VOTE | 556 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#109 : Rouge flamme

Patrick Jane suspecte le seul survivant de l'unité de la Garde Nationale de tuer ses amis, et va en infiltration pour le prouver.

Avis de Télé Star : Cette enquête, autour de vétérans à la face bien sombre, se suit avec intérêt.

Captures

Popularité


4.17 - 6 votes

Titre VO
Flame Red

Titre VF
Rouge flamme

Première diffusion
02.12.2008

Première diffusion en France
18.05.2009

Vidéos

Extrait Jane et Lisbon (en anglais)

Extrait Jane et Lisbon (en anglais)

  

Extrait Rigsby entre dans la maison en feu (VO)

Extrait Rigsby entre dans la maison en feu (VO)

  

Extrait Jane et Lisbon sous la pluie (VO)

Extrait Jane et Lisbon sous la pluie (VO)

  

Extrait début de l'épisode (VO)

Extrait début de l'épisode (VO)

  

Extrait Jane et Lisbon (VO)

Extrait Jane et Lisbon (VO)

  

Plus de détails

Scénario   Ashley Gable
Réalisation   Charles Beeson
Avec  

Danny Nucci (Ben Machado)
Fred Koehler (Tommy Olds)
Chris William Martin (Police Chief Trey Piller)
Cheryl White (Susan Garcia)
Marcella Lentz-Pope (Maddy Garcia)
Joel Bissonnette (Mitchell Reese)
...

L'équipe du CBI est au bureau. Jane se livre à un jeu avec Lisbon. Il lui demande de penser à une forme géographique et lui va la découvrir. Jane trouve ce que Lisbon pensait. Cho entre dans le bureau et indique à l'équipe un nouveau meurtre à résoudre dans la ville de Marquesa.

L'équipe du CBI marche dans un champ escorté par le chef de la police de Marquesa. Ils approchent d'une voiture qui a pris feu. Dans le véhicule se trouvait Rich Garcia. La voiture a brûlé à une telle température que le corps est méconnaissable. Le chef de la police Piller connaissait la victime car ils ont servi tous les deux dans l'armée. En tant que spécialiste des incendies criminels, Rigsby examine le véhicule. Piller paraît nerveux lorsqu'il demande à Rigsby si il sera possible de déterminer si il s'agit d'un incendie accidentel ou criminel. Rigsby établi que la scène de crime n'a pas été contaminée et qu'il va pouvoir travailler. Il affirme qu'il s'agit non seulement d'un incendie criminel mais également d'un crime. La porte du garage a été cadenassée de l'extèrieur et un accélérant a été utilisé pour attiser le feu. La méthode utilisée pour mettre le feu était très sophistiquée. Un type de fusée à carburant pour accélérer le feu a été utilisé. La personne qui a mis le feu est un professionnel.

L'équipe du CBI se met au travail. Rigsby et Van Pelt sont chargés de se rendre en ville pour parle à Mitchell Reese l'homme que Garcia allait voir la nuit où il a été tué. Jane et Lisbon quant à eux se rendent chez les Garcia pour parler à sa veuve Susan. Piller le chef de la police présente ses condoléances à Susan qui semble réellement sous le choc. Ben Machado est également là. Il est un agent immobilier et à aussi servi avec Piller et Garcia dans la garde nationale. Patrick qui se promène dans la maison, se heurte à la fille des Garcia. Il s'agit de Maddy. La jeune fille semble plutôt hostile. Maddy est en colère contre sa mère car elle la soupçonnait d'avoir une liaison. Patrick rejoint Lisbon et écoute les explications que donne Susan Garcia sur les évènements de la nuit. Tommy Olds déficient mental entre dans la pièce. Maddy surprend sa mère à décrire Tommy comme un vilain homme. Mais Maddy n'est pas de cet avis et dit qu'il est juste déficient mental. Maddy reproche à sa mère de ne jamais dire la vérité. Lisbon et Patrick demande à Susan ce qui peut mettre à ce point sa fille en colère. Susan dit que c'est parce qu'elle est en pleine adolescence. Patrick l'interrompt et lui dit que sa fille est en colère car elle la soupçonne d'avoir une relation avec Trey Piller et qu'en plus ce dernier aurait tué son père. Bien que Susan proteste avec véhémence Patrick explique comment il en est venu à cette conclusion. Il émet deux hypothèses : soit Susan et Piller auraient tué ensemble son mari et elle regretterait son geste soit Piller a agit seul dans le but d'avoir Susan pour lui seul. Susan rejette tout ceci. Elle dit que son mari était très changé depuis qu'il était revenu de la guerre. Elle reconnait cependant avoir une relation avec Piller mais nie toute implication dans le meurtre de son mari.

Van Pelt et Rigsby se trouvent au garage pour interroger Michell Reese. Ils tentent de l'amadouer pour qu'il fournisse des explications sur la nuit du meurtre de Rich Garcia. Van Pelt détourne les propos de Rigsby qui est très agressif en parlant de la voiture de Reese. Reese indique aux enquêteurs qu'il est très bizarre que trois après la mort de Dave Martin (également à la guerre dans la même unité) soit mort dans les mêmes circonstances que Rich Garcia. Van Pelt reçoit un coup de téléphone.

L'équipe du CBI se précipite à la maison de Piller. Un incident s'est déclaré. Rigsby entre dans la maison et en sort avec Piller sur son dos. Le bras de l'homme est en feu. Van Pelt se précipite pour éteindre le feu.

Patrick et Lisbon vont interroger Tommy. Celui-ci habite dans une roulotte. Patrick erre et observe. Il voit une pile de livres. Au dessus le livre de Moby-Dick. Il erre et voît un jardin clôturé de l'eau partout alors qu'il y'a une sécheresse. Patrick explique qu'il s'agit d'un aquifère.

Retour au motel. Van Pelt est au chevet de Rigsby. Celui-ci a pris une grosse quantité de médicaments anti-douleur et semble grogui. Dans l'état dans lequel il se trouve, Rigsby avoue à Van Pelt l'aimer. Grace semble perturbée par cette révélation. Elle lui dit que même si ses sentiments étaient les mêmes ils ne pourraient s'aimer car ils travaillent ensemble ce qui rend toute relation très compliquée. Elle explique à Rigsby qu'elle a travaillé dur pour en arriver là où elle se trouve et qu'elle ne souhaite pas tout mettre en péril. Ses paroles sont veines car Rigsby est pris par le sommeil.

Cho et Van Pelt sont à la maison de Machado. Ils font le tour tapent à la porte mais personne ne répond. Quant ils se déplacent pour vérifier la grange, Machado commence à tirer sur eux. Machado est rapidement arrêté. En fouillant la grange Cho découvre des bidons d'ether. C'est le même accélérant qui a servi pour les deux incendies précédents. Lorsqu'il est interrogé, Machado dit ne rien savoir. Il affirme que lui aussi on a essayé de le tuer car il était en affaire avec Piller, Garcia. Cho lui rappelle que si il est le seul à être encore en vie il serait le seul propriétaire de la terre en Aldensgrove. Il serait même très riche vu l'aquifère sur la terre. Machado continue de nier toute implication. Patrick, qui a suivi l'entretien, entre dans la pièce. Il sourit agréablement à la détective, il se tourne vers Machado et lui dit, il pense que ce fut Dave Martin, qui a commencé les incendies. Il fait valoir que son corps n'a jamais été retrouvé. En outre, il cherche à se venger parce que Ben, Rich et Trey ont essayé de le tuer pour qu'ils puissent  posséder Aldensgrove. Ben, il nie, bien sûr, mais Patrick a planté l'idée que Dave était encore en vie. Il se lève et dit de le laisser partir. Lisbonne est en colère de voir que Patrick a pris la liberté de le relâcher sans l'autorisation de l'autorité. Patrick affirme qu'ils vont utiliser Machado pour attraper le tueur.

Cho et Rigsby montent la garde à la maison de Machado. Ils souhaitent le protéger du tueur. Rigsby parle du fait que Reese pour être le coupable. Machado entre chez lui. Il en ressort avec une arme à feu à la main. Il entre dans la grange derrière lui quelqu'un ferme la porte et la verrouille. Quelqu'un qui est dans la grange avec lui verse l'ether sur le sol et met le feu avec un briquet se trouvant dans sa main. L'intrus insinue qu'il est Dave Martin et qu'il est venu pour se venger. Machado se dirige vers la porte de la grange et demande de l'aide. L'intrus descend l'escalier de la mezzanine. L'intrus continue de le narguer en lui demander pourquoi il l'a tué (sous entendu Dave Martin). Machado fini par admettre que lui et ses amis étaient chargés d'allumer le feu. Il s'excuse de l'avoir "tué". Puis Machado est stupéfait de voir l'intrus retiré son masque et apparaître sous les traits de Patrick. Patrick qui a un dispositif d'enregistrement dans sa main demande à Machado si il se sent mieux d'avoir tout avoué. Machado saisi une grande machette et menace Patrick. Celui-ci lui dit qu'il a toujours l'accélérant sur lui et que lui a toujours le briquet dans sa main. Soudain une autre voix se fait entendre. Machado est très supris mais Patrick aussi car il ne comprend pas qui cela peut-il bien être. Tout à coup un cocktail molotov est jeté à l'intérieur de la grange ce qui accroit l'incendie. Rigsby et Cho accourent. Patrick et Machado ont échappé à l'incendie en sortant par derrière. Ils aperçoivent Tommy dans le champ derrière avec son tracteur. Ils commencent alors la chasse.

Dans la salle d'interrogatoire de Marquesa Cho commence à interroger Tommy. Celui-ci semble ne se souvenir de rien. Il est dérouté par les questions. Plusieurs fois ils demandent un soda. A l'extèrieur de la salle d'interrogatoire, Lisbon est surprise de constater qu'une personne avec de telles déficiences mentales semble avoir pû utiliser des moyens aussi sophistiqués pour allumer les incendies. Patrick sourit en connaissance de cause et entre dans la salle d'interrogatoire. Il demande à Cho s'il peut prendre en charge l'entretien avec Tommy. Patrick commence ...

Patrick parvint à faire se dévoiler la vraie personnalité de Tommy. Il lui demande si c'est un dédoublement de personnalité ou bien si il est un très bon acteur. Tommy nie qu'il a toute déficience mentale. Il dit qu'il est bon de jouer ce jeu car c'est bien utile. Les gens excusaient son comportement car ils pensaient qu'il ne le faisait pas exprès. Il explique que, lorsque la société a obtenu un permis d'exploiter la nappe aquifère à Aldensgrove, il a réalisé ce qu'ils avaient fait à Dave et a commencé à venger sa mort. Il avoue le meurtre de Rich Garcia et la tentative de meurtre de Trey Piller. Patrick dit à Tommy que la vengeance n'est pas bien. Mais Tommy dit que cela en valait la peine.

Lisbon et Patrick se rendent chez les Garcia. Tommy a demandé à Patrick de l'excuser pour la mort de son mari. La femme dit que si il sort de prison elle lui mettra le feu. Patrick tente de la calmer. Il lui dit que la vengeance est un poison et que c'est pour les imbéciles et les fous.

Lorsqu'ils sont sur le perron et qu'ils sont prêts à partir, Lisbon rappelle à Patrick ses propos au sujet de John Le Rouge - Red John. Patrick dit qu'il devait dire ça mais lui réaffirme sa position sur la vengeance à l'égard du tueur de sa femme et de sa fille.

Au CBI

Jane : Vous êtes prête ?

Lisbon : Oui

Jane : Consciente, mentalement prête ?

Lisbon : Oui.

Jane : Fantastique. D'accord. Je veux que tu imagines un écran entre toi et moi. Sur cet écran je veux que tu imagines une forme simple, comme un carré, mais pas carré. Compris ?

Lisbon :  Oui.

Jane : Bloque-la. Maintenant imagine une autre forme et entoure la première avec.

Lisbon : C'est fait.

Jane : Excellent. Voilà le moment amusant. Concentre-toi, et projette le tout vers mon esprit. Regarde bien ici. Ouvre ton esprit, et envoie-moi l'image. Je commence à la ressentir. C'est un triangle dans un cercle.

Lisbon :  Non.

Jane : C'est vrai ?

Lisbon : Non. Je pensais à un octogone dans un rectangle.

Jane : Menteuse.

Lisbon : Très bien, tu m'as eue.

Van Pelt : Pas mal ? Rigsby et moi, on s'est fait avoir.

Lisbon :  Comment tu fais ça ?

Jane :  C'est rien. Juste une clef de calibrage pour lire dans les pensées. Maintenant j'ai accès à toutes tes pensées.

Lisbon : Mais oui.

Jane :  Sérieux.

Lisbon : D'accord. Je pense à quoi, là ?

Jane : " Je suis très contente que Jane plaisante et qu'il ne puisse pas faire ça."

Lisbon : Non... En fait, oui, mais pas pour ce que tu crois.

Jane :Je crois quoi ?

Lisbon : Sans importance.

Rigsby : Tu rougis.

Jane :  Tu as rougis.

Cho : Une affaire. Incendie criminel et meurtre à Marquesa. Leur procureur nous demande de vérifier.

Lisbon : C'est parti.

Cho : Très bien.

Marquesa

Lisbon : Chef Piller, pourquoi les pompiers sont encore là ?

Chef Piller : Éteindre le feu a pris des heures. Manque de pression dans les tuyaux à cause de la sécheresse. Rich Garcia avait le meilleur maïs du comté. Regardez ça. Bref, c'est ici qu'on l'a retrouvé... ce qu'il en restait. Susan et Madeleine n'auront presque rien à enterrer.

Jane : Difficile d'enterrer un camarade.

Chef Piller : Ouais.

Jane : Il a dû vous sauver la vie plus d'une fois, et vice versa ?

Chef Piller : Comment savez-vous qu'on était militaires ?

Jane : Vous avez pleuré. Vous n'êtes pas le genre d'homme qui pleure sans raison. Et vous portez la chevalière de la Garde Nationale.

Chef Piller : Oui, on était dans le 192ème bataillon. On a servi ensemble en  Iraque 2 fois.

Jane : Ah.

Chef Piller : Donc c'est vous le spécialiste en incendies.

Jane : Non. Le spécialiste...

Lisbon : C'est plutôt l'agent Rigsby. M. Jane est un consultant.

Chef Piller : Alors vous saurez dire, catégoriquement, si l'incendie était criminel ou pas ?

Rigsby : 2 ans au service incendies criminels de San Diego. Je saurai. Vos hommes n'ont pas contaminé les lieux ?

Chef Piller : Mes hommes ? Il n'y a que moi et Terry O'Brien. Mais oui, on vous a obéi. Après avoir dégagé Rich, on n'y est pas retourné.

Rigsby : Pour savoir si c'est criminel, je dois examiner le parcours du feu, et trouver son point d'origine. Vérifier s'il y a des traces d'accélérants. C'est criminel... et un meurtre.

Van Pelt : À quoi tu vois ça ?

Rigsby : C'est une partie de la porte du garage.

Van Pelt : Et alors ?

Rigsby : Le verrou est à l'extérieur. Quelqu'un a enfermé Garcia et mit le feu. Votre ami a été assassiné. Navré.

Cho : Les incendiaires reviennent bien
sur les lieux ?

Rigsby : Oui, encore plus si c'est doublé d'un meurtre.

Lisbon : Celui-là peut être différent. Tu en penses quoi... Jane ?

Van Pelt : Patrick Jane ?

Jane : Par ici ! Il regardait d'ici. Il était là.

Lisbon :  Qu'est-ce qu'on a ?

Rigsby : C'est un boulot complexe. Minuteurs électroniques, déclencheurs au mercure. Le labo doit confirmer, mais ils ont utilisé un accélérant particulier, du kérosène, un truc comme ça.

Cho : On a affaire à un pro, ou un amateur très doué.

Lisbon : Prends l'empreinte de la trace du pneu sur la route. Vous, allez parler au type que Garcia allait voir ce soir là. Chef, son nom ?

Chef Piller : Mitchell Reese. À la station essence, dans la grand-rue.

Rigsby : Mitchell Reese. C'est parti.

Lisbon : Nous deux, on va aller parler à la veuve. Jane ?

Ils entrent dans la maison.

Chef Pller : Ces gens sont du CBI, ils nous aident à trouver le responsable.

Susan : Bonjour. Ravie de vous rencontrer. Merci d'être venus. Est-ce que... vous avez faim ? Il y a assez.

Jane : Je prendrais bien un morceau.

Lisbon : Non. Merci, Mme Garcia.

Jane : Peut-être pas.

Ben : J'ai rassemblé la vaisselle sale, et rentré du bois, comme ça t'es parée.

Susan : Merci beaucoup.

Ben : T'as besoin d'autre chose ?

Susan : Non, Ben, ça va. Merci beaucoup. Ils sont de la police d'état.

Ben : Bonjour. Ben Machado. S'il vous faut quelque chose, demandez-le moi.

Chef Piller : Ben est notre "monsieur trouve tout "à Marquesa.

Ben : Je suis le seul agent immobilier qui prend engrais et poulets en commission.

Jane :  Vous étiez aussi dans le 192ème ?

Ben : C'est exact.

Jane : Vous avez l'allure du militaire.

Chef Piller : Rich, Ben et moi, et deux autres potes gérions une section ensemble.

Ben : Vous allez chopper l'enfoiré qui a fait ça rapidos, hein ?

Lisbon : On fera de notre mieux.

Ben : J'imagine bien. Je te voir demain ?

Chef Piller :  Je dois y aller.

Ils sont partis.

Lisbon : Ça vous dérange de répondre à nos questions ?

Susan : Bien sûr que non. Je vous en prie.

Jane prend des gateaux et observe la pièce, il entre ensuite dans la cuisine.

Jane : Tu es Madeleine ?

Maddy : Maddy. Quoique vous vendiez... partez.  Vous êtes idiot ? Mon père vient de mourir.

Jane : Oui. Mes condoléances. Ça arrive. Tu apprendras à vivre avec. Pas tout de suite, mais à la fin, tu t'y feras.

Maddy : Vous êtes ?

Jane : Patrick Jane. Je vais découvrir qui a assassiné ton père. Et le, ou la... ou les... mettre en prison. Si tu me parles.

Maddy : Si je vous parle ? Comme si je savais qui l'a fait.

Jane : Tu pourrais m'aider.

Maddy : Oui ?

Jane : Ton père a longtemps servi dans la Garde Nationale. Il n'a aucune photo avec ses potes ?

Maddy : Ces conneries militaires étaient dans une vitrine sur le mur. Des médailles, des photos et des babioles. Mais il l'a enlevée.

Jane : Pourquoi ça ?

Maddy : Qui sait ? Il ne parlait pas de ce qu'il avait fait là-bas, pas à moi en tout cas.

Jane : Il en parlait à ta mère ?

Maddy : Tsss, non.

Jane : Ça veut dire quoi, "Tsss, non" ?

Maddy : Rien. Enfin... il aimait pas en parler.

Jane : Pourquoi es-tu si fâchée contre ta mère ?

Maddy : Je le suis pas.

Jane : Alors tu devrais être avec elle. Elle a besoin de toi. Son mari vient de mourir.

Maddy : Je suis sûre qu'elle apprendra à vivre avec.

Lisbon interroge Susan, Jane les rejoint.

Susan : Je regardais la télé. Maddy était dans sa chambre. Richard m'a appelé en quittant Mitch, disant qu'il arrivait. Il s'occupait de la parade de l'avocat. Et ensuite, j'ai entendu... un bruit étrange, et j'ai vu une lumière par cette fenêtre. C'était le garage qui brûlait, avec Rich à l'intérieur. Il criait. C'était ça le bruit... les hurlements de Rich, essayant de sortir du garage.

Tommy : Bonjour, Mme Garcia. J'ai apporté des chips de maïs...

Susan : Merci, mon chou. Tu veux à manger ?

Tommy : Du poulet ?

Susan : Bien sûr, si tu veux. Sers-toi. Tommy fait des jobs occasionnels. Il est lent, mais si indépendant qu'il soit béni.

Maddy : Lent ? Il est attardé, Maman. Pourquoi tu ne dis jamais la vérité ? Tu mens toujours !

Elle part.

Susan : Désolée. Vous connaissez les ados.

Jane : Et pourquoi est-elle en colère ? Elle pense que votre amant est responsable du meurtre de son père.

Susan : Mon amant ? Comment osez-vous ?

Jane :  Le policier.

Lisbon :  Le chef Piller ?

Jane :  Oui.

Susan : Maddy ne se doute de rien.

Jane : Pas convaincant. Vous voulez réessayez avec plus de conviction ?

Susan : Vous pouvez pas venir ici, et m'accuser comme ça.

Jane : Vous ne l'avez pas regardé dans les yeux. Vous ne l'avez pas laissé vous prendre la main. L'air vibrait presque de honte et de désir ardent, ce qui m'indique que vous étiez amants. Et suggère 2 possibilités. Vous et Piller avez tué votre mari ensemble, et vous avez des remords...

Susan : Non.

Jane : Non. Je vous crois. Vous l'auriez tué d'une façon plus humaine. 2ème possibilité... vous avez l'horrible impression que Piller aurait pu le faire pour se dégager le terrain.

Susan : Non. Trey n'aurait pas pu. C'était son meilleur ami.

Jane : Un meilleur ami qui a une liaison avec la femme de son "meilleur ami".

Lisbon : Susan. Nous trouverons la vérité.

Susan : Quand Rich est revenu de la guerre... il m'a délaissée. Il s'est éloigné. Ce n'était plus mon mari.

Lisbon : Avez-vous eu une liaison
avec Piller ?

Susan : Oui. Mais Trey n'aurait jamais fait de mal à Rich. Je le sais.

Jane : Vous l'espérez.

Rigsby et Van Pelt interrogent Mitchell Reese.

Rigsby : Allez, aidez-nous, M. Reese. Vous devez être le dernier à l'avoir vu en vie.

Mitchell : Comment ça ?

Van Pelt : Problème de connection électrique, je parie.

Mitchell : Ouais.

Van Pet : Toujours pareil avec les vieux modèles.

Mitchell : Ouais. Je dois faire marcher ce vieux machin pour la parade. On en parlait avec Rich la nuit de sa mort.

Van pelt : Avez-vous remarqué quelqu'un d'autre, qui l'aurait attendu par ici ? Il est parti quand ?

Mitchell : C'était assez tard. Vers 22 h environ. Vous croyez que c'est un meurtre ? Il aurait été cramé délibérément ?

Rigsby : Oui, on dirait.

Mitchell : C'est bizarre.

Rigsby : Comment ça ?

Mitchell : Un autre homme, de la même unité, mort brûlé, dans la même ville ?  Bizarre.

Rigsby : Continuez. Un autre homme ?

Mitchell : Le chef Piller vous a rien dit ? Il y a 3 ans. Un type qui s'appelait David Martin a brûlé jusqu'aux os.

Van Pelt : Il était aussi du 192ème ?

Mitchell : Ouais. C'est ce qui s'est dit. C'était avant que j'arrive. Je suis là depuis 1 an. Il habitait à Alton Grove. Curieux que le chef Piller ait rien dit.

Le téléphone de Van Pelt sonne, elle décroche.

Van Pelt : Van Pelt.

Ils arrivent tous chez Piller, la maison brûle.

Ben : C'est la maison de Piller.

Rigsby : Les pompiers arrivent.

Lisbon :  Piller est encore dedans ?

Ben : Je ne sais pas.

Chef Piller : À l'aide !

Rigsby court dans la maison.

Cho : Stop ! Rigsby, attends ! Idiot !

Van Pelt : Rigsby !

Il sort de la maison avec Piller par la fenêtre avec le bras en feu.

Van Pelt : Mon dieu !

Elle enlève sa veste et éteint le feu de son bras avec.

Van Pelt : Bouge pas. Bouge pas. Ça va aller. Tu vas t'en tirer.

Plus tard dans un motel, Rigsby et Van Pelt.

Van Pelt : Je vais lever ton bras. Il faut changer le pansement souvent au début.

Rigsby : Comment va Piller ? L'unité des brûlés de Sacramento
se prononce pas.

Lisbon et Jane entrent.

Rigsby : Salut. Voyez le Dr Van Pelt.

Lisbon : Tiens. Ta saloperie à la mangue.

Jane : Comment ça va ?

Rigsby : J'ai pris des antalgiques costauds. J'imagine que Piller n'est plus suspect ?

Lisbon : Oui, surtout depuis que les médecins ont trouvé du GHB dans son organisme. Il a dit s'être réveillé cerné par le feu et la fumée.

Jane : On passe un cap dans la cruauté... doser la drogue pour qu'il se réveille
au moment de brûler vif.

Cho entre.

Cho : Salut, la momie. L'incendie chez Piller est similaire
à celui qui a tué Rich Garcia. Catalysé à l'éther. C'est une signature. Dur à manipuler, il faut habileté et finesse.

Lisbon : Et si tu allais voir Susan pour avoir son avis ?

Cho : D'accord.

Lisbon : Nous, on va vérifier à Alton Grove, là où est mort David Martin.

Rigsby : "La momie." J'ai compris. Les bandages.

Lisbon : Et lui, plus de cachets.

Chez les Garcia.

Cho :  Vous n'avez rien dit de Dave Martin ?

Susan :  Quel rapport ?

Cho : Même unité, mort dans un incendie. Étrange coïncidence.

Susan : La mort de Dave est accidentelle, et remonte à 3 ans en plus.

Cho :  Un accident ?

Susan : À cause d'une cigarette. Sa maison a entièrement brûlée. Il ne restait rien de lui. On a dû enterrer les cendres.

Cho : Y a-t-il d'autres connexions entre Dave Martin et votre mari ?

Susan : Dave faisait des affaires avec eux... avec Rich, Trey et Ben.

Cho : De quel genre ?

Susan : Ils l'appelaient la société du Domaine "Mar Verde". Au départ, c'était un moyen de trouver un logement à Dave Martin. "On ne laisse personne derrière"...
même Dave.

Cho :  Il avait des ennuis ?

Susan : C'était un ivrogne, en fait. Il ne s'entendait qu'avec ses amis de l'armée. Ils se sont réunis pour acheter un terrain sur les hauteurs, à Alton Grove.

Cho : Qu'est devenu le terrain à sa mort ?

Susan : Ça a pris une éternité pour qu'ils le transfèrent à leurs noms. Absurdité juridique. J'ai dit à Rich, "Perds pas ton temps. Ce terrain ne vaut rien." Tommy Odds y habite maintenant, il sert de gardien.

Cho : Désormais, Ben Machado est le dernier du groupe en vie.

Susan : Je crois que oui.

Alton Grove.

Lisbon [au téléphone] : Intéressant. Appelle dès que tu as parlé à Machado.

Tommy, dans sa caravane, regarde par la fenêtre.

Jane : Il y a quelqu'un. Salut, Tommy. Vous vous souvenez d'elle ?

Tommy : Entrez.

Lisbon : Donc, Tommy... on est ici car... Mme Garcia a dit à mon collègue que vous surveillez cet endroit ?

Tommy : J'ouvre l'oeil. C'est ce que m'a dit M Garcia... "Ouvre l'oeil Tommy."

Lisbon : [Montre une photo] C'est David Martin ?

Tommy : Dave était sympa. Il s'est jamais moqué de moi. Pas une fois. Vous ne fumez pas ?

Lisbon : Non.

Tommy : Bien. Dave fumait, et il est mort brûlé par accident.

Lisbon : Vous y avez assisté ?

Tommy : Non, j'étais à l'hôpital, j'avais une appendicite. Vous voulez voir ma cicatrice ?

Lisbon : Non. Mais je suis sûre que M. Jane le voudrait. Jane ? [Elle sort] Jane ?

Elle le voit et le suit, il découvre un jardin.

Lisbon : C'est bien la sécheresse ?

Jane : Pas à Alton Grove.

Tommy : Vous aimez ? J'ai aussi des géraniums.

Lisbon : Très joli.

Tommy : N'en parlez pas. La compagnie me mettrait dehors. Je ne saurais pas où vivre.

Lisbon : On dirait que ça vient du sol.

Jane : C'est un aquifère... une source.

Lisbon : Ça vaut des millions.

Jane : Assez pour tuer.

Au motel.

Rigsby : Van Pelt ?

Van Pelt : Oui ?

Rigsby :"Grace"... c'est un joli nom. Gracieux.

Van Pelt : Heu ...

Rigsby : Je veux te dire un truc depuis pas mal de temps. Je crois que c'est le bon moment, comme... j'ai failli mourir. Je t'aime, Grace. [Elle bouche ses oreilles et fais du bruit pour ne pas entendre] Je t'aime profondément... ça va ?

Van Pelt : Oui.

Rigsby : Pourquoi fais-tu ça ?

Van Pelt : Non pas que je ne t'apprécie pas. Crois-moi. Mais, on travaille ensemble, et il y a des règles. Si on se mettait ensemble, un de nous devrait partir. Je suis un nouvel agent, ce serait donc moi. Et ce travail compte vraiment
pour moi, et je...

Rigsby s'est endormi. Cho entre.

Cho : Tu préfères bosser ou soigner Toutankhamon ?

Van Pelt : Bosser. Sans hésiter.

Cho et van Pelt se rendent chez Ben Machado.

Van Pelt : M. Machado ?

Cho : Il doit être derrière. Vérifions la grange.

Ils se font tirer dessus.

Van Pelt : Je crois qu'on l'a trouvé.

Cho : M. Machado ! Ben Machado !

Ben : Avancez encore, et je vous descends, et je tirerai pour tuer !

Cho : C'est la police ! C'est la police !

Ben : Montrez-moi un badge !

Van Pelt : Je vous le montre. Tirez pas !

Ben : Bordel ! Tirez pas !

Cho : Tournez-vous.

Ben : Je savais pas que vous étiez des flics.

Cho : Vous pensiez qu'on vendait des abonnements au cable ?

Ils l'embarque.

Cho : Regarde ça... L'accélérant utilisé dans les incendies. Il y en a six bidons dans la grange.

CBI

Rigsby : Ether éthylique. Ça brûle à 315 degrés Celsius. Vous savez à quelle température brûle la peau humaine ? 250 degrés. J'ai eu de la chance. Juste des brûlures au 2ème degré. Le visage de Trey Piller s'est détaché.

Ben : J'ignore d'où viennent ces trucs. On m'a piégé.

Cho : Celui qui nous a tiré dessus, M. Machado ? Il m'a semblé que c'était vous.

Ben : C'est un malentendu. J'ignorais qui vous étiez. Je me protégeais.

Cho : De qui ?

Ben : De celui qui veut me tuer, qui a tué Rich et tenté de tuer Trey.

Cho : Pourquoi seriez-vous sur sa liste ?

Ben : On faisait des affaires ensemble.

Cho : Eux disparus, vous êtes le propriétaire d'Alton Grove, propriétaire de toute l'eau.

Rigsby : Ben, on sait pour l'aquifère. Tout cet argent juste sous vos pieds. C'est un mobile parfait pour faire cramer Piller et Garcia. Le votre.

Ben : J'ai rien fait.

Cho : Vous dites que leur meurtrier essaie de vous tuer. Qui c'est déjà ?

Ben : Je sais pas.

Cho : Je suis sceptique. Qui voudrait vous voir tous morts ? Ça profiterait à qui ?

Jane : Vous voulez mon avis ?

Ben : Non.

Jane : David Martin.

Ben : Il est mort.

Jane : Vous avez vu son corps après l'incendie ?

Ben : Non, mais il est mort.

Jane : Vous êtes sûr de vous, comme si vous y étiez.

Ben : Vous insinuez quoi ?

Jane : Rien du tout.

Jane : Je dis que vous trois avez essayé de le tuer pour garder Alton Grove.

Ben : Mensonges.

Jane : David est venu vous voir tout excité. Il avait trouvé une fortune liquide... sur la propriété que vous lui aviez acheté, en fait votre terre. David vous était redevable. Mais il vous en a même pas proposé un peu. Enfoiré d'ingrat.

Ben : C'est ridicule. On sait que c'est là depuis peu.

Jane : Vous, Rich et Trey vouliez ce que Dave avait, alors vous avez mis le feu à sa maison et l'avez laissé mourir. Imaginez... imaginez la trahison qu'il a ressentie, cette rage impuissante.

Ben : Cet incendie était un accident tragique... vous pouvez pas prouver le contraire.

Jane : Quelqu'un dehors n'a pas besoin de preuves. Quelqu'un dehors veut se venger. Quelqu'un de très intelligent et de très déterminé. C'est pour ça qu'il est terrifié et tire sur les flics. Vous devriez être terrifié, j'espère que vous brûlerez, misérable enfoiré.

Ben : Vous pouvez pas me parler ainsi. J'ai des droits.

Jane : Oui, vous en avez. Laissez partir ce taré. On n'a rien sur lui.

Il sort de la salle d'interrogatoire.

Lisbon : Deux choses, on en a assez sur lui. Agression armée sur Cho et Van Pelt, et une grange pleine d'éther éthylique.

Jane : L'agression, c'était pour se défendre et l'accélérant un coup monté. Seulement deux choses ?

Lisbon : Non. Depuis quand tu donnes des ordres ? Je dis qui part et qui reste, pas toi.

Jane : C'est ardent, mais calme. Très bien. Ajoute un geste de la main, "Je dis qui part et qui reste, pas toi"

Lisbon : Je suis sérieuse.

Jane : Moi aussi. Comment l'assassin l'atteindrait ici ?

Lisbon : C'est peut être lui, et autrement, on veut pas que l'assassin le chope.

Jane : Mais si. Machado est l'appât. Notre chèvre.

Lisbon : Tant pis s'il se fait tuer ?

Jane : D'où l'utilisation des chèvres, et pas de bébés ou de vierges.

Lisbon : Machado n'est pas une chèvre.

Jane : Exact. C'est pas une vraie chèvre. Il est vicieux. Il mérite de souffrir un peu.

Lisbon : Personne ne mérite de se faire assassiner.

Jane : Machado a aidé à brûler David Martin vivant par avidité.

Lisbon : Jane, on représente la loi.

Jane : Toi oui. Je m'en fiche de la loi. C'est la justice qui compte,et ce serait justice que Machado souffre.

Lisbon : Ce n'est pas justice mais vengeance.

Jane : Quelle différence ?

Cho : On fait quoi de Machado, patron ?

Lisbon : Laissez-le partir.

Cho : Vraiment ? Comme "laissez-le partir" ?

Lisbon : Comme ça.

Cho : Bien.

Jane : Tu essaies la psychologie inversée ?

Lisbon : Tu parles trop. Tu dois apprendre qu'il y a des conséquences. Si Machado est blessé, ce sera ta faute.

Jane : Ça me va. On n'a jamais parlé de ça, car je trouve ça évident, mais quand j'attraperai John le Rouge, je lui ouvrirai le ventre et le regarderai mourir lentement, comme il l'a fait à ma femme et ma fille. Et si ça te pose un problème, on devrait en parler.

Lisbon : Alors parlons, parce que quand on attrapera John le Rouge, on le mettra en garde à vue, et il sera jugé dans un tribunal.

Jane : Pas si je suis encore vivant.

Lisbon : Si tu veux user de violence, je t'en empêcherai. Si tu lui fais du mal, je t'arrêterai.

Jane : Je comprends.

Lisbon : Je l'espère bien.

Jane : C'est bien qu'on en ait parlé. Je ne t'aurais pas crue si conventionnelle à ce sujet.

Devant chez ben Machado.

Rigsby : Tu penses à ce que je pense ?

Cho : Non.

Rigsby : Comment tu le sais ?

Cho  : Je pensais que j'aimerais remonter le temps et faire l'amour avec ma prof d'histoire Mlle Huffaker. Tu pensais à ça ?

Rigsby : Non. Je pensais à Mitch Reese, le mec de la station service.

Cho : Si c'est ton truc.

Rigsby : En tant que suspect. Réfléchis. Qui a parlé de Dave Martin ?

Cho : Reese.

Rigsby : Il savait tout de lui, même si ça fait qu'un an qu'il est là.

Cho : Et alors ?

Rigsby : On a jamais retrouvé le corps de Dave Martin, et quelqu'un se venge sur les personnes qui l'ont assassiné.

Cho : Mitch Reese est David Martin ?

Rigsby : La barbe, les brûlures sur ses bras, toute sa personne.

Cho : Attends, David Martin était chauve. Perruque.

Rigsby : Je parie sur lui. Allons lui parler.

Cho : On doit surveiller Machado.

Rigsby : Pour le protéger de l'assassin. Si Reese est notre type, c'est ce qu'on fera.

Cho : Bien, mais j'avertis avant.

Chez Mitch Reese.

Rigsby : Quand exactement êtes-vous arrivé à Marquesa ?

Mitch : Il y a environ 18 mois.

Cho : Qu'est-ce qui vous a amené ici ? Pourquoi Marquesa ?

Mitch : Cet endroit était à vendre.

Cho : C'est tout ? Vous aviez des liens ici avant d'arriver ?

Mitch : Non. Nouveau départ.

Pendant ce temps, Ben Machado sort de chez lui avec une arme car il a entendu du bruit dans sa grange.

Cho : Comment vous êtes-vous brûlé sur les bras ?

Mitch : Un moteur qui a explosé. Pourquoi ?

Cho : Pour rien. C'est vos cheveux ?

Mitch : Pardon ?

Cho : C'est des vrais, ou une perruque ?

Mitch : C'est les miens. C'est quoi ces questions ?

Cho : Ça vous gêne qu'on vérifie ?

Mitch : Même pas en rêve. Ah ouille ! 

Cho : Désolé.

Rigsby : Merde. Merci pour votre temps.

Chez Ben. Il entre dans la grange, quelqu'un l'enferme.

Ben : Hé ! Hé !

Un homme verse de l'huile sur Ben.

Homme : Salut, Ben. Tu vas avoir besoin d'un percuteur. Reste où t'es ou je t'allume.

Ben : Qui êtes-vous ?

Homme : Tu sais qui je suis.

Ben : J'en ai pas la moindre foutue idée.

Homme : Mais si, Ben. T'as essayé de me tuer.

Ben : Quoi ? Non... c'est impossible.

Homme : Si, c'est possible. C'est moi.

Ben : David ? David Martin ? À l'aide ! À l'aide ! À l'aide !

Homme : Personne t'entendra. Tu vas mourir seul, agoniser en criant, tout comme moi.

Ben : C'est pas possible. À l'aide !

Homme : Pourquoi m'as-tu assassiné, Ben ? On était amis. Tu voulais tellement l'argent ? Tu aurais dû me le dire. Je t'aurais aidé.

Ben : Je t'en ai parlé. On t'a tous supplié, tu voulais rien entendre. Enfoiré d'égoïste ! On voulait pas te tuer ! Je suis désolé. Désolé !

L'homme enlève son masque. C'est Jane.

Jane : Vous voyez comme on se sent mieux ? Je vous pardonne. Mais je ne parle pas pour David Martin.

Ben : Enfoiré.

Il tend une arme vers Jane.

Jane : Vous ne voulez pas aggraver votre situation. Rigsby ! Cho !

Ben : Quoi ? J'ai tué un intrus dans ma grange. Comment savoir qu'il était flic ? Si vous en êtes un. Vous êtes qui en fait ?

Jane : Rigsby ! Cho ! Ils sont juste là, dehors.

Ben : Vraiment ?

Jane : Attendez. Vous oubliez une chose.

Homme : Machado ! Ben Machado !

Ben : C'est pas...

Homme : Es-tu prêt à mourir ?

Ben : Qu'est-ce qui se passe, bordel ?

Jane : Mon dieu.

Quelqu'un à mis le feu à la grange. 
Cho et Rigsby arrive en voiture.

Jane : Rigsby !

Rigsby : Jane ! 

Jane : Cho !

Rigsby : Jane, tu es là-dedans ? Merde. Jane ! Jane ! Tu vas bien ?

Jane : C'était pas loin. Où étiez-vous ?

Rigsby : On vérifiait une piste.

Cho : Lisbon savait pas que tu ferais des acrobaties débiles. Désolé.

Jane : C'est bon. Arrêtez cet homme. Il a avoué avoir tué David Martin.

Cho : Bien.

Jane : J'ai tout enregistré.

Cho : Tournez-vous. Encore.

Ils voient un homme caché derrière un tracteur.

Jane : Tu pourrais... je vais attendre ici.

Rigsby : On bouge plus !

Jane : C'est bien. Attrape-le.

CBI.

Tommy : Bonjour.

Cho : Tommy, que faisiez-vous chez Machado la nuit dernière ?

Tommy : Monsieur, vous avez du soda ?

Cho : Quel genre de soda ?

Tommy : Mon préféré c'est la limonade.

Cho : J'irai en chercher dans 1 minute.

Tommy : Vous aimez la limonade ?

Cho : Non. Vous aimez brûler les choses, Tommy ?

Tommy : Non.

Cho : Non ? Vous en êtes sûr ?

Tommy : Je suis sûr de quoi ?

Cho : Que faisiez-vous chez Machado ?

Tommy : Je regardais la grange brûler.

Cho : Vous aimez regarder le feu ? Ça vous plaît ?

Tommy : Non, J'avais peur. J'aime pas le feu. Le feu fait mal. Vous avez de la limonade ?

Lisbon : Ça colle pas. Toutes les preuves le désignent. Il était couvert de traces d'éther. Mais l'incendiaire utilise un déclencheur électronique et du kérosène, et Tommy porte des baskets avec du velcro. Dis qu'il est dérangé, retardé, ce que tu veux, il n'a pas pu faire ça.

Rigsby : Et s'il avait un complice ?

Lisbon : Peut-être. On le manipule. Quelqu'un en qui il a confiance.

Jane : Donne-moi un moment avec lui. (Il entre dans la salle d’interrogatoire) Ça te dérange pas ?

Cho : Pas du tout. Te plante pas.

Jane : Humour de flic. Pas drôle. Je suis censé découvrir qui vous a poussé à faire ça. Mes amis pensent que vous êtes idiot.

Tommy : Tout le monde dit ça. Parfois ils sont pas gentils.

Jane : Oui. Être un idiot vous donne une sorte de pouvoir, non ? Vous êtes là, sans y être. C'est comme avoir la cape d'invisibilité d'un magicien.

Tommy : Je sais pas ce que vous voulez dire, mais j'aime les magiciens. Il devait m'apporter une limonade, mais il l'a jamais fait.

Jane : La vengeance est une voie difficile. Comme quand le Capitaine Achab pourchassait Moby Dick. La baleine meurt, mais le bateau "Peapod" a sombré aussi.

Tommy : "Pequod." Le bateau d'Achab c'est le "Pequod."

Jane : Très juste. Le "Pequod." Quel idiot je fais. Voilà votre exemplaire. Je suis impressionné. Certains profs de littérature n'ont jamais lu "Moby Dick."

Tommy : J'aime les baleines. Elles mangent les calamars.

Jane : J'aurais dû savoir que c'était vous la 1re fois que je vous ai vu. Seul un idiot porterait un tee-shirt pareil dans une maison en deuil. Un idiot ou un meurtrier culotté avec un bizarre sens de l'humour. On va vous démasquer pour ce meurtre. On va peut-être aussi démasquer votre vraie personnalité. Ce que vous avez créé est grandiose. Vous devriez en être fier, d'une certaine manière.

Tommy : Cette limonade arrive ?

Jane : Pourquoi vous ne dites pas tout, Thomas ? Plus besoin de vous cacher. Je vois qui vous êtes.

Tommy : Vous voulez savoir quoi ?

Jane : Bonjour. C'est bon de vous rencontrer. Je suis curieux. Vous êtes deux, ou Tommy est un rôle que vous jouez ?

Tommy : Allons. Je suis pas un taré. Tommy est un personnage... un rôle.

Jane : Que vous ne quittez jamais.

Tommy : Il m'amuse. Il me protège. À 18 ans, j'ai volé une voiture, et me suis fait choper. Mais en jouant Tommy, le flic m'a laissé partir. 'ai fait bien mieux que ça depuis, bien sûr.

Jane : Assez bien pour venger la mort de David Martin.

Tommy : Il y a 3 mois, la société a eu l'autorisation d'exploiter l'aquifère. Tout ce fric. J'ai additionné les choses, et réalisé ce qu'ils avaient fait à David. Merci.

Jane : J'avoue, je l'ai jamais lu en entier. Achab meurt à la fin ?

Tommy : Oui. Mais la baleine aussi.

Jane : C'est bien ça. La vengeance n'est jamais gratuite.

Tommy : Épargnez-moi la leçon de morale. Je connais le prix de la vengeance. Ça en valait le prix. David Martin avait beaucoup de défauts, je le nie pas. Mais c'était mon ami. Mon ami. Ces animaux, ils méritent leur sort. Ce n'était que justice.

Jane : Vous admettez avoir tué Rich Garcia et tenté de tuer Trey Piller ?

Tommy : Je les ai regardés hurler et se tordre de souffrance... c'était magnifique. C'était rédempteur. Vous ne comprendriez pas.

Jane : L'agent Cho s'occupe des formalités. On en a terminé. Bonne chance, Thomas.

Tommy : Feriez-vous un truc pour moi ?

Jane : Demandez toujours.

Tommy : Diriez-vous à Maddy Garcia... que je suis désolé de l'avoir blessée ?

Chez Maddy Garcia.

Maddy : Désolé ? Il est désolé ? Dites-lui, si jamais il sort de prison, je lui mettrai le feu et on verra s'il aime ça.

Susan : Maddy !

Maddy : Je le ferai  !

Susan : Ton père n'était...

Maddy : Ne parle pas de lui. T'en as pas le droit ! Aucun droit !

Jane : Ton père a tué un homme, et Tommy l'a tué pour se venger. Tu le sais. La vengeance est un poison. La vengeance est pour les fous et les dérangés.

Maddy : Je m'en fiche.

Jane : Non, c'est faux. Viens par là. Viens. On doit partir mais, pouvez-vous, toutes les deux, me faire une faveur ? Embrassez-vous. Faites au moins semblant de vous aimer. S'il vous plaît. Voilà. Comme ça. Très bien. Gardez la pose jusqu'à notre départ. Lisbon et moi pourront penser avoir fait une différence. Merci.

Ils sortent.

Lisbon : Alors ?

Jane : Alors ?

Lisbon : On dirait que tu as changé d'avis sur la vengeance.

Jane : Hein ?

Lisbon : "La vengeance est pour les fous et les dérangés."

Jane : C'était plutôt bon, je trouve. Totalement idiot, mais plutôt bon. On y va ?

Mentalist: Someone who uses mental acuity, hypnosis and/or suggestion. A master manipulator of thoughts and behavior.

CBI

 

Jane : Are you ready? Feeling awake, mentally alert?

 

Lisbon : Yes.

Jane : Fantastic. Okay. I want you to imagine a screen between you and I On that screen I want you to project a basic shape like a square, but not a square. Got it?

 

Lisbon : Okay.

Jane : Lock it in. Now I want you to project another shape and put that shape around the shape you already have.

Lisbon : Okay.

Jane : Excellent. Here's the fun part. Now concentrate and project that onto the back of my mind. Look right here. Open up your mind and send it to me. Okay, now I'm starting to feel it. It's a triangle inside a circle.

Lisbon : No.

 

Jane : It's not?

Lisbon : No. I was thinking of an octagon inside a rectangle.

Jane : Liar.

Lisbon : All right. All right, you got me.

Van Pelt : Hmm, pretty good, huh? He got me and Rigsby the same way.

Lisbon : How did you do that?

Jane : Oh, that's nothing. That's just a calibration key to real mind reading. Now I have access to all your innermost thoughts.

Lisbon : Yeah, right.

Jane : I'm serious.

 

Lisbon : Okay. So what am I thinking right now?

Jane : You're thinking, "I'm so glad Jane is joking around and he can't actually read my mind."

Lisbon : No. Well-- well, actually, yes, but--but not for the reason you think.

Jane : What reason do I think?

Lisbon : Never you mind.

Rigsby :You're blushing.

Jane : You are blushing.

 

Cho : Hey, we're up. Suspected arson/murder on a farm in Marquesa. The county d.A.'s asking if we'll check it out.

 

Lisbon : Let's go.

Cho : All right.

 

Marquesa

 

Lisbon : Chief Piller, why the fire truck? Shouldn't they be gone by now?

Chief Piller : Well, took forever to put the fire out. There wasn't enough water pressure to fill the hoses on account of the drought. Rich Garcia used to have the best corn in the county. Now look at it. Anyway, this is where we found him-- What was left of him There's hardly anything left for Susan and Madeleine to bury.

Jane : Tough to bury a comrade, I think.Probably saved your life more than once. Vice versa?

Chief Piller : How did you know we served together?

Jane : You've been crying. You don't strike me as the kind of man that would cry for no reason. And that's a national guard signet ring you're wearing, isn't it?

Chief Piller : Yeah, we were in the 3-192 armor We did two tours in anbar together.

So you must be the arson specialist.

Jane : Uh, no. The arson specialist--

Lisbon : That would be agent Rigsby. Mr. Jane is a consultant.

 

Chief Piller : Mm. So you--you'll be able to tell, then, definitively, whether the fire was, uh, arson or accident or whatever?

Rigsby : Two years with the San Diego county arson squad, chief. I'll be able to tell. Chief piller, you and your men haven't contaminated the scene, correct?

Chief Piller : My men? Uh, it's just me and Terry O'brien, agent. But yeah, we did like you said. After we hauled Rich out, we haven't set foot in.

Rigsby : So to determine if it's arson, I'm gonna need to analyze the burn path, find the point of origin,check for signs of an accelerant. It's arson, all right... And murder.

Van Pelt : How can you tell?

Rigsby : This is part of the garage door.

Van Pelt : Yes?

Rigsby : The lock's on the outside. Someone locked Garcia in, lit the place up. Your friend was murdered. I'm sorry.

Cho : Don't they usually like to watch their work--arsonists?

Rigsby : Yeah, even more so when it's coupled with murder.

Lisbon : Maybe this guy's different. What do you think... Jane?Jane? Jane?

Van Pelt : Patrick Jane?

Jane : Over here! He watched from up here. He was here.

Lisbon : What does it look like?

Rigsby : It's sophisticated work. Electronic timers, mercury switches. Need the lab on it to be sure, but looks like they used a distinctive accelerant--rocket fuel, something like that so we have a pro at work,

Cho : Or a very gifted amateur. Great

Lisbon : And get a cast of the tire tracks down the road. You guys go into town and talk to the guy Garcia was going to meet that night--chief, what's his name?

Chief Piller : Mitchell reese. He works the gas station on Main Street.

 

Rigsby : Mitchell Reese. On our way

Lisbon : Let's you and me go in and talk to the widow. Jane?

INT

 

 

Chief Piller : These folks are from The California Bureau of Investigation. They're gonna help find who did this to Rich.

Susan : Hi. Nice to meet you. Thank you for coming. I, uh... Are you hungry? There's more than enough.

Jane : Oh, I-I could do with a bite.

Lisbon : No, but thank you, Mrs. Garcia.

Jane : Guess not.

Ben : I, uh, put in some K.P. With the dishes, and brought in the firewood, so you're all set.

Susan : Thank you.

 

Ben : You need anything?

Susan : No, Ben, I'm good. Thank you so much. These are the state police people.

Ben : Oh, hey. Ben Machado. Anything you need, just say the word. You got it.

Chief Piller : Ben's our, uh, go-to guy in Marquesa.

Ben : He just means I'm the only real estate agent around here who takes his commission in fertilizer and chickens.

Jane : You were in the 192nd as well?

 

Ben : That's right.

Jane : You have that military bearing.

Chief Piller : Rich and Ben and me and a couple other guys ran a platoon together.

Ben : Yeah. You guys are gonna catch the bastard who did this a-sap, right?

Lisbon : We're certainly gonna try.

Ben : I guess that'll have to do. I'll see you in the morning?

Chief Piller : I should go, too.

Lisbon : Ma'am, mind if we ask you some questions?

Susan : No, of course not. Please.

Jane : You must be madeleine. Maddy.

 

Maddy : Whatever you're selling--pass. Funny. What are you, a moron? My dad just died.

Jane : Yes. My condolences It happens. You'll learn to live with it. Not for, uh, a while, but in the end, you will.

Maddy : Who are you?

Jane : My name's Patrick Jane. I'm the man that will find outwho it was that killed your father and have him or her—or them-- put in a prison cell. If you'll talk to me.

Maddy : If I'll talk to you? Like I know who did it.

Jane : Well, you could help me find out.

Maddy : Yeah?

 

Jane Your dad was in the National Guard for a long time. How come there's no pictures of him with his buddies?

Maddy : He used to have all his military crap in a glass case on the photo wall-- You know, medals and pictures and stuff. But he took it down.

 

Jane : Why is that?

Maddy : How should I know? He didn't like talking aboutwhat he did over there-- not to me, anyway.

 

Jane : Who did he talk to, your mom?

Maddy : No.

 

Jane : What do you mean by, " no"?

Maddy : Nothing. I mean, he doesn't like talking about that stuff.

Jane : Why are you so angry at your mom?

Maddy : I'm... I'm not.

Jane : If you weren't angry, you'd be with her right now. She needs you. Her husband just died.

Maddy : Oh, I'm sure she'll learn to live with it.

 

 

 

Susan : I was watching TV. Maddy was in her room. Richard called to say he was leaving Mitch's, He'd be home soon. He was doing stuff for the avocado parade. And then next thing, I heard a strange noise, and I saw a light out that window. It was the garage burning, and Rich inside it... Screaming. That's what the noise was-- Rich screaming, trying to get out of the garage.

 

Tommy : Hello, Mrs. Garcia. Um, I brought corn chips-- uh, cool ranch.

Susan : Thank you, sweetie. Um, would you like some food?

Tommy : Oh, could I have some chicken?

Susan : Of course, anything you want. Help yourself Um, Tommy does odd jobs around town. Challenged, but ever so independent, bless him.

Maddy : "challenged"? He's retarded, mom. Why can't you ever tell the truth about anything? Everything's a lie!

Susan : Sorry. You know teenagers.

Jane : You know why she's so angry? She suspects that your lover is responsible for the killing of her father.

Susan : My lover? How dare you?

Jane : The policeman.

 

Lisbon :  Chief Piller?

Jane : Him.

 

Susan : Maddy suspects no such thing.

 

Jane : Well, that wasn't very convincing. You want to try that again with a little more feeling?

Susan : You just cannot come in her and make wild accusations like this.

Jane : You never looked him in the eye once. He kept trying to take your hand. You wouldn't let him. The air was practically buzzing with furtive shame and yearning, which tells me that you were lovers and suggests two possibilities-- You and Piller killed your husband together, and now you're remorseful...

 

Susan : No.

Jane : No. I believe you. You'd have found a more humane method of killing him. Second possibility—you have a horrible feeling that maybe Piller did this thing to clear the field for himself.

Susan : No. Trey would never. They were best friends.

Jane : A best friend that has an affair with his "best friend's" wife?

Lisbon :  Susan... We'll find out the truth.

Susan : When Rich came back from the war... He closed me out. He went somewhere else. He wasn't my husband anymore.

Lisbon :  Did you have an affair with Trey Piller?

Susan : Yes. But Trey would never hurt Rich. I know that.

Jane : Well, you hope.

 

 

 

Rigsby : Come on, help us out, Mr. Reese. You might have been the last person to see Rich Garcia alive.

Mitchell : How about that

Van Pelt : What's the problem? Electrics shot, I bet.Always the same with the early '70s models, huh?

Mitchell : Yeah. I gotta get the old pig runnin' smooth for the parade. That's what Rich and I were talking about the night he died.

Van Pelt : Did you notice anyone else around, anyone waiting nearby for him? What time did he leave?

Mitchell : It was kind of late. Around 10:00, maybe. Are you thinkin' this is murder? Someone cooked him deliberate?

Rigsby: Yes, looks like.

Mitchell : That's weird.

 

Rigsby : Why weird?

Mitchell : Another man killed by arson in the same town from the same guard unit? That's weird.

 

Rigsby : Hang on. Another man?

Mitchell : Didn't Chief Piller tell you? Three years ago. A guy called David Martin. Burnt to a crisp.

 

Rigsby : And he was with the 192nd as well?

Mitchell : Yep. That's what I heard, anyhow. It was before my time. Only been in town a year. David mArtin lived up at Alton's Grove. Surprised Chief Piller didn't mention him.

 

Van Pelt [phone] : Van Pelt.

 

 

 

Ben : This is Trey Piller's house.

 

Rigsby : Fire department's on its way, boss.

Lisbon :  Is Chief Piller still inside?

 

Ben : I don't know.

Chief Piller : Help!

Cho : Stop! Rigsby, wait! Idiot!

 

Van Pelt : Rigsby!

Oh, my god!

Don't move. Don't move.Don't move. Don't move. You'll be all right. You're gonna be okay.

 

I'm just gonna lift your arm, okay? The doctor said we have to change the dressing pretty often at first.

Rigsby : How's Chief Piller? The burn unit in Sacramento says it's touch and go.

Lisbon : Here. It's that mango crap you like.

Jane : How are you feeling?

 

Rigsby : Took some kick-ass painkillers, man I guess this lets Piller out as a suspect, huh?

Lisbon : Yeah, especially since the doctors at the burn unit found date rape drugs in his system. He told them that he woke up with smoke and fire all around him.

Jane : Interesting new level of cruelty-- Dosing someone so they wake up just in time to burn alive.

Cho : Hey, it's the mummy. So the fire at Piller's house-- Same m.O. As the one that killed Rich Garcia. Accelerant's ethylether. That's a signature. Tricky stuff to work with, too. Takes skill, finesse.

Lisbon : Why don't you go and see what Susan Garcia has to say about all this?

 

And let's you and me check out this Alton's Grove place where David Martin died.

Rigsby : Oh, "the mummy." I get it. Bandages.

Lisbon : And no more painkillers for him.

 

 

 

Cho : Why didn't you tell us about Dave Martin?

 

Susan : What about him?

Cho : Same national guard unit, same death by fire. That's a pretty spooky coincidence.

 

Susan : But Dave's death was an accident, and nearly three years ago, besides.

Cho : An accident?

 

Susan : Passed out with a cigarette, poor fool. Burned his place right down to a cinder. There wasn't a thing left of him. We had to bury ashes.

Cho : Are there any, um... Are there any other connections between this Dave Martin and your husband?

Susan : Dave was kind of in business with them-- With Rich and Trey and Ben.

Cho : What kind of business?

 

Susan : Mar Verde real estate corporation, they called it. It started out as just a way to get Dave Martin a place to live. "no man left behind" and all, even Dave.

Cho : He had problems?

 

Susan : He was an ornery drunk, basically. Didn't get along with anyone but his guard buddies. They got together andbought a 5-acre piece of land from the town up at Alton's Grove.

 

Cho : And after he died, what happened to the land?

Susan : Oh, it took forever to get the land back into their names. Legal silliness. I told Rich, "don't waste your time. Land's worth nothing anyhow." Tommy Odds lives up there now, kind of a caretaker.

Cho : And as of now, Ben Machado's the only partner still standing.

Susan : I guess that's right.Alton Grove.

Lisbon [phone] Interesting. Give me a call after you speak to Machado.

 

Jane : We have an audience. Hey, Tommy. Remember Teresa Lisbon?

Tommy : Um, come in.

Lisbon : So , Tommy... We are here because... Mrs. Garcia told my colleague that you look after this place for the owners?

 

Tommy : I keep an eye out. That's what Mr. Garcia said-- "keep an eye out, Tommy."

Lisbon : Is that David Martin?

Tommy : Dave was nice. He didn't make fun of me, not one time. You don't smoke cigarettes, do you?

 

Lisbon : No.

Tommy : Oh, good. Dave did, and he got burned up on accident.

Lisbon : Did you see it?

Tommy : No, I was at the hospital, 'cause my appendix busted. You want to see my scar?

Lisbon : No. No, but I'm sure Mr. Jane would love to.

Jane?Jane?

Lisbon : All this green in the middle of a drought?

 

Jane : Not at Alton's Grove.

Tommy : Do you like it? I got geraniums, too.

 

Lisbon : It's very pretty.

Tommy : But don't tell, okay? The--the company will make me move out. I won't have nowhere to live.

Lisbon : It seems like it's coming from the ground.

Jane : It's an aquifer—new source of groundwater

Lisbon : Must be worth millions.

 

Jane : Worth killing for.

 

 

Motel

 

Rigsby : "Van Pelt?

Van Pelt : Yes?

Rigsby : "Grace"... It's a lovely name. Graceful.

I've been waiting to say something to you for ages now. I think now's a good time, 'cause I nearly died. I love you, Grace. Itotally love you. Wh-- You okay?

Van Pelt : Yes.

Rigsby : Why did you make that noise?

Van Pelt : It's not that I don't like you. I do. It's just... We work together, And there are rules. And if we were to get together, one of us would have to leave the unit, and I'm junior agent, so that would be me. And this job is so importantto me, and I just...

 

Cho :Hey. You want to go to work, or you want to play nurse for king tut?

Van Pelt : Work. Definitely work.

 

 

 

Van Pelt : Mr. Machado? Hello?

Cho : Maybe he's around back. Let's check out the barn.

Van Pelt : I guess we found Machado.

Cho : Yeah. Mr. Machado! Ben Machado!

Ben : Come any closer, and I'll shoot you, and I will shoot to kill!

Cho : Mr. Machado, we're police! This is the police!

Ben : Let me see a badge!

Van Pelt : I'm showing the badge. Don't shoot!

Ben : Damn! Okay. Don't shoot!

Cho : Turn around.

Ben : I didn't know you guys were cops.

Cho : What, you thought we were selling magazine subscriptions?

 

 

Cho : Hey, check this out-- The accelerant used in the fires. Six jugs of it in the barn.

 

CBI

 

 

Rigsby : Ethyl ether. Burns at 600 degrees Fahrenheit. You know what temp human skin burns at? I was lucky. Second-degree burns mostly. Trey Piller's face, it just came off.

 

Ben : Look, I don't know where that stuff came from. Someone's framing me.

Cho : Somebody frame you for shooting at us, Mr. Machado? 'cause from where I stood, sure looked like you.

Ben : That was a misunderstanding. I didn't know who you guys were I was defending myself.

Cho : Really? From whom?

Ben : From someone trying to kill me, just like they killed Rich And tried to kill Trey.

Cho : And why would you be next on someone's to-burn list

Ben : Because we were all in business together.

Cho : And with them gone, you're the sole proprieto of Alton's Grove—sole owner of all that water.

 

Rigsby : Oh, yeah, Ben, we know about the aquifer- All that money right under your feet. But see, that's the perfect motive for you to burn up Piller and Garcia. You.

 

Ben : I didn't do it, okay?

Cho : Mm-hmm. So you're saying whoever did fry them is going to try to kill you. Now who is that again?

 

Ben : I don't know.

Cho : Ben, I gotta say, I'm skeptical. Why would anyone want to see you three dead? Who benefits from that?

Jane : Do you want to know my guess?

Ben : No.

Jane : Dave Martin.

Ben : Dave Martin is dead.

Jane : Is he? Did you see his body, Ben, after the fire?

Ben : No, but he's dead.

 

Jane : You seem pretty sure about that, like you were there.

Ben : What are you insinuating?

Jane : Nothing. Nothing at all. I'm saying you three tried to kill him to get Alton's Grove for yourselves.

Ben : That's a lie.

 

Jane : Dave came to you all excited. He found a liquid fortune... On property that you bought for him--practically your land. Dave owed you. But he didn't even offer you a taste, did he? Ungrateful bastard.

Ben : That's ridiculous. We had no idea what was there till recently.

Jane : You and Rich and Trey wanted what Dave had, so you set fire to his house, and you left him there to die. Imagine—imagine the betrayal he felt, the helpless rage.

Ben : That fire was a tragic accident and you have no proof otherwise.

Jane : Well, someone out there doesn't need proof. Someone out there needs revenge-- Someone very smart and very determined. That's why he's terrified and shooting at cops. Well, you should be terrified. I hope you burn like a candle, you miserable son of a bitch.

Ben : You can't talk to me like that. I have rights.

Jane : Yes, you do Well, let this creep go. We don't have anything on him.

 

 

Lisbon : Two notes here—we already have plenty on him. One--armed assault on Cho and Van Pelt, and two, a barn full of fire accelerant as well.

Jane : The assault was self-defense, and the accelerant was a plant. Only two?

 

Lisbon : Actually, no. Where do you get offgiving orders in the first place? I say who goes and who stays, not you.

Jane : Well, that's, uh, fiery but calm. Very good Why don't you try it with a more forceful hand gesture, like, "I say who goes and who stays, not you"?

Lisbon : I'm serious.

Jane : So am I. If he's in here, how is the killer gonna get to him?

Lisbon : He could be the killer, and even if he's not, We don't want the killer to get him.

 

Jane : Yes, we do. Machado is our bait. He's our tethered goat.

Lisbon And too bad if the bait gets killed?

Jane : Well, yes. That's why you use goats and not babies or virgins, for that matter.

 

Lisbon : Machado's not a goat.

Jane : Well, you're right. He's not actually a goat. He's goatish. He deserves to suffer a little.

Lisbon : Nobody deserves murder.

Jane : Machado helped burn Dave Martin alive out of greed.

 

Lisbon : Jane, we're officers of the law.

Jane : You are. I don't care about the law. I care about justice, and justice says Machado deserves to suffer.

Lisbon : That's not justice. It's vengeance

Jane : What's the difference?

 

Cho : What do you want us to do with Machado, boss?

Lisbon : Let him go.

 

Cho : Really? Like, let him go, let him go?

Lisbon : Really, like that.

Cho : Okay.

Jane : Trying some reverse psychology?

Lisbon : You talk tough. Maybe it's time you learn that there's consequences. If Machado gets hurt, it's on you.

Jane : Fine with me. We've never discussed this, because I thought it went without saying, But when I catch Red John, I'm gonna cut him open and watch him die slowly, like he did with my wife and child. And if you have a problem with that, we should talk.

Lisbon : Then let's talk, because when we catch Red John,we are gonna take him into custody, and he's gonna be tried in a court of law.

 

Jane : Not if I'm still breathing.

 

Lisbon : If you try and do violence to him, I will try and stop you. If you succeed in doing violence to him, I will arrest you.

 

Jane : I understand.

Lisbon : I hope so.

Jane : Well, I'm glad we talked. I had no idea you were so bourgeois and conventional on the issue. Mm.

 

 

Rigsby :You thinking what I'm thinking?

Cho : No.

Rigsby :How do you know you're not?

Cho : I was thinking how I wish I could go back in time and have sex With my eighth grade history teacher miss Huffaker. Is that what you were thinking?

 

Rigsby :No. I was thinking Mitch Reese, the gas station guy.

 

Cho : Whatever lights your fire, man.

Rigsby :As a suspect. Think about it. Who first told us about Dave Martin?

 

Cho : Mitch Reese.

Rigsby :Knew all about it, even though he'd only been here a year.

 

Cho : So?

Rigsby :So they never found Dave Martin's body, and now someone is taking revenge on the people that murderedhim.

 

Cho : Mitch Reese is Dave Martin?

Rigsby :The beard, the burn scars on his arms, his whole vibe.

Cho : Huh. Wait, Dave Martin was bald. Wig.

Rigsby :I would put money on it. Let's go talk to him.

Cho : We gotta keep an eye on Machado.

Rigsby :To protect Machado from the killer, and if Reese is our guy, that's what we're doing.

Cho : Okay, but I'm calling it in.

 

 

 

Rigsby : Mr. Reese, when exactly did you come to Marquesa?

Mitch : 18 months ago, give or take.

Cho : And what was it brought you here? Why Marquesa?

 

Mitch : This place was for sale.

Cho : No other reason? You didn't know anyone in town before you moved here?

 

Mitch : Nope. Fresh start.

 

 

Cho : How did you get those burn scars on your arms?

Mitch : Engine blew up on me while I was working on it. Why do you ask?

Cho : Just curious. Is that your own hair?

Mitch : Excuse me?

 

Cho : On your head. Is that yours, or are you wearing a wig?

Mitch : No, it's my own hair. What kind of a question is that?

 

Cho : Mind if we check?

Mitch : Yes, I do--ow!

Cho : Sorry, sir.

Rigsby : Damn. Thanks for your time.

 

 

Man : Hello, Ben. Aah! You're gonna need a firin' pin. You stay back or I will light you up.

Ben : Who are you? What do you want?

Man : You know who I am.

 

Ben : I have no freakin' idea, man.

Man : Sure you do, Ben. You tried to kill me.

Ben : What? No. That's impossible.

Man : No, it's not. It's me.

Ben : Dave? Dave Martin? Help! Help! Help! Help! Help!

Man : No one can hear you, man. You're gonna die alone, screaming in agony, Like I did.

 

Ben : This can't be happening. Help!

Man : Why did you kill me, Ben? We were friends. You wanted money so bad? You should've told me. I would've helped you.

Ben : I did tell you. All of us, we begged you, but you wouldn't listen, You selfish bastard! We didn't want to kill you! I'm sorry, okay?

I'm sorry!Jane : See how much better that feels? I forgive you. Can't speak for Dave Martin, though.

 

Ben : You son of a bitch.

Jane : You don't want to make things worse for yourself. Rigsby! Cho!

Ben : What? I killed an intruder in my barn. How was I to know it was a cop? If that's even what you are. What are you exactly?

Jane : Rigsby! Cho! They're right outside.

Ben : Oh, are they?

Jane : Wait a second. One thing you're forgetting.

 

Man : Machado! Ben Machado!

Ben : That's not...

Man : You ready to die?

Ben : What the hell's going on?

Jane : Oh, dear.

Jane : Rigsby! Cho!

Rigsby : Jane, you in there? Oh, crap. Jane! Jane! Jane! Are you ok?

Jane : That was close. Where were you guys?

 

Rigsby : We called in to check out a lead.

Cho : Yeah, Lisbon didn't know you were about to pull an idiotic stunt. Sorry.

Jane : No hard feelings. Whoa, whoa. Oh, arrest this man he confessed to killing Dave Martin.

 

Cho : Cool.

Jane : Got it all here.

 

Cho : Turn around. Again.

Jane : Yeah, yeah, you could... Yeah, I'll just... I'll just wait here.

Rigsby : Freeze!

Jane : That's good. Got him.

CBI

 

Tommy : Hello, sir.

 

Cho : Tommy, what were you doing at the Machado house last night?

Tommy : Sir, do you got any soda?

Cho : What kind do you want?

Tommy : My super favorite is root beer.

Cho : Okay, I'll get you some in a minute.

Tommy : Do you like root beer?

 

Cho : No. Do you like to burn things, Tommy?

Tommy : No.

Cho : No? You sure about that?

Tommy : Am I sure about what?

Cho : What were you doing at the Machado house?

Tommy : Watching the barn burn down.

Cho : You liked watching it, huh? Gave you a nice feeling?

Tommy : No, I was scared. I don't like fire. Fire hurts. Do you have root beer?

Lisbon : It doesn't make sense. All the evidence says it's him. There was ethyl ether traces all over him. But the arsonist usedan electronic timer and rocket fuel, and Tommy's wearing velcro sneakers. Call him challenged, retarded, whatever you want-- There's no way he's capable of this.

Rigsby :What if he had a partner?

 

Lisbon : Maybe that's it. Somebody's manipulating him. Someone he trusts.

Jane : Give me a moment with him. Do you mind?

 

Cho : Sure thing. Don't make a mess.

Jane : Cop humor. Not funny. I'm supposed to be finding out who put you up to this. You see, my friends think you're an idiot.

Tommy : Everybody says that. Sometimes they're not nice.

Jane : Yes. Being a fool gives you a sort of power, doesn't it? You're there, and you're not there. It's like having a wizard's cloak of invisibility.

Tommy : I don't understand what you're saying, sir, but I like wizards. The--the other man said he'd get me a root beer, but he never did.

 

Jane : Revenge is a hard road, isn't it? It's like when Captain Ahab was chasing Moby-Dick. The whale died all right, but the "peapod" went down, too.

Tommy : "Pequod." Ahab's ship is the "Pequod."

Jane : Exactly. The "Pequod." Silly of me. Here's your copy here. I must say, I'm impressed. I know english literature professors that haven't read "Moby-Dick."

Tommy : I like whales. They eat squids.

Jane : Looking back, I should have known it was you the first time I saw you. Only an idiot would wear a t-shirt like that to a house in mourning... An idiot or a daring killer with a warped sense of humor. You're going down for this one. You might as well go down as your real self. You have pulled off something amazing. You should be proud in a way.

Tommy : That root beer coming?

Jane : Why don't you just talk to me, Thomas? There's no point in hiding anymore. I can see you.

Tommy : What do you want to know?

Jane : Hello. Good to meet you. I am curious. Are there two of you, or is Tommy just an act that you put on?

Tommy : Oh, please. I'm not a mental case. Tommy's an act... A-a performance.

Jane : That you never turn off.

Tommy : He amuses me. He protects me. When I was 18, I jacked a car and got caught. But when I pulled the Tommy act, the cops let me go. I've gotten much better since then, of course.

Jane : Good enough to avenge Dave Martin's death.

Tommy : Three months ago, the company finally got a permit to exploit the aquifer. All that money. I put things together, realized what they'd done to Dave. Thanks.

Jane : I confess, I-I never really could get to the end of it. Ahab does die, doesn't he?

 

Tommy : Yes. But so does the whale.

 

Jane : That's my point. Revenge doesn't come cheap.

Tommy : Oh, spare me your moralizing. I know what revenge costs. It's worth the price. David Martin had many flaws, no doubt. But he was my friend. My friend. Those animals, they deserve what they got. It was justice.

Jane : You admit to killing Rich Garcia and trying to kill Trey Piller?

Tommy : I watched them scream and writhe in agony... And it was beautiful. It was redemptive. You wouldn't understand.

Jane : Agent Cho does the formal police charging stuff. We're done. Good luck, Thomas.

Tommy : Would you do one thing for me?

Jane : You can ask.

Tommy : Would you tell Maddy Garcia... I'm sorry for hurting her?

 

Maddy : Sorry? He's sorry? You tell him if he ever gets out of jail, I'm gonna set him on fire and see how he likes it.

 

Susan : Maddy.

 

Maddy : I am!

 

Susan :Your father wasn't--

Maddy : And don't you talk about him.You have no right! No right!

Jane : Your father killed a man and Tommy killed him out of revenge. You know that. Revenge is a poison. Revenge is for fools and for madmen.

Maddy : I don't care.

Jane : Yes, you do. Hey, come here. Come on. We have to go, but, uh, could you do me a favor? Could you both do me a favor? Would you hug? Just pretend like you love each other. Please? That's it. Just like that. That's good. Now hold that pose until we leave. It'll help Lisbon and me feel like we've actually made a difference. Thank you.

Lisbon : So?

Jane : So?

Lisbon : Seems like this whole thing changed your mind about vengeance.

 

Jane : Huh?

Lisbon : "revenge is for fools and madmen."

Jane : That was rather good, I thought. Total nonsense, but quite good nonetheless. Shall we?

 

Kikavu ?

Au total, 134 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Alyshia 
20.11.2020 vers 11h

hazalhia7 
17.11.2020 vers 23h

wolfgirl88 
17.07.2020 vers 13h

nonok 
30.04.2020 vers 22h

densi76 
30.04.2019 vers 00h

Lhienna 
12.12.2018 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

AllisonMe  (06.11.2016 à 18:46)

Il n'y a pas que ça mais je commence par la fin. J'adore cette scène sous la pluie quand Lisbon et Jane courent, le mentalist ouvrant ensuite la bouche pour récolter des gouttes. On ne résiste pas à ce caractère enfantin. Et lorsqu'il se déguise afin de piéger l'un des meutriers, jouant le disparu dans la grange, très convaincant, avec humour. Rien n'échappe à son observation aiguisée comme envers la veuve et son ex amant quand celui-ci tente de lui prendre la main pour la consoler, ne se gênant pour le dire. Et le pauvre Rigsby blessé par le feu après avoir voulu secourir l'une des cibles du tueur vengeur. Etant dans les vaps, il se déclare à travers les anthalgiques, auprès de Grace qui se bouche les oreilles, expliquant qu'elle aime beaucoup mais que pour els raisons qui sont exposées, ça serait compliqué. Puis il s'endort au moment où Cho rentre lui disant; Tu veux continuer à jouer les infirmière tout en ânkhamon?.... Ca m'a fait rire aussi. J'ai adoré également.

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

Vote pour la Finale de l'HypnoCup 2021!
Voter pour la Finale! | Teaser Youtube

Le quartier Love Victor est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Love, Victor

Activité récente
Actualités
Mentalist sur TMC

Mentalist sur TMC
Pour rappel, TMC rediffuse en ce moment Mentalist tous les vendredis à partir de 21h15, à raison de...

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière

Patrick Jane joue sa vie pour servir la reine Elisabeth Ière
Ce mois-ci sur le quartier Reign, deux consultants de la police se retrouvent emprisonnées dans la...

Départ - Quartier à reprendre

Départ - Quartier à reprendre
Bonjour, C'est avec tristesse et nostalgie que je vous annonce mon départ du quartier Mentalist...

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1

Emergence avec Owain Yeoman sur TF1
Owain Yeoman (Rigsby) est de retour à la télévision française dans une nouvelle série ! TF1 diffuse...

Carnet rose !

Carnet rose !
Annonce surprise de Robin Tunney sur son compte Instagram : l'actrice de 47 ans a donné naissance à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 16:50

Nouvelle question dans le quizz Doctor Who sur l'amour, Nouveau thème dans Voyage au centre dut Tardis

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 16:51

Et n'oubliez pas de venir voter pour votre synopsis préféré dans le concours cross-over Doctor Who/X-Files

ptitebones, Aujourd'hui à 17:31

Hello, les bannières de Manifest attendent toujours des petits pouces en l'air dans les préférences Merciii

emeline53, Aujourd'hui à 18:00

Nouveau sondage en cours sur The Fosters pour parler de la série Good Trouble ! Venez nombreux

pretty31, Aujourd'hui à 23:02

Venez départager les pitchs de films proposés par les participants du concours sur HypnoClap !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site