jane, you wanna take a look? See if you see anything useful?

Jane: Huh?  Yeah, sure. If you like. Hmm. (Jane s'approche du triptyque, regarde longuement) Yep.

Lisbon: And...

Jane: There's a photo of Wesley with a sign in the distance... a yellow "kc" backward on a pole.
      His--his shadow is pointing right to it.

(Cho tend la photo en question à Rigsby)
Rigsby: Yeah. It's way small back there, but I see it.


Jane: Yeah, that's the logo for Kenny's Chili, Southern California fast food chain. There's about 50 or so outlets.

Rigsby: You memorize trademarks?

Jane: Well, with Wesley's long shadow and the golden light, that would say afternoon. And sun is in the West, so that puts Kenny's due East of this location...
      about a block and a half, I'd say.

Rigsby: Huh. He's right.

Lisbon: 50 or so outlets?

Jane: Hardware store and a liquor store on the block right next to it.That should narrow it down.

Rigsby: I'll get on it.

Lisbon: Thank you.

Jane:  Oh. No.

Lisbon: You should make that call.

Jane: What call?

Lisbon: Right. Like I'm not a Detective, too?


(Jane passe un coup de fil)
(L'image qui apparaît lors d'un appel de Jane sur le mobile de Van Pelt est une crique sur un lac)

Van Pelt: Hey, Jane. It's Grace.
          Kristina's taking a nap. I can get her for you if you l like.


Jane: I'd appreciate that, Grace. Thank you.
      Van Pelt, téléphone à la main monte à l'étage chercher Frye, Jane est au bout du fil, il entend tout.

Van Pelt: Kristina?
          Kristina, it's Jane for you.



Van Pelt au policier posté devant la porte de la chambre de Frye: Open the door.
                                                                  Kristi? ? Kristina? Kristina?!

(Jane au bout du fil soupire, ferme les yeux, il a comprit)

Van Pelt: Kristina





Dans les bureaux du cbi.
(Lisbon, Cho, Van Pelt sont assis à la table de conférence)

Cho: How did Kristina get past the guards?

Lisbon: We don't know. But she also packed a bag, she took her passport and her credit cards, so we can assume she wasn't abducted.

Jane: No, no, no, no. You, you,  you can't assume. Red John could've gotten in and taken her.

Lisbon: Maybe. But the likelihood is she panicked and ran somewhere to hide.

Jane: Yeah. Or, or, or maybe he lured her out somehow.

Lisbon: We'll check the phone records. Let's start contacting her relatives and friends. She's out there somewhere.


Hightower: Forgive me, Agent Lisbon, but delay that order.
           The search for Kristina Frye will now be conducted by the missing persons unit.

Jane: What?

Hightower: They're the best at what they do. They will find her if she can be found.
           And, Van Pelt, snap out of it. Wasn't your fault.

Van Pelt: Yes, ma'am, but...

Hightower: Move on.    
           All right. Where are we on the Marley Sparrow case?

Lisbon: We have a suspect at large by the name of Wesley Blankfein.
        He's been obsessed with both Red John and Marley Sparrow.
        He seems to have created an alter ego by the name of Grady Shipp.
        It's after a killer with Red John connections.

Hightower: Any leads?

Cho: Well, off photos he took, we've id'd six possible locations for what we assume is Blankfein's safe house.

Lisbon: It's pretty much a long shot, but it's all we have.

Hightower: Okay. All right. Go to it.

Lisbon: Let's start divvying up the locations.
        Cho, you take Riverside county. Bring Rigsby with you.
        Van Pelt and I will take the San Bernardino locations.
        Jane, you stay here. Take a break.

Jane: I don't need a break.

Lisbon: I think you do.

Jane: I, I, I'd rather keep active.

Lisbon: You're too hyped up to be out in the field.

Jane: Oh, that's nonsense.

Hightower: I agree with Lisbon. Get some rest.

Jane: Some rest? Oh, just... Lie down and catch up on some z's.
      Kick back with a good book. Rest?
      I'm fine.

Hightower: Debatable. Do you want me to ask the psych counselor for an evaluation?


(Jane est assis sur une chaise, face à son canapé, la jambe droite en mouvement, il se lève, va vers le triptyque, le regarde, prend une photo de la main gauche, photo de
de Wesley, devant un magasin qui pose les bras croisés. Une voiture du cbi part de Sacramento, passe dans les collines
arides, arrive dans la ville de Salinger Mill, California.
Jane en descend, photo à la main)

Jane (à une voiture qui roule et devant laquelle il traverse): Sorry.

(se place devant le magasin, traverse la rue en face, un hôtel visiblement à l'abandon. Hôtel del Corona, 52 North, Esperanza)



Lisbon (répondeur de son mobile): Leave a message. I'll call you back.

Jane: Lisbon, it's Jane. Uh, I found it. It's 52 north Esperanza. Hotel Del corona in Salinger Mill. Uh, I am gonna...
      Uh, I, I'm gonna wait for you at, uh, Kenny's. Okay? Give me a call when you get this message.
      Thank you.

(Jane retraverse la rue en sens inverse en raccrochant son téléphone, en arrivant au bord du trottoir
il fait demi-tour et retourne à l'hôtel del corona. Pousse la porte et entre, descend une marche à 2 ou 3 pas de là une raie de lumière descend du plafond,
il se place dessus, lève la tête vers le plafond et reçoit un grand coup sur le côté droit de son crâne, il s'effondre assommé)



(On retrouve Jane assis sur un fauteuil maintenu par 2 bandes de plastique à bulles sur le torse et sur les jambes les deux bras sur les accoudoirs.
Une ombre passe devant lui)


Inconnu: Welcome, Detective.

Wesley (on voit son visage): I'm Grady Shipp. So good of you to come visit me.
                            You're a lucky man. Very lucky. Tonight... You will have the dying honor...



Wesley (à quelqu'un visiblement derrière Jane): Can we do that again?
         Tonight... You will have the honor of dying
         (Jane essaie de regarder derrière lui)  
         as a sacrifice to the Holy master, Red John.
(Wesley chauffe la lame de son couteau à une des chandelles allumées dans la pièce)
         Behold... The blood sacrament of the master.

(Wesley s'approche de Jane)

Jane: Stop. You wanna try that again?

Wesley: Huh?

Jane: Just t-try it again. Uh, say it like you mean it. You know, where's the passion gone?

Wesley: Behold the blood sacrament of the master.

Jane: Oh, n-n-no. I'm not, I'm not. I'm not buying it. Come on.
      Just, just stoffor a second and think, think about what you're doing here, and then we'll start again from the top, okay?

Wesley: Uh... (regardant derrière Jane cherchant du secours)

Jane: It's all right, Wesley. I know what's going on. They've got your mother, don't they?

Wesley: Yeah. How'd you know?

Jane: They're forcing you to play a part in their sick little movie.

Wesley: Yes.

Jane: You're playing the part of Grady Shipp, right?

Wesley: Yes.

Jane: It's okay. It's okay.
      Dylan! Ruth! We need to talk.

Dylan s'approchant de Jane: Thank you very much for totally ruining a freaking brilliant scene, you jerk.

Ruth: Hush, Dyl. How did you know it was us?


Jane: Well, you were the only people that mentioned Grady Shipp. He was your creation.
      And it was you that killed Marley, wasn't it, Dylan?
      Wesley couldn't hurt a fly.
      It was a truly sick individual that did that.

Ruth: It was me, actually.

Jane: Oh.

Ruth: Dyl's much better with the camera, and Marley... Deserved what she got, pious little bitch.
      (à Dylan) Keep the camera running.
      This is all good stuff.

Jane: No offense, but you wouldn't know good stuff if it smacked you in the face.
      This is just a corny slasher movie.

Dylan: Yeah, but real, dude. Real blood. Real guts. Yours. Wesley, let's, uh, wrap this scene up now, okay?
       Gonna pick it up right at the end,"behold the blood," et cetera, and then stab this sucker, okay?
 
Wesley: I don't know.

Jane: That's it.

Dylan: What? Wh what are you, not--no!
       Okay, this--this man is dead.
       Okay, the only question is whether you and your mom want to live or you want to die like him, okay?
       That's your choice here.

Jane: These people are nuttier than a fruitcake.
      They're gonna kill you regardless. You don't have to do this.

Ruth: We are not monsters, Wesley. We're artists. We are making art.
      When the movie's done, of course you and your mom are free to go, with our gratitude for your help.

Jane: Stay calm.

Dylan: "Behold the blood." Wesley.

Wesley: I'm sorry.

Jane: Wesley. Wesley, Wesley, hey. Behold...  

(Wesley lève le couteau vers Jane qui se penche sur son côté gauche pour essayer de l'éviter)

Wesley: The blood sacrament...

Jane: No, Wesley. No. It's okay. Wesley

Wesley: (levant le couteau au dessus de Jane): Of the master!

Jane: Wesley!


(Un coup de feu retentit et on voit s'écrouler Dylan, puis Ruth, l'arme se tourne vers Wesley, on lui a tiré dans la jambe gauche.
Wesley est vivant, dans la lumière derrière Jane on voit un personnage vétu de noir, capuche pointue, Jane s'affole, il tente de se libérer
Ruth est encore vivante, le personnage s'approche d'elle, elle le suplie)

Red John: If there's one thing I can't tolerate, it's cheap imitations of my work.

(Ruth supplie le personnage, pendant ce temps Jane essaie désespérement de se détacher, il fini par faire basculer le fauteuil, il attérit sur son côté droit, il a peur. Wesley voit arriver le personnage en face de lui, il respire fort)


Red John (à Jane): Do you know who I am?

Jane: Yes.

Red John, remet le fauteuil en position verticale, il approche son visage portant un masque d'horreur à 10 cm de celui de Jane qui le regarde dans les yeux)


Red John (toujours à 10 cm du visage de Jane): "Tiger, tiger, burning bright..."
                                                "In the forests of the night,
                                                "what immortal hand or eye
                                                 could frame thy fearful symmetry?"

(Jane respire difficilement, la bouche fermée, Red John s'en va par la droite de Jane qui respire un peu plus librement, qui souffle)
Soudain une main gantée de noir se pose sur son épaule gauche)

Jane: Ooh!

Red John: I almost forgot.
          Kristina, would want me to send her love.
          She's very fond of you, despite your differences.
          Roll Tide! (il donne 2 tapes amicales sur l'épaule de Jane)

(des pas quittent la pièce, Jane reprend sa respiration essaie de réfléchir, esquisse un sourire)






Deux jours plus tard dans les bureaux du cbi.
(Jane est assis sur son canapé, pensif)


Lisbon: You okay?

Jane: Yeah, I'm fine.

Lisbon: You're sure he said nothing?
           Nothing at all?

Jane(soupir prononcé): Nothing.

(Lisbon laisse Jane duquel on se rapproche et qui a ce petit sourire en coin de celui qui a comprit quelque chose)






(Jane ouvre la porte de sa chambre, s'assoie sur son lit de fortune surplombé de the face on the wall, un carnet à élastic A5 genre Moleskine à la main droite)

Jane: "Tiger, tiger,(s'allonge)
      "burning bright...
      "In the forests of the night,
      "what immortal hand or eye
      could frame thy fearful symmetry?" (encore ce sourire, il ferme les yeux)
      (plan sur Jane allongé sur son lit surmonté de la "signature" de Red John, tel
      un gisant de la renaissance)





Kikavu ?

Au total, 124 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Linstead77 
01.05.2020 vers 02h

densi76 
04.05.2019 vers 00h

melina2206 
09.12.2018 vers 18h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

pretty31 
13.03.2018 vers 11h

stephane25 
18.02.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Musiques 211
24.05.2020

Fils prodige
24.05.2020

J.J. LaRoche
03.05.2020

Acteurs
03.05.2020

Richard Haibach
03.05.2020

Bret Stiles
03.05.2020

Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Emilie1905, Hier à 11:25

Nouveaux designs sur The Glades, What about Brian ? et Studio60. N'hésitez pas à passer si vous avez 5 minutes

fairgirl, Hier à 18:31

Nouveau Design sur "Everwood"'. Venez donner votre avis !

mnoandco, Aujourd'hui à 06:11

Hello, nouveau design également sur le quartier Blacklist. N'hésitez pas à venir le commenter ...

mnoandco, Aujourd'hui à 06:12

...même sans connaître la série. Merci et bonne journée ensoleillée

serieserie, Aujourd'hui à 08:58

Tentez de gagner la nouvelle card Chicago Justice sur les quartiers Chicago!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site